Le virus de l'herpès de type 6 chez un enfant. Diagnostic et traitement

L'herpès est une maladie virale de la peau et des muqueuses, caractérisée par la formation d'éruptions cutanées. Les types de virus les plus courants nous sont familiers: herpès des lèvres et varicelle.

Le virus de l'herpès simplex de type 6 reste aujourd'hui un problème peu connu en pédiatrie, mais la souche mérite l'attention, en raison de la fréquence des enfants de moins de 3 ans.

Caractéristiques du HSV type 6

Les principaux modes de transmission de l'herpès de type 6 sont la salive transmise par un baiser à un adulte malade ou les amygdales infectées.

L’infection de l’enfant peut également se produire par la voie périnatale, c’est-à-dire lors du passage dans le canal génital, si la femme enceinte était malade d'herpès et de gouttelettes en suspension dans l'air. Le virus infecte le système lymphatique et pénètre dans les macrophages et les lymphocytes T lorsqu'il entre dans le corps de l'enfant. La période de latence de la souche vit dans ces structures et ne se manifeste qu'au début de conditions favorables au développement.

Causes d'activation de l'herpèsvirus 6:

La période d'incubation pour le développement de l'herpès prend de 7 à 14 jours. Le danger de la maladie réside dans le fait qu'il est difficile pour un corps non formé de combattre l'agent pathogène. Avec une augmentation significative de la température, le virus de l’herpès de type 6 provoque des convulsions fébriles chez l’enfant. L'enfant peut s'évanouir et rouler des yeux. Les muscles se contractent involontairement, ce qui est dangereux en raison du développement de l'épilepsie.

Les complications rares de l'herpès de type 6 chez les enfants sont l'encéphalite, la myocardite, la pneumonie, la méningite. Si la maladie survient avec des convulsions sans autre signe, il est important de la différencier de l'épilepsie idiopathique afin de prescrire un traitement adéquat.

Symptômes de l'herpès de type 6

Un symptôme précoce de l'herpès de type 6 chez les enfants est une forte augmentation de la température - jusqu'à 39 - 40 ° C. Une autre pathologie se déroule selon l'une des deux options possibles, la différence entre celles-ci étant la présence d'une éruption cutanée. Dans le premier cas, après la fièvre du bébé, des éruptions cutanées rosées apparaissent - uniques ou multiples.

Le processus de formation d'éruption s'accompagne de démangeaisons. Les médecins la diagnostiquent comme une roséole pédiatrique.

Initialement, des éléments d'herpès sont formés sur le dos. Peu à peu, ils se propagent à la peau d'autres parties du corps:

Des démangeaisons persistantes obligent les enfants à peigner les plaques. Ils disparaissent en 2 à 3 jours, laissant des plaies et des bosses derrière. La maladie n'affecte pas le bien-être général. L'appétit des enfants reste normal.

L'herpès de type 6 chez l'enfant se confond facilement avec la rougeole, la rubéole, la dermatite allergique. Vous pouvez distinguer les taches virales en appuyant dessus avec votre main. La couleur blanche parle de la nature herpétique de l'éruption cutanée et permet de la différencier avec la rubéole.

Les éruptions cutanées du corps réagissent à une infection par l'herpès de type 6 peuvent être vues sur la photo.

Chez certains enfants, l’infection à herpès ne survient qu’avec de la fièvre et la peau reste propre. Sous cette forme, le VHS de type 6 se manifeste par des symptômes graves:

Les systèmes respiratoire et digestif répondent à l'activation du virus par une toux, une rhinite purulente, des nausées, des problèmes de défécation. Du côté du système lymphatique, on observe un élargissement des ganglions lymphatiques.

Après avoir eu l'herpès de type 6, l'enfant bénéficie d'une immunité permanente contre le virus. La contrainte de sommeil dans le corps à une réduction significative de l'immunité. En cas de rechute, elle est asymptomatique et ne nécessite aucun traitement. Parfois, l'activation secondaire du VHS se produit comme une infection primaire ou en diffère par la symptomatologie.

Diagnostic et traitement de l'herpèsvirus de type 6 chez l'enfant

Les experts ont posé le diagnostic exact sur la base de l'anamnèse et de l'examen externe de l'enfant. La valeur diagnostique ont également les résultats de l'enquête:

La méthode ELISA a ses propres caractéristiques. Malgré la possibilité de détecter des anticorps dans n'importe quel liquide biologique, il n'est pas spécifique à l'herpès de type VI. Herpès - une infection unique qui peut former des liens avec les anticorps du virus de l’herpès de différents types.

Le traitement de l'herpès de type 6 chez l'enfant est toujours complexe. Les principaux objectifs de la thérapie sont la suppression du virus, l’élimination des symptômes et la prévention des complications. Habituellement, les jeunes patients sont prescrits:

  • Médicaments antiviraux - Foscarnet, Acyclovir, Lobukavir, Adéfovir, Ganciclovir, Tsidofovir.
  • Remèdes symptomatiques. Lorsque la fièvre - antipyrétique (ibuprofène, paracétamol, panadol, nurofen, cefekon). Avec déshydratation - solutions eau-sel et boissons (compote, uzvar, jus, tisane).
  • Immunomodulateurs - médicaments avec interféron, Groprinosin, Immunal, Proteflazid.
  • Complexes de vitamines pour le renforcement général du corps.

Le traitement externe de l'herpès sur le corps chez les enfants est effectué avec des pommades spéciales. La peau est traitée à 5 p. par jour Pour un prompt rétablissement, l'enfant devrait bénéficier d'un repos au lit et d'un environnement psychologique calme au sein de la famille. Le bébé devrait bien manger et dormir suffisamment.

Conséquences de l'herpès

Comme le principal symptôme de l'herpès simplex de type 6 chez les enfants est l'hyperthermie, l'organisme fragile ne résiste pas à la température élevée et réagit par des convulsions.

Les contractions musculaires peuvent être si graves et incontrôlées qu’en l’absence d’intervention médicale, elles se transforment en crises épileptiques. Par conséquent, le bébé devrait être montré au pédiatre dès que possible.

Les autres effets indésirables pour le bébé sont:

  • Angine de poitrine
  • Maladie du foie.
  • Inflammation des amygdales.
  • Déficience visuelle.
  • La défaite du système nerveux central chez les nourrissons.

Avec un traitement opportun dans la clinique et un traitement adéquat des complications peut être évité. Les parents ne devraient pas autoriser l'hypothermie enfant. Traditionnellement, l'herpèsvirus est activé au printemps dans un corps affaibli après l'hiver. Pour combattre l'agent pathogène, vous devez développer la routine quotidienne appropriée et enrichir l'alimentation des enfants en vitamines.

Pour développer une immunité stable contre l’herpès de type 6, il est utile d’apprendre à l’enfant à faire un effort physique modéré et à aimer un style de vie sain. Tant que l'enfant est trop petit, il suffit de limiter la possibilité de marcher à l'air frais. L'enfant plus âgé peut dire pourquoi l'utilisation d'objets appartenant à d'autres personnes est nocive pour la santé.

