Quel médecin traite l'herpès et quand le contacter?

La principale caractéristique du virus de l'herpès est qu'il peut rester longtemps dans le corps, mais ne se fait pas sentir. L'immunité devrait s'affaiblir dès que l'infection commence à s'intensifier immédiatement.

Description de la maladie

La maladie ne se fait sentir qu’en présence de facteurs provocateurs, par exemple, affaiblit le système immunitaire.

Cela peut arriver dans le cas suivant:

  • surchauffe du corps ou hypothermie;
  • stress et état émotionnel instable;
  • grossesse ou sa terminaison.

Dans chacun de ces cas, le virus de l'herpès commence à être activé. Les symptômes apparaissent sur les muqueuses, la peau. De petites bulles se forment avec le liquide à l'intérieur. Le virus est constamment présent dans le corps humain.

Intéressant L'herpès simplex est présent dans plus de 90% de la population de la planète.

Variétés de virus

En médecine, il existe de nombreux types de virus de l'herpès, mais en pratique, il n'y en a que quelques-uns. Parfois, une infection labiale peut survenir, elle est déterminée par le type de rhume. L'herpès est rare sur les organes génitaux.

En raison de l'herpès de type I, des symptômes apparaissent sur les muqueuses de la bouche, du cou et du visage. Le second type conduit à des maladies inflammatoires dans les organes pelviens.

En raison du troisième type, les enfants ont la varicelle et les adultes peuvent en souffrir, mais ils développent un zona. La varicelle des adultes tolère fort, il y a une température élevée.

Le cinquième type de virus conduit à l'activation de l'infection à cytomelohavirus. Un petit nombre de symptômes apparaissent, le plus souvent des hommes. Avec un système immunitaire affaibli, des rhinites, pneumonies, hépatites et autres maladies se développent.

C'est important! L'activation de l'infection à cytomégalovirus pendant la grossesse peut entraîner des anomalies congénitales chez l'enfant.

Un virus du sixième type chez de nombreux patients provoque le développement de la roséole.

Vous pouvez poser un diagnostic après des recherches en laboratoire, ainsi que sur la base des symptômes suivants:

  • faiblesse musculaire;
  • fatigue
  • apathie et léthargie;
  • besoin constant de sommeil.

Le virus du septième type n’est pratiquement pas étudié. Nous savons seulement que cela peut entraîner le développement de fatigue chronique et d'insomnie. L'herpès allergique peut se développer.

Le virus du huitième type conduit au développement du sarcome de Kaposi. Sur la peau s'est formée la formation d'une nature cancéreuse. La vidéo de cet article décrit plus en détail les types de virus existants.

Pourquoi la maladie progresse-t-elle?

Pour que l'agent pathogène pénètre dans le corps d'une personne en bonne santé, il suffit de contacter un liquide biologique ou la peau d'une personne malade. Dans la période de l'évolution asymptomatique de la maladie suffisamment pour établir un contact avec la peau. La principale raison de l'apparition de l'herpès est le non-respect des règles d'hygiène personnelle, mode de vie asocial, vivant dans des régions surpeuplées.

Dans l'environnement, le virus reste actif jusqu'à 24 heures. À une température de 50 degrés ou plus, l'activité cessera après une demi-heure.

Les modes de transmission de la maladie peuvent être les suivants:

  • d'une mère malade à un enfant, c'est-à-dire une voie d'infection verticale;
  • lorsqu'on s'embrasse avec une personne malade;
  • pendant les rapports sexuels sans utiliser de préservatif (mais il n’existe pas de protection complète contre l’infection);
  • non-respect de l'hygiène personnelle;
  • l'utilisation d'objets personnels d'autres personnes;
  • gouttelettes aéroportées;
  • lorsque vous visitez des toilettes publiques ou d’autres lieux publics.

Les rechutes de pathologie ne se produisent pas toujours, en règle générale, cela est facilité par un certain nombre de facteurs provocants, à savoir: manque de vitamines, stress, surcharge de travail, mauvaise alimentation, infections virales ou bactériennes.

Symptômes et stades de l'herpès simplex

La pathologie passe par quatre étapes de développement.

Chacun d'eux présente certains symptômes, à savoir:

  1. Première étape - un léger picotement sur la peau. Les démangeaisons se rejoignent progressivement, à l'endroit où il y a une récurrence de la maladie, l'hypermie insignifiante se forme. La formation d'éléments d'une éruption cutanée près des lèvres ou sur les lèvres. Afin de prévenir la propagation de la maladie, il est nécessaire de prendre les médicaments antiviraux rapidement.
  2. Deuxième étape - inflammation mineure. De petites bulles apparaissent sur les lèvres et grossissent progressivement. Au début, leur contenu est transparent, mais après un moment, il devient nuageux.
  3. La troisième étape - les expressions. La bulle est déchirée et reste à sa place une plaie. Pour les personnes qui les entourent, une personne malade est plus dangereuse que jamais.
  4. L'étape finale est la formation de croûte. Une croûte se forme au-dessus de l'ulcère et, lorsqu'il est blessé, une douleur et un saignement graves se produisent.

Si vous commencez le traitement à temps, vous pouvez éviter le développement de toutes ces étapes.

Causes de l'herpès génital

La principale raison du développement de cette maladie est le rapport sexuel, peu importe la façon dont il était.

Dans certains cas, une infection génitale herpétique peut se propager comme suit:

  • voie verticale - d'une mère malade à un enfant;
  • gouttelettes aéroportées;
  • sujet à des fissures sur la peau par ménage.

Au cours de nombreuses études, une relation a été établie entre l’incidence de la maladie et les facteurs suivants:

  • vivre dans des conditions défavorables, statut social dysfonctionnel;
  • le sexe - il est prouvé qu'en raison des caractéristiques anatomiques de la femme, elles souffrent plus souvent;
  • race - la race négroïde est plus commune avec la maladie;
  • degré d'activité physique;
  • conditions climatiques;
  • abus de mauvaises habitudes.

Les personnes les plus souvent touchées sont celles âgées de 30 à 40 ans. Le type de nourriture dont dispose le patient est également important, qu’il y ait suffisamment de vitamines et de nutriments.

Le tableau clinique de l'herpès génital

La maladie se présente sous deux formes: primaire et récurrente. La primo-infection passe le plus souvent sans les symptômes exprimés.

Dans un autre cas, les symptômes suivants peuvent être préoccupants:

  • fièvre
  • sensation de faiblesse dans tout le corps;
  • sensation de douleur dans la tête;
  • inconfort dans la région lombaire;
  • douleur à l'aine.

