Stomatite allergique

Stomatite allergique - changements inflammatoires de la muqueuse buccale dus au développement de réactions immunopathologiques (hypersensibilité, hyperergie). La stomatite allergique se manifeste par un œdème, une hyperémie, des saignements, des ulcères et une érosion de la membrane muqueuse, une sensation de brûlure de la bouche, des douleurs lors du repas, une hypersalivation et parfois une détérioration de l'état général. L'examen d'un patient atteint de stomatite allergique comprend la collecte d'une anamnèse allergologique, l'identification de la cause d'une réaction allergique, l'examen de la cavité buccale, la provocation, l'échantillonnage, les tests cutanés, l'examen de la salive, etc.

Stomatite allergique

La stomatite allergique est un symptocomplexe pathologique qui survient dans la cavité buccale lors d’allergies microbiennes, de contact ou médicamenteuses, ou sert de manifestation locale de maladies infectieuses, cutanées, auto-immunes et autres. Les lésions allergiques de la cavité buccale peuvent se présenter sous la forme de stomatites, papillites, glossites, gingivites, pareitis, palatinites, chéilites. Parmi ces formes cliniques, la stomatite allergique survient le plus fréquemment. La résolution des problèmes associés à la stomatite allergique nécessite une interaction interdisciplinaire de spécialistes dans les domaines de la dentisterie, de l'allergologie et de l'immunologie, de la dermatologie, de la rhumatologie, etc.

Causes de la stomatite allergique

L’apparition d’une stomatite allergique peut être due à la pénétration de l’allergène dans le corps ou à un contact direct avec la membrane muqueuse de la cavité buccale. Dans le premier cas, la stomatite allergique servira de manifestation d’une réaction systémique (pollen, médicaments, moisissures, produits alimentaires, etc.); dans le second cas, une réaction locale à des facteurs irritants en contact direct avec la membrane muqueuse (dentifrice, prothèses dentaires, pastilles à sucer, suceurs de bouche, etc.).

Le développement de la stomatite allergique de contact est le plus souvent associé à une hypersensibilité aux matériaux utilisés en dentisterie: médicaments pour anesthésie d'application, obturations métalliques, corsets, plaques orthodontiques, couronnes, dentiers en acrylique ou en métal. Les facteurs allergiques dans les prothèses acryliques sont généralement des monomères résiduels, dans de rares cas, des colorants. Lors de l’utilisation de prothèses en métal, des allergies aux alliages contenant du chrome, du nickel, de l’or, du palladium, du platine, etc. peuvent également se développer. leurs fonctions vitales qui irritent les muqueuses.

La stomatite allergique de contact est plus souvent observée chez les patients souffrant de maladies gastro-intestinales chroniques (gastrite, cholécystite, pancréatite, colite, dysbactériose, helminthiases, etc.), de pathologies endocriniennes (diabète, hyperthyroïdie, troubles de la ménopause, etc.). Cela s'explique par le fait que les troubles organiques et fonctionnels de ces maladies modifient la réactivité de l'organisme et entraînent une sensibilisation aux allergènes de contact.

Classification de la stomatite allergique

Selon la nature des manifestations cliniques, on distingue une stomatite allergique catarrhale, catarrhale-hémorragique, bulleuse, érosive, ulcéreuse-nécrotique. Du point de vue de l'étiologie et de la pathogenèse, la stomatite allergique comprend les médicaments, les contacts (y compris les prothèses), les allergies toxiques, les dermatostomatites auto-immunes, les stomatites aphteuses récidivantes chroniques et d'autres formes.

Compte tenu de la rapidité avec laquelle les symptômes se développent, on distingue les réactions allergiques des types immédiat et différé: dans le premier cas, la stomatite allergique se présente généralement sous la forme d’un œdème de Quincke. En cas de réaction allergique de type retardé, les symptômes de la stomatite allergique sont le plus souvent détectés plusieurs jours après l'exposition à l'allergène. Parfois, une stomatite allergique sur une prothèse se développe après 5 à 10 années d’utilisation, c’est-à-dire après une longue période de sensibilisation asymptomatique.

Symptômes de la stomatite allergique

Les manifestations de la stomatite allergique dépendent de la forme de la maladie. Ainsi, la stomatite allergique catarrhale et catarrhal-hémorragique est caractérisée par une xérostomie (bouche sèche), des sensations de brûlure, des démangeaisons, une altération du goût (goût acide, un goût métallique), un inconfort et une douleur lors du repas. Un examen objectif est déterminé muqueuse buccale hyperémique et œdémateuse, langue "laquée"; en cas de forme catarrhale-hémorragique, les hémorragies pétéchiales se détachent du fond de l'hyperémie et des saignements de la muqueuse sont notés.

La stomatite allergique bulleuse se produit lors de la formation dans la cavité buccale de vésicules de différents diamètres à contenu transparent. Après la formation de cloques, la stomatite allergique se transforme généralement en une forme érosive avec formation d'érosions recouvertes de fibrose sur la muqueuse. L'apparition d'ulcères s'accompagne d'une forte augmentation de la douleur locale, qui se manifeste surtout lorsque vous parlez et mangez. Lors de la fusion de défauts individuels, des surfaces érosives étendues peuvent se former sur la membrane muqueuse. Peut-être la détérioration du bien-être général: perte d'appétit, faiblesse, fièvre.

La plus grave de ses manifestations est la forme nécrotique de la stomatite allergique. Ceci est déterminé par une hyperhémie aiguë de la membrane muqueuse avec de multiples ulcères recouverts de plaque fibrineuse gris sale et de foyers de nécrose. La stomatite allergique ulcère-nécrotique se manifeste par une douleur intense pendant le repas, une hypersalivation, une forte fièvre, des maux de tête et une lymphadénite sous-maxillaire.

Les symptômes courants de la stomatite allergique peuvent inclure des troubles fonctionnels du système nerveux: insomnie, irritabilité, carcinophobie et labilité émotionnelle.

Diagnostic de la stomatite allergique

Un patient atteint de stomatite allergique est examiné par un dentiste avec, le cas échéant, des spécialistes: un allergologue-immunologue, un dermatologue, un rhumatologue, un endocrinologue, un gastro-entérologue, etc. La collecte et l'analyse des antécédents allergologiques ainsi que l'identification d'un allergène potentiel sont importantes.

Lors de l'évaluation visuelle de la cavité buccale, le médecin note la teneur en humidité de la membrane muqueuse, sa couleur, la présence et la nature des défauts, le type de salive. Lors de l'examen dentaire, une attention particulière est accordée à la présence dans la cavité buccale de prothèses dentaires, d'obturations, d'appareils orthodontiques; leur composition et leurs périodes d'usure, décoloration des prothèses métalliques, etc.

L'analyse chimique et spectrale de la salive et la détermination du pH permettent de procéder à une évaluation qualitative et quantitative du contenu en oligo-éléments et aux processus électrochimiques en cours. Des études supplémentaires sur la stomatite allergique peuvent inclure l'analyse biochimique de la salive avec détermination de l'activité enzymatique, détermination de la sensibilité à la douleur de la membrane muqueuse, évaluation hygiénique des prothèses, grattage de la muqueuse sur Candida albicans, etc.

L'examen allergologique comporte un test d'exposition (retrait temporaire de la prothèse avec évaluation de la réaction), un test de provocation (retour de la prothèse sur place avec l'évaluation de la réaction), des tests d'allergie cutanée, l'étude de l'immunogramme.

Le diagnostic différentiel de la stomatite allergique doit être posé en cas d'hypovitaminose B et C, de stomatite herpétique, de candidose, de lésions de la muqueuse leucémique, de SIDA.

Traitement de la stomatite allergique

Les mesures thérapeutiques contre la stomatite allergique dépendront de la cause du développement de la maladie. Le principe fondamental du traitement des maladies allergiques est l’élimination du contact avec l’allergène: régime alimentaire, annulation du médicament, refus de porter une prothèse dentaire, changement d’agent de rinçage ou de dentifrice, etc.

Le traitement médicamenteux de la stomatite allergique implique généralement la nomination d'antihistaminiques (loratadine, maléate de dimétindène, chloropyramine, etc.), de vitamines des groupes B, C, PP et d'acide folique. Un traitement local de la muqueuse buccale avec des antiseptiques, des anesthésiques, des enzymes, des préparations de corticostéroïdes, des agents cicatrisants (huile d'argousier, etc.) est effectué.