Avec le développement de convulsions, d'épilepsie et de méningo-encéphalite, l'enfant est traité pour le virus de l'herpès par un neurologue. Dans la pneumonie, il s'agit d'un pneumologue, la myocardite est un cardiologue, l'hépatite est un gastro-entérologue ou un hépatologue. Dans le traitement des maladies herpétiques, la consultation de l'immunologiste est également importante.

Prévention de l'herpès

Il ne sera pas possible de protéger pleinement un enfant contre l’infection par le HSV 6, car l'agent pathogène est propagé par des gouttelettes en suspension dans l'air. Cependant, les parents peuvent minimiser le risque d'infection.

Le médecin des enfants, Yevgeny Komarovsky, rappelle que les virus deviennent plus actifs avec une immunité faible. Ainsi, toute mesure visant à renforcer les défenses de l'organisme convient à la prévention.

Pour prévenir l’infection par le virus de l’herpès de type 6 chez l’enfant, cela aide:

  • Allaitement prolongé. L'immunité résistante est formée de composants dérivés du lait maternel. Par conséquent, il est recommandé d'allaiter le nouveau-né aussi longtemps que possible.
  • Régime du jour. Des heures de sommeil suffisantes, des routines quotidiennes et des marches régulières ont un effet bénéfique sur le système immunitaire et sur le bien-être général du bébé.
  • Puissance Une alimentation équilibrée implique la présence dans l'alimentation des enfants de tous les principaux groupes d'aliments.
  • Utilisation de vitamines. Si les aliments quotidiens sont pauvres en vitamines, leur carence doit être comblée par des complexes vitaminiques. Il est recommandé d'acheter les préparations après consultation du pédiatre.
  • Soins de santé. Évitez d'être avec votre enfant dans des lieux publics pendant les périodes d'exacerbation de maladies saisonnières. Le SRAS et la grippe sapent l'immunité. S'il y a un processus aigu ou chronique, il devrait être éliminé sous la direction d'un pédiatre.

Vidéo: sur le virus de l'herpès et ses variétés.

Herpès de type 6 chez les enfants

En parlant d’herpès, de nombreux parents imaginent un tableau classique: une éruption cutanée cloquante et désagréable rampe sur la lèvre ou dans le nez, elle démange et démange. Beaucoup croient qu'il est apparu en raison de l'hypothermie, du froid. En fait, tout est beaucoup plus compliqué. L'herpès est un virus. Au total, il existe 8 virus herpétiques, le plus «enfantin» étant le virus de l’herpès de type 6 chez l’enfant.

Qu'est ce que c'est

La science médicale a étudié les cinq virus herpétiques de manière approfondie et détaillée, en ce qui concerne le reste des questions, bien plus que les réponses.

  • Le premier est le virus de l'herpès simplex, qui se présente sous la forme de plaques vésiculaires sur les lèvres, les muqueuses du nez et moins souvent dans la bouche et la gorge. Pour les rhumes, il n'a rien à faire. La vérité, c’est que l’hypothermie peut devenir un déclencheur de l’activation du virus, qui existait auparavant dans le corps et qui ne se manifestait pas.
  • Le deuxième type de virus de l'herpès est un membre très désagréable de la famille, qui provoque une infection génitale. Il se manifeste par une petite éruption aqueuse dans la région génitale et est assez dangereux pour les femmes enceintes.
  • Le virus herpétique du troisième type est parfaitement familier à tous les adultes, il provoque une maladie infantile - la varicelle, également appelée «varicelle».
  • Le quatrième représentant herpétique est le virus d'Epstein-Barr, qui, s'il coïncide toutes les circonstances favorables, peut provoquer une méningite, une hépatite toxique et même des tumeurs oncologiques.
  • Le cinquième type de virus a un nom bien défini - cytomégalovirus. Il provoque une maladie très spécifique - la cytomégalie.
  • Les virus herpétiques des sixième, septième et huitième types ne sont pas encore suffisamment étudiés. Ils n'ont pas encore de noms, ils sont désignés par l'abréviation VG-6,7,8. De cette mystérieuse trinité, le sixième virus est le plus étudié. En ce qui concerne les septième et huitième - les scientifiques ont été en mesure de formuler et de décrire uniquement les symptômes, et assez approximativement.

Le septième type de virus de l'herpès provoque une fatigue chronique, des dépressions fréquentes, des ganglions lymphatiques enflés et une fièvre pouvant persister pendant des mois sans diminution ni raison apparente.

  • Le huitième herpès infecte les cellules du système immunitaire, provoquant l'apparition de lymphomes, notamment le cancer du tissu lymphoïde.

Comment ça marche?

Pour comprendre le fonctionnement du VG-6, il est nécessaire de comprendre le principe de l’impact de tous les virus herpétiques, c’est à peu près le même pour chaque type. Une fois dans le corps humain, un tel virus ne le quitte jamais. Après la phase aiguë (et la plupart des maladies provoquées par ces virus sont de nature aiguë et violente), une période de calme s'ensuit - le virus existe en silence. La rechute est le résultat de certains facteurs - stress, hypothermie, affaiblissement du système immunitaire dû à une autre maladie.

Les virus de l'herpès ont leur propre ADN, ils peuvent entrer en contact avec le système immunitaire de leur porteur et rester avec la personne toute la vie. Ces agents frappent non seulement les personnes, mais également les animaux, ainsi que les oiseaux.

Après être entrés dans le corps, les agresseurs herpétiques insèrent leur propre ADN dans les cellules cibles touchées, les forçant à refuser d’exercer leurs fonctions et à commencer à assurer l’activité vitale du virus lui-même.

Selon le degré de prévalence, l'agressivité, la structure de leur génome, tous les virus de l'herpès sont divisés en herpès alpha, herpès bêta et herpès gamma.

Le sixième type d'herpès a également une classification conditionnelle. Il est divisé en deux types - 6A et 6B. Les deux sont distribués de telle manière qu'ils se retrouvent dans le sang de 95% de la population de la planète. 6A est considéré comme un virus neurovirulent capable d'infecter les cellules nerveuses, se propageant le plus souvent dans le sang. Comme hypothèse, les scientifiques ont avancé une version selon laquelle 6A est la cause fondamentale du développement de la sclérose en plaques, mais il n’existe pas encore de preuves suffisantes.

6B provoque chez les enfants une maladie aussi mystérieuse qu'une éruption cutanée soudaine, également appelée roséole pour enfants (et qui, pour le type d'agent pathogène, a reçu un autre nom - "la sixième maladie"). Les enfants et les plus jeunes représentants de l'humanité - les enfants de moins de 2 ans - sont à risque. De nombreux enfants malades sont âgés de 9 mois à un an.