Chez l'homme, l'herpès génital se manifeste le plus souvent par une éruption cutanée, dans les expressions de prépuce de ration. La maladie n'appartient pas à la vénérienne, bien que beaucoup de gens pensent de façon si erronée.

Au début, l'herpès contribue à la formation de papules, puis d'érosions. Ils deviennent une cause de brûlures, de démangeaisons, d’augmentation des ganglions lymphatiques.

Chez la femme, l'herpès génital entraîne la défaite de l'urètre, des lèvres et du vagin. La face interne des fesses et des cuisses souffre souvent. Dans la région de l'aine éruption cutanée et une rougeur sévère. La fréquence de l'herpès récurrent est différente: d'une fois tous les quelques mois à une fois tous les deux ans.

Caractéristiques de rechute

Le diagnostic est posé dans le cas où le virus aurait contribué à la formation d'anticorps. La durée de la rechute de 4 à 10 jours. Les symptômes dans le développement de cette maladie sont souvent absents. Douleurs névralgiques mineures peuvent apparaître.

Les éruptions herpétiques apparaissent dans des zones limitées des muqueuses. Après ouverture, il reste de l'érosion. Les patients pendant cette période se sentent faibles, leur température corporelle augmente légèrement.

L'herpès peut être arythmique. Il n'y a pas de périodicité claire entre les stades de rémission et d'exacerbation. Plus la rémission dure longtemps, plus le stade d'exacerbation sera difficile, et inversement.

L’herpès génital atypique se présente sous plusieurs formes:

Avec le développement de la forme avortée de la rechute ne dure pas plus de trois jours. L'herpès peut se développer sans éruption cutanée.

Symptômes du zona

L'agent pathogène est activé par le stress, une immunité réduite, le développement de maladies infectieuses. Au début, le long du nerf intercostal, il y a une douleur, l'état général s'affaiblit. Ensuite, des bulles confluentes commencent à se former, à l'intérieur desquelles se trouve un liquide transparent. Ils sont situés dans un cercle ou sous la forme d'une bande.

Les patients immunodéprimés développent une forme bulleuse de zona. Les éruptions cutanées se confondent.

Chez les personnes atteintes de cancer, le diabète, les formes de pathologie sont plus graves:

  • herpès généralisé - tous les organes sont touchés;
  • hémorragique - à l'intérieur des bulles sont remplies de sang;
  • ulcération gangréneuse gangréneuse.

Chacune de ces formes est caractérisée par le fait que le patient se sent mal. Le virus peut avoir des nerfs. Dans la forme avancée du virus du troisième type, un processus inflammatoire se développe dans les membranes du cerveau.

La photo ci-dessous est un exemple de développement d'une forme de la maladie.

Infection chez les femmes enceintes

Le fœtus peut être infecté à la fois pendant la période du travail et pendant le temps où il se trouve dans l’utérus. La maladie cause une mortalité et une invalidité élevées. Le plus souvent, le type génital de l'agent pathogène pénètre dans le corps.

Il existe plusieurs mécanismes de transmission du virus:

  • au moment où l'enfant passe par le canal utérin de sa mère;
  • ascendant - quand une femme enceinte est infectée par l'herpès du deuxième type;
  • chemin transplatsintarny.

Les conséquences de l’infection dans le corps de l’enfant sont graves:

  • l'épilepsie;
  • fausse couche;
  • hydropisie du cerveau;
  • la cirrhose ou l'hépatite;
  • gingivite ou stomatite.

Chez un enfant, l'herpès peut affecter les organes internes. Dans ce cas, une lésion herpétique du système nerveux commencera à se développer, suivie d'un coma.

Quand vont-ils chez un thérapeute?

Une question fréquente pour les patients est de savoir quel médecin ils devraient consulter pour l'herpès.

Tout est déterminé par certains points. Dans 80% des cas, l'herpès labial apparaît sur les lèvres. Dans ce cas, il y a une sensation de brûlure, des picotements, des démangeaisons au site de la lésion, le patient ressent constamment de l'inconfort.

Dans ce cas, aucun traitement spécial n'est requis. Les bulles apparaissant au bout d'un moment éclatent indépendamment et les ulcères restent à leur place. Dans quelques jours, ils seront recouverts d'une croûte qui sèche et disparaît.

Dans le cas où l'éruption cutanée apparue sur les lèvres pendant une longue période ne passe pas, il est nécessaire de demander de l'aide à l'hôpital. Mais quel médecin traite l'herpès dans ce cas? La réponse est simple: allez chez le thérapeute. Après l'enquête sera diagnostiqué, sur la base de laquelle prescrire des médicaments pour le traitement.

Afin de poser un diagnostic précis, le patient devra passer les tests nécessaires. Ils sont nécessaires pour pouvoir comprendre quelle est la cause des exacerbations. Qui va attribuer des tests n'a pas d'importance.

En cas de doute sur le choix du médecin, consultez d'abord un médecin généraliste. Au cours de l'examen initial, ne cachez aucune information sur toutes les exacerbations, leur date et leur durée.

Qui traite l'herpès génital?

Le plus souvent, l'herpès génital se développe parce qu'une personne mène une vie sexuelle promiscuité. Dans le même temps, il n'est pas possible de dire exactement quand l'infection s'est produite.

Même si cela se produit, les symptômes peuvent être absents pendant une longue période. Le virus ne se fait sentir que lorsque des facteurs prédisposants sont présents.

Si un tel herpès se développe, quel docteur devriez-vous contacter? Le fait est que beaucoup sont confus et ne savent pas qui traite un vénéréologue ou un dermatologue? Cependant, ils ne peuvent être envoyés à ces spécialistes que si nécessaire. Chez la femme, le gynécologue s'occupe de la maladie et chez l'homme, l'urologue.

Dans cette forme de développement de la maladie, les bulles éclatent souvent et tout cela parce qu'elles sont frottées avec des vêtements. Si les règles d'hygiène personnelle ne sont pas suivies, une infection secondaire est ajoutée. La prostate peut se développer, un processus inflammatoire dans l'épididyme.

Les spécialistes prescrivent un traitement après avoir pris un frottis et du sang pour analyse. Il est impossible de guérir l'herpès génital de vos propres mains et cela ne vaut pas la peine d'être fait.

Autres spécialistes pour le traitement

À quel médecin traiter l'herpès, s'il se développe dans la bouche?

Si de telles complications dues à une maladie comme la stomatite ou la gingivite surviennent, il est nécessaire de consulter un dentiste. Cependant, la maladie peut toucher non seulement la cavité buccale mais également les voies respiratoires. Dans ce cas, vous devrez visiter non seulement le dentiste, mais également l'oto-rhino-laryngologiste.