Patients dont la stomatite allergique est une complication de traitement dentaire, une consultation supplémentaire est nécessaire dentiste thérapeute, dentiste, orthopédiste, orthodontiste; remplacement des obturations ou des couronnes, remplacement du système de fixation, de la base de la prothèse, etc.

Prévision et prévention de la stomatite allergique

Le diagnostic opportun de la stomatite allergique permet de vaincre la maladie à un stade précoce; termes de traitement de la stomatite catarrhale et catarrhale-ulcéreuse ne dépassent généralement pas 2 semaines. Dans les cas plus graves et avancés, un traitement prolongé de la stomatite allergique peut être nécessaire.

Les mesures préventives comprennent de bons soins hygiéniques de la cavité buccale, un traitement rapide des caries et des maladies des gencives. Des visites préventives régulières chez le dentiste sont nécessaires pour éliminer les dépôts dentaires, ajuster les prothèses dentaires et les remplacer rapidement. L’approche individuelle du traitement et des prothèses dentaires, l’utilisation de matériaux hypoallergéniques jouent un rôle important dans la prévention de la stomatite allergique.

Stomatite allergique: symptômes et traitement

La stomatite allergique est l’une des pathologies les plus courantes de la cavité buccale. La maladie se caractérise le plus souvent par une évolution sévère et il est difficile de traiter le traitement. Les principales manifestations de la stomatite allergique sont de nombreuses érosions, ulcères, gonflement et rougeur des muqueuses. En mangeant, les patients ressentent le plus souvent des douleurs et des brûlures. Une de leurs manifestations cliniques caractéristiques est une augmentation de la salivation - hypersalivation. L'état général du patient en souffre souvent.

Causes de la stomatite allergique

La stomatite allergique est considérée comme un complexe de symptômes pathologiques qui se développe sur le fond d'une allergie au médicament, au contact ou microbienne. La pathologie peut être l’un des signes locaux de maladies somatiques d’origine infectieuse ou auto-immune. La stomatite peut survenir sous forme de gingivite, chéilite, glossite, etc.

La principale cause des problèmes qui se posent est le conflit entre le système immunitaire du patient et des facteurs allergènes externes, suivi de la formation de réactions immunopathologiques (hyperergie et hypersensibilité).

Le développement de ce type de stomatite est causé soit par la pénétration d'un antigène étranger dans le corps humain, soit par son contact constant (périodique) avec les tissus mous de la cavité buccale. Dans le premier cas la réaction est considérée comme systémique. Le patient peut réagir à des agents pharmacologiques, des plantes, des aliments, etc. deuxième cas nous parlons de facteurs locaux, tels que les articles d'hygiène (dentifrices, rinçages). L'allergène peut être des pastilles médicamenteuses ou du chewing-gum. Les dentistes doivent souvent faire face à des réactions d'hypersensibilité aux structures orthopédiques (prothèses partielles et complètes).

Le plastique à partir duquel ils sont fabriqués contient souvent des composés qui provoquent une réponse inadéquate du système immunitaire. Dans certains cas, le corps réagit aux obturations acryliques, à divers types d'accolades et même aux structures métalliques, y compris celles contenant de l'or, du platine, du palladium et du nickel.

Les foyers d'infection chronique avec des caries et les amygdalites chroniques ont une certaine valeur. L'allergisation chronique par la microflore pathogène et les produits de son métabolisme joue souvent le rôle de facteur provocant dans le développement de la stomatite allergique.

Les patients à risque sont les patients atteints des maladies somatiques suivantes:

Il est particulièrement difficile de voir les modifications de la cavité buccale par rapport à d'autres maladies à composante allergique, notamment l'asthme bronchique.

Dans certains cas, la maladie n'est que l'une des manifestations de pathologies systémiques, telles que le LES, la diathèse hémorragique et la sclérodermie.

Classification de la stomatite allergique

Actuellement, plusieurs classifications sont utilisées en pratique clinique.

Selon le type d'évolution clinique, les types suivants sont considérés:

  • catarrhal (le plus commun et caractérisé par relativement doux);
  • catarrhal-hémorragique;
  • bullous;
  • érosif (capable de devenir une conséquence de bullous);
  • ulcératif-nécrotique.

Par facteurs étiologiques sont distingués:

  • contact;
  • toxique-allergique;
  • auto-immune;
  • médicaments.

Selon le type et la nature de la réaction, la stomatite est du type immédiat et retardé. L'angioedème se développe généralement parallèlement avec une réaction immédiate. Lorsque le type d'interaction est retardé, les signes de lésions muqueuses ne se manifestent parfois que 7 à 10 jours après le contact avec un facteur sensibilisant.

Symptomatologie

Les manifestations cliniques sont diverses et dépendent du type de pathologie.

Les signes typiques des formes catarrhales sont:

  • sensation constante de bouche sèche;
  • perturbation du goût;
  • sensation de démangeaisons et de brûlures;
  • douleur en mangeant.

Au cours de l'inspection, des rougeurs et un gonflement de la membrane muqueuse, la langue "laquée" caractéristique et des hémorragies ponctuelles caractéristiques ont été observés.

Pour variétés bulleuses formation typique de multiples bulles de volume différent, remplies de contenu transparent. Après leur ouverture, l'érosion reste à leur place et se recouvre rapidement d'une couche de fibrine. L'apparition d'ulcères de différentes tailles entraîne des douleurs lors des conversations et des repas. Dans le contexte des formes bulleuses et érosives, l'anorexie (perte d'appétit), le malaise général et l'hyperthermie sont souvent observés dans les valeurs subfébriles.

Pour l'inflammation de la cavité buccale qui s'est développée sur le fond Borréliose à tiques, apparition caractéristique de taches rouges en forme d'anneau sur le corps et augmentation de la température. Les vésicules et l'érosion saignante dans la bouche apparaissent après quelques jours.

Le type le plus grave et intraitable de la stomatite allergique - ulcère nécrotique. Au cours de l’étude objective, on a constaté une rougeur prononcée des muqueuses et une ulcération, recouvertes d’un enduit de fibrine gris sale. Identifié de nombreux petits foyers de nécrose tissulaire - nécrose. Le patient a une douleur aiguë en mangeant; sa température augmente brusquement et une salivation apparaît. La pathologie s'accompagne de maux de tête intenses et d'une forte augmentation des ganglions lymphatiques sous-maxillaires.

Pour Syndrome de Stephen Jones réaction sévère caractéristique aux agents pharmacologiques. Cette forme de maladie s'accompagne d'hyperthermie et de douleurs articulaires intenses. Les vésicules apparaissent non seulement dans la cavité buccale, mais également dans la peau (y compris dans la région génitale).

Il existe un certain nombre de manifestations cliniques communes du système nerveux, caractéristiques de la plupart des variétés de la maladie. Ceux-ci comprennent les troubles du sommeil (troubles du sommeil le soir et la somnolence diurne), les sautes d'humeur non motivées et la carcinophobie (peur du cancer).

Enquête

L’examen implique nécessairement la collecte d’histoires allergiques détaillées. Le médecin doit déterminer s’il existe des symptômes similaires chez les parents sanguins (en particulier les parents). Ensuite, le spécialiste essaie, si possible, d'identifier la substance qui provoque la réaction d'hypersensibilité. L'inspection est particulièrement soignée, car les changements peuvent avoir une localisation imprévisible. Une étude en laboratoire de la salive, des tests cutanés et des tests d'élimination est une composante obligatoire de l'étude du patient.

Lors de l’examen initial, le médecin attire l’attention sur le degré d’hyperhémie de la membrane muqueuse, son degré d’humidité, la présence de défauts (vésicules et érosions) et d’éruptions pétichiales. De plus, le nombre et le degré de viscosité de la salive sont déterminés.

Lors des entretiens, il est important de déterminer quels médicaments et combien de temps le patient prend depuis peu. L'un des facteurs étiologiques possibles est l'antibiothérapie à long terme (et en particulier incontrôlée).

L'examen détermine la présence de plombages, de prothèses dentaires et d'appareils orthopédiques, ainsi que le degré de détérioration de ces derniers. La présence d'au moins une seule dent carieuse est également prise en compte.

Les tests de laboratoire en cours de diagnostic comprennent l’analyse biochimique et chimio-spectrale de la salive et l’étude des frottis sur les champignons du genre Candida.