Danger

En toute justice, il convient de noter que le virus de l’herpès 6A n’est dangereux que pour les immunodéficients présentant une pathologie réduite. Sous cette condition doit être compris pas un nez qui coule et les infections virales respiratoires fréquentes, et les maladies graves du système immunitaire (par exemple, l'infection à VIH). Lorsque les parents disent qu'un enfant a une faible immunité, dans la plupart des cas, ces déclarations n'ont rien à voir avec une véritable faiblesse immunitaire.

Le virus le plus commun est 6B. De nombreux transporteurs ne se rendent même pas compte qu'un agent étranger possédant son propre ADN vit dans leur corps.

Même si une fois la rose rose se manifeste, l’immunité d’une personne réprimera toute l’activité du virus tout au long de sa vie, ce qui permettra de ne plus tomber malade d’une infection aiguë.

Si l'on prend en compte le fait que la majorité de la population adulte a un tel virus dans son corps, l'enfant est généralement infecté dès les premiers mois de sa vie indépendante dans ce monde. Le plus souvent, il est infecté par maman. Le virus de l'herpès se transmet généralement par la salive.

De nombreux pédiatres pensent que le sixième type d'herpès B n'est pas très dangereux. Les conséquences négatives possibles ne peuvent être associées qu'à ces symptômes qui, dans la phase aiguë de la maladie, sont eux-mêmes dangereux pour les enfants de moins de 2 ans. Il s'agit d'une forte fièvre pouvant entraîner des convulsions, une perte de conscience, une déshydratation, des perturbations de l'activité du système nerveux central.

Symptômes et traitement de l’herpès de type 6 chez l’enfant: quel est le danger du virus dans le sang de bébé et quelles sont les conséquences de la maladie?

L'herpès est une infection aiguë d'étiologie virale, se manifestant par des éruptions cutanées caractéristiques sur la peau et les muqueuses. Selon les statistiques médicales, neuf personnes sur dix sont atteintes du virus de l'herpès. L'infection par le virus de l'herpès de type 6 dans 90% des cas survient avant l'âge de deux ans. La plupart des cas diagnostiqués concernent des enfants âgés de 7 mois à un an.

Selon les statistiques, le virus de l'herpès est présent chez 9 enfants sur 10

Herpesvirus chez les enfants et ses types

Les scientifiques connaissent environ deux cents souches d'herpès de huit types différents. Six d'entre eux sont les plus courants. Les cinq premiers types de virus ont été très bien étudiés, et l’importance des types 6, 7 et 8 n’est pas très claire pour les scientifiques.

  • Les types de virus 1 et 2 sont appelés «herpes simplex». Ces virus sont les plus courants, leurs symptômes sont similaires, les différences - que dans la localisation des manifestations. L'herpès labial (type 1) se manifeste sur la peau et les muqueuses de toutes les parties du corps. Le plus souvent, il affecte la peau autour des lèvres. Le virus de type 2 est localisé dans la région génitale.
  • Le virus de l'herpès de type 3 provoque la varicelle chez les enfants et le zona chez les adultes. Les enfants souffrent également de ce type d'herpès s'ils ont déjà été atteints du virus Zoster, mais ces cas sont extrêmement rares. Ce type de virus se distingue par le fait qu’après avoir surmonté la varicelle, une personne acquiert une immunité spécifique contre le virus.
  • La mononucléose infectieuse est causée par le virus de type 4 (nous vous recommandons de lire: comment et comment traiter la mononucléose infectieuse chez les enfants?). Le type 5 est appelé cytomégalovirus. Ces deux types de virus de l'herpès sont répandus et se manifestent assez facilement à un âge précoce.
  • Un virus de type 6 provoque une maladie appelée éruption cutanée soudaine ou roseola pédiatrique.
  • Le virus de type 7 est peu étudié et est souvent présent dans le corps avec l’herpès de type 6.

Causes de l'herpès de type 6

Les virus de l'herpès ne se manifestent pas dans un corps sain. Tant que le système immunitaire fonctionne normalement, l'activation du virus ne peut pas se produire. La cause de son activité et la manifestation de symptômes est toujours un affaiblissement du système immunitaire. Divers facteurs peuvent y contribuer:

  • Chez les enfants de moins d’un an chez lesquels l’herpès de type 6 est le plus souvent diagnostiqué, la protection se détériore pendant le sevrage, l’enfant bénéficiant d’une immunité passive du lait maternel.
  • L'herpèsvirus peut être transmis par contact ou par gouttelettes en suspension dans l'air. Dans de rares cas, l'infection se produit pendant l'accouchement, si la mère est atteinte d'herpès et que, au moment de l'accouchement, le virus est en phase active.
  • Le risque de développer la maladie augmente si l'enfant a récemment contracté une maladie infectée. Pendant la période de la maladie, les capacités de protection du corps sont affaiblies et l'herpès peut être activé.
  • De plus, chez les enfants de moins de deux ans, le système immunitaire est imparfait, tout comme il est en train de se former. Cela rend le corps de l'enfant vulnérable à la plupart des facteurs environnementaux négatifs, y compris diverses infections. Cependant, ce sont les contacts avec des agents pathologiques qui forment le système immunitaire.

Symptômes de la maladie avec photo

Le principal symptôme de la maladie est une fièvre aiguë et forte. L'herpès du sixième type peut avoir deux options de développement. Dans le premier cas, environ trois jours après l’apparition des premiers symptômes, une éruption cutanée rougeâtre apparaît sur diverses parties du corps du bébé, accompagnée de démangeaisons et de brûlures.

Dans la très grande majorité des cas, la première éruption cutanée se produit dans le dos, puis s'étend progressivement au cou, aux bras, au ventre et aux jambes. Des démangeaisons persistantes amènent le bébé à se coiffer d'une éruption cutanée due à l'herpès. Les éruptions cutanées disparaissent quelques jours après le début, il n'est pas nécessaire de les traiter avec des médicaments. Comme les manifestations de l'herpès de type six chez les enfants, peut être vu sur la photo.

Parfois, l'herpès chez un enfant se déroule sans éruption cutanée sur la peau et les muqueuses. Ensuite, la maladie est plus dangereuse qu'un type de virus, se manifestant par une éruption cutanée. Dans de tels cas, l'enfant a des crampes, une toux, un nez qui coule, des maux de gorge. Des symptômes dyspeptiques et des ganglions lymphatiques enflés peuvent apparaître.

Méthodes de diagnostic

Le diagnostic commence par l'étude de l'histoire et l'examen physique. Le virus de l'herpès simplex de type 6 chez l'enfant se confond facilement avec la rubéole. C'est pourquoi l'un de ses noms de tous les jours est pseudorassien. Si un enfant développe de tels symptômes, un diagnostic différentiel doit être établi pour prescrire un traitement adéquat. Différencier l'herpès de type 6 chez les enfants de la rubéole, la rougeole, la dermatite allergique.

Une analyse PCR est requise. Cette méthode vous permet de déterminer avec précision la présence d'agents pathologiques dans le sang ou la salive. Également effectué des tests immunologiques et du sang virologique. Parfois, ils utilisent la méthode de l'analyse culturelle, mais, en règle générale, il n'y a pas d'équipement pour cela dans les cliniques ordinaires.