Le diagnostic de l'herpès ophtalmique ne peut être qu'un thérapeute local. Cependant, le traitement de la maladie est engagé par un autre spécialiste - un ophtalmologue. La forme de manifestation de l'herpès est considérée comme l'une des plus graves. En raison de la maladie, le globe oculaire peut en souffrir, une perte totale de la vision est possible.

C'est important! Les patients qui ont déjà eu une maladie doivent être examinés par un ophtalmologiste plusieurs fois par an.

Un immunologiste doit être visité car pendant longtemps, le virus peut rester dans le corps à l'état dormant. Seulement avec l'affaiblissement de l'immunité sur la peau apparaîtra une éruption cutanée. Un immunologiste prescrit les médicaments qui vont renforcer la résistance du corps aux infections pathogènes.

Parfois, les patients sont référés pour consultation à un allergologue. Ainsi, il est possible d'identifier les problèmes qui affectent l'état du système immunitaire.

En cas de doute et si vous ne savez pas quel médecin traiter, vous rendre chez un médecin généraliste. Après l'examen, il vous enverra chez le médecin de votre choix ou vous prescrira lui-même un traitement.

Traitement de l'herpès simplex

Il n'est pas nécessaire de prendre des médicaments pour traiter l'herpès simplex. Cela est justifié dans le cas où la zone touchée est insignifiante et que la maladie elle-même ne dure pas plus de cinq jours. Pour le traitement de la maladie, de nombreuses personnes utilisent des méthodes traditionnelles qui contribuent à soulager les démangeaisons et les rougeurs.

Les outils suivants ont prouvé leur efficacité:

  • teinture d'absinthe blanche;
  • gousse d'ail coupée;
  • le cérumen;
  • huile essentielle de théier et de sapin.

Les médicaments suivants peuvent être prescrits pour un traitement spécifique: Zovirax, Bonafton, Tebrofen, Valacyclovir.

Le traitement dure habituellement jusqu'à deux semaines. En complément, il est recommandé d'utiliser des immunomodulateurs. Les patients ont indiqué boire abondamment, ainsi que le régime. Les aliments ne doivent pas être trop chauds et sans épices, surtout si l'éruption est localisée dans la bouche.

C'est important! À l'affection herpétique des organes internes l'hospitalisation est indiquée.

Méthodes de traitement de l'herpès génital

Avec le développement d'une telle maladie, un traitement antiviral est recommandé. Les médicaments contenant de l'acyclovir sont pris selon un horaire strict pendant dix jours.

Le traitement symptomatique vise à éliminer la douleur et les démangeaisons. L'acide ascorbique est recommandé en complément. C'est important! Les médicaments antiviraux doivent être sous forme de comprimés.

Au cours de la rémission, le traitement vise à prévenir les rechutes. Le vaccin herpétique est introduit. Pendant le traitement, protégez-vous des situations stressantes, mangez bien. La prévention consiste à respecter les règles d'hygiène personnelle. Une personne qui connaît l'herpès peut facilement empêcher son développement.

Les médecins qui traitent de l'herpès n'expriment pas clairement, mais ils sont tous d'accord: l'infection est dangereuse et peut entraîner de nombreuses complications. En raison du danger de pathologie, il devrait être traité rapidement, ainsi que pour traiter les nouveaux symptômes associés.

Foire aux questions au médecin

Gravité de la maladie

Bonjour, j'aimerais savoir à quel point une maladie comme l'herpès est grave?

L'herpès génital est particulièrement désagréable, car lorsqu'il se développe, des symptômes apparaissent, provoquant douleur et inconfort. Cependant, pour la vie, tout cela n’est pas dangereux, le danger est ailleurs. Le fait est que le corps devient vulnérable et que d’autres infections plus dangereuses, telles que le sida, peuvent s’y associer. Le fait est que les infections pénètrent plus facilement dans l'organisme par la surface de l'ulcère.

Pendant la grossesse, la maladie est dangereuse car elle peut être transmise à l'enfant à naître. L'infection à la fin de la grossesse est particulièrement dangereuse. La césarienne peut être pratiquée. Souvent, ces enfants naissent malades.

Aggravations

Dis-moi, combien de fois pendant l'aggravation de l'herpès?

Tout dépend de quel type d'herpès attaque dans le corps. Il n'y a que deux types. Avec le premier type d'infection, les épidémies d'exacerbation ne sont pas courantes, mais beaucoup plus souvent dans le second cas. Certaines personnes sont porteuses de la maladie tout au long de leur vie, mais elles n'en éprouvent jamais les symptômes. Et beaucoup ne réalisent pas qu'ils sont infectés. Quiconque en a des rechutes, leur fréquence et leur gravité dépendent de nombreux facteurs: comorbidités, stress, immunité, etc.

Afin de réduire la fréquence des exacerbations et l'apparition de symptômes, il est recommandé de prendre des médicaments antiviraux, par exemple Valtrex, Acyclovir, Zovirax et d'autres.

Herpès et partenaire sexuel

Si j'ai une infection herpétique, dois-je en parler à mon partenaire sexuel?

Parlez de la présence d'un problème dont votre partenaire a besoin. Ensuite, vous pouvez prendre une décision concernant le sexe ensemble, c’est-à-dire le pratiquer ou non. Rappelez-vous que vous pouvez être infecté, raison pour laquelle vous devriez utiliser des préservatifs. Lors d'une exacerbation de rapports sexuels, en général, il devrait être abandonné.

Très probablement, le partenaire appréciera votre honnêteté et la relation sera maintenue pendant longtemps. Rappelez-vous que la plupart des planeurs de la population souffrent d’infection et en sont les porteurs. C’est pourquoi il n’ya rien de mal à cela, n’ayez pas peur de parler de ce sujet.

Comment traiter l'herpès génital, la drogue et les méthodes traditionnelles

L'herpès est une maladie infectieuse causée par un virus du même nom. Une fois dans le corps, il est incrusté dans les cellules à cause de l'affaiblissement de la défense immunitaire habituelle. Dans certaines circonstances et une forte diminution de l'immunité, l'herpès génital se manifeste, dont le traitement cause des difficultés.

Il existe actuellement 8 types de ce virus (HSV). Les agents responsables de la forme génitale sont le VHS-2 (80% des cas) et le VHS-1.

En l'absence de manifestations cliniques, les porteurs du virus ne peuvent pas infecter leurs partenaires.

Causes de l'herpès génital

La maladie est le plus souvent transmise lors de rapports sexuels, tant normaux que pendant le rapport anal. Dans de rares cas, l'infection se produit via des produits de soins personnels.

