Comment traiter l'herpès génital chez l'homme?

L'herpès ne fait pas de distinction entre les sexes et affecte les hommes et les femmes, se manifestant avec presque les mêmes symptômes. Cependant, l'herpès génital chez l'homme a ses propres caractéristiques, à propos desquelles il est nécessaire de connaître le sexe fort pour combattre efficacement l'infection. Les formes génitales de la maladie ont des conséquences beaucoup plus graves pour l'organisme et entraînent souvent des complications qui affectent l'état physique et psychologique du patient. Les médecins réfèrent ce type d'herpès aux maladies vénériennes, car le virus se transmet principalement par contact sexuel.

Les personnes à risque sont les jeunes au plus fort de l'activité sexuelle (entre 17 et 30 ans) ou les personnes qui pratiquent des relations sexuelles avec promiscuité. Le virus de l'herpès génital est extrêmement contagieux et se transmet facilement d'une personne à l'autre. Il est souvent inactif dans le corps et le porteur, sans le savoir, peut facilement infecter le partenaire sexuel. Examinons de plus près comment une infection se produit, commentons-nous les symptômes de la maladie et comment traiter l'herpès génital chez l'homme?

Herpès génital chez l'homme: voies de transmission

L'herpès génital (génital) est une maladie hautement contagieuse (contagieuse) causée par le virus de l'herpès simplex de type 2 ou le cytomégalovirus. L'infection survient par le contact avec une personne malade ou un porteur de virus qui ne présente aucune manifestation visible de l'herpès. Les principaux modes de transmission du virus:

  • Sexuelle
  • Transfusion (transfusion sanguine)
  • Ménage (à travers les draps, serviettes, vaisselle)

Les infections résultant de transfusions sanguines sont moins courantes. Lorsqu'il est infecté par un virus domestique, il peut être transmis par la literie, les serviettes, les articles d'hygiène et la vaisselle. L'infection la plus courante se produit lors d'un rapport sexuel: lors d'un contact avec un partenaire non testé, relations sexuelles anales ou orales, rapports sexuels non protégés.

Les portes d'entrée du virus sont les muqueuses et le moindre dommage, par lequel l'infection pénètre facilement dans le corps. La révolution sexuelle et la pratique croissante des relations sexuelles orales, qui ont conduit au fait que le virus avait un rhume aux lèvres, ont facilement été transférées aux organes génitaux de la partenaire, ce qui a largement contribué à la propagation de l’herpès génital.

Chez les hommes, le virus pénètre dans le corps par la tête du pénis et les représentants du sexe fort possèdent ici un avantage considérable sur les femmes. Comme l'ouverture du canal urinaire est petite, même lorsque le virus entre en contact avec la peau à proximité du canal déférent, l'infection ne se produit pas toujours. Chez les femmes, pendant le contact, toute la membrane muqueuse du vagin est en contact avec l'organe génital de l'orchestre et si elle est infectée par un virus, le partenaire sera probablement infecté.

Les hommes sont beaucoup plus susceptibles de souffrir d'herpès génital et la raison en est simple. Les représentants du sexe fort sont plus actifs sexuellement, beaucoup d'entre eux pratiquent des relations sans discernement avec des partenaires inconnus et négligent les méthodes de protection faisant barrière.

Les principaux symptômes de la maladie - photo

Les signes de la maladie apparaissent généralement 5 à 7 jours après l'infection. Un homme remarque d’abord une rougeur locale sur la tête du pénis ou le feuillet interne du prépuce. En même temps, il y a de la douleur, des démangeaisons et des brûlures. Après quelques heures, de petites bulles remplies d'un liquide clair se forment dans la zone de rougissement.

Les premières manifestations de l'herpès s'accompagnent généralement d'une détérioration de l'état de santé: la température monte, il y a des douleurs articulaires et musculaires, des états fébriles, des troubles gastro-intestinaux. Les ganglions lymphatiques inguinaux grossissent, on note parfois un écoulement purulent de leur urètre. Cette affection dure plusieurs jours, tout en conservant des sensations inconfortables, douloureuses et irritantes dans la région génitale. À l'heure actuelle, il n'est pas recommandé aux hommes de porter un maillot de bain étroit et synthétique, car cela pourrait provoquer une augmentation des symptômes et une détérioration de l'état de santé.

Après 3-4 jours, les éruptions vésiculaires sont ouvertes et des plaies pleureuses sont laissées derrière. Une telle érosion sur la tête du pénis ne peut pas guérir longtemps en raison de la macération constante et du frottement autour du linge, et elle peut apporter au patient des sensations extrêmement désagréables et douloureuses. Après un certain temps, les plaies commencent à se dessécher et à se recouvrir d'une croûte. Avec des éruptions cutanées abondantes, les croûtes sèches peuvent former une croûte solide sur le pénis et causer une gêne lors de l'urination. Au cours des jours suivants, les plaies guérissent et les croûtes tombent sans formation de cicatrices. L'herpès génital se caractérise par une évolution récurrente chronique lorsque, avec l'affaiblissement du système immunitaire, la maladie réapparaît et que les éruptions cutanées de la région génitale réapparaissent.

Une caractéristique de l'herpès génital chez les hommes est un taux de récurrence beaucoup plus faible que chez les femmes. Cela est dû au fait que le système immunitaire masculin est plus durable et stable et que des éruptions cutanées répétées ne peuvent apparaître qu'en cas de maladie grave, de situation extrême ou de facteur de stress important. Les exacerbations d'herpès se déroulent généralement plus facilement que la forme primaire et sont rarement accompagnées d'un malaise général. Mais si les récidives d'herpès génital se produisent fréquemment (jusqu'à 6 fois par an), il s'agit d'un effet extrêmement négatif sur l'état psychologique du patient.

Très souvent, les hommes n'attachent pas une importance particulière à la maladie et ne souhaitent pas être traités, en particulier dans les cas où les récidives d'herpès génital sont rares. Une telle attitude frivole vis-à-vis de l'infection entraîne une aggravation progressive des symptômes, épuise le corps, affaiblit le système immunitaire et augmente le risque de complications graves.

Complications de l'herpès génital

N'oubliez pas que l'herpès génital est une infection systémique et que son aggravation est dangereuse pour le corps. Les complications associées aux formes négligées de la maladie touchent les organes reproducteurs de l’homme et peuvent conduire au développement de l’urétroprostatite. En outre, l'infection peut provoquer une proctite herpétique et une cystite, et il existe une nette corrélation entre les exacerbations de l'herpès et l'apparition des symptômes de ces maladies.

Le plus souvent, les complications se développent en l'absence de traitement en temps voulu et de rechutes fréquentes de la maladie (plus de 6 fois par an). Dans ce cas, le virus de l’herpès affaiblit considérablement les défenses immunitaires et favorise la reproduction de micro-organismes pathogènes (staphylocoques, streptocoques, Escherichia coli) qui affectent les reins, la vessie, la prostate, l’urètre. Une autre conséquence indésirable d'une infection virale est la fissure anale, qui résulte souvent de l'anus herpétique et de l'ampoule rectale.