Un échantillon exposé suppose un retrait temporaire d'une prothèse amovible avec observation de la dynamique du processus. Si les symptômes disparaissent, la cause est considérée comme un appareil orthopédique. Le test de provocation est le retour de la structure sur le site avec la définition du développement de la réaction pathologique.

De plus, des tests d'allergie cutanée avec différents antigènes sont utilisés.

Le diagnostic différentiel avec lésions herpétiques, candidose, altérations de la muqueuse avec leucémie et SIDA est d’une grande importance. L'image de la stomatite allergique ressemble parfois à la clinique de l'hypovitaminose (pour la vitamine B et l'acide ascorbique).

Traitement de la stomatite allergique

La résolution des problèmes liés à cette maladie est devenue une tâche commune des dentistes, immunologues, allergologues, dermatologues et, dans certains cas, des rhumatologues.

Le traitement pathologique repose essentiellement sur la cessation complète du contact avec le prétendu facteur provocateur, le traitement médicamenteux par antihistaminiques et le traitement symptomatique comprenant un traitement antiseptique et des médicaments destinés à accélérer la régénération des tissus endommagés.

Le patient doit suivre strictement un régime avec exclusion périodique du régime de certains produits. Il devrait abandonner les articles d'hygiène habituels.

Les médicaments antihistaminiques les plus efficaces comprennent actuellement la chloropyramine, le maléate de dimétone, le suprastin et la loratadine. Dans le cadre de la pharmacothérapie, la nomination de vitamines (groupe B, acide ascorbique et acide nicotinique) est indiquée. Les anesthésiques, les antibactériens, les hormones corticostéroïdes et les phytopreparations pour la cicatrisation des tissus (huile d'argousier) sont utilisés pour le traitement local.

Si la cause du développement de la maladie est reconnue comme des structures dentaires usées ou de mauvaise qualité, elles doivent être remplacées.

Prévisions

Avec la détection rapide et le début précoce d'un traitement complexe, la maladie peut le plus souvent être prise en charge à un stade précoce. En moyenne, le traitement de la forme catarrhale ne prend pas plus de 2 semaines. Dans les cas plus avancés, un rétablissement clinique complet prend des mois.

Prévention de la stomatite allergique

Les mesures visant à prévenir les maladies comprennent des soins quotidiens de qualité pour la cavité buccale. Les caries et la gingivite (inflammation des gencives) nécessitent un traitement rapide. Le dentiste doit être visité au moins 1 fois en 6 mois. Les dépôts dentaires durs doivent être enlevés par un professionnel. Les structures orthopédiques usées doivent être remplacées ou ajustées rapidement.

Avec des antécédents d'allergie dans la fabrication de prothèses, seuls des matériaux hypoallergéniques doivent être utilisés.

Lotin Alexander, dentiste, examinateur médical

Stomatite allergique: clinique, diagnostic et traitement

La stomatite allergique est un processus pathologique de la cavité buccale basé sur la sensibilisation du corps.

Ces réactions immunopathologiques sont le fléau des temps modernes, et les médecins de presque toutes les spécialités chez les patients en bas âge y sont confrontés.

Souvent, la sensibilisation du corps se manifeste sous la forme d’une pathologie telle que la stomatite allergique chez l’enfant et l’adulte, capable d’engendrer des souffrances importantes chez le patient.

Classification

Il est accepté de classer la pathologie par un certain nombre de signes.

Selon le tableau clinique, on distingue la stomatite:

Par étiopathogenèse:

Une forme endogène est dite lorsque le processus de lésion de la muqueuse buccale est une conséquence des mécanismes immunopathologiques survenant à l'intérieur du corps à la suite d'une exposition à des aliments, des médicaments et d'autres allergènes.

La forme exogène résulte du contact de la membrane muqueuse buccale avec des matériaux dentaires (obturations, obturateurs, couronnes, etc.) avec des moyens destinés aux soins hygiéniques de la cavité buccale.

En aval:

  1. dans le contexte des réactions du type retardé;
  2. sur le fond des réactions de type immédiat.

Dans le premier cas, la maladie se manifeste de manière aiguë et soudaine et dans le second, elle est associée à une longue période de sensibilisation (semaines, mois).

Par la nature de la sévérité de la stomatite peut être divisé en trois groupes principaux:

Raisons

La cause principale de la stomatite allergique est la sensibilisation du corps avec des substances qui contribuent à l'activation de la réaction immunopathologique.

La stomatite allergique de contact chez les adultes et les enfants peut provoquer l'ingestion de substances (aliments, pollen, médicaments, moisissures, etc.), ainsi que le contact avec la muqueuse buccale.

Les bains de bouche, le dentifrice, les obturations, les appareils dentaires, etc. peuvent agir comme de tels allergènes.

Ce processus est aggravé par une pathologie somatique telle que des maladies du tractus gastro-intestinal, des organes ORL, du système endocrinien et des réactions auto-immunes.

Les symptômes

Avec une maladie de la cavité buccale comme la stomatite allergique, les symptômes et leurs manifestations dépendent du type de pathologie.

La stomatite hémorragique catarrhale et catarrhale se produit le plus facilement.

Les patients se plaignent de sécheresse et de brûlures de la bouche, d'une modification de la sensibilité gustative, d'une douleur en avalant.

La forme catarrhale-hyperémique se caractérise par l'apparition d'hémorragies pétéchiales sur la membrane muqueuse et par le saignement.

La forme bulleuse est caractérisée par l'apparition de vésicules sur la membrane muqueuse de la bouche contenant des écoulements transparents. Après un certain temps, les vésicules s'ouvrent et à leur place se forment des ulcères recouverts d'un film fibrineux.

Dans ce cas, nous parlons de la forme érosive, qui procède avec des sensations douloureuses prononcées, aggravées pendant la conversation, en mangeant. Souvent, les éléments ulcératifs se confondent, ce qui s'accompagne d'une température subfébrile, d'une faiblesse générale et de troubles dyspeptiques.

Les manifestations cliniques graves sont caractérisées par une forme ulcéreuse-nécrotique.

La muqueuse buccale est fortement hyperémique, sur laquelle se trouvent de nombreux éléments aphteux et une plaque fibrineuse gris sale.

Manger, parler est considérablement entravé en raison d'une douleur intense.

Et il y a aussi des plaintes d'augmentation de la salivation, une augmentation de la température de 38─39 degrés, une augmentation des ganglions lymphatiques régionaux (cervical, occipital, sous-mandibulaire).

Diagnostics

Afin de vérifier le diagnostic, une enquête est menée avec clarification des plaintes, anamnèse, examen objectif, examen de laboratoire et examen instrumental.

Lors de la clarification des signes existants, on découvre la présence de signes caractéristiques tels que douleur lors de la conversation, mastication, déglutition, augmentation de la salivation, l'apparition d'éléments aphteux sur la membrane muqueuse.

À partir de l'anamnèse, des données sont obtenues sur la propension à des réactions allergiques, la présence d'une pathologie somatique chronique, les procédures dentaires transférées.

L’inspection visuelle révèle des modifications des membranes muqueuses sous forme d’hyperhémie, d’œdème, à l’arrière, situées au niveau de la langue, des gencives, des muqueuses de la joue.

Et aussi une attention est portée à la présence de plombages, de prothèses dentaires, d'appareils orthopédiques.

Un tel examen et une telle enquête vous permettent d’établir le diagnostic de stomatite, mais ne fournissent pas d’informations précises sur la nature du processus. À cette fin, nommé un examen de laboratoire et instrumentale.

Une analyse sanguine complète à partir d’essais de laboratoire est informative, dans laquelle une augmentation des éosinophiles est caractéristique d’une réaction allergique. Lors de la réalisation de tests biochimiques a révélé une forte teneur en immunoglobuline E dans le sérum.

Examen instrumental est effectué pour la vérification, la pathologie somatique, accompagnée d'une stomatite.

En plus des méthodes susmentionnées, divers tests sont effectués pour aider à établir un diagnostic précis:

  1. test avec retrait de la prothèse: lorsque la prothèse est retirée pendant un certain temps, l'état de la cavité buccale est grandement amélioré;
  2. test de provocation: si vous commencez à porter de nouveau la prothèse, une rechute de la maladie se produit;
  3. test de l'activité des enzymes de la salive;
  4. Test du film de scarification: introduction de l’allergène dans la cavité buccale en appliquant des solutions spéciales aux égratignures de la membrane muqueuse.