L'herpès génital peut être infecté par un partenaire présentant des lésions d'herpès au niveau de la bouche, car le contact oral avec les organes génitaux provoque une infection des lèvres aux organes génitaux.

Facteurs de risque qui augmentent les risques d’infection par cette maladie:

  1. Diminution de l'immunité due à la maladie, à des situations stressantes ou à la prise de médicaments.
  2. Légers dommages à la muqueuse et à la peau.
  3. La présence simultanée de plusieurs partenaires sexuels.
  4. Avoir des relations sexuelles sans préservatif.

Symptômes caractéristiques

Les symptômes et le traitement de l'herpès génital ont leurs propres caractéristiques. Au cours de l'infection initiale par HPV-2, la maladie survient dans 90% des cas sous une forme latente. Par conséquent, le premier épisode d'herpès est en fait une rechute.

Elle peut être provoquée par un contact sexuel, une situation stressante, une maladie infectieuse, une hypothermie, un abus d'alcool et une intervention chirurgicale sous anesthésie générale ou locale.

Lorsque l'herpès génital dans l'éruption sexuelle plus faible est localisé:

  • près de l'ouverture externe de l'urètre;
  • à la veille du vagin et des lèvres;
  • sur le col de l'utérus;
  • près de l'anus ou dans la région des fesses.

Chez les hommes présentant une exacerbation de l'herpès, une éruption cutanée est localisée sur la peau ou les muqueuses:

  • le scrotum;
  • autour de l'anus ou au niveau des hanches;
  • sur le gland ou le prépuce du pénis.

Au cours de l'infection initiale par l'herpès, la période d'incubation peut aller jusqu'à 8 jours. Ensuite, les symptômes suivants apparaissent:

  • démangeaisons, rougeur et sensation de brûlure dans la région génitale;
  • de petites bulles se forment sur la peau ou la membrane muqueuse remplie de liquide trouble;
  • les vésicules éclatées se transforment en petites érosions ou ulcères en croûte;
  • sensation de démangeaisons et de picotements pendant la miction;
  • avec la défaite du col utérin, la muqueuse devient hyperémique, érosive, avec écoulement purulent;
  • les ganglions lymphatiques de l'aine sont élargis.

Parfois, il y a une faiblesse générale, un malaise. Cela peut prendre jusqu'à 30 jours pour que les symptômes de la maladie disparaissent complètement. Un traitement efficace de l'herpès génital raccourcit cette période.

Dans les infections secondaires, la maladie manifeste des symptômes similaires. Une fois dans le corps humain, le virus en fait un porteur de la maladie. Dans ce cas, les périodes de rémission sont remplacées par des exacerbations.

Le virus de l’herpès vit dans les ganglions nerveux rachidiens et non sur les muqueuses et la peau. Par conséquent, avant l’apparition des éruptions cutanées, les symptômes apparaissent sous forme de précurseurs sous la forme d’une douleur persistante le long des ganglions, de démangeaisons et de brûlures dans la zone de l’éruption.

Vous avez remarqué les symptômes désagréables, mais vous ne savez pas quel médecin traite l'herpès génital? S'il y a des signes de cette maladie, les femmes doivent contacter un gynécologue et les hommes doivent consulter un urologue ou un andrologue.

Le virus reçu d'un partenaire ne conduit pas toujours à une éruption cutanée, l'état du système immunitaire y jouant un rôle crucial.

Diagnostic de la maladie

Selon l’état de l’immunité, il existe trois types de récurrence de la maladie: irrégulière, monotone et apaisante.

Avec l'herpès génital atypique, ses symptômes sont masqués au même titre que d'autres maladies et, avec un flux asymptomatique, la maladie ne peut être reconnue qu'à l'aide de tests spéciaux.

Pour diagnostiquer correctement la maladie et apprendre à guérir l'herpès génital, vous devez contacter un spécialiste. En plus de collecter l'anamnèse, une série de tests de laboratoire est réalisée pour déterminer le type d'herpès.

Pour les études virologiques prendre le contenu des bulles et placé dans un environnement spécial, où la multiplication de l'agent pathogène. Cette méthode n’est pas très précise et ses résultats sont souvent remis en question.

Des informations plus fiables sont fournies par le diagnostic génétique, dans lequel une réaction en chaîne de la polymérase est utilisée (la présence de l'ADN du virus est déterminée).

L'analyse permet d'identifier l'agent pathogène et de le distinguer des autres. Comme méthode auxiliaire, on utilise un dosage immunoenzymatique qui détermine la présence dans le sang du patient d'anticorps dirigés contre le virus.

Traitement de l'herpès

Beaucoup sont intéressés par la question de savoir comment guérir l'herpès génital pour toujours? Malheureusement, il ne réussira pas à se débarrasser complètement de la maladie, car le virus qui pénètre dans le corps y reste. Avec l'aide de médicaments, vous ne pouvez éliminer que rapidement les manifestations cliniques de la maladie et prolonger la période de rémission.

Traitement de la toxicomanie

Le traitement consiste à utiliser des comprimés et des pommades à usage externe.

Médicaments efficaces pour le traitement de l'herpès génital:

  • "Acyclovir" ("Acivir", "Zovirax", "Acyclovir-BSM", "Virolex", "Lizavir", "Tsiklovaks");
  • Famciclovir (Valtrex);
  • "Penciclovir".

Il existe deux manières d’utiliser des médicaments antiviraux - sous forme épisodique (courte durée jusqu’à 10 jours) et préventive (dans un mois ou deux).

«Acyclovir» (en comprimés ou en gélules) et ses analogues sont utilisés plus souvent en médecine. Les patients adultes se voient prescrire une dose thérapeutique du médicament, conformément aux instructions. Prendre des médicaments au stade initial de la maladie aide à prévenir l'apparition d'une éruption cutanée.

Si vous commencez un traitement après l'apparition des vésicules, les symptômes seront moins prononcés et la guérison sera plus rapide. En cas de récurrence fréquente de la maladie, il convient de prendre des antiviraux à titre préventif.

Comment traiter l'herpès génital avec des remèdes externes? Pour ce faire, dans le cadre du traitement complexe de la maladie, utilisez la pommade:

  • "Acyclovir";
  • Zovirax;
  • "Virolex";
  • "Fukortsin" (si la peau est touchée);
  • Pommade Oxolinic.

Les immunomodulateurs sont prescrits avec des antiviraux:

Ces médicaments affectent le système immunitaire des patients atteints d'herpès génital, stimulant ainsi ses facteurs spécifiques et non spécifiques. Cela vous permet de bloquer la propagation du virus et de réduire la fréquence des rechutes.