La nature chronique de l'herpès génital entraîne des problèmes psychologiques, forçant les jeunes hommes à se sentir exclus, à éviter les relations sexuelles et même à faire des tentatives de suicide en se fondant sur l'état dépressif. Par conséquent, un point important est l'accès rapide à un médecin qui procédera à l'examen nécessaire pour clarifier le diagnostic, choisit un schéma thérapeutique individuel et explique comment traiter l'herpès chez l'homme.

Diagnostics

Pour clarifier le diagnostic, vous devrez consulter un urologue, un dermatologue ou un dermatovéréologue. Le spécialiste établira un diagnostic préliminaire basé sur le tableau clinique caractéristique de la maladie. Dans les cas graves, avec une forme d'herpès atypique ou asymptomatique, vous devrez passer une série de tests de laboratoire supplémentaires:

  • ELISA (dosage immuno-enzymatique). Il s'agit d'une méthode sérologique permettant de déterminer la présence dans le corps d'anticorps anti-virus de l'herpès.
  • PCR (réaction en chaîne de la polymérase) - l’étude vise à détecter l’ADN du virus dans des échantillons de sang, du mucus ou d’autres liquides biologiques.
  • Méthode culturelle. Vous permet d'isoler et d'identifier le virus en le semant sur un milieu de culture spécialement préparé.

Souvent, les principaux symptômes de l'herpès génital sont similaires aux manifestations d'autres maladies (rhume, intoxication alimentaire, réactions allergiques). Par conséquent, il est très important de ne pas perdre un temps précieux et de diagnostiquer correctement une infection virale, en la différenciant des autres conditions pathologiques.

Traitement

L'herpès dans la zone intime de l'homme peut et doit être traité, en dépit du fait qu'il est impossible d'éliminer complètement le corps du virus. Le traitement complexe repose sur l'utilisation d'antiviraux capables de bloquer la reproduction du virus et de réduire de manière significative la gravité des symptômes désagréables lors de l'exacerbation de la maladie.

  • Acyclovir (Zovirax, Virolex). Médicament antiviral efficace contre le virus de l’herpès simplex. Disponible sous forme de comprimés pour administration orale, de solution pour administration intraveineuse et sous forme de pommade ou de crème destinée au traitement externe des éruptions herpétiques. Le schéma thérapeutique et la posologie du médicament sont déterminés par le médecin traitant, en fonction de la gravité des symptômes, du tableau général de la maladie et de l’état du patient. Lors du traitement de l'herpès génital, il est recommandé de commencer à prendre Acyclovir comprimés après l'apparition des premiers signes précurseurs et de poursuivre le traitement pendant 5-7 jours. En règle générale, on prescrit jusqu'à 5 comprimés par jour (dose quotidienne de 1 000 mg); dans les cas d'immunodéficience, le médecin peut doubler la dose. La pommade ou la crème Acyclovir est utilisée plusieurs fois par jour pour traiter les éruptions herpétiques. Cela aide à soulager les symptômes douloureux, prévient la propagation de l'infection, réduit le risque de complications et aide à la guérison des érosions pleureuses.
  • Famciclovir (Famvir) - utilisé contre les souches du virus qui ont développé une résistance à l'Acyclovir. Dans le traitement de l'herpès génital chez l'homme, il est recommandé de prendre ce médicament pendant la semaine, à raison de 3 comprimés par jour. Si le traitement est commencé tardivement, une seule dose de 6 comprimés est autorisée ou cette dose peut être divisée en deux doses.
  • Valaciclovir. C'est un médicament moderne avec la plus grande activité contre le virus de l'herpès. Il devrait être pris deux fois par jour, 500 mg à la fois. Pour obtenir un effet thérapeutique stable, 5 jours de traitement suffisent.

Dans les cas graves de la maladie, il est recommandé d’administrer les médicaments antiviraux par voie intraveineuse. Le schéma thérapeutique et la posologie sont déterminés par le médecin et dépendent du tableau clinique de la maladie.

La prochaine étape du traitement complexe sera la thérapie immunomodulatrice visant à renforcer les défenses de l'organisme. À cette fin, des préparations d'interféron (Viferon, Genferon), ainsi que des inducteurs d'interféron (Amixin, Cycloferon) sont prescrits. Ils ont un effet antiviral et contribuent à la production d'interféron dans le corps.

En cas d'herpès génital, il est utile de prendre des préparations à base de plantes fortifiantes (teinture de Eleutherococcus, ginseng, échinacée). L’utilisation de vitamines, en particulier la prescription de calcium, de zinc et de vitamines B, C et E, constitue un bon effet. Afin de réduire la fréquence des récidives, il peut être prescrit au patient de prendre en charge des immunoglobulines par voie sous-cutanée.

Pour le traitement externe des lésions, les préparations locales sont largement utilisées:

  • Panavir (gel). Ce remède aide à prévenir la propagation du virus dans des parties saines du corps.
  • Herpferon (pommade). Un médicament associant l'interféron, l'acyclovir, un antiviral, et la lidocaïne, un anesthésique, qui élimine efficacement la douleur. L'utilisation de la pommade vous permet de réduire les symptômes désagréables dans la phase aiguë de l'herpès génital. Pour les infections moins graves, le médicament peut être prescrit en monothérapie et utilisé pendant 5 à 6 jours.

Pour toute la durée du traitement, il est recommandé de ne pas entretenir de relations intimes, car l'utilisation de préparations médicamenteuses et de pommades ne peut pas interférer avec la transmission du virus et ne peut pas protéger contre l'infection.

En plus du traitement médicamenteux pendant la maladie, il est recommandé de revoir votre régime alimentaire et d’éliminer les aliments gras, épicés, marinés, les sucreries et l’alcool. Il devrait être axé sur le régime lacto-végétal et inclure dans le menu du jour des légumes, des fruits, des boissons lactées, des céréales, des légumineuses, des céréales, de la viande maigre et du poisson. Il est recommandé de boire plus de liquides, cela aidera à éliminer rapidement les toxines du corps.