Traitement

Le traitement de la stomatite allergique implique un traitement étiopathogénétique et symptomatique. Dans le premier cas, les mesures visent à identifier et à bloquer l'entrée d'un allergène dans le corps, ainsi que les liens du processus immunopathologique.

Tout d'abord, il est nécessaire de détecter et d'éliminer le facteur provoquant. Sinon, la maladie peut suivre un cours chronique récurrent.

Parmi les médicaments destinés à soulager une réaction allergique sont prescrits:

  1. antihistaminiques (loratadine, cétirizine, kétotifène et autres).
  2. glucocorticoïdes (prednisolone, dexaméthasone).

Plus souvent utilisé antihistaminiques sous forme de comprimés, formes d'injection. Dans les cas graves, dans les processus inflammatoires sévères, l'utilisation de glucocorticoïdes est appropriée.

Selon des études récentes, pour obtenir une efficacité maximale, des sorbants et des probiotiques devraient être inclus dans le schéma thérapeutique.

Habituellement, si une stomatite allergique est diagnostiquée, le traitement chez l’adulte et l’enfant vise à éliminer les signes cliniques de la maladie. À cette fin, prescrire des médicaments locaux qui ont un effet antiseptique (chlorhexidine, furaciline), anti-inflammatoire (écorce de chêne, décoction de camomille), analgésique (Metrogyl-Dent) et régénérant (Solcoséryl).

Pronostic et prévention

Dans la plupart des cas, la stomatite allergique ne met pas la vie en danger et peut être traitée avec succès en deux semaines.

La stomatite est une exception à la suite d'une réaction de type immédiat, lorsqu'un gonflement marqué est noté, rendant la respiration beaucoup plus difficile.

Les mesures préventives comprennent les mesures suivantes:

  1. hygiène buccale;
  2. réadaptation rapide des foyers d’infection chroniques (dents carieuses, pathologie des voies respiratoires supérieures);
  3. utilisation de matériaux à propriétés hypoallergéniques en cabinet dentaire;
  4. diagnostic et traitement rapides des maladies somatiques (pathologie du système digestif, système endocrinien, processus auto-immuns);
  5. exclusion du tabagisme.

Vidéo utile

Tout sur le traitement de la stomatite allergique chez les enfants et les adultes L’école du docteur Komarovsky:

Traitement efficace de la stomatite allergique chez l'adulte et l'enfant à l'aide de médicaments et de remèdes populaires

La stomatite allergique est une maladie de la cavité buccale. L'évolution est souvent sévère, le patient ressent une gêne marquée en raison de tissus gonflés et irrités du palais, de la langue. Des réactions négatives se développent lorsque le corps présente un conflit immunologique avec des allergènes qui pénètrent dans la bouche de l'extérieur ou de l'intérieur.

Que faire si une stomatite allergique est détectée chez un enfant? Quel médecin aidera à éliminer les signes négatifs? Quels traitements sont efficaces pour endommager les tissus de la cavité buccale? Réponses dans l'article.

Causes de la maladie

Une réaction négative se développe après le contact des membranes muqueuses de la cavité buccale avec divers allergènes. Les agents externes sont le pollen de plante, les spores de moisissures.

La stomatite allergique se développe souvent dans les cas suivants:

  • réaction négative aux couronnes, plombages, prothèses installés, en particulier ceux fabriqués à partir de matériaux bon marché et de qualité médiocre;
  • chez les enfants, une réponse aiguë à certains types d'aliments;
  • irritation des tissus de la cavité buccale avec diminution de l'immunité dans le cadre du traitement par les sulfamides ou les médicaments antibactériens;
  • caries négligées, saignements gingivaux, processus inflammatoires accompagnés de la reproduction de micro-organismes pathogènes;
  • comme complication de la maladie de Lyme, stomatite aphteuse de nature récurrente, lupus érythémateux disséminé, diathèse hémorragique, syndrome de Stevens-Johnson.

Selon la classification internationale des maladies, la réaction négative dans la cavité buccale est mise en évidence dans une section spéciale. Code de la stomatite allergique inscrit à la CIM 10 - K12 "Stomatite et autres lésions apparentées" et à la sous-section K12.1 "Autres formes de stomatite".

En savoir plus sur l'utilisation de la feuille de laurier en médecine traditionnelle pour le traitement des maladies allergiques.

Découvrez les premiers signes et symptômes de l'allergie au gluten chez un enfant à cette adresse.

Premiers signes et symptômes

La maladie a des signes communs et locaux. Même avec une forme légère de stomatite allergique, le patient ressent une gêne au cours des procédures d'hygiène dans la cavité buccale. Il est difficile de se nourrir. Dans les cas avancés, il est difficile de parler en raison de l'inflammation des tissus enflés.

Signes locaux:

  • douleur, rougeur des zones touchées;
  • Une odeur désagréable se fait entendre par la bouche (elle persiste même après le brossage des dents);
  • gonflement de la langue, des lèvres, du palais, du pharynx, des joues;
  • salivation excessive.

Si vous êtes allergique aux médicaments, des symptômes supplémentaires apparaissent dans la cavité buccale:

  • sur les muqueuses de la bouche sont formées des cloques remplies de liquide;
  • les tissus deviennent rouges;
  • il y a de la douleur.

Lorsque la borréliose à tiques apparaît:

  • cloques sur les muqueuses;
  • rougeur;
  • saignements des plaies et l'érosion.

Symptômes communs:

  • la maladie se développe souvent rapidement;
  • souvent la température corporelle augmente (surtout en cas d'allergie aux antibiotiques);
  • Les cloques, les cloques sont formées dans une forme sévère, non seulement dans la bouche, mais aussi sur la peau, les yeux muqueux, les organes génitaux;
  • Dans la maladie de Lyme, des points rouges entourés d’une bordure apparaissent dans différentes parties du corps;
  • le syndrome douloureux est prononcé;
  • parfois des douleurs articulaires se produisent.

Diagnostics

Avec la défaite des muqueuses et du langage, il est important de consulter un dentiste à temps. Le médecin examinera la cavité buccale, clarifiera le tableau clinique, écoutera les plaintes du patient. Les maladies de fond sont analysées, le médecin révèle la force et la nature des symptômes négatifs.

Si une stomatite allergique est suspectée, un diagnostic complet est réalisé:

  • vérification des structures: prothèses dentaires, bretelles, plombages;
  • études cliniques générales d'urine et de sang;
  • immunogramme pour surveiller l'état du système immunitaire;
  • détermination du niveau d'acidité et de la composition de la salive;
  • détection de l'activité des enzymes contenues dans la salive;
  • test leucopénique;
  • des tests de provocation avec le retrait et l'installation ultérieure de prothèses pour confirmer ou infirmer une réaction allergique à des structures matérielles inappropriées dans la bouche.

Règles générales et méthodes de traitement

Comment et quoi traiter une stomatite allergique? Lors de la confirmation du diagnostic, le médecin recommande un traitement complexe. Certains moyens locaux ne peuvent pas faire: nécessite souvent la correction du traitement médicamenteux ou la suppression des médicaments, dans le contexte duquel une irritation apparaît dans la bouche. Symptômes négatifs bien supprimés, remèdes populaires, mais l’utilisation de certaines décoctions à base d’herbes et de formulations naturelles sans association avec des médicaments n’élimine pas complètement la cause de la maladie.

Les principales directions de thérapie:

  • l'identification de l'allergène, l'élimination des prothèses, obturations ou structures métalliques inappropriées dans la bouche;
  • lors de la confirmation de l’allergie au médicament, on sélectionne un plus grand nombre de drogues «douces» avec un effet ménageant sur le corps;
  • Les formulations antihistaminiques sont un élément indispensable du traitement des réactions immunitaires aiguës et chroniques chez les patients de tout âge. Les médicaments antiallergiques de la dernière génération suppriment activement les manifestations négatives, facilitent l'évolution de la maladie, empêchent la variété catarrhale de stomatite de se transformer en une forme érosive-ulcéreuse et ulcérative-nécrotique. Claritin, Zyrtec, Tsetrin, Zodak, Cetirizine, Loratadine;
  • dans les cas graves, les corticostéroïdes systémiques, qui soulagent rapidement les signes d'inflammation, sont efficaces. La dexaméthasone, la prednisolone, l'hydrocortisone;
  • antiseptiques locaux pour la désinfection des muqueuses, la lutte contre les micro-organismes pathogènes, la réduction du risque de propagation de l'infection par le flux sanguin dans tout le corps. Stomatoïdine, chlorhexidine, baume des forêts, rotokan, miramistine, malavit;
  • AINS et analgésiques pour soulager la douleur, supprimer le processus inflammatoire;
  • régime hypoallergénique, exclusion du menu des aliments acides, épicés, salés, des agrumes, des aliments frits, ne manger que de la consistance molle, afin de ne pas blesser les muqueuses affectées et gonflées.