Caractéristiques du traitement

Étant donné que les médicaments spécifiques contre l’herpès, qui peuvent être utilisés pour guérir complètement la maladie, n’ont pas été inventés, le traitement de la maladie vise principalement à atténuer les symptômes. Des médicaments antiviraux sont prescrits, mais ils ne font que supprimer l’activité du virus et non pas le détruire.

Dans la période de la maladie montre le repos au lit. En règle générale, l'appétit ne disparaît pas, mais il peut diminuer quelque peu tant que la température dure. Un régime spécial n'est donc pas nécessaire. Si l'enfant refuse de manger, forcez-le à ne pas le faire.

Le traitement médicamenteux est effectué par les types de drogues suivants:

  • antiviral;
  • antipyrétiques;
  • immunostimulants;
  • complexes de vitamines et de minéraux;
  • produits de réhydratation.

Médicaments antiviraux

Lorsqu'une étiologie virale de la maladie est détectée, les médicaments antiviraux sont d'abord prescrits. Recommandé contre de nombreux types d'herpès L'acyclovir dans le traitement de cette variété d'herpès n'est pas efficace. Les médicaments suivants sont utilisés pour le traitement:

  • L'isoprinosine;
  • Le ganciclovir;
  • Foscarnet;
  • Le lobukavir;
  • Tsidofovir

Qu'est-ce que le médicament, selon quel schéma et à quelles doses utiliser des médicaments, détermine le médecin traitant.

Vitamines et Immunostimulants

L'activité des agents pathologiques de l'herpès étant associée à un affaiblissement du système immunitaire, la thérapie visant à augmenter les défenses de l'organisme est nécessairement effectuée. Peut être prescrit des médicaments contenant des interférons artificiels, ou des médicaments qui provoquent la production d'interférons naturels.

Outre les agents immunomodulateurs, des complexes de vitamines compensent le manque de nutriments dans le corps. Il peut également s'agir d'un cours prenant les vitamines C, A, E.

Antipyrétiques

La fièvre est le principal symptôme de la maladie. Il est donc nécessaire d’utiliser des antipyrétiques dans le traitement. Les agents antipyrétiques efficaces comprennent:

  • L'ibuprofène (Nurofen);
  • Paracétamol (Panadol, Tsefekon D).

Les antipyrétiques sont prescrits pendant une période où la température est élevée. De nombreuses sociétés pharmaceutiques produisent des produits anti-fièvre spécialement conçus pour les bébés. La teneur en ingrédients actifs est inférieure à celle des préparations pour adultes, elles sont donc plus sûres pour les enfants.

Conséquences d'un traitement tardif ou médiocre

Le corps faible d'un enfant peut réagir de manière extrêmement intense aux températures élevées. Les muscles commencent à se contracter convulsivement, ce qui entraîne de nombreuses crises d'épilepsie. L'herpès chez les enfants peut avoir des conséquences graves si le système immunitaire est considérablement affaibli. La propagation du virus dans les tissus et les organes dans le sang peut entraîner l'apparition de maladies telles que la pyélonéphrite, l'hépatite, l'encéphalite, la méningite et la pneumonie.

Lorsque le virus pénètre dans le corps par l'oropharynx, des lésions de l'herpès peuvent apparaître dans la gorge. Avec de tels symptômes, l'angine et l'amygdalite sont possibles.

Prévention des maladies

Des méthodes spécifiques de prévention du virus de l'herpès de cette espèce n'existent pas. Protéger le bébé de l’infection à cent pour cent ne fonctionnera pas, car tous les adultes sont infectés par le virus. Cependant, il est possible de réduire considérablement le risque de contracter la maladie et, si cela se produit, cela peut être facilité.

Ne refusez pas prématurément l’allaitement en l’absence d’indications médicales spéciales. Il est nécessaire de veiller à ce que l'enfant respecte le régime quotidien, soit complètement nourri, soit physiquement actif. Pendant les périodes de conditions épidémiologiques défavorables pour les maladies catarrhales, le séjour de l’enfant dans des endroits très peuplés et les contacts avec des personnes présentant des signes de rhume ou d’herpès devraient être limités.

Dès son plus jeune âge, l’enfant doit être tempéré. Bien que le bébé soit assez petit, il est recommandé de se promener en plein air (dans le parc ou dans la forêt). Des occupations avec l'enfant sont nécessaires: gymnastique, exercices physiques, natation. Toutes les maladies émergentes doivent être traitées rapidement. Il est inacceptable de se soigner soi-même sans faire appel à un pédiatre.

Manifestation et traitement du virus de l'herpès de type 6 chez les enfants et les adultes

L'herpès de type 6 chez les enfants attire de plus en plus l'attention. Sur la base d'observations effectuées dans la pratique médicale, les scientifiques concluent que ce type de virus est la cause de graves maladies somatiques et cancéreuses. Tracez le lien direct entre l'herpèsvirus de type 6 et l'invalidité précoce ou la mortalité infantile. L'infection est commune partout. Le microorganisme provoque de nombreux types de maladies qui se manifestent de manière latente, aiguë ou chronique.

Pour la première fois, le virus de l'herpès simplex de type 6 a été découvert chez un patient infecté par le VIH en 1986. Seulement deux ans plus tard, au Japon, ils ont pu différencier l'agent pathogène chez le nouveau-né.

Structure de l'herpèsvirus

Qu'est-ce que l'herpès de type 6 et en quoi diffère-t-il des autres espèces? En se référant à la classification internationale, l'agent pathogène appartient au groupe des virus contenant de l'ADN. Sa désignation est HHV-6 ou HHV-VI.

Symptômes de l'herpès simplex de type 6:

  • autres substances organiques entrant dans la composition des molécules;
  • dissimilarité immunologique;
  • gamme élargie de structures sensibles;
  • structure antigénique d'origine;
  • ensemble individuel de gènes dans l'ensemble chromosomique;
  • un autre poids moléculaire de protéines structurelles.

Par leurs caractéristiques, le virus à ADN est semblable au CMV (cytomégalovirus). Ces micro-organismes peuvent coexister et sont donc souvent diagnostiqués ensemble.

Lors de l'examen des personnes atteintes d'herpès de type 6, il a été constaté que le virus appartenait à deux sous-espèces: A et B. Ils diffèrent par le degré de croissance et l'orientation (mouvement) de la cellule par rapport à un stimulus externe (lumière du soleil, produits chimiques). Le type de virus "A" est moins commun, il est introduit dans le système nerveux central. Le type "B" affecte les systèmes lymphatique et immunitaire.

Après avoir été introduit dans l'organisme, l'agent pathogène se concentre principalement dans les lymphocytes T, les leucocytes et les cellules du thymus (thymus). Le cycle de croissance du microorganisme en moyenne 4-5 jours.

Comment se transmet l'infection?

La principale voie de transmission de l'herpès du sixième type est par voie aérienne. Certains scientifiques ont suggéré qu'il était possible de contracter une infection sexuellement transmissible et de mère en enfant en passant par le canal utérin.