Traitement de l'herpès génital chez l'homme remèdes populaires

En plus du traitement principal, vous pouvez utiliser des remèdes populaires:

  • Décoction de réglisse. Racine de réglisse hachée (2 L.). Versez 200 ml d'eau chaude et laissez bouillir pendant 15 minutes. Le bouillon fini est refroidi, filtré et pris plusieurs fois par jour, à raison de 50 ml ou utilisé comme lotion pour traiter les lésions.
  • Les huiles essentielles de bergamote, d'agrumes et d'arbre à thé peuvent être ajoutées en petites quantités (quelques gouttes) aux onguents et crèmes thérapeutiques. De tels composants ont un fort effet désinfectant et antiseptique et réduisent rapidement l’activité du virus.
  • Pommade Hypericum. Soulage efficacement les démangeaisons, l'irritation et l'inflammation lors d'exacerbations de l'herpès. Pour la préparation de l'agent thérapeutique 5 c. les plantes écrasées versent 500 ml d'huile végétale, insistent dans un endroit sombre pendant un mois, filtrent et sont utilisées pour le traitement des lésions.
Prévention

La principale mesure préventive contre l'herpès génital est la présence d'un partenaire unique et le rejet des relations sexuelles avec promiscuité. Lorsque vous contactez, vous devez utiliser une barrière de protection (préservatifs). Cette mesure aidera à réduire le risque d'infection, mais ne sera pas en mesure de l'éliminer complètement, car le virus peut se propager et infecter la peau au niveau des fesses, de l'aine et des cuisses. Même si les rapports sexuels étaient protégés, il est recommandé de traiter l'aine avec des solutions antiseptiques (par exemple, Miramistin).

Si l'infection se produit, il est recommandé de mener une vie saine, d'éviter les mauvaises habitudes, de faire du sport et de bien manger afin d'éviter une récurrence de la maladie. Cela renforcera le système immunitaire et deviendra un obstacle au retour de la maladie.

L'herpès chez les hommes et les problèmes et complications connexes

L'herpès est une maladie universelle. Il affecte avec succès les deux sexes, leur causant presque les mêmes symptômes. Cependant, chez l'homme, la maladie a ses propres spécificités qu'il est utile de connaître, que la personne soit déjà malade ou non.

Il est important que l'herpès génital présente une différence de genre prononcée, ce qui a un effet beaucoup plus marqué sur l'état du corps et soit capable de produire des complications graves. En outre, c’est l’infection à l’herpès à l’aine qui fait traditionnellement référence aux maladies sexuellement transmissibles et les hommes souffrent beaucoup plus - physiquement et mentalement - que les rhumes des lèvres ou les maladies causées par des virus de l’herpès d’autres types.

Cependant, au stade d'infection par l'herpès, les hommes ont certains avantages par rapport au sexe faible.

Transmission de l'herpès: pourquoi les hommes sont-ils moins sensibles?

Le principal mode de transmission du virus de l'herpès est le contact. Dans la très grande majorité des cas, les hommes sont infectés par la forme génitale de l'infection lors d'un contact sexuel.

La particularité d'une infection herpétique est que le virus est capable de pénétrer dans le corps avec le même succès par presque tous les moyens, généralement par les muqueuses, un peu moins souvent par endommagement des téguments externes du corps: égratignures, plaies, plaies. Cela signifie que quel que soit le lieu où se trouve l'herpès sur le vecteur - sur les lèvres, les organes génitaux ou d'autres parties du corps - il est également facile de le transférer vers les organes génitaux de la personne infectée par contact.

Ceci est associé à la propagation rapide du virus au cours des cinquante dernières années. La révolution sexuelle des années 60 a conduit à la popularisation générale du sexe oral, ce qui a considérablement accru le nombre d'infections dues à l'herpès génital chez les personnes souffrant d'un rhume assez innocent aux lèvres.

La transmission du virus peut s'effectuer de différentes manières:

  • aéroporté, ce qui n'est pas typique de l'herpès génital dans son ensemble - la forme labiale de la maladie est généralement transmise (froid sur les lèvres);
  • ménage - lors de l'utilisation des moyens courants d'hygiène, serviettes, draps;

Il est également possible que l’enfant s’en occupe avec une mère malade. Cependant, l'herpès génital d'une manière similaire est transmis très rarement.

La porte principale du virus est la membrane muqueuse du corps. L'herpès génital est le plus souvent transmis lorsque des particules virales atteignent le gland et l'anus. Ici, les hommes ont un léger avantage sur les femmes - même lorsqu'un virus frappe la peau près du canal déférent, les possibilités de pénétration dans les voies d'accès sont minimes en raison de la petite taille de l'ouverture du canal urinaire et de la présence de liquides biologiques dans celui-ci. Chez les femmes, la membrane muqueuse du vagin est en contact direct avec les organes génitaux infectés du porteur et le virus pénètre presque certainement dans le corps.

Cependant, il existe une autre tendance: en général, les hommes sont sexuellement plus actifs que les femmes. Par conséquent, ils sont plus susceptibles d'être infectés en raison de la confusion accrue dans la vie sexuelle et des rapports sexuels fréquents avec des partenaires inconnus.

Une attention particulière est accordée au risque de contracter l'herpès chez les hommes lors de la pratique de sports de contact: lutte, judo et boxe thaï. Dans le même temps, une infection des yeux peut survenir, ainsi que de l'herpès panaritium et même du prétendu "herpès de lutte" en médecine - l'herpès gladiatorum - se manifestant par des éruptions cutanées abondantes au cou et à la tête, de la fièvre et une inflammation de la gorge. Selon les statistiques, le dernier type d'herpès souffre presque exclusivement d'hommes.

Symptômes de la maladie, stades et formes de sa survenue

L'épisode de la maladie herpétique survient chez l'homme avec la manifestation des principaux symptômes caractéristiques de la maladie, avec la présence de certains instants précis et limités.

Les premiers symptômes de l'herpès génital sont des symptômes généralisés, à la fois pendant l'infection initiale et pendant la récidive: malaise général, fièvre, douleurs musculaires et articulaires, et indigestion. Simultanément, on commence à ressentir une irritation, de légères démangeaisons et des picotements dans la zone des éruptions futures: à l’aine, aux organes génitaux, au pubis, près de l’anus et aux fesses. Il peut y avoir un gonflement, une douleur dans les testicules, "tir" dans le bas du dos.

Après un jour ou deux, des éruptions cutanées commencent à apparaître sous la forme de bulles transparentes. Le plus souvent chez les hommes, ces éruptions apparaissent sur le prépuce et dans la région du sulcus coronaire, un peu moins souvent - dans tout le pénis, le pubis et le scrotum. Chez les homosexuels qui pratiquent le sexe anal, des éruptions cutanées peuvent apparaître dans l'anus et sur les fesses. Dans de rares cas, des vésicules douloureuses peuvent apparaître dans l'urètre, à la surface interne des cuisses, sur la membrane muqueuse de l'anus et du rectum.

Au début, les vésicules ont l’apparence de bulles complètement transparentes, mais peu à peu, elles se remplissent d’un liquide blanchâtre-jaune et deviennent mates. Cela dure 3-4 jours, au cours desquels il y a une douleur constante et assez forte et des démangeaisons dans la zone de l'éruption. À l'heure actuelle, il est fortement déconseillé de porter un pantalon moulant et un maillot de bain, car cela entraînerait une exacerbation des sensations et une détérioration grave de la santé.