Remèdes et recettes populaires

Avec la permission de l'allergologue et du dentiste, vous pouvez utiliser des tisanes, du jus d'aloès, des huiles curatives. Les formulations naturelles sont un excellent ajout aux produits synthétiques à usage topique. Les phytopreparations sans danger s’appliquent pendant toute la durée du traitement.

Recettes éprouvées:

  • jus d'aloès Remède populaire bien supprime l'inflammation, guérit les plaies, les plaies. Rincez-vous la bouche avec du jus de fruits frais ou mâchez simplement la pulpe d’une feuille charnue qui a été pelée.
  • huile d'argousier. Remède efficace contre la stomatite sous toutes ses formes, y compris les allergiques. Produit de pharmacie ou huile approprié, cuit seul. Un outil utile plusieurs fois par jour pour lubrifier doucement le tissu affecté. L'argousier guérit les plaies, ramollit la membrane muqueuse, réduit l'inflammation;
  • teinture de propolis pour la désinfection, la guérison active des zones à problèmes. Diluer la pharmacie (1 partie) dans de l'eau (10 parties), rincer la bouche. La deuxième application consiste à laver les zones touchées avec du peroxyde d'hydrogène, puis à appliquer un peu de teinture;
  • infusion de camomille. Les propriétés anti-inflammatoires et cicatrisantes d'une plante médicinale sont connues des médecins et des patients. Dans un thermos, versez 2 c. l fleurs, verser 1 litre d'eau bouillante froide, laisser reposer 45 minutes, filtrer la perfusion. Rincer tenir 3-4 fois tout au long de la journée. Une action similaire manifeste une infusion de calendula et de sauge. Vous pouvez faire une collection: chaque herbe dans une cuillère à café, la même quantité d’eau, insiste de la même manière;
  • jus de pomme de terre. Un bon agent anti-inflammatoire soulage également les poches, réduit l'irritation des démangeaisons et soulage l'état des zones douloureuses. Bien laver les pommes de terre, les peler, les rincer de nouveau sous l’eau, les râper et les presser. Bandage stérile humidifier avec du jus fraîchement préparé, traiter les zones enflammées. Vous pouvez prélever du jus de légumes dans votre bouche, tenir pendant 3 minutes, rincer légèrement les muqueuses avec un agent cicatrisant.

Stomatite allergique chez les enfants

Les médecins distinguent les traits caractéristiques de la maladie:

  • l'immunité faible est la cause de la nature plus grave de la pathologie. L'organisme fragile réagit plus fortement aux stimuli, en particulier dans le contexte d'autres maladies accompagnées de symptômes négatifs dans la cavité buccale;
  • Souvent, les parents amènent leurs enfants chez le dentiste à un stade avancé de la maladie: dès le premier signe, des méthodes traditionnelles sont utilisées, des médicaments auto-médicamentés et des préparations inappropriées. Le problème est que les pommades et les produits de rinçage ne seront d'aucun secours tant que le contact avec l'allergène se poursuivra.
  • une infection secondaire se développe souvent: des muqueuses minces, sensibles, se fissurent facilement, saignent, des microorganismes pathogènes pénètrent activement dans les zones d’érosion;
  • il est difficile de choisir la meilleure méthode de traitement, surtout à un âge précoce;
  • Il est important de faire attention aux premiers signes de stomatite: douleurs, brûlures, démangeaisons dans la bouche, vésicules, odeur désagréable dans la bouche, plaque blanc sale sur la langue, augmentation de la sécrétion de salive. Les symptômes de la stomatite se développent dans une petite zone ou touchent presque toutes les muqueuses.

Voir la liste et les caractéristiques des médicaments antiallergiques de la nouvelle génération.

Les règles de nutrition et d'alimentation de la dermatite atopique chez l'adulte sont décrites sur cette page.

Suivez le lien http://allergiinet.com/zabolevaniya/u-vzroslyh/ekzema-na-rukah.html et découvrez les causes et le traitement de l'eczéma allergique sur les mains.

Le plus souvent, la stomatite allergique chez les enfants se développe à l’origine des maladies suivantes:

  • Syndrome de Stevens-Johnson;
  • allergies médicamenteuses et alimentaires;
  • stomatite aphteuse récurrente (forme chronique);
  • dents carieuses.

Les méthodes de traitement ressemblent à celles utilisées chez l'adulte, mais une approche plus prudente consiste à choisir des antihistaminiques. Tous les médicaments pour le traitement de la stomatite allergique ne sont pas autorisés chez les enfants de 2 ans et plus.

Les sirops et les gouttes antiallergiques conviennent aux bébés. À partir de 6 ou 12 ans, les pilules sont autorisées. La meilleure option est une combinaison de formulations d'antihistaminiques de nouvelle génération avec des décoctions à base de plantes pour le rinçage de la bouche et un traitement avec des antiseptiques locaux. Il est important d’exclure du menu les produits qui provoquent des réactions allergiques.

Directives de prévention

Les patients ne peuvent pas toujours empêcher le développement de formes de stomatite allergiques. Lors de la pose de prothèses, de structures correctrices ou de plombages, il est impossible de prédire quelle sera la réaction de la muqueuse buccale à une substance étrangère. Même les prothèses coûteuses de haute qualité sont allergiques à certains patients.

Les principales mesures préventives:

  • le temps de soigner les dents carieuses, la gingivite, la stomatite;
  • contrôler l'évolution, réduire la fréquence et la force des rechutes dans les maladies chroniques;
  • ne pas consommer une grande quantité de produits avec un risque élevé de réactions allergiques;
  • renforcer le système immunitaire;
  • N'utilisez pas de baume rafraîchissant avec de l'alcool, irritant les muqueuses délicates;
  • au premier signe de stomatite, consultez un médecin. Si une réponse immunitaire est suspectée, le dentiste vous dirigera vers un allergologue pour une consultation.

Dans la vidéo suivante, vous pouvez voir les recettes de remèdes populaires pour le traitement de la stomatite allergique:

Stomatite allergique

Plus tôt dans les articles, nous avons examiné en détail ce que la stomatite est et certains de ses types: candidale, herpès et aphteuse. La stomatite est considérée comme l'une des maladies les plus désagréables de la cavité buccale, car l'inflammation des muqueuses affecte grandement l'état général du corps et le traitement prend plusieurs semaines. De plus, chaque espèce est dangereuse à sa manière et peut survenir à tout moment.

Dans cet article, nous examinerons la stomatite allergique et les facteurs qui en accompagnent l'évolution, les causes d'apparition et le traitement nécessaire.

Le traitement nécessite souvent l'intervention de plusieurs médecins de différents domaines, tels qu'un dentiste, un dermatologue, un immunologue et un allergologue.

Causes de développement

Tout d'abord, la stomatite allergique est due à la pénétration d'un allergène dans le corps ou la cavité buccale. Si l'allergène est directement dans le corps, la stomatite est une réaction systémique à ses effets. Si l’allergène pénètre la membrane muqueuse de la bouche, la maladie est une réaction locale et indique qu’il est urgent de modifier certains moyens (dentifrice, fil dentaire, bain de bouche, comprimés de résorption, matériau de remplissage, couronnes, prothèses dentaires, orthèses dentaires, etc.). et autres). Par conséquent, la stomatite allergique est souvent appelée contact.

La stomatite de contact est due à une intolérance et à une sensibilité aux matériaux utilisés en dentisterie: préparations d'anesthésie, matériau d'obturation, orthèses, prothèses, plaques orthodontiques, gels blanchissants.

L'allergie peut être causée à la fois par le métal et divers alliages à partir desquels la plupart des appareils orthodontiques sont fabriqués.