Si une personne présente une forme aiguë durable de la maladie, la quantité de virus dans le sang augmente le risque de propagation de la maladie par transfusion sanguine. Dans ce cas, l'infection peut survenir par la transfusion de sang de donneur ou de ses composants. Un tel mécanisme de transmission du virus de l'herpès de type 6 peut également être enregistré au cours de la persistance - croissance à long terme et développement dans le corps humain. Dans ce cas, la maladie se présente sous une forme chronique latente ou progresse très lentement.

Comment un autre virus est-il transmis? L'herpès de type 6 est infecté lors de la transplantation de tissus et d'organes.

La plupart des nouveau-nés ou des enfants des deux premières années de la vie sont infectés. Selon les statistiques de l'OMS, 95% de la population adulte de la planète possède des anticorps contre ce virus. La durée maximale d'infection est de 4 ans. L'immunité développée reste chez l'enfant pour la vie.

L'âge précoce de l'introduction du virus dans le corps et la fréquence élevée de détection des anticorps dans le diagnostic suggèrent que l'agent pathogène est présent dans l'environnement immédiat des enfants.

L'état d'immunité du bébé pendant l'infection

Les anticorps dirigés contre l'agent pathogène peuvent être transmis à la naissance. Dans ce cas, les nourrissons sont relativement protégés de l'influence négative de l'herpès de type 6.

Si un enfant est infecté pour la première fois, une circulation active de virus est observée dans son sang. Étant dans la circulation sanguine générale, ils sont distribués à tous les systèmes et organes internes. L'immunité commence à produire activement des anticorps et le processus de dissémination de l'agent pathogène s'arrête.

Les premiers jours d'infection produisent des anticorps IgM qui disparaissent complètement au bout de deux mois. Cette immunoglobuline spécifique peut être déterminée chez l'adulte après activation répétée de la maladie. Les anticorps IgG restent pour la vie, mais ils sont moins nombreux chez les adultes que chez les enfants.

La production d'immunoglobuline est considérablement accrue si une personne présente une infection mixte: virus de l'herpès simplex de type 6, HHV-7, 8 et cytomégalovirus. Lors de l'introduction initiale de l'agent pathogène, la protection au niveau cellulaire est importante.

L'exacerbation de la maladie se produit sous l'influence de facteurs externes. Lorsque les symptômes sont exprimés, le virus se retrouve dans les cellules du sang périphérique et, dans la forme latente, son emplacement est inconnu.

Signes d'infection externes

Le virus de l'herpès de type 6 chez l'enfant se manifeste de différentes manières. La variété des formes cliniques associées aux souches du virus. La période d'incubation est de 1-2 semaines.

Les principaux symptômes de la maladie sont des éruptions cutanées sur tout le corps. En apparence, les éléments de l'éruption ressemblent à des boutons. Au début, ils apparaissent dans le dos, puis se propagent au cou, aux oreilles, aux mains et aux pieds, à l’abdomen. Pendant cette période, la peau du bébé ne pique pas, il se sent à l’aise et il n’ya aucune sensation douloureuse. Les éruptions cutanées sont résolues indépendamment, sans intervention médicale en 2-3 jours. Dans la forme bénigne de la maladie, la condition des enfants ne se détériore pas. Le bébé reste actif, l'appétit n'est pas perdu.

De gravité modérée, la maladie débute par une élévation de la température corporelle, pouvant parfois atteindre 39-40 ° C. Les signes d'une lésion infectieuse:

  • une forte diminution de l'activité physique;
  • hyperémie dans la gorge;
  • symptômes d'intoxication générale du corps - frissons, muscles endoloris, selles bouleversées (diarrhée);
  • en cas de primo-infection - violation de la coordination motrice, sensibilité accrue de la peau due à une irritation des terminaisons nerveuses.

C'est important! Les crampes dans les membres sont l'une des caractéristiques distinctives de la maladie dans l'enfance.

Dans la forme grave de l'infection primaire chez les enfants développent les symptômes suivants de l'herpès de type 6:

  • fièvre sévère;
  • augmentation des ganglions lymphatiques périphériques (cervical, otique, sous-maxillaire, occipital);
  • la présence d'éléments herpétiques sur la langue, les bras et le palais mou;
  • gonflement et rougeur de la membrane muqueuse des yeux;
  • hyperémie du tympan;
  • légère inflammation de l'oreille moyenne.

Des éruptions cutanées apparaissent après une diminution de la température corporelle. La nature de l'éruption cutanée:

  • roséole - tache rose sur la peau;
  • papules - un nodule s'élevant sur la peau;
  • éléments maculaires - infiltrats denses pouvant atteindre 1 cm de long.

Les éléments s'unissent rarement et la pression devient pâle.

Parfois, l'herpès simplex peut se présenter sous la forme d'une infection respiratoire ou d'une affection subfébrile prolongée - augmentation persistante de la température corporelle dans la plage de 37,1 à 38 ° C, qui dure de 2 semaines à plusieurs mois.

Signes d'activation de l'infection chez l'adulte

Chez l'adulte, le virus de l'herpès simplex de type 6 se traduit par une fatigue chronique. Les personnes vivant dans des zones densément peuplées (mégalopoles) sont les plus exposées aux infections.

  • panne;
  • mauvais sommeil, phase de sommeil perturbée;
  • activité physique réduite;
  • l'apathie, le refus de contacter d'autres personnes, la dépression;
  • irritation nerveuse occasionnelle, accès de colère, agressivité.

Méthodes diagnostiques de détection d'agents pathogènes

La recherche en laboratoire sur l'herpès de type 6 repose sur l'utilisation de méthodes sérologiques reposant sur le principe de "l'antigène anticorps". Un test sanguin est fait pour détecter le virus. Biomatériau prélevé dans la veine cubitale, de préférence à jeun.

Pour l’identification de l’agent pathogène dans les lymphocytes ou les tissus, on utilise la PCR - réaction en chaîne de la polymérase. Si un titre élevé de virus est détecté dans le plasma, cela signifie que le résultat est positif. Lors de la primo-infection, le test sérologique a une sensibilité de 90%.

Autres méthodes de détermination du virus de l’herpès de type 6:

  • analyse d'immunofluorescence;
  • ELISA;
  • précipitation;
  • immunoblot - test sérique pour la détection des anticorps.

Les réactions sérologiques ont des inconvénients lors du diagnostic de l'herpès de type 6 chez un enfant. Au cours de l'infection initiale, tous les enfants n'ont pas d'immunoglobuline M. Par conséquent, avec un résultat négatif, la maladie peut progresser. Et inversement, les IgM sont déterminées chez 5% des enfants en bonne santé.

La réaction croisée avec des anticorps d'autres types d'agents pathogènes est un autre facteur affectant la fiabilité des résultats.