Quelques jours après l'apparition, les bulles remplies du liquide purulent éclatent et une petite plaie se forme à l'emplacement de chacune d'elles. À ce stade, la douleur diminue et l'inconfort ne peut être associé qu'à la formation de croûtes sur le site de chaque plaie. Avec des éruptions cutanées lourdes, ils peuvent former un revêtement continu sur le pénis et causer une gêne pendant la miction.

À propos, il est également utile de lire:

Quelques jours plus tard, la croûte sur le site des anciens ulcères tombe, ne laissant aucune trace. Les cas d'immunodéficience prononcée après guérison des ulcères sur la peau restent rares: l'infection chez ces patients entraîne le développement de lésions nécrotiques dans les lésions.

Ainsi se poursuit la forme récurrente habituelle de l'herpès génital.

Chez 20% des patients, une forme totalement asymptomatique peut être observée, dans laquelle aucun signe prononcé de la maladie n'est observé. Un peu plus souvent, il se produit une forme d'herpès oligosymptomatique ou subclinique, dans laquelle les symptômes apparaissent, bien qu'en très petit nombre, ou sans sensation douloureuse. Avec cette forme atypique, le patient peut ne pas prêter attention aux symptômes et ne pas soupçonner qu’il est très contagieux!

Dans d'autres formes atypiques d'herpès, un certain groupe de symptômes devient le principal:

  • dans la forme érythémateuse, l'inflammation, les rougeurs, les démangeaisons, la douleur dans les lieux d'éruptions et la manifestation de symptômes généralisés, en particulier une augmentation de la température, sont les plus prononcées;
  • Dans la forme bulleuse, les vésicules et les ulcères, formés après leur rupture, sont les plus gênants pour le patient;
  • La forme hémorragique est caractérisée par des hémorragies dans la région de la lésion, en particulier dans le rectum et le canal urinaire;
  • Sous forme de démangeaisons, parfois même des bulles peuvent ne pas apparaître, mais le symptôme le plus prononcé est une sensation de démangeaison et de brûlure dans les zones caractéristiques de l'herpès génital.

Il convient de noter que chez l'homme, les formes atypiques de l'évolution de la maladie apparaissent beaucoup moins fréquemment que chez la femme.

La fréquence et la profondeur de récurrence de la maladie chez l'homme

L’écoulement de l’herpès génital chez les hommes se caractérise par un taux de récidive inférieur à celui des femmes. Cela est dû au fait que les femmes se caractérisent par une rechute d'infection pendant les règles ou la grossesse, lorsque le corps est soumis à de lourdes charges hormonales et que la stabilité du système immunitaire est réduite.

Chez les hommes, l'état d'immunité est toujours plus stable et uniforme, car l'herpès peut apparaître principalement en cas de maladies graves, de situations extrêmes ou de saisons caractérisées par un manque de vitamines dans les aliments.

Il convient également de noter que le stress est souvent le principal facteur de l'affaiblissement du système immunitaire chez l'homme. Pour les femmes, cela est moins caractéristique: en raison de l’émotivité et de l’extraversion accrues, il est plus facile pour les femmes d’obtenir la relaxation psychologique nécessaire. Cependant, les hommes accumulent plus souvent leurs peurs et leurs problèmes et, par conséquent, leur stress est assez courant.

Pour les mêmes raisons, la manifestation de la maladie chez les hommes est souvent particulièrement intense. Si leur immunité tombe, pour des raisons graves, l'infection herpétique dans ce cas a plus de chances de frapper le nombre maximum d'organes et de causer plus de dégâts.

C'est pourquoi, même aux premiers stades de la récurrence de l'herpès, il est nécessaire de diagnostiquer correctement et de commencer le traitement.

Diagnostics

La principale méthode de diagnostic de l'herpès chez l'homme est un examen externe approfondi. Avec l’apparition d’éruptions cutanées avec cette méthode de diagnostic, ce n’est certainement pas le cas.

Un médecin dermatologue, andrologue, vénéréologue ou même un thérapeute peut procéder à un examen pour diagnostiquer l'herpès génital. Lors de l'examen, le médecin examinera le pénis, sa tête et le scrotum pour détecter la présence d'inflammation ou de vésicules. Dans certains cas, une brosse spéciale prélève du mucus de l'urètre. La procédure elle-même est indolore, mais lorsque vous urinez plusieurs heures après, vous pouvez ressentir une douleur dans le canal urinaire.

Dans les cas où l'éruption s'étend jusqu'à l'anus, il peut être nécessaire de procéder à un examen visuel de l'anus et de prélever un échantillon du rectum. Parfois, un médecin utilise un proctoscope pour inspecter les parois du rectum afin de détecter la présence de fissures et de vésicules herpétiques.

Idéalement, il est nécessaire de diagnostiquer la maladie avant même l'apparition des symptômes visuels, au stade des démangeaisons, des douleurs tiraillantes et de la forte fièvre. Pour cette inspection ne sera pas suffisant, et recourir à des méthodes plus précises de diagnostic de l'herpès:

  • dosage immuno-enzymatique (ELISA), lié à des méthodes sérologiques et permettant de déterminer la présence dans le corps d'anticorps dirigés contre le virus de l'herpès simplex par le titre Ig des classes M et G. Détection d'IgM;
  • Réaction en chaîne de la polymérase (PCR), par laquelle l’ADN d’un virus est détecté dans des échantillons de mucus, de sang ou de liquides organiques;
  • Méthode de culture qui permet d'identifier un virus en le multipliant sur un milieu de culture spécialement préparé.

La plupart de ces tests nécessitent un test sanguin.

Les principaux symptômes de l'herpès peuvent ressembler à ceux de nombreuses autres maladies, ce qui rend souvent difficile le combat et conduit à la perte d'un temps précieux pour lequel la maladie pourrait déjà commencer à guérir.

Ainsi, l'herpès est souvent confondu avec:

  • rhumes dans la fièvre primaire et détérioration de la santé;
  • intoxication alimentaire dans les troubles de l'estomac;
  • les hémorroïdes et les fissures rectales - avec la défaite de l'anus ou des éruptions cutanées sur les parois du rectum;
  • impétigo causé par des bactéries et manifesté par des éruptions ressemblant à l'herpès;
  • irritations allergiques.

Les formes atypiques d'herpès génital sont particulièrement difficiles à diagnostiquer, les ensembles de symptômes pouvant être imprévisibles et susceptibles d'induire en erreur même des médecins expérimentés.

Organes et systèmes organiques du corps masculin affectés par la maladie

Il est important de comprendre qu'une infection herpétique se caractérise par une nature aux multiples facettes prononcées et que ses éruptions cutanées caractéristiques peuvent apparaître à plusieurs endroits séparés les uns des autres. En outre, dans le corps de l'herpès peut affecter une variété de systèmes d'organes, conduisant au développement de maladies apparemment sans lien.