Un autre rôle important dans la manifestation de la stomatite allergique est joué par diverses maladies, microbes, bactéries, micro-organismes et leurs produits métaboliques. En bouche, l’environnement le plus favorable à la croissance active et à la reproduction des bactéries et des infections.

La stomatite allergique est souvent observée chez les personnes souffrant et sujettes aux maladies suivantes: gastrite, colite, cholécystite, dysbactériose, pancréatite, helminthiases, diabète, hyperthyroïdie, etc. Les personnes atteintes de ces maladies sont obligées de prendre divers médicaments et de suivre un régime alimentaire strict à l'inflammation des tissus mous de la bouche.

Il ne faut pas oublier que la stomatite peut être un signe que l'organisme subit des perturbations du système immunitaire et des déficiences fonctionnelles, qui affectent grandement l'état de santé.

En outre, la stomatite de contact peut survenir à la suite d'autres maladies allergiques, telles que l'asthme, l'urticaire, l'eczéma et les allergies alimentaires.

Notez que la membrane muqueuse est irritée par la plupart des épices, particulièrement forte. Par conséquent, si vous êtes sujet à la manifestation de diverses réactions allergiques, évitez de manger de tels aliments.

Caractéristiques de la stomatite allergique chez les enfants

Chez les enfants, la stomatite survient le plus souvent avec l'intolérance à certains additifs alimentaires et produits, et la maladie est plus difficile car l'immunité des enfants est faible et commence à peine à se développer et à se renforcer. Avec le développement de la maladie chez un enfant, il y a somnolence, faiblesse et perte d'appétit. La température corporelle augmente progressivement jusqu'à atteindre 39 degrés. Il est difficile pour un enfant de manger et de parler. Dès les premières plaintes de l'enfant devrait contacter immédiatement le dentiste.

Il n’est possible de diagnostiquer cette stomatite chez l’enfant qu’à un stade avancé, de sorte que le traitement prend plus de temps. En outre, il est assez difficile pour les médecins de choisir un traitement efficace, car de nombreux médicaments sont contre-indiqués dans le corps des enfants.

Avec le développement de la maladie dans l'enfance, il existe une forte probabilité de formation d'autres maladies et d'accessions d'infection secondaire.

Notez que la stomatite allergique chez les enfants survient entre 8 et 14 ans.

Stomatite allergique chez l'adulte

L'évolution de la maladie se produit selon le même scénario chez les enfants et les adultes. Mais s'il est plus difficile pour les enfants de déterminer et de donner une réponse exacte à ce qu'ils ressentent, il est beaucoup plus facile pour les adultes de comprendre les sensations désagréables.

Lors de leurs visites chez le dentiste, les patients adultes se plaignent de gonflement de la bouche, de la gorge, de la langue, du palais et des lèvres. L'ingestion de nourriture est difficile voire impossible du fait d'un gonflement important. Cela augmente également le risque de morsure des tissus mous, ce qui accélérera la formation d'ulcères et l'érosion.

Chez l’adulte, la stomatite allergique se manifeste par une réaction aux médicaments, ainsi qu’aux prothèses, couronnes et plombages existants.

Symptômes et classification

Les symptômes de la stomatite allergique dépendent de son type.

  1. Catarrhal-hémorragique ou simplement catarrhal. Les symptômes suivants sont caractéristiques de ce type de stomatite: sécheresse de la bouche, douleur à la table pour manger et parler, démangeaisons et brûlures graves, troubles du goût et plaque blanchâtre sur la langue. Les saignements de la muqueuse buccale se manifestent sous forme progressive.
  2. La stomatite de contact bulleuse se traduit par la formation de vésicules avec un liquide blanc transparent ou transparent. Si les vésicules sont ouvertes, des ulcères avec une plaque fibrineuse se forment à leur place. Après cela, il y a douleur, fièvre, faiblesse générale et perte d'appétit.
  3. La stomatite allergique érosive est une forme grave de maladie bulleuse qui survient avec un traitement de mauvaise qualité ou son absence. Les ulcères peuvent fusionner, formant de vastes surfaces érosives avec la floraison. La fièvre, une douleur intense, un gonflement de la membrane muqueuse, une perte d’appétit et une douleur persistante intense accompagnent l’évolution de la maladie.
  4. La stomatite nécrotique est considérée comme la forme la plus grave de la maladie. Manifesté une hyperhémie aiguë du mucus avec la formation d'un grand nombre d'ulcères, qui sont couverts de fleurs grisâtres. Après quelques jours, des foyers de nécrose apparaissent. Manifestations de douleur, maux de tête, fièvre et inflammation des ganglions lymphatiques sous-maxillaires.

Outre les symptômes caractéristiques de chaque forme de la maladie, certains patients présentent une instabilité émotionnelle, une insomnie, une irritabilité. Dans certains cas, en particulier si le patient a tendance à se méfier, une carcinophobie peut survenir, c’est-à-dire la peur de tomber malade d’une tumeur maligne.

Diagnostics

Dès l'apparition des premiers signes de stomatite, vous devez contacter immédiatement votre dentiste afin qu'un spécialiste expérimenté puisse déterminer le type de maladie.

Si le dentiste a détecté une maladie, celle-ci est d'abord vérifiée par la pose d'accolades (prothèses, couronnes, obturations, etc.) ou la raison doit être recherchée ailleurs. Pour identifier la cause fondamentale, le dentiste attire des professionnels d'autres domaines de la médecine: allergologue, dermatologue, immunologiste et autres. Et la première chose qu’un médecin devrait faire lors d’un examen est de procéder à une analyse des antécédents d’allergie pour identifier l’allergène actif.

A l'examen, le médecin attire l'attention sur les défauts, l'humidité de la membrane buccale et sa couleur, ainsi que sur le type de salive. Si nécessaire, une analyse chimio-spectrale de la salive est réalisée pour déterminer le nombre d'oligo-éléments et de processus électrochimiques qui se produisent non seulement dans la cavité buccale, mais également dans le corps dans son ensemble. Il est nécessaire de déterminer l'activité des enzymes dans la salive et d'identifier le seuil de sensibilité à la douleur. Pour ce faire, le médecin procède à une analyse biochimique de la salive.

Après avoir identifié les causes profondes de la stomatite, un dentiste et un allergologue peuvent effectuer un traitement efficace.

Traitement de la stomatite allergique

La première chose à faire pour éliminer l’allergène, c’est-à-dire abandonner la prothèse, changer de régime, changer de dentifrice, etc. Tout dépend de la cause de la stomatite allergique. Un allergène ne peut être identifié qu'après avoir passé une série de tests. Afin d'éviter des allergies au cours des tests, le dentiste peut vous conseiller de retirer temporairement les appareils orthodontiques (si vous les avez installés).

Plus d’une fois, il a été noté qu’après l’installation de prothèses ou de couronnes, il se produisait une oxydation du métal et de ses alliages, qui provoque une irritation de la muqueuse buccale.

Ensuite, on prescrit des antihistaminiques - la loratadine et la chloropyramine, un complexe de vitamines - B, C, PP et de l'acide folique.

Il est obligatoire que le médecin procède à un traitement local de la muqueuse buccale avec divers médicaments. Un certain nombre de ces médicaments comprennent les antiseptiques, les analgésiques et les onguents cicatrisants. Ces pommades sont généralement prescrites par le médecin pour s'auto-traiter afin que le processus de traitement aille plus vite.

Comment traiter la stomatite allergique à la maison

La durée de traitement pour ce type de maladie est de 2 à 4 semaines. Pendant tout ce temps, il est nécessaire d'être observé par un spécialiste.

Mais le traitement doit être poursuivi à la maison. Il est nécessaire de se rincer la bouche avec des décoctions d’herbes ayant des effets cicatrisants et anti-inflammatoires. Pour cet extrait de camomille parfait.

En outre, vous devez acheter des onguents spéciaux à usage externe dotés de propriétés antiseptiques afin de réduire le nombre de bactéries et de micro-organismes présents dans les lésions de la stomatite.

Et bien sûr, vous devez suivre un régime, en éliminant tous les produits susceptibles de vous irriter.

Seul un traitement complexe permet de guérir la stomatite allergique sans conséquences graves.

Stomatite allergique, symptômes, traitement

La stomatite allergique est une maladie difficile à traiter. L'efficacité du traitement dépend en grande partie de la précision avec laquelle la cause de la pathologie sera déterminée et de la rapidité avec laquelle les médicaments sont sélectionnés.