Régime de traitement de la maladie

Il existe certains schémas thérapeutiques pour l'herpès génital. Le choix d'un particulier dépend du type de maladie, de sa durée et de l'état du patient.
Réception des médicaments à la primo-infection

Traitement de l'herpès génital récurrent

Traitement de l'herpès génital chez les femmes

Pendant la grossesse, le traitement antiviral n'est pas recommandé. Les exceptions sont les formes graves d'herpès génital, compliquées par d'autres maladies qui menacent la vie du patient.

Pour un traitement efficace dans cette situation, l’immunoglobuline humaine est utilisée. Il est administré par voie intraveineuse 3 fois (tous les deux jours) au cours des premier, deuxième et troisième trimestres (deux semaines avant l'heure prévue de l'accouchement). Dans le traitement complexe peut être prescrit "Viferon".

Remèdes populaires

En plus des méthodes médicinales, le traitement de l'herpès génital avec des remèdes populaires est possible:

  1. Huile d'arbre à thé. Pour l'application, il est nécessaire d'ajouter 10 gouttes d'huile à 400 ml d'eau bouillante. Moyens à utiliser pour laver les organes génitaux. Effectuer la procédure devrait être au coucher.
  2. Collection à base de plantes. Mélangez la même quantité de feuilles de bouleau, de fleurs de trèfle des prés, de calendula, de racine de pissenlit et de dactyle. 10 g de collection pour 350 ml d'eau. Bouillon mijoter pendant 5 minutes. Après refroidissement, il est filtré et utilisé pour le lavage ou la douche. La procédure est effectuée une fois par jour au coucher pendant deux semaines.
  3. Une succession. Pour soulager les démangeaisons au stade initial de l'herpès, vous avez besoin de 10 grammes d'herbe sèche, versez 250 ml d'eau bouillante et laissez-la reposer pendant une heure. Filtrer la perfusion, la mouiller avec un morceau de gaze et appliquer sur la zone touchée pendant 10 minutes. En outre, l'outil peut être pris par voie orale (100 ml deux fois par jour).
  4. Camomille Il a un effet anti-inflammatoire, aide à soulager la douleur. 5 grammes de fleurs séchées versez 200 ml d’eau bouillante et laissez agir pendant 40 minutes. Souche et utilisation pour l'irrigation des muqueuses ou des douches vaginales. Appliquer cette infusion peut être 2 fois par jour.
  5. Traitement de l'herpès génital au sel de mer: dissoudre 50 grammes de sel de mer dans 10 litres d'eau bouillante et, après refroidissement, préparer des bains sédentaires. La procédure est effectuée quotidiennement (un quart d'heure pendant 14 jours). Rincer la solution de sel n'est pas nécessaire, juste éponger doucement les organes génitaux externes.
  6. Racine d'échinacée. Utilisé pour renforcer le système immunitaire. Pour la préparation des fonds, vous avez besoin de 20 grammes de matières premières broyées, versez 100 ml d'alcool à 70%. La teinture est conservée dans un endroit sombre et froid pendant une semaine. Ensuite, l'outil est filtré et prend 25 gouttes 3 fois par jour. La durée du traitement est de 2 mois. Si nécessaire, cela peut être répété.

Qu'est-ce qui ne devrait pas être fait avec la maladie?

Si les symptômes de la maladie apparaissent, il n'y a pas lieu de paniquer, car avec un traitement approprié, une rémission à long terme est possible. En outre, il est nécessaire de s'abstenir de toute activité sexuelle jusqu'à la disparition complète des manifestations de l'herpès. L'utilisation d'alcool servant de facteur provocant à cette maladie n'est pas recommandée.

Avant la visite chez le médecin ne peut pas frotter les endroits touchés et les toucher avec vos mains. Cela contribue à la propagation du virus et à l'apparition de nouvelles éruptions cutanées. Il est formellement interdit de traiter les bulles avec de l'alcool, car il n'est pas destiné à traiter de tels problèmes et peut provoquer des brûlures chimiques des muqueuses ou de la peau.

De nombreux patients sont intéressés par la question: est-il possible de guérir l'herpès génital sans se rendre à l'hôpital? La réponse est négative. L'automédication ne fera qu'aggraver la situation et entraîner de fréquentes récidives.

Complications possibles

Vous devez savoir comment guérir rapidement l'herpès génital, car si vous consultez un médecin tardivement, vous risquez des complications.

Sans traitement opportun, l'herpès génital cause:

  1. Dysurie ou neuropathie entraînant une rétention urinaire aiguë.
  2. Infection massive des organes internes. Cela se produit dans de rares cas, principalement en cas de déficit immunitaire (touche les mains, les fesses, la membrane muqueuse des yeux et lors de relations sexuelles orales, il y a stomatite, chéilite ou pharyngite).
  3. Chez les femmes, la présence d'herpès génital augmente le risque de cancer du col utérin.
  4. Problèmes psychologiques et propension à la dépression.
  5. Dans l'herpès génital primaire chez la femme enceinte, l'infection du fœtus survient dans 50% des cas. Le plus souvent, cela se produit lors du passage de l'enfant dans le tractus génital, affecté par l'herpès, et est exclu lors de la césarienne. L'infection du fœtus entraîne des lésions oculaires, cutanées et du système nerveux, et parfois une invalidité.

Prévention des maladies

Les méthodes de prévention spécifiques incluent l’utilisation de vaccins. Mais étant donné que le virus est organisé de manière spéciale, il n'est pas toujours possible d'obtenir un effet durable.

Les mesures non spécifiques de prévention de l'herpès génital sont les suivantes:

  • exercice modéré et mode de vie sain;
  • éviter l'alcool et le tabagisme;
  • renforcer le système immunitaire;
  • utilisation de la contraception de barrière dans tous les types de sexe En savoir plus sur la contraception de barrière →;
  • bonne hygiène personnelle (n'utilisez pas les sous-vêtements, les serviettes, etc.) de quelqu'un d'autre.

Si vous êtes déjà infecté par le virus de l'herpès, prenez des complexes de vitamines à titre préventif afin d'éviter les exacerbations fréquentes, d'éviter la surchauffe et l'hypothermie. Soyez attentif à votre corps et restez toujours en bonne santé!

Auteur: Inna Verbovaya,
spécifiquement pour Mama66.ru

L'herpès génital

L'herpès génital est une maladie sexuellement transmissible. Il est provoqué par le virus de l'herpès simplex (abrégé en HSV).

Il existe deux types de virus de l'herpès simplex. Lorsqu'elle est infectée par le premier type de VHS chez une personne, la cavité buccale est généralement infectée ou la fièvre due à l'herpès apparaît sur le visage (ce que l'on appelle l'herpès oral). Avec la défaite du deuxième type de virus, la région génitale est infectée (le soi-disant herpès génital). Mais le premier et le second types de virus peuvent provoquer le développement d'infections génitales et buccales.