Chez l'homme, le virus de l'herpès affecte le plus souvent:

  • l'urètre;
  • la prostate;
  • l'anus et l'ampoule du rectum;
  • la vessie;
  • vésicules séminales.

En conséquence, l'organe affecté peut également développer certaines maladies qui sont une complication étiologique de l'herpès.

Des complications

Peut-être que, chez les hommes, la complication la plus désagréable et la plus indésirable de l’herpès génital est l’apparition de fissures rectales. Pendant toute la période de récurrence, une telle fracture se manifeste avec tous ses symptômes caractéristiques - douleur, sang dans les selles, flatulences. Ces complications sont particulièrement caractéristiques des homosexuels et des hommes souffrant d'hémorroïdes.

La prostatite herpétique peut être encore plus désagréable et dangereuse. Selon les statistiques, jusqu'à 30% des cas de prostatite sont associés à l'herpès. De plus, les exacerbations de la maladie coïncident avec la récurrence de l'herpès.

Parmi les autres complications de l'herpès génital chez l'homme, citons l'urétrite herpétique et la cystite.

On pense que, dans le contexte d'herpès récurrent, le risque de développer certaines maladies bactériennes peut augmenter, l'apparition de l'immunodéficience et des tumeurs malignes est facilitée.

Traitement: principaux médicaments et schémas thérapeutiques

L'herpès doit être traité malgré le fait qu'il est impossible de détruire complètement le virus dans le corps. Un traitement approprié et opportun évitera le développement de complications et réduira la force et la durée de la récurrence de la maladie.

Il n'y a pas de traitement spécifique pour les hommes. Tous les médicaments antiherpétiques sont universels et même les doses utilisées sont les mêmes pour les deux sexes.

Aujourd'hui, les médicaments antiviraux Acyclovir, Famciclovir et Valacyclovir sont les plus largement utilisés dans le traitement de l'herpès. Lorsqu'ils pénètrent dans le sang, ils bloquent la multiplication du virus et, lorsqu'ils sont pris au stade initial de la rechute, ils atténuent la gravité des symptômes.

L'acyclovir vient aujourd'hui en comprimés. Pour les hommes insuffisamment immunodéficients, il faut prendre cinq comprimés par jour. En cas d'immunosuppression ou d'immunodéficience, la dose peut être doublée. En cas de rechute, sur recommandation d'un médecin, vous pouvez réduire le nombre de comprimés pris par jour à 3-4. Une telle thérapie doit être effectuée dès le moment de la détection des premiers symptômes de l’herpès dans les 5-7 jours.

Le Famciclovir et sa forme posologique, Famvir, diffèrent de l'Acyclovir par son efficacité contre les souches du virus qui, au cours de l'application de l'Acyclovir, ont réussi à développer une résistance à celui-ci. Il est recommandé de prendre pendant 5 à 7 jours, 3 comprimés par jour. Avec un début de traitement suffisamment tardif, il est permis de prendre un seul comprimé de 6 comprimés ou deux fois par jour, trois comprimés sans poursuivre le traitement les jours suivants.

Le valaciclovir a une efficacité similaire à celle de Famvir et est appliqué à raison de 500 mg deux fois par jour pendant toute la période de la maladie.

Dans certains cas, il est nécessaire de recourir à l’introduction de médicaments antiviraux par voie intraveineuse. Pour cela, le panavir est généralement utilisé aux doses prescrites par le médecin traitant.

Il est important de se rappeler que toutes les doses recommandées de médicaments doivent être ajustées dans les cas suivants:

  • avec insuffisance rénale. Dans ce cas, le critère décisif pour l'ampleur de l'ajustement est la créatinine Cl. En fonction de sa valeur, sélectionnez, selon des tables de correction spécialement élaborées, le dosage requis pour un médicament en particulier;
  • Lors du traitement des hommes plus âgés. En liaison avec le ralentissement des processus métaboliques, ils peuvent accumuler des médicaments dans le corps, ce qui n’est pas souhaitable;
  • Dans les maladies du foie, en particulier - l'hépatite. Elle nécessite la consultation d'un médecin et éventuellement l'utilisation d'autres méthodes de traitement.
  • Lors du traitement de patients noirs, l'herpès a ses propres spécificités et l'efficacité des médicaments antiviraux peut différer de celle des Caucasiens.

Parallèlement à l'utilisation de préparations en comprimés, les préparations antivirales locales se montrent bien. Par exemple, la pommade à base de zovirax acyclovir et le gel de panavir, utilisés pour le traitement externe des lésions, ont fait leurs preuves.

En cas de syndrome douloureux intense, les sédatifs et les sédatifs sont utilisés: Baralgin, Pentalgin et, dans les cas particulièrement graves, l’ibuprofène, le naproxène et le kétoprofène.

Prévention de l'herpès: Protection contre les infections primaires et les rechutes

La principale cause d'infection par l'herpès génital aujourd'hui est la promiscuité sexuelle et la négligence de la contraception. Par conséquent, pour se protéger contre l’infection, il faut d’abord éviter les rapports sexuels occasionnels et, deuxièmement, utiliser les moyens de protection nécessaires.

Il est important que l'herpès génital ne soit pas toujours diagnostiqué lors du dépistage de maladies sexuellement transmissibles chez les patients. Cela signifie que même les femmes qui se considèrent en bonne santé sont souvent porteuses de l'infection. Surtout beaucoup d'entre eux parmi les prostituées, quel que soit leur niveau.

Dans tous les cas, avant d’avoir des relations sexuelles, il est nécessaire, au minimum, de vérifier que le partenaire n’a pas d’éruptions de bulles caractéristiques dans la région génitale ou sur les lèvres. S'ils le sont, le sexe devrait être abandonné, même si des dispositifs contraceptifs sont disponibles.

Le préservatif et Miramistin offrent une protection, bien que non complète, mais suffisamment fiable contre l’herpès. Si un partenaire a l'herpès au stade latent - sans symptôme visible - l'utilisation de ces contraceptifs permettra de réduire de 90% le risque de contracter le virus, même pendant les rapports sexuels normaux.

À ce jour, aucun vaccin ne peut prévenir l'infection par l'herpès génital.

Si le virus de l’herpès dans le corps s’est déjà stabilisé, la prévention de la récurrence de la maladie reposera sur le soutien constant de l’immunité et le maintien d’un mode de vie sain. Des mouvements actifs, des aliments durcis, abondants et de grande qualité avec une abondance de fruits, de légumes et de baies frais dans le régime, un sommeil suffisant et un micro stress positif associé aux sports et aux loisirs extrêmes réduiront le risque d'atteinte à l'immunité et de rechute de la maladie. De plus, c’est un tel mode de vie qui est vraiment viril.

Herpès génital chez l'homme: symptômes, complications, traitement et prévention

L'herpès génital se manifeste par une éruption vésiculeuse dans la région génitale. Dans le même temps, il affecte non seulement la peau, mais aussi les muqueuses, provoquant des brûlures et des démangeaisons.