La stomatite allergique survient chez les adultes et les enfants, chez les personnes âgées et affaiblies, l'inflammation est très tolérée.

Quelle est la stomatite allergique

Le terme stomatite allergique fait référence à des modifications pathologiques de la cavité buccale, résultant d'une allergie de contact, médicamenteuse ou microbienne.

Toutes les manifestations de la maladie peuvent également être des symptômes externes de maladies auto-immunes, cutanées et infectieuses.

Des réactions allergiques dans la cavité buccale peuvent survenir sous forme de stomatite (le plus souvent), de gingivite, de glossite, de papillite, de chéilite, de paréite.

Autrement dit, des modifications peuvent affecter les gencives, les muqueuses de la bouche, le palais mou et dur, la langue. La manifestation principale de la maladie est une éruption cutanée et un gonflement.

Classification et code pour la CIM-10

Le code de stomatite allergique selon l’ICD est K12 (Stomatite et lésions associées) ou K12.1 (Autres formes de la maladie).

En pratique médicale, plusieurs classifications de stomatite allergique sont utilisées.

Les caractéristiques du tableau clinique de la maladie se présentent sous les formes suivantes:

  • Catarrhal;
  • Catarrhal-hémorragique;
  • Érosif;
  • Bulleux;
  • Ulcère nécrotique.

Selon le mécanisme de développement de la stomatite allergique est:

  • Le contact;
  • Les médicaments;
  • Toxique-allergique;
  • Auto-immune;
  • Récurrent chronique;
  • Affinité.

Selon la vitesse de développement des symptômes, la stomatite peut être:

  • Type immédiat;
  • Type de mouvement lent.

Dans le premier cas, la maladie se manifeste le plus souvent par un œdème de Quincke, dans lequel tous les symptômes apparaissent en quelques heures seulement.

Un type d'allergie retardée est caractérisé par l'apparition des premiers symptômes plusieurs jours après le contact avec l'allergène suspecté.

L'intolérance aux prothèses commence souvent à se manifester après cinq ans ou plus d'utilisation sans problèmes.

Pathogènes et causes de la maladie chez les enfants et les adultes

Le principal responsable de la stomatite allergique est un allergène. Le développement de tous les symptômes de la maladie peut être associé à la fois à l'effet direct de l'allergène sur la cavité buccale et à l'influence de la réaction allergique générale qui se produit lorsque l'irritant est entré dans le corps.

Une réaction allergique systémique avec le développement de la stomatite peut être une conséquence de l'influence de l'allergène pour une personne donnée: médicaments, microparticules de plante, produits alimentaires, moisissures.

La stomatite allergique de contact se produit lorsque l'allergène se trouve dans le dentifrice utilisé, les bains de bouche, les prothèses dentaires, les comprimés destinés à la résorption.

La sensibilité de la membrane muqueuse peut être augmentée par rapport aux matériaux utilisés en dentisterie, il est:

  • Médicaments utilisés pour l'anesthésie d'application;
  • Bretelles métalliques, plombages;
  • Couronnes, plaques orthodontiques;
  • Prothèses Dans les prothèses acryliques, dans la plupart des cas, les colorants agissent comme des allergènes dans les métaux - alliages de chrome, de platine, d'or, de nickel.

La probabilité de développer une stomatite allergique est accrue chez les personnes atteintes d'une amygdalite chronique et de caries.

L'allergie dans la cavité buccale augmente si les microbes et leurs produits métaboliques s'accumulent dans le lit prothétique.

Il existe un groupe à risque dans lequel la probabilité de stomatite allergique de contact est augmentée plusieurs fois.

Cela inclut les patients avec:

  • Pathologie chronique du tractus gastro-intestinal - pancréatite, cholécystite, gastrite, dysbiose, colite. La sensibilité du corps aux allergènes augmente avec les maladies parasitaires.
  • Troubles endocriniens - hyperthyroïdie, diabète, modifications de la ménopause chez la femme.
  • Autres types de réactions allergiques - drogue, rhinite, allergies alimentaires, urticaire, asthme bronchique et bronchite asthmatique.

La stomatite allergique survient souvent chez les enfants. Dans son développement à cet âge, l’état du système immunitaire, une perturbation temporaire du travail des organes gastro-intestinaux, joue un rôle important.

Le risque d'inflammation dans la bouche est accru chez les enfants qui ont l'habitude de se lécher les doigts ou les jouets.

Les modifications de la cavité buccale ne se produisent pas toujours sans autres troubles. La stomatite allergique peut être une manifestation de maladies assez graves, telles que:

  • Diathèse hémorragique;
  • Lupus érythémateux systémique;
  • Vascularite;
  • La sclérodermie;
  • Le syndrome de Lyell;
  • Syndrome de Stevens-Johnson;
  • La maladie de Behcet;
  • Érythème polymorphe exsudatif.

Pour exclure la pathologie primaire conduisant à la stomatite, il est nécessaire de poser un diagnostic.

Les symptômes

Le déroulement de la stomatite allergique dépend principalement de la forme de la maladie.

  • La stomatite hémorragique catarrhale et catarrhale se manifeste principalement par des muqueuses sèches ou par une autre forme de xérostomie. Le patient s'inquiète des brûlures, de fortes démangeaisons, la sensibilité gustative est perturbée - un goût métallique ou acide apparaît dans la bouche. En mangeant, il y a de la douleur. Lors de l’examen de la cavité buccale, on peut porter une attention particulière au gonflement et à l’hyperhémie de sections individuelles, ces modifications affectant parfois une vaste zone. La langue devient vernie, elle montre clairement les types de dents. Lorsque la forme est hémorragique sur le fond de la rougeur, des hémorragies ponctuelles sont perceptibles et il peut y avoir un saignement des gencives et des muqueuses.
  • La forme bulleuse de stomatite allergique se manifeste par la formation de vésicules avec un exsudat transparent. Ces bulles peuvent être de tailles différentes. Après ouverture, elles restent érodées par un dépôt fibreux à la surface. Leur apparition est accompagnée d'une augmentation de la douleur, en particulier d'une douleur observée au cours d'un repas ou d'une conversation. Si les différentes érosions se confondent, une lésion étendue de la région buccale se forme, ce qui entraîne une détérioration notable de l'état de santé: apparition de maux de tête et de faiblesse, d'appétit et de température corporelle.
  • La stomatite allergique ulcère-nécrotique est plus grave que toutes les formes. La membrane muqueuse est hyperémique, recouverte de plaies. En plus des ulcères ont une floraison grisâtre et des foyers de nécrose. Il y a une douleur marquée, en particulier en mangeant, la libération de grandes quantités de salive, de la fièvre, des maux de tête, des ganglions lymphatiques sous-maxillaires élargis.

La stomatite allergique se manifeste souvent et des troubles du système nerveux. La maladie entraîne insomnie, instabilité émotionnelle, irritabilité, carcinophobie (peur du cancer).

Caractéristiques de la pathologie chez les enfants.

La stomatite allergique chez les enfants est dans la plupart des cas une manifestation d'une réaction allergique commune.

Les allergènes sont des produits alimentaires, des médicaments, du pollen de plantes.

Si la forme de contact de la pathologie se développe, l'irritant peut être contenu dans le dentifrice, les bonbons à mâcher et les corsets sur les dents.

Chez les enfants d'âge préscolaire et scolaire, la stomatite allergique survient souvent dans le contexte des caries.

Au début du développement de la maladie, l'enfant peut se plaindre de douleurs et de brûlures dans la bouche. Vous pouvez faire attention au gonflement des joues, des lèvres et de la langue.

Lorsque visible sur la langue fleur visible, est également marquée par une augmentation de la sécrétion de salive et une odeur aigre de la bouche.

Les enfants souffrent de stomatites allergiques plus dures que les adultes, principalement à cause de l'imperfection du système immunitaire.

S'il n'y a pas de traitement en temps voulu, il existe un risque de contracter une infection secondaire, ce qui alourdit encore le bien-être de l'enfant et prolonge la durée du traitement.

La stomatite qui se développe sous l'influence d'allergènes chez les enfants doit être différenciée des autres formes de la maladie.

La maladie peut être candida, virale, bactérienne, herpès. Chaque type de stomatite est traité avec certains médicaments.