Les virus de l’herpès étant à l’état inactif, on n’observe aucun symptôme prononcé de la maladie chez l’homme. Mais parfois, chez les patients infectés par ces virus, il y a des épidémies de la maladie, qui se traduit par la manifestation d'ulcères ou de cloques. Si une personne a contracté le VHS, l'infection se manifestera périodiquement tout au long de sa vie.

La propagation de l'herpès génital

Les deux types de virus herpès simplex se propagent par contact. Vous pouvez être infecté au cours du processus de baiser, lors de différents types de contacts sexuels ou lors du processus de contact direct “peau contre peau”. Étant donné que le virus qui cause l'herpès génital provoque également une éruption cutanée sur les lèvres, une infection peut survenir après le contact des lèvres et des organes génitaux. L'infection par un virus se produit quand il pénètre dans le corps par les muqueuses, endommageant la peau. Dans le même temps, même des lésions microscopiques suffisent pour que le virus pénètre dans l'organisme.

L'herpès génital est transmis indépendamment du fait que la personne infectée présente des ulcères, des vésicules ou d'autres symptômes de la maladie. Très souvent, une telle infection peut être transmise par une personne qui ne sait même pas qu’elle est infectée par un virus. Le risque d'infection par le virus de l'herpès simplex est le plus élevé chez une personne atteinte de vésicules ou d'ulcères sur le corps, qui surviennent à la fois lors du primaire et de la récurrence de l'herpès génital. Mais même les personnes qui ne présentent pas de signes évidents d'herpès peuvent rester infectieuses une semaine avant le début de la maladie et la même période après la disparition de ses symptômes.

La transmission de l'herpès génital se produit dans la plupart des cas sexuellement. Dans le même temps, par des moyens domestiques - par exemple, pour des raisons d'hygiène personnelle, l'herpès génital est très rarement transmis. En outre, la présence de la voie d'inoculation de l'infection par un virus est notée: dans ce cas, la personne transfère indépendamment le virus de la source de son apparence à d'autres endroits. Par cette méthode, le virus peut passer de la peau à la peau des organes génitaux.

Actuellement, l'herpès génital est une maladie assez répandue dans la population. Il est prouvé que le deuxième type de virus de l’herpès simplex est plus courant chez les femmes. Il existe également des statistiques médicales indiquant qu'environ une femme sur quatre et un sur cinq du sexe fort sont infectés par ce type de virus. Cette situation est peut-être due au fait que la transmission du virus d'un homme à une femme est plus efficace. Le plus souvent, le HSV-2 se retrouve chez les Noirs.

Symptômes de l'herpès génital

Il est alarmant de constater que, lorsqu'un deuxième type de VHS est infecté, de nombreuses personnes ne présentent que des symptômes très mineurs, ou que de telles manifestations peuvent ne pas se produire du tout. Cependant, chez l'adulte, les symptômes de l'herpès génital se traduisent par l'apparition d'ulcères assez douloureux sur les organes génitaux. Si la maladie se manifeste chez une personne dont le système immunitaire est supprimé, la maladie peut alors être très difficile. En plus des manifestations physiques, l'herpès génital chez les hommes et les femmes conscients de la présence d'une infection provoque souvent une gêne psychologique importante.

La manifestation des symptômes de l'herpès génital dans la première fois de l'activité herpétique peut être exprimée très fortement. En règle générale, la manifestation de l'épisode primaire a lieu au plus tard deux semaines après l'entrée du virus dans l'organisme. En cas d'herpès génital, des éruptions cutanées typiques apparaissent: des bulles simples ou leurs groupes apparaissent dans la région des lèvres, sur le clitoris, le pubis, les fesses, le sacrum. Il existe un certain cycle de développement de telles éruptions: une hyperémie se produit initialement, puis une bulle apparaît, qui passe dans la plaie. Au dernier stade de développement, une croûte se forme, qui disparaît ensuite. Toutes ces étapes prennent de sept à dix jours. Si l'éruption ne disparaît pas pendant ce temps et que la dynamique décrite est absente, dans ce cas, il convient de ne pas parler d'herpès génital, mais d'une autre infection, par exemple, le staphylocoque. Très rarement, l'herpès génital provoque une éruption cutanée sur le col de l'utérus et les muqueuses du vagin: de tels symptômes de l'herpès génital font plus probablement exception.

En plus de l'apparition d'ulcères, les symptômes de l'herpès génital peuvent être exprimés par l'apparition d'éruptions cutanées répétées. Cependant, pendant un certain temps, les symptômes peuvent être similaires à la manifestation du champignon. La température corporelle peut augmenter, les glandes gonflent. Certaines personnes infectées par cette infection ne remarquent aucun signe d'herpès génital. Parfois, de petites taches peuvent apparaître, qui sont perçues par le patient comme des piqûres d’insecte ou une éruption cutanée qui disparaît très rapidement.

Si une personne a un épisode primaire d'herpès génital, alors, en règle générale, la maladie rechut tout au long de l'année. Ils peuvent être répétés environ 4-5 fois. Mais ils se remarquent surtout pendant les premiers mois depuis l’infection.

Le tableau clinique de cette maladie présente certaines caractéristiques. Si l’infection s’est produite lors d’un rapport sexuel et qu’un même type de virus HSV pénètre dans le corps humain, les symptômes de la maladie n’apparaissent pas dans environ 90% des cas. Par conséquent, les premiers symptômes évidents de l'herpès génital indiquent la récurrence d'une infection chronique plutôt que d'une maladie après une infection récente.

Un certain nombre de facteurs peuvent déclencher la manifestation de l'herpès génital chez les femmes et les hommes. Tout d’abord, il s’agit des contacts sexuels, du stress émotionnel, de l’hypothermie, de la grippe, des maux de gorge et des ARVI, du surmenage, des chirurgies, de la consommation fréquente d’alcool et d’autres facteurs. L'herpès génital chez une femme peut survenir pendant ou après les règles.

Diagnostic de l'herpès génital

Étant donné que l'herpès génital peut provoquer l'apparition de différents signes de la maladie chez différents patients, le diagnostic de la maladie repose non seulement sur une inspection visuelle, mais également sur des tests de laboratoire des grattages des lésions déjà pris. Le diagnostic de laboratoire de l'herpès génital est également effectué en examinant tout matériel biologique pour la présence du virus de l'herpès.

Afin de déterminer le niveau de menace pesant sur le fœtus pendant la grossesse et de prescrire, si nécessaire, un traitement adéquat, une étude spéciale sur le sang d'une femme enceinte est réalisée et, si nécessaire, un examen du liquide amniotique.