C'est important! Cette maladie est difficile à diagnostiquer et à traiter car, au stade initial, elle est presque asymptomatique.

Le plus souvent, l'infection affecte les jeunes sexuellement actifs.

Symptômes de l'herpès génital chez les hommes

Le tableau clinique de l'herpès génital chez l'homme dépend de l'évolution de la maladie:

  1. Herpès primaire (l'infection s'est produite pour la première fois);
  2. Récurrent (cas répétés et suivants).
    • La période d'incubation de l'herpès primaire est de 3 jours à 3 semaines. Après cette période, une hyperhémie, des brûlures et des démangeaisons apparaissent sur la membrane muqueuse. Par la suite, des vésicules remplies de fluide sont formées. Leur apparition est accompagnée de fièvre, d'appétit diminué, de faiblesse grave, de fatigue, de maux de tête et de vertiges. Lorsque vous urinez, la douleur et l’inconfort apparaissent. Un examen objectif a révélé une augmentation des ganglions lymphatiques, un gonflement et une hyperhémie des muqueuses. Une semaine plus tard, les vésicules s'ouvrent et des ulcères se forment par la suite à leur place, qui se recouvre au bout d'un moment d'une croûte. Après guérison, les symptômes d'intoxication disparaissent complètement. Lorsqu'une infection bactérienne se joint, les plaies commencent à s'infecter et deviennent douloureuses. L'herpès primaire chez l'homme est presque asymptomatique.

Complications de l'herpès génital chez l'homme

Les hommes doivent être conscients que l'infection peut entraîner de graves complications qui affectent le système de reproduction et provoquent des troubles sexuels.

L'herpès génital chez l'homme peut déclencher le développement de maladies telles que: la cystite, le cancer de la prostate, l'impuissance, l'urétroprostatite, la stérilité, la rectite, etc.

Le virus peut perturber le système nerveux et se manifester sous forme de névroses, de sensations douloureuses dans la région sacro-lombaire, le périnée, le rectum et le bas-ventre. Par la suite, l'inflammation peut former des fissures dans l'anus.

La forme chronique de la maladie entraîne des problèmes psychologiques. Les jeunes hommes se sentent exclus, évitent les relations sexuelles et peuvent même tenter de se suicider dans le contexte d'un état dépressif.

Diagnostic de la maladie

Pour un diagnostic correct, la consultation d'un dermatovénérologue, dermatologue ou urologue est nécessaire. Sur la base du tableau clinique, le spécialiste établira un diagnostic préliminaire.

Pour la forme d'herpès asymptomatique ou atypique, vous pouvez commander des tests de laboratoire supplémentaires:

  • ELISA - méthode sérologique permettant de déterminer la présence d’anticorps anti-virus de l’herpès;
  • PCR - l’étude permet de détecter l’ADN du virus dans des échantillons de mucus, de sang ou d’autres liquides biologiques;
  • Méthode culturelle. Avec elle, isolez et identifiez le virus en le semant sur un milieu de culture spécialement préparé.

Les premiers symptômes de l'herpès génital sont souvent similaires à ceux d'autres maladies (allergies, intoxications alimentaires, rhumes). Par conséquent, il est important de diagnostiquer correctement une infection virale, en la distinguant des autres pathologies.

Traitement de l'herpès génital chez l'homme

Bien qu’il soit impossible de débarrasser complètement le corps du virus, il peut et doit être traité. En tant que thérapie, des médicaments antiviraux sont utilisés pour bloquer la reproduction du virus et soulager les symptômes lors d’une exacerbation de la maladie.

Les médicaments suivants sont utilisés pour le traitement:

  • Acyclovir (Virolex, Zovirax). Médicament antiviral efficace contre le virus de l’herpès simplex. Disponible sous forme de comprimés, une solution pour l'introduction de la voie intraveineuse et sous la forme d'une crème ou d'une pommade pour le traitement des lésions.
  • Famciclovir (Famvir) - utilisé pour traiter un virus qui a développé une résistance à Acyclovir. Disponible sous forme de comprimés pour administration orale.
  • Valaciclovir. Un médicament moderne très actif contre le virus de l’herpès.

Dans la forme grave de la maladie, les médicaments antiviraux sont administrés par voie intraveineuse. La posologie et le schéma thérapeutique sont déterminés par le médecin en fonction des caractéristiques du tableau clinique.

La prochaine étape est la thérapie immunomodulatrice visant à renforcer les propriétés protectrices du corps. Prescrire des médicaments qui ont des effets antiviraux et stimulent la production d'interféron dans le corps.

En cas d'herpès génital, il est recommandé de prendre des remèdes à base de plantes d'origine végétale: teinture d'échinacée, ginseng ou eleutherococcus. Vitamine bien prouvée.

L'administration sous-cutanée d'immunoglobulines réduira considérablement la fréquence des rechutes.

Les éruptions cutanées sont traitées avec des préparations topiques:

  • Panivir gel. Avertit que le virus se propage davantage dans les zones saines de la peau et des muqueuses.
  • Pommade Herperferon. Effectivement engourdi. Réduit les symptômes lors de l'exacerbation de l'herpès. Dans la forme douce du médicament est prescrit en monothérapie.

Pendant le traitement, il est recommandé d'éviter les relations intimes. Les médicaments et les onguents n'interfèrent pas avec la transmission du virus et ne peuvent donc pas protéger contre l'infection.

En plus du traitement médicamenteux, il est recommandé de réviser le régime alimentaire, à l’exclusion de l’alcool, des sucreries, des aliments épicés, gras et marinés. Il est conseillé de se concentrer sur le régime à base de lait végétal et de boire plus de liquides.

Prévention des maladies

La présence d’un partenaire permanent avéré et l’exclusion des relations sexuelles imprudentes - principale mesure préventive contre l’herpès génital.

Lorsque vous avez des relations sexuelles, vous devez utiliser des préservatifs. Cela aidera à réduire le risque d'infection, mais ne l'éliminera pas complètement, car le virus peut se propager et infecter la peau des cuisses, de l'aine et des fesses.

Même après un rapport sexuel protégé, il est recommandé de traiter l'aine avec une solution antiseptique.

Pour prévenir les récidives, si l’infection s’est produite, il est recommandé de mener une vie saine, d’abandonner les mauvaises habitudes, de bien manger et de faire du sport. Cela renforcera le système immunitaire, ce qui constituera un obstacle à la rechute.

Radevich Igor Tadeushevich, sexologue-andrologue, 1 catégorie

5,291 vues totales, 3 vues aujourd'hui

Herpès génital chez l'homme

L'herpès génital chez l'homme commence par des troubles de la miction et de la fièvre.

De tels phénomènes peuvent rendre les hommes mal à l'aise et ruiner leur vie sexuelle. Il est important de voir un spécialiste.

Qu'est-ce que l'herpès génital chez l'homme?