Caractéristiques de la pathologie chez l'adulte.

Chez l'adulte, la stomatite allergique survient le plus souvent sur les matériaux dentaires et les médicaments.

Dans certains cas, les provocateurs de la maladie sont des produits alimentaires - poisson, agrumes, noix. Lisez ici comment se manifeste l’allergie au poisson et à quel point elle est dangereuse.

Au début, il y a un gonflement de la langue. Parfois, le gonflement est si prononcé qu'il est difficile de parler et de manger.

Les symptômes restants de la maladie dépendent de sa forme et ils se développent assez rapidement.

La stomatite chez l’adulte apparaît le plus souvent comme une manifestation de maladies primaires. Par conséquent, le traitement devrait en premier lieu viser à éliminer la pathologie sous-jacente.

En cas de stomatite allergique, il est également nécessaire d'exclure les maladies des organes gastro-intestinaux.

Diagnostic de la maladie

Le bien-être du patient et la durée du traitement dépendent de la précision et de la rapidité du diagnostic correct.

Retarder une visite à la clinique n’en vaut pas la peine, car dans les cas avancés, des complications difficiles à traiter peuvent se développer.

Qui contacter.

Dans un premier temps, vous devez contacter votre dentiste. Si nécessaire, le médecin organisera une consultation avec un allergologue, un gastro-entérologue, un dermatologue, un endocrinologue et d’autres spécialistes au sens étroit du terme.

Lors de l'examen d'un patient, le médecin doit:

  • Recueillir les antécédents d'allergie. Il est nécessaire de savoir quand la maladie a commencé, quelle est la raison de l'apparition des premiers symptômes, si de tels changements sont survenus auparavant. Tout cela aidera à suggérer un groupe d'allergènes qui pourraient causer la maladie.
  • Effectuer une inspection visuelle de la cavité buccale. L'état de la muqueuse est évalué - sa couleur, son humidité, la présence d'éruptions cutanées et de plaies, le type de salive. Le spécialiste doit inspecter les prothèses, les obturations et autres éléments artificiels de la cavité buccale. Vous devez savoir s’ils ont changé de couleur et s’il existe une violation des tissus adjacents.
  • Attribuer des tests:
    • L'analyse chimio-spectrale de la salive est nécessaire pour déterminer la quantité et la qualité des micro-éléments et pour évaluer les processus électrochimiques.
    • L'analyse biochimique de la salive montre la présence d'enzymes.
    • Evaluation hygiénique des prothèses.
    • Grattez pour les champignons.
    • Échantillon avec retrait de la prothèse. S'il y a une allergie à la prothèse, après son extraction, les symptômes disparaîtront d'eux-mêmes. Ensuite, il est nécessaire de réaliser un test de provocation, c'est-à-dire de remettre en place les dents artificielles et d'évaluer l'état de la cavité buccale après quelques jours.
    • Immunogramme.
    • Tests cutanés d'allergie.
    • Tests sanguins.

Seul un diagnostic approfondi permettra de déterminer avec précision la principale cause d'inflammation de la cavité buccale.

La stomatite allergique doit être différenciée de l'hypovitaminose, d'une infection fongique, de la forme herpétique de la maladie.

La défaite de la membrane muqueuse avec des symptômes similaires se produit chez les patients atteints du SIDA, la leucémie.

Traitement de la stomatite allergique

Lors de l'établissement de l'allergène qui cause la stomatite, il est nécessaire d'éliminer complètement le contact avec celui-ci.

Si l'irritant est le matériau de la prothèse, il est ensuite retiré et, après guérison, les muqueuses sont prélevées dans un autre matériau.

Si nécessaire, changez le dentifrice, rincez. Si les allergies sont causées par des médicaments, le traitement est revu.

Un régime hypoallergénique est important pour éliminer les symptômes de la rhinite allergique.

Dans la phase aiguë de la maladie, il est nécessaire d'abandonner les plats pouvant augmenter l'allergénicité du corps - il s'agit de fruits de légumes de couleur rouge, de viande fumée, de produits marinés, d'épices chaudes.

La nourriture doit être douce et la vaisselle doit être choisie de manière à ne pas irriter la muqueuse enflammée.

Après chaque repas, la bouche doit être rincée avec un antiseptique ou de l’eau propre.

Le traitement de la toxicomanie comprend:

  • Prendre des antihistaminiques. Ils sont nécessaires pour éliminer les poches, les rougeurs, les éruptions cutanées et les démangeaisons. Suprastin, Loratadin, Fenistil, Tsetrin sont utilisés.
  • Utilisation de complexes vitaminiques.
  • Traitement local de la cavité buccale. Les antiseptiques sont prescrits - Spray Ingalipt, Geksoral, Viniin, gel Kamistad, Kholisal.
  • Soulagement de la douleur orale. Les agents les plus couramment prescrits pour l'anesthésie locale sont le gel Lidochlor, le gel Asept et vous pouvez essuyer la cavité buccale avec de la novocaïne, de l'hexamine et leur mélange.
  • L'utilisation d'agents qui accélèrent la régénération des tissus. En période de récupération, on prescrit de l’huile d’argousier ou de l’églantine, du gel de Solcoseryl et de la propolis en spray.

Il est possible de compléter le traitement médicamenteux avec les méthodes traditionnelles, mais il est préférable de consulter un médecin avant de les utiliser.

Accélère la guérison des blessures gargarisme avec camomille, bouillon de sauge, le saignement diminue lorsqu'il est utilisé pour le rinçage de l'écorce de chêne.

La douleur est réduite lors du rinçage du jus de carotte ou de chou, ils sont mélangés à parts égales avec de l'eau. Des pommes de terre crues râpées peuvent être appliquées sur les plaies, mais rappelez-vous qu’il peut y avoir une allergie aux pommes de terre.

En cas de stomatite allergique grave, des préparations à base de corticostéroïdes peuvent être prescrites; parfois, des injections au goutte à goutte sont nécessaires.

Le traitement est choisi strictement par le médecin: avant de choisir les médicaments, leur posologie et le déroulement du traitement, il est nécessaire d'évaluer la gravité de la maladie et la résistance générale du corps.

Le traitement de la stomatite allergique chez les enfants est presque identique à celui de la maladie chez les adultes.

Il faut seulement tenir compte du fait qu’il est assez difficile pour un jeune enfant de traiter la bouche et chez l’enfant, une infection bactérienne se joint souvent, ce qui nécessite des antibiotiques.

Si la stomatite survient pendant la grossesse, les médicaments doivent être choisis de manière à ne pas nuire au développement de l'enfant et à la mère elle-même.

Lorsque les symptômes sont exprimés, les antihistaminiques sont nécessaires, ils sont prescrits le plus court possible.

Dans le traitement de la stomatite pendant la grossesse, l’accent est mis sur l’utilisation de médicaments locaux.

Les composants des huiles, des sprays et des gels sont moins absorbés par la circulation générale et ne peuvent donc pas nuire, s’ils sont utilisés correctement.

Mais vous devez toujours vous rappeler que seul un médecin peut choisir un schéma thérapeutique sûr avec toutes les contre-indications.

Pronostic et prévention

La stomatite allergique est traitée avec succès en cas de détection précoce de la maladie. Si la pathologie évolue sous une forme catarrhale ou catarrhale-ulcéreuse, la récupération au cours du traitement a lieu dans un délai maximal de deux semaines. Dans les cas graves, la stomatite peut déranger des semaines.

Il n’existe pas de mesures préventives à 100% pour prévenir la stomatite allergique, car l’allergénicité du corps peut augmenter à tout moment.

Mais vous pouvez réduire le risque de contracter cette maladie. Parmi les mesures préventives figurent:

  1. Traitement en temps opportun des caries, des maladies des gencives, du tartre.
  2. Visites régulières chez le dentiste pour ajuster la prothèse.
  3. Utilisation de matériaux hypoallergéniques dans la fabrication de prothèses artificielles.
  4. Fonctionnement normal du système immunitaire. Ceci peut être réalisé par un mode de vie sain, le rejet des mauvaises habitudes et une alimentation équilibrée.

La stomatite allergique est une pathologie assez dure pour certaines personnes.

Il est possible de récupérer complètement si un allergène est établi et si son impact sur le corps est évité.

Et comment avez-vous fait face à cette maladie? Partagez vos expériences dans les commentaires.