Le virus de l'herpès de type 6 se trouve dans la salive et la membrane muqueuse du nasopharynx. Par conséquent, à des fins de diagnostic, un écouvillon est prélevé sur le pharynx. Des fragments de salive sont semés sur des supports spéciaux et envoyés au laboratoire.

Lors de l'examen des patients, il est nécessaire de recueillir soigneusement l'anamnèse. Il est important de différencier l'infection d'autres maladies contagieuses - rougeole, rubéole, scarlatine.

Complications de la maladie

Pour les bébés de la première année de vie, les complications les plus dangereuses sont les convulsions. Les convulsions musculaires constituent une menace pour la vie de l'enfant:

  • insuffisance respiratoire, jusqu'à l'arrêt;
  • aspiration des voies respiratoires, si les convulsions sont accompagnées d'une intoxication grave et de vomissements;
  • récession de la langue.

Qu'est-ce qu'un herpès dangereux dans un avenir lointain? Quelles conséquences négatives peuvent se développer? Le virus de l’herpès humain de type 6 serait un facteur étiologique dans le développement de telles maladies:

  • mononucléose infectieuse - angor monocytaire avec forte intoxication et implication des ganglions lymphatiques et des amygdales dans le processus pathologique;
  • exanthème soudain - une maladie infectieuse aiguë dont souffrent les nourrissons et les jeunes enfants, se manifeste par une éruption papuleuse sur tout le corps et de la fièvre;
  • sclérose en plaques - lésions chroniques de la moelle épinière et du cerveau, ainsi que des dommages aux gaines des fibres nerveuses et des cicatrices;
  • L'encéphalite est une inflammation du cerveau de nature infectieuse.

Selon certaines données, le VHS de type 6 est un facteur de transition de l’infection à VIH au stade du sida. L'agent causal provoque des pathologies telles que le développement de processus oncologiques - carcinome cervical chez la femme, tumeurs malignes du nasopharynx.

Activités thérapeutiques

L'ADN du virus cause des difficultés de traitement en raison de la diversité de ses formes et de sa sensibilité instable aux médicaments pharmacologiques. Des médicaments absolument efficaces pour soigner la maladie, n’existent pas. Façons de guérir le virus de l’herpès simplex de type 6: prendre des analogues acycliques de la guanosine (détruire l’ADN de la cellule pathogène), des immunomodulateurs.

Médicaments antiviraux

L'acyclovir est un analogue de la structure naturelle de l'ADN. Lors de son interaction avec le virus, le virus perçoit la substance chimique comme un substrat pour la synthèse de son matériel génétique. Ainsi, Acyclovir est intégré à la chaîne d’ADN de la cellule et bloque son développement et sa reproduction. L'avantage du médicament est sa grande sensibilité et son absence de toxicité. L'inconvénient est une diminution de l'activité par rapport à certaines souches de l'agent pathogène.

Le valacyclovir est un dérivé de l'éther d'acyclovir. Ce médicament a un effet néfaste sur tous les types d'herpès. Les effets secondaires sont rares. Le médicament n'est pas disponible sous la forme d'une solution pour l'administration intraveineuse, il n'est donc pas prescrit pour une maladie grave.

Le famciclovir est indiqué si le patient a développé une résistance à l’acyclovir.

Le ganciclovir est utilisé lorsque l'acyclovir est inefficace. L'absence de médicament hautement toxique. Il est prescrit pour une maladie grave avec une atteinte des organes internes, en l'absence de traitement alternatif.

Vanganciclovir signifie pour administration orale. La biodisponibilité du médicament est élevée, il est prescrit si le traitement par Acyclovir n’est pas efficace.

Immunothérapie

Le traitement de l'herpès de type 6 chez les enfants nécessite la nomination de médicaments immunitaires. La méthode vous permet d'accélérer le processus de récupération, de réduire le cours du médicament. Comment traiter l'herpès en association avec des antiviraux?

  • un agent antiviral interféron bêta;
  • substances inductrices d'interféron qui contribuent à la production de protéines dans l'organisme empêchant la pénétration de virus dans des cellules saines;
  • immunoglobulinothérapie utilisation des anticorps.

Méthodes de traitement alternatives

Dans le cadre du traitement, il est recommandé aux patients de telles méthodes de traitement non traditionnelles:

  • herbes médicinales;
  • acupuncture;
  • rayonnement laser ou ultraviolet;
  • organométrie électronique biorésonance.

Pour l'efficacité du traitement en utilisant une approche intégrée en utilisant tous les domaines de la thérapie.

Herpès de type 6 chez l'enfant - manifestations sur la peau, diagnostic, médicaments pour le traitement

Il existe plusieurs options communes pour la manifestation du rhume. L'herpès de type 6 chez l'enfant fait référence à une forme simple de cette pathologie, indiquée dans l'histoire du VIH-6, pouvant développer un symptôme chez un enfant de moins d'un an. C'est l'un des sous-types du virus herpétique commun. La principale caractéristique de la maladie est l’absence de signes après l’infection initiale; on ne saura que le bébé est infecté dans des conditions défavorables.

Quel est le type d'herpès 6 chez les enfants

Le terme maladie regroupe tout un groupe de maladies virales qui se développent lorsque l’ADN pénètre dans le corps humain, contient des infections et présente un pouvoir dermatoneurotropique. Le virus de l'herpès simplex de type 6 chez l'enfant est l'un des 8 types de cette pathologie. Différentes sous-espèces peuvent provoquer différentes formes de pathologies, des symptômes. Par exemple, le type 6 se caractérise par l’apparition de symptômes de la roséole et le premier type est un rhume des lèvres. Le plus souvent, la maladie touche les enfants âgés de 3 à 4 ans. Elle est moins fréquente jusqu'à un an en raison de l'immunité passive.

Voies d'infection

En cas de primo-infection, un virus de type 6 chez l’enfant provoque un fort développement de roséole pédiatrique ou un exanthème soudain. Lorsqu'il est réactivé (restauration de la viabilité cellulaire), l'herpès chez un receveur (receveur du sang, organe, etc.) peut provoquer des manifestations cliniques de progression du déficit immunitaire, une suppression marquée de la moelle osseuse et une encéphalite virale. Les mécanismes suivants permettent de transmettre le virus aux enfants:

  • En suspension dans l'air, le virus est localisé sur les muqueuses des voies respiratoires et disparaît lorsque vous toussez ou éternuez;
  • contact, le virus se transmet lors de la salivation (lors d’un baiser);
  • intervention médicale, la pénétration de l'herpès au cours d'une transfusion sanguine ou d'une transplantation;
  • périnatale, la transmission se fait de la mère au fœtus in utero.

En règle générale, les enfants atteints d'herpès de type 6 sont âgés de six mois à un an. Cela est dû au fait que le nombre d'anticorps maternels dans cette période diminue dans le sang. Le virus pénètre et migre immédiatement vers le système lymphatique du corps du bébé. Ensuite, il vit, est à l'état latent et ne se manifeste pas. Dès que les conditions favorables sont réunies pour lui, il commence à se multiplier et à se multiplier très énergiquement. Lorsque cela se produit, un virus est libéré dans le sang du bébé et se propage dans tout le corps.