En grec, l'herpès signifie "maladie rampante et qui se propage facilement", qui se manifeste par une diminution de l'immunité. L'émergence de l'herpès génital contribue à la présence des virus HSV-1 et HSV-2. Le virus HSV-2 est le principal responsable de l'herpès génital.

La gravité de la maladie réside dans le fait qu’elle ne peut être enlevée comme avec des méthodes traditionnelles et avec des médicaments.

Une fois dans le corps, le virus commence à migrer à travers toutes les cellules nerveuses. En même temps, la maladie a un cours caché, ce qui implique l’impossibilité de ressentir les symptômes chez une personne et le malaise d’une autre personne.

La période d'incubation de l'herpès génital dure de quelques jours à trois semaines. Dans la plupart des cas, la maladie se fait sentir au bout de 10 jours.

Les premiers symptômes de l'herpès génital:

  • fièvre
  • se sentir malade;
  • la présence de douleur articulaire;
  • migraine.

Dans ce contexte, les maladies commencent à se multiplier et à infecter massivement des foyers infectés, dont le nombre peut atteindre plusieurs dizaines. Des brûlures, des douleurs lors de la vidange, l'apparition de ganglions lymphatiques hypertrophiés sont les premiers symptômes de la maladie.

Regardez des vidéos sur ce sujet.

Causes et méthodes d'infection

La cause de l'herpès génital réside dans les virus HSV-1 et HSV-2 appartenant au sous-groupe herpesvirus.

Des études scientifiques ont montré que l'herpès génital chez l'homme peut être causé par un ou deux types de virus.

Cependant, les cas d’infection à HSV-2 sont les plus fréquents. De par leur structure, les virus sont composés de coques de protéines: lipo - et glycoprotéines.

Leur rôle est de sonder et de reconnaître les types de cellules et de s’y attacher fermement. En diamètre, le virus en diamètre est de 200 nanomètres.

Le virus a un haut degré de résistance. À la température corporelle et sous la température subfébrile, son activité est maintenue pendant 20 heures; à une température d’environ 50 degrés, il meurt en moins d’une demi-heure. Ils ne craignent pas le gel ni le froid.

Le virus est capable de montrer une activité vitale, même à moins 70 degrés Celsius. Dans des conditions environnementales normales, l'herpès génital dure environ 10 minutes, ce qui suffit pour le propager à grande vitesse.

Les principales personnes à risque de contracter l'herpès génital sont les suivantes:

  • les homosexuels;
  • Race négroïde;
  • sexe féminin;
  • personnes souffrant d'un certain nombre de maladies vénériennes.

Si nous examinons cette question du point de vue de la catégorie d’âge, les personnes âgées de 20 à 29 ans et de 35 à 40 ans, ainsi que les personnes ayant un style de vie agité, sont prédisposées à l’herpès génital.

Façons d'infecter les hommes avec l'herpès génital:

Selon les statistiques, les hommes qui préfèrent les rapports sexuels non protégés sont susceptibles d’être infectés.

  1. Lors d'un contact physique.

En règle générale, cela est facilité par la communication avec les parents infectés qui sont habitués à s'embrasser lors d'une réunion ou à boire d'un verre.

Il est également possible de contracter l'herpès lors de visites dans des lieux publics où les futurs patients ignorent les règles d'hygiène personnelle.

Symptômes et signes de la maladie

En apparence, l'herpès génital ressemble à des groupes de bulles de fusion de 4 mm de diamètre. La couche supérieure de l'épiderme autour des bulles est caractérisée par une rougeur et un gonflement. Cela est particulièrement vrai de la muqueuse urogénitale.

Chez les patients qui n'ont jamais été infectés par l'herpès génital, le virus est plus fort car ils ne possèdent pas d'anticorps.

Après quelques jours, les bulles formées s'ouvrent indépendamment et se transforment en érosion, aux contours irréguliers. Les symptômes qui l'accompagnent sont caractérisés par des démangeaisons, des brûlures, des douleurs.

Avec une vie intime, la douleur est aggravée plusieurs fois. Littéralement, dans 10 jours, de nouveaux foyers apparaissent, à partir desquels de nouveaux virus se forment. Au fil du temps, les formations érosives se recouvrent d'une croûte sèche et guérissent, laissant derrière elles une peau pigmentée.

La période allant de l'apparition des bulles à leur guérison est de 3 semaines. Pendant ce temps, le virus entre dans les cellules nerveuses et est caché dans un état latent.

Très souvent, les nerfs pelviens sont impliqués dans ce processus, ce qui entraîne une perte de sensation dans les membres. Les premiers symptômes chez les hommes se manifestent au cours de la première semaine de la maladie.

Symptômes généraux de l'herpès génital chez l'homme:

  1. L'apparition d'une éruption cutanée sur la tête du pénis et son prépuce.
  2. Sensation de brûlure.
  3. Démangeaisons
  4. Puffiness
  5. Formation de papules à contenu liquide et trouble.
  6. L'apparition d'ulcères érosifs.
  7. La rugosité des limites des formations papuleuses.
  8. Ganglions lymphatiques enflés.
  9. Miction douloureuse.
  10. État fébrile.
  11. Douleurs musculaires.
  12. Immunité réduite.

Il existe 2 formes d'herpès génital. Chacun d'eux est caractérisé par ses symptômes.

À quoi ressemble l'herpès génital sous une forme atypique:

  • haut degré de poches;
  • vaincre la nature nécrotique de l'épiderme;
  • saignement et éruption cutanée sur le type à bulle.
  • la présence de fissures microscopiques sur la tête du pénis;
  • les symptômes ressemblent à un certain nombre de maladies sexuellement transmissibles.

La gravité de la seconde forme réside dans le fait que, dans la plupart des cas, les hommes soupçonnent le danger de la maladie mais sont gênés de demander de l'aide à un médecin.

L’herpès génital masculin se caractérise par une douleur intense et la présence de plusieurs foyers d’infection. En plus des éruptions cutanées sur le pénis, l'herpès génital peut affecter la région des fesses, du rectum et de l'urètre.

Est-ce contagieux et est-il transmis à une femme?

La maladie se caractérise par un degré élevé de contagion et se transmet lors de rapports sexuels. Cela suggère que si un homme souffre du virus de l'herpès génital, en l'absence de rapports sexuels protégés, la femme peut être infectée en quelques minutes.

Le virus qui se forme chez une femme est lourd de conséquences, telles que: l'apparition d'une cervicite et d'une vulvovaginite. Surtout sous la forme de douleur, il se fait sentir pendant le cycle menstruel.

Quel médecin contacter

Du choix d'un spécialiste dépend de la justesse du diagnostic. Tout d'abord, le patient devrait consulter un médecin généraliste et expliquer les manifestations visuelles de l'infection. La pratique montre que le médecin enverra le patient à un dermatologue traitant des infections cutanées.