Traitement de l'herpès génital

Il faut comprendre qu’un remède qui guérit cent pour cent de l’herpès génital n’existe pas à ce jour. Par conséquent, le traitement de l'herpès génital consiste à prescrire des médicaments ayant des effets antiviraux. Ils contribuent à une réduction notable de la durée de la phase active de la maladie, ainsi qu’à prévenir le développement de la maladie au cours de cette période pendant le traitement antiviral.

La décision de traiter l'herpès génital dans chaque cas ne devrait être prise que par un spécialiste. La thérapie situationnelle de l'herpès génital lors de l'apparition de lésions est réalisée à l'aide de médicaments antiviraux spécifiques ayant des effets systémiques locaux et généraux. L'acyclovir et ses analogues sont le principal principe actif de ces médicaments. Avec la manifestation de l'herpès génital, trois types de médicaments sont le plus souvent prescrits: Acyclovir (Zovirax), Valacyclovir (Valtrex), Famciclovir (Famvir). Tous ces médicaments sont prescrits sous forme de pilule. Mais si l'évolution de la maladie est très grave, l'administration d'acyclovir est possible par voie intraveineuse.

De plus, le traitement complexe implique parfois l’utilisation d’immunomodulateurs pour renforcer l’immunité générale non spécifique. Mais ces médicaments ont un effet plutôt insignifiant, car l'immunité générale de la plupart des patients atteints d'herpès génital ne souffre pas. Il est nécessaire de mener une thérapie visant à améliorer l'immunité spécifique du corps contre le virus de l'herpès simplex. À cette fin, on utilise une immunisation passive cohérente (à cet effet, on utilise une herpebine ou une autre immunoglobuline contre le virus de l'herpès simplex), ainsi qu'une immunisation active spécifique avec l'utilisation d'un vaccin herpétique.

Il convient de rappeler que l’acyclovir et ses dérivés ne doivent pas être pris par les femmes qui envisagent une grossesse, ni pour traiter la maladie lorsqu’ils sont utilisés au cours du premier trimestre de la grossesse. Ces médicaments peuvent déclencher l'apparition d'anomalies chez le foetus au cours du développement du foetus.

La pharmacothérapie ne permet pas de guérir complètement l'herpès génital, mais il sera beaucoup plus facile pour les patients de tolérer cette affection tout en prenant des médicaments.

Dans le traitement de l'herpès génital, des pommades sont également parfois utilisées, mais leur effet est très faible. Par conséquent, les médecins ne prescrivent généralement pas de tels agents.

Lorsque les symptômes de l'herpès génital sont détectés pour la première fois, un traitement antiviral allant jusqu'à 10 jours est généralement prescrit. Si, après l'arrêt du traitement, l'éruption ne disparaît pas, il est possible de prolonger le traitement médicamenteux.

Une autre option de traitement est le traitement épisodique. Dans ce cas, le médecin prescrit un agent antiviral spécifique, que le patient utilise immédiatement en cas d'apparition de la maladie. Par conséquent, si le patient a détecté des vésicules ou des ulcères, il doit être pris pendant plusieurs jours (de deux à cinq). Dans ce cas, les ulcères guériront beaucoup plus rapidement.

Dans certains cas, il est conseillé d'utiliser le traitement dit suppressif. Il s’agit d’un apport quotidien d’antiviraux pour les patients qui ont constaté de très fréquentes épidémies d’herpès génital. Les personnes souffrant de rechutes de la maladie, qui se manifestent plus de six fois par an, avec une utilisation régulière de ces fonds peuvent réduire de 80% le nombre de récidives d'herpès. De nombreux patients qui prennent des médicaments antiviraux chaque jour disent que les épidémies d’herpès ne se produisent pas du tout. C'est le médecin qui décide si un traitement suppressif est nécessaire, en fonction des informations sur la fréquence et la gravité de la récidive de la maladie chez le patient.

En plus de l'effet thérapeutique, l'utilisation quotidienne de médicaments à effet antiviral réduit le risque d'infection du partenaire sexuel du patient par l'herpès génital. Les experts disent que le traitement à long terme avec des agents anti-viraux n'a pas de contre-indications sérieuses et qu'il est sans danger pour les humains.

Cependant, les personnes à qui on a prescrit un traitement suppressif se présentent au moins une fois par an chez le médecin qui, avec le patient, décident de poursuivre ou non ce traitement.

Recommandations pour les patients atteints d'herpès génital

Parfois, lors d’une épidémie d’herpès, il est nécessaire d’appliquer certaines mesures d’auto-assistance à domicile pour atténuer l’inconfort important provoqué par les éruptions cutanées. Avant de consulter un médecin, vous pouvez prendre des médicaments avec un effet anesthésique, disponibles sans ordonnance: l'aspirine, l'ibuprofène. Il faut toujours garder les zones touchées au sec. Si vous essuyez avec une serviette après les avoir lavés inconfortablement, alors dans ce cas, vous pouvez utiliser un sèche-cheveux. Il est recommandé de porter des sous-vêtements fabriqués à partir de tissus naturels tels que le coton. Les tissus naturels absorbent l'humidité et aident à améliorer l'état général.

Herpès génital et grossesse.

C'est une infection très dangereuse du virus de l'herpès simplex du second type chez la femme enceinte. Si, pendant l'accouchement, le virus se trouve dans la phase active, le risque d'infection du nouveau-né est très élevé et peut même entraîner la mort. Par conséquent, dans cette situation, les médecins ont recours à la césarienne. Si la naissance coïncide avec la récurrence de l'herpès chez la mère, les risques d'infecter le bébé sont considérablement réduits.

Si une femme envisage de devenir enceinte dans un proche avenir, elle devrait subir un test de dépistage du virus de l'herpès dans le corps. En même temps, le mari d'une femme qui envisage une grossesse n'a pas besoin d'être examiné et traité s'il ne souffre pas d'herpès génital. Le virus masculin, qui est au stade latent, n'est pas menacé par le fœtus.

Une femme enceinte doit savoir que, quelle que soit la méthode de traitement de l'herpès génital pratiquée avant de concevoir un enfant, cela ne garantit pas qu'il n'y aura pas d'éruption cutanée dans le processus de portage d'un enfant. Le fait est que la période de grossesse est un état d’immunodéficience physiologique particulièrement sévère dans la vie de la femme. Par conséquent, les épidémies d'herpès génital chez les femmes enceintes se produisent assez souvent. Mais si le diagnostic et le traitement ultérieur de l'herpès génital sont faits correctement, chaque femme peut alors se retrouver avec un bébé en bonne santé.