Les symptômes

L'herpès a des manifestations typiques qui ne diffèrent qu'en fonction de l'espèce. Les principales manifestations du type 6 du virus incluent le roséole pédiatrique. Pour son éruption cutanée typique sur le fond de la température élevée. Des études cliniques ont montré que l'activité la plus élevée est observée avec le stade initial d'accompagnement du lichen rose, ce qui indique le rôle étiologique de cette pathologie. Les premiers symptômes du virus de l’herpès de type 6 chez l’enfant apparaissent après les facteurs qui entraînent une diminution de l’immunité, tels que:

  • infections virales respiratoires aiguës;
  • maladies respiratoires aiguës;
  • stress chez un enfant après le sevrage.

Les signes de la maladie se manifestent sans aucune raison immédiatement après l'affaiblissement de l'immunité. Cela se produit généralement en 1-2 semaines, ce qui est considéré comme une période d’incubation. L'herpès de type 6 se forme et mûrit progressivement chez les enfants, mais il s'accompagne toujours des manifestations suivantes:

  • la température corporelle monte au niveau subiporeal (subfebrile);
  • puis il y a une fièvre de rack qui dure de plusieurs jours à une semaine;
  • il y a une légère rougeur dans la gorge des amygdales;
  • les ganglions lymphatiques peuvent augmenter;
  • dans de rares cas, la rate augmente, une éruption papuleuse se produit dans la bouche, la toux, la congestion nasale, des nausées ou une diarrhée.

L'herpès de type 6 chez les enfants dans la gorge

Ces symptômes sont caractéristiques de la maladie et développent un malaise général et de la fièvre. Si vous examinez la cavité buccale, vous remarquerez sans dispositifs spéciaux, des gencives enflées et rougies, la manifestation d'éruptions cutanées typiques sous la forme de bulles. Le virus de l'herpès de type 6 chez les enfants dans la gorge est groupé en plusieurs parties. À l'intérieur, vous pouvez voir un liquide jaunâtre. Lorsque vous touchez les papules, vous ressentez une douleur.

Avec le développement de la maladie, ces bulles s'ouvrent et restent érodées sur la membrane muqueuse de la gorge, de la cavité buccale, elles provoquent des sensations douloureuses perceptibles. Une rougeur vive et prononcée se forme autour des papules éclatantes. À la surface des papules peuvent former un raid, l'enfant tombe malade de manger, il y a une odeur désagréable de la bouche, la salive est libérée plus activement. L'enfant commence à dormir mal, à bouger, à refuser de manger à cause de la douleur.

Herpès de type 6 chez les enfants de moins d'un an

Chez les enfants de cet âge, l'immunité qu'ils ont reçue de la mère est toujours active. Le virus de l'herpès simplex 6 est très difficile à diagnostiquer chez un enfant, car il est presque asymptomatique. Dans de rares cas, la température corporelle augmente. Si la mère n'est pas immunisée contre la maladie, le bébé de moins de 6 mois peut contracter l'herpès d'autres personnes. Pour le corps fragile des enfants est dangereux. En règle générale, le premier contact avec le virus se produit à 6-7 mois de la vie; si la défense immunitaire est normale, la maladie passe à la phase latente.

Quel est le danger de l'herpèsvirus sixième type

Chez les enfants, le VHS de type 6 n’est pas une maladie constituant un danger de mort, les complications de la pathologie deviennent une source de préoccupation. Le plus grand danger qu'ils posent aux nouveau-nés et aux bébés de moins de 1 an. La maladie peut provoquer de graves dysfonctionnements des organes internes, entraîner une invalidité ou la mort. Les complications les plus fréquentes après une infection herpétique:

  • Paralysie cérébrale;
  • Syndrome DIC;
  • méningo-encéphalite;
  • pathologies oculaires: érosion de la cornée, kératoconjonctivite, iridocyclite, uvéite, épisclérite, choriorétinite;
  • l'épilepsie;
  • lésions hépatiques, hépatite;
  • la cécité.

Des complications

En règle générale, des conséquences graves se forment si l'herpès de type 6 survient par rapport à d'autres maladies. Cela complique leur diagnostic, le choix d’un traitement efficace. Avec une augmentation significative de la température corporelle, les enfants peuvent avoir des crampes. C'est une condition dangereuse car elle a tendance à se reproduire. Parmi les complications dangereuses qui suivent le type 6 de l'herpès, il convient de distinguer les maladies suivantes chez les enfants:

  • l'hépatite;
  • myocardite;
  • inflammation de la muqueuse du cerveau;
  • fatigue chronique;
  • pneumonie.

Diagnostics

Déterminer la présence d'une pathologie en utilisant deux méthodes principales: l'inspection et les tests de laboratoire. Ces derniers comprennent deux principaux types de recherche:

  1. PCR. Une réaction en chaîne de la polymérase est effectuée, ce qui permet la détection de l'ADN viral dans le matériel à des fins de recherche.
  2. ELISA. Ceci est un test immunologique, qui a un indice de confiance élevé. Il aide à différencier l'ADN des virus de l'herpès, peut déterminer l'infection initiale et la probabilité de récurrence de la pathologie.

Un pédiatre n'écrit pas nécessairement une référence pour ces tests. Il est souvent possible de décider du diagnostic uniquement en fonction de signes d'infection externes évidents. Des études de laboratoire sont menées dans le cas où les symptômes semblent controversés, il n’existe pas de solution exacte quant à l’efficacité des médicaments en traitement. Après avoir passé les tests, il existe plusieurs options pour le décodage:

  1. Immunoglobuline G et M. négatives. Aucune réponse immunitaire et aucun anticorps anti-virus de l'herpès n'ont été détectés, ce qui indique un risque de primo-infection.
  2. G positif et M. Ce résultat indique une rechute de la pathologie, mais l'immunité est responsable, la thérapie est prescrite.
  3. Immunoglobuline M négative et G positive. Il existe une protection immunitaire contre l'action du virus, la récidive de la pathologie dépend de la force du système immunitaire.
  4. Immunoglobulines M positives et négatives G. Une telle réponse indique le stade initial de l'infection, des mesures thérapeutiques nommées d'urgence.

Traitement de l'herpès de type 6 chez les enfants

Le traitement de la maladie est effectué en utilisant une approche intégrée, qui vise à arrêter la multiplication du virus, en éliminant les manifestations symptomatiques, les complications de la maladie. À ces fins, l'enfant a prescrit des méthodes de thérapie:

  • immunomodulateurs - signifie que renforcer, renforcer le système immunitaire;
  • les antiherpétiques, ils sont choisis en fonction de l’âge du patient, de la gravité de la maladie, du poids corporel du bébé;
  • complexes de vitamines et de minéraux;
  • respect du repos au lit;
  • antipyrétiques: suppositoires, sirops à base d’ibuprofène, paracétamol;
  • complexes de vitamines et de minéraux;
  • boire beaucoup d'eau;
  • alimentation à volonté.