C'est l'une des formes les plus difficiles de la maladie et nécessite un examen physique annuel deux fois par an. Lors du diagnostic de l'herpès génital, un homme est obligé de consulter un immunologiste, car la maladie a un effet négatif sur le système immunitaire.

Le diagnostic de l'herpès génital consiste à prélever une seringue sur le contenu trouble des vésicules et à la placer sur l'embryon en croissance.

Si le résultat final indique la présence d'empunements, cela indique la présence du virus de l'herpès dans le corps humain.

La meilleure méthode de recherche est la PCR. Il montre les données sur la maladie, qui ne peuvent pas être déterminées à la suite d'une simple recherche en laboratoire. En règle générale, l'analyse est payée.

ELISA - analyse montrant la présence de corps protecteurs du virus résultant. Avec son aide, il est facile de déterminer le type de virus et son infection.

À ce jour, il n’existe pas de tests de laboratoire garantissant un diagnostic à 100% du virus génital.

Vidéo utile sur le sujet

Comment guérir cette maladie

Comment guérir l'herpès génital? Malheureusement, il est impossible de le guérir complètement. En règle générale, le traitement vise à minimiser la douleur et les signes évidents de maladie. Vient ensuite la rémission, au cours de laquelle la maladie se présente sous une forme latente.

Onguent d'herpès et autres remèdes efficaces

Dans le traitement de l'herpès génital, afin d'éviter les malentendus, les hommes doivent être conscients du fait que cette infection n'est pas curable à 100%, elle devient une forme latente (dormante). Par conséquent, l'une des idées fausses les plus courantes sur un patient est de traiter l'infection uniquement au site de l'éruption.

La maladie nécessite un traitement de tout le corps. Les principaux médicaments utilisés par les médecins en tant que traitement sont les antiviraux qui peuvent renforcer l’immunité chez les hommes.

Le traitement par l'acyclovir implique la réception du nombre exact de dosages prescrits par le médecin traitant. Au premier soupçon de la maladie, des mesures thérapeutiques sont prescrites sous forme de perfusion intraveineuse de médicaments au cours de la première heure. La posologie de l'acyclovir est calculée en fonction du poids du patient et de ses caractéristiques individuelles.

En outre, le patient doit recevoir une dose de médicaments anti-inflammatoires, hormonaux et analgésiques.

Afin de renforcer le système immunitaire, le traitement inclut Arbiola, Amiksin, Poludan et d’autres complexes de vitamines.

Dans le traitement de l'herpès génital chez les hommes, l'auto-traitement est strictement interdit, car il peut avoir des effets néfastes sur la santé humaine.

Nous nous débarrassons à l'aide de remèdes populaires

Une intervention indépendante dans le processus de traitement est lourde de conséquences graves, le traitement doit donc avoir lieu sous la supervision d'un médecin. À la maison, il est possible de réduire la douleur, les démangeaisons et les brûlures avec l’autorisation d’un spécialiste.

Il est capable de minimiser la sensation de démangeaisons, de brûlures, réduit le nombre de lésions sur la tête du pénis, de l'anus et du périnée. Pour cela, il est nécessaire de traiter la zone touchée avec un petit colloïde plusieurs fois par jour.

Capable d'apaiser et de soulager les processus inflammatoires dans le corps. Pour ce faire, vous devez prendre un bain avec du gruau cuit à la vapeur.

Enveloppé dans un tissu de coton propre et appliqué sur la zone touchée, il peut soulager la douleur et réduire les démangeaisons à la tête du pénis.

Lorsqu'il traite un patient avec des méthodes folkloriques à la maison, le patient doit privilégier les sous-vêtements naturels purs, qui ne doivent pas être à l'étroit ni se frotter la peau enflammée.

Le traitement de l'herpès génital chez les hommes par des méthodes populaires montre une efficacité et une efficacité élevées uniquement avec une approche globale, qui comprend la prise de médicaments antiviraux.

Conséquences possibles et complications

En fait, l'herpès génital ne représente pas une menace pour la vie du patient. Cependant, un sentiment d'inconfort, une vulnérabilité et un stress psychologique peuvent provoquer une dépression, une insomnie, sous-estimer l'estime de soi et rendre les rapports sexuels inférieurs.

  1. L'apparition de la sécheresse et la formation de fissures saignantes sur la tête du pénis.
  2. Douleur dans la région lombaire, bas de l'abdomen.
  3. Diminution de la libido.
  4. Immunité réduite et risque accru de contracter le SIDA.
  5. L'émergence et l'aggravation de maladies déjà existantes du système génito-urinaire.
  6. La probabilité de formation d'un processus tumoral.
  7. La complication de concevoir une progéniture en bonne santé.
  8. La possibilité d'infertilité et d'impuissance.
  9. La destruction du système nerveux.
  10. L'apparition de douleur dans le rectum.
  11. Le développement de fissures dans l'anus.

N'oubliez pas certains facteurs pouvant avoir un impact direct sur la gravité de la maladie et la survenue de récidives.

Abus d'alcool et de tabac - impact négatif sur le système immunitaire dans son ensemble, détruisant les défenses de l'organisme.

Mauvaise perception de la gravité de la maladie - le manque de volonté de se débarrasser du virus et de demander l'aide d'un spécialiste conduit à ce que la maladie entre dans la phase aiguë.

Quelle est la prévention de cette maladie

Comme l'herpès est un type de maladie infectieuse, seuls les médicaments antiviraux peuvent l'emporter.

Mesures préventives pour prévenir l'apparition de l'herpès génital chez les hommes:

  1. Rejet de la promiscuité sexuelle.
  2. En cas de dommage au préservatif, il est nécessaire de mener des activités pour la perfusion dans l'ouverture du canal de l'urètre Miramistina, épinglez légèrement la tête du pénis. Après 15 minutes, allez aux toilettes.
  3. En cas d'infection herpétique chez un partenaire sexuel, refusez tout rapport sexuel.
  4. Se soumettre à un examen médical préventif annuel.
  5. Refusez l’automédication au premier soupçon de développement d’un herpès génital. Demander l'aide d'un technicien qualifié.
  6. Mener une vie saine en prévoyant le rejet de l'alcool, le tabagisme et l'observance de huit heures de sommeil sain.
  7. Traiter rapidement ARVI.
  8. Subir une vaccination annuelle.
  9. Suivez les règles d'hygiène personnelle.

En résumant ce qui précède, il convient de noter que l’herpès génital est une maladie infectieuse causée par des virus de types 1 et 2. Chez les hommes, la maladie se caractérise par des douleurs, des sensations de démangeaisons, un inconfort et se manifeste sous la forme de papules à contenu boueux.

Ignorer le traitement de l'herpès peut provoquer une série d'exacerbations qui affecteront la vie sexuelle d'un homme. L'herpès est transmis sexuellement et est considéré comme incurable, car il acquiert une forme latente pendant la période de traitement.