Prévention de l'herpès génital

Pour la prévention de haute qualité d'une infection probable par l'herpès génital dans de nombreux pays, divers vaccins ont été développés et appliqués pour protéger les personnes contre l'herpès. L’utilisation des vaccins existants s’effectue selon un certain schéma. Mais jusqu'à aujourd'hui, le développement de vaccins qui protégeraient de manière fiable une personne contre l'infection par l'herpès se poursuit.

Un patient atteint d'herpès génital n'a pas besoin de vivre sexuellement jusqu'à ce que toutes les manifestations cliniques de la maladie disparaissent. Si un contact sexuel a effectivement lieu, il est impératif que vous utilisiez un préservatif pendant le traitement. Il est également important d'examiner toutes les personnes qui ont eu des relations sexuelles avec des patients infectés par l'herpès. L'utilisation appropriée de préservatifs pour tous les sexes sans exception vous permet de fournir un certain niveau de protection contre l'infection par le virus. Cependant, les ulcères herpétiques ne se rencontrent pas toujours uniquement dans des endroits protégés par un préservatif. Par conséquent, la transmission du virus peut toujours se produire. Par conséquent, si le partenaire sexuel d'une personne est atteint d'herpès génital, le contact sexuel devrait être complètement exclu pendant la période de présence de signes visibles de la maladie et un préservatif devrait être utilisé en dehors des phases actives de l'infection.

Nous nous tournons vers un médecin pour le traitement de l'herpès génital

La question de savoir quel médecin traite l'herpès génital, en règle générale, est posée par les personnes directement confrontées à un problème similaire. Si nous parlons de pathologie en tant que telle, ce virus est l’un des plus répandus au monde. Presque chaque personne au moins une fois au cours de sa vie a fait face à des symptômes désagréables et à un inconfort causé par l'herpès. Malgré cette prévalence de la maladie, des personnes confrontées à une situation similaire sont perdues, ne sachant pas à quel spécialiste s'adresser pour être examinées et recevoir un traitement approprié, si nécessaire.

Causes et symptômes d'une infection virale

Comme le montre la pratique médicale, la primo-infection survient généralement entre 6 et 7 ans, ce qui peut être dû à:

  • forte densité de population;
  • faible niveau de vie;
  • non-respect de l'hygiène personnelle.

L'infection secondaire par l'herpès survient pendant les rapports sexuels. L'incidence de l'herpès génital à l'âge de 20-30 ans est très élevée. Ce fait peut être expliqué:

  • apparition précoce de relations intimes;
  • sexe promiscuous;
  • changement fréquent de partenaires sexuels;
  • sexe non protégé.

Les spécialistes en tant que facteurs de risque d'infection par le virus comprennent:

  • défenses immunitaires réduites;
  • le patient a des maladies sexuellement transmissibles;
  • le sexe du patient (le sexe faible est beaucoup plus susceptible d'être infecté par un virus par les hommes);
  • interruption artificielle de la grossesse.

Le système immunitaire humain commence à produire des anticorps lorsque le virus pénètre dans l'organisme. Avec un état de protection immunitaire satisfaisant, les signes d'infection n'apparaissent pas. En cas de diminution du niveau de protection immunitaire, le virus est activé, entraînant l'apparition d'éruptions cutanées sur la peau et les muqueuses du patient et l'apparition de douleurs névralgiques.

La récurrence du virus se produit généralement lorsque:

  • conditions de stress chroniques;
  • carence en vitamines;
  • sur-refroidissement ou surchauffe;
  • changement climatique;
  • avec le développement d'un rhume.

Comme les premiers signes d'infection peuvent être appelés poches, rougeurs, douleurs et sensation de brûlure dans les zones intimes du corps. Le patient peut ressentir une augmentation de la température corporelle, un état de malaise général, l'apparition de maux de tête et de douleurs musculaires. Déjà après quelques jours, une éruption cutanée herpétique apparaît sur le corps. Si l'éruption est localisée dans les organes génitaux, les patients ont une miction douloureuse.

En cas d'herpès génital, les organes féminins de l'appareil reproducteur, la zone d'entrejambe et le passage anal, l'urètre et l'intérieur des cuisses sont affectés par la moitié féminine de l'humanité. Chez les hommes, dans leur cas, des éruptions cutanées peuvent être observées sur la tête du pénis ou du prépuce.

Spécialistes en traitement

Donc, si les symptômes décrits ci-dessus commençaient à se manifester, quel spécialiste devrait être consulté pour être examiné et recevoir le traitement nécessaire? Si un patient a été infecté par le virus, vous devez contacter un gynécologue. Dans le cas des hommes, un urologue sera impliqué dans le diagnostic et le traitement.

Il est à noter qu'il est impossible de déterminer à l'avance le moment où une infection se produira, en particulier si le patient mène une vie intime avec promiscuité. De même, il est impossible de déterminer quand les symptômes du virus commencent à se manifester.

Parfois, il arrive que l'herpès ne se manifeste pas. Lorsque les bulles formées sur le corps se brisent, il reste une plaie ouverte qui doit être lavée et désinfectée. Si le patient ne suit pas suffisamment les règles d'hygiène personnelle, une infection secondaire peut difficilement être évitée. Et ceci, à son tour, est lourd avec le développement de la prostatite, de la cystite, de l'inflammation des appendices et des ovaires et des reins.

Le gynécologue et l'urologue examineront systématiquement le patient, lui feront subir un frottis, prélèveront du sang pour une analyse biochimique et rassembleront les antécédents médicaux du patient.

Le médecin traitant, guidé uniquement par les résultats de ces études, pose le diagnostic final et prescrit le traitement nécessaire. Dans ce cas, l'auto-traitement est absolument exclu et strictement interdit car les complications peuvent être graves.

Parfois, l'apparition d'un virus peut être une sensation douloureuse dans le bas de l'abdomen ou une miction. Dans une telle situation, un homme devrait consulter un urologue et les femmes devraient prendre rendez-vous avec un gynécologue.

Dans le même temps, les spécialistes du dispensaire de dermatovénérologie pourront sélectionner le traitement nécessaire. Quel que soit le spécialiste en virus, le traitement consiste généralement à utiliser des médicaments locaux et systémiques à effet antiviral. En outre, des médicaments immunomodulateurs peuvent être attribués aux patients, dont l'action vise à maintenir les défenses de l'organisme.

Ainsi, l'herpès génital est l'un des symptômes les plus désagréables des symptômes, qui affecte négativement la qualité de vie des patients. Afin de ne pas avoir à déterminer quel médecin guérit le virus, il est préférable d'exclure de la vie les causes d'infection.