En cas de complications, vous devez immédiatement contacter le spécialiste du profil qui pourra vous prescrire un traitement adéquat. Par exemple, si des symptômes de méningo-encéphalite apparaissent ou si des convulsions pouvant conduire à l'épilepsie se développent, le neurologue mettra au point un schéma thérapeutique. Pour les symptômes de la myocardite, consulter un cardiologue, pneumonie - un pneumologue, hépatite - un gastro-entérologue.

Drogues

Un traitement complet est sélectionné, et non seulement les antiviraux doivent être inclus, mais également les médicaments qui empêchent le développement de symptômes infectieux. Les médicaments de premier choix - les pilules et les onguents anti-herpétiques. Le bon dosage. Le traitement et l’accueil prolongés sont choisis exclusivement par le médecin traitant. Il sera en mesure d'évaluer correctement la situation, en fonction de la gravité de la pathologie, de l'âge et du poids corporel du bébé.

Il est important de commencer immédiatement à prendre des immunostimulants et des antipyrétiques. Ce sont généralement des suppositoires rectaux, des sirops et des poudres pour solutions. Le paracétamol et l'ibuprofène deviennent les composants principaux de ces médicaments. Les préparations multivitaminiques sont nécessaires pour renforcer le système immunitaire et les mesures préventives. Pendant une fièvre, l'enfant doit être au lit et boire beaucoup. Nourrissez le bébé avec force ne devrait pas, afin de ne pas provoquer une attaque de vomissement ou de nausée.

Médicaments antiviraux

Cette catégorie de médicaments est prescrite sous forme d'injections ou de comprimés. Le meilleur médicament dans le traitement de l'herpès est le foscarnet. Le médecin prescrit la posologie en fonction de l'âge du bébé. Si les manifestations se présentent sous la forme d'éruptions cutanées, les médicaments locaux (pommades, crèmes) seront le meilleur choix. Ils sont appliqués 4 à 5 fois par jour sur les lieux de formation des papules. Les médicaments antiviraux constituent le groupe de médicaments le plus efficace dans la lutte contre l'herpès. Voici les options les plus efficaces pour les médicaments:

  1. Valtrex. C'est un agent antiviral efficace à base de chlorhydrate de valacicilir, vendu sous forme de comprimé. La concentration de la substance active dans chaque capsule est de 500 mg. Utilisé des médicaments pour le traitement des lésions des muqueuses, de la peau, applicable dans la forme de la pathologie labiale et génitale. Le composant du médicament pénètre rapidement dans le sang à travers le tube digestif et est excrété par l'organisme en 6 heures. Le principal avantage du produit est le nombre minimum de contre-indications: il faut faire preuve de prudence en cas d'infection grave par le VIH et d'une sensibilité accrue aux composants.
  2. Famciclovir. Le moyen de la dernière génération est utilisé, il est produit sous forme de comprimés, le composant actif est une substance du même nom. Les dosages par dose peuvent être de 125, 250 et 500 mg. Après utilisation, le composant se transforme en penciclovir, qui a un effet prononcé sur les virus de l’herpès simplex des types 1 et 2, Epstein-Barr, le cytomégalovirus, le zona. Prenez les pilules à l'intérieur sans faire référence à la prise de nourriture et arrosées avec de l'eau. La posologie ne devrait être prescrite que par un médecin.
  3. Zovirax Le médicament est disponible sous différentes formes posologiques: suspension, comprimés, gélules, pommade, crème, injection, pommade pour les yeux. Zovirax est utilisé pour une administration locale et orale. L'acyclovir est le principal composant médicamenteux, ce médicament est efficace contre: l'herpès génital simplex, le zona. Utilisez le médicament même en violation du plan immunitaire pour prévenir le développement d'une infection.
  4. Valvir La thérapie antivirale avec ce médicament est basée sur la substance valacyclovir. Vendu à différents dosages sous forme de comprimés avec une coque. Utilisez le médicament pour traiter l'herpès, versicolor, et en tant que prophylactique contre le cytomégalovirus. Posologie attribuée en fonction de la forme de la pathologie, de l'état du patient. La forme recommandée est 500 mg 2 fois par jour pendant 5 jours.
  5. Acyclovir Le composant actif du médicament est la même substance. Capable de supporter la liste standard des médicaments pour les pathologies virales: 1 et 2 types d'herpès, zona, Epstein-Barr, cytomégalovirus. Le médicament inhibe la reproduction de l'ADN de l'élément viral, le régime de traitement est déterminé par l'état du patient.
  6. Famvir Il s'agit d'un analogue du médicament décrit ci-dessus, le Famciclovir, dont l'ingrédient actif est le même composant, les dosages sont similaires. Après être entré dans le corps, il se produit une transformation des éléments de la composition qui attaquent les cellules affectées et inhibent la reproduction du virus. La durée du traitement, la posologie est déterminée par le médecin individuellement. Il existe des recommandations générales. Par exemple, en présence d'une immunité à un niveau normal lorsque vous prenez 1500 mg, vous pouvez vous débarrasser de l'herpès labial.
  7. Anaferon. Un médicament très populaire aujourd'hui contre le virus de l'herpès. Il combine des effets immunomodulateurs, immunostimulants, antiviraux et une bonne compatibilité médicamenteuse avec les médicaments imbéciles. Il est utilisé pour le traitement de tous les types d'herpès. Si la maladie est activée, il faut 8 comprimés par jour pendant les 3 premiers jours, puis 2 semaines pour 4 gélules. Pour la prévention de la maladie, je prends 1 comprimé pendant 6 mois.

Les conséquences

En règle générale, les conséquences létales du sixième type ne sont pas fixes, mais il est possible que des conséquences désagréables se produisent. Des pathologies concomitantes peuvent se développer ou les aggraver. Les principales conséquences de la maladie sont les suivantes:

  • sclérose en plaques;
  • pneumonite;
  • myocardite;
  • l'épilepsie;
  • syndrome de fatigue chronique;
  • le développement de l'insuffisance hépatique;
  • méningo-encéphalite;
  • les cancers;
  • hépatite fulminante;
  • troubles du système lymphatique et endocrinien;
  • purpura thrombocytopénique.

Prévention

Il est impossible de se débarrasser complètement de l'agent responsable de l'infection après le contact initial et l'infection. Une personne reste à jamais un porteur et toutes ses actions préventives visent à prévenir l'exacerbation de l'herpès. Pour traiter cette maladie, il est nécessaire de renforcer le système immunitaire en procédant à l’administration prophylactique de médicaments dès l’apparition d’une éruption cutanée. Pour éviter le développement de la maladie, une personne doit suivre quelques règles simples:

  • marcher plus souvent en plein air, se calmer;
  • donner au corps un exercice régulier;
  • dans le régime alimentaire doivent être des fruits, des baies, des légumes;
  • se détendre complètement, éviter le surmenage;
  • éviter le risque d'infection par d'autres personnes;
  • boire régulièrement des complexes de vitamines.