Herpès génital: caractéristiques de la manifestation chez l'homme et la femme, traitement

L'herpès est répandu dans la population humaine. Cette infection virale est un problème médical et social important.

Le virus de l'herpès simplex (HSV) est présent chez 9 personnes sur 10 dans le monde. Chaque cinquième personne, il provoque des manifestations externes. Le HSV étant caractérisé par un neurodermotropisme, il préfère se multiplier dans les cellules nerveuses et la peau. Les sites préférés du virus sont la peau près des lèvres, le visage, les muqueuses qui tapissent les organes génitaux, le cerveau, la conjonctive et la cornée de l’œil. Le VHS peut entraîner une grossesse et un accouchement anormaux, entraînant la mort du fœtus, des fausses couches et une maladie virale systémique chez les nouveau-nés. Il existe des preuves que le virus de l'herpès simplex est associé à des tumeurs malignes de la prostate et du col de l'utérus.

La maladie est plus fréquente chez les femmes, mais elle survient aussi chez les hommes. L'incidence maximale se produit à l'âge de 40 ans. Cependant, il n'est pas rare que l'herpès génital se produise pour la première fois chez les jeunes hommes et femmes lors des rapports sexuels. Chez les jeunes enfants, l'infection des organes génitaux provient le plus souvent de la peau des mains, de serviettes contaminées dans les groupes d'enfants, etc.

HSV est instable dans l'environnement, meurt sous l'action des rayons solaires et ultraviolets. Il persiste longtemps aux basses températures. Dans la forme séchée de HSV peut exister jusqu'à 10 ans.

Comment l'herpès génital est-il transmis?

La maladie est due à deux types de virus de l’herpès simplex (Herpessimplex), principalement le HSV-2. Le premier type de virus était auparavant associé à une maladie de la peau, la cavité buccale. HSV-2 provoque l'herpès génital et la méningo-encéphalite. Il existe maintenant des cas de maladie causés par le premier type de virus ou par leur combinaison. Souvent, le porteur ne présente aucun symptôme de la maladie et ne soupçonne pas qu’elle est à l’origine de l’infection.

Comment pouvez-vous contracter cette maladie? Les modes de transmission de l'herpès génital les plus fréquents sont le sexe et les contacts. L'infection la plus courante survient lors d'un contact sexuel avec un porteur du virus ou avec une personne malade. Vous pouvez être infecté lorsque vous vous embrassez, ainsi que lorsque vous utilisez des articles ménagers courants (cuillères, jouets). Le virus peut également être transmis par des gouttelettes aéroportées.

De la mère, l’agent pathogène pénètre dans le corps de l’enfant à la naissance. Le risque d'une telle transmission dépend du type de lésion chez le patient. Cela fait jusqu'à 75%. En outre, une infection fœtale est possible par le sang lors d'une virémie (libération de particules virales dans le sang) lors d'une maladie aiguë chez la mère.

Dans la plupart des cas, les enfants sont infectés par le HSV-1 au cours de leurs premières années de vie. À l'âge de 5 ans, l'infection à HSV-2 se développe. Pendant la première moitié de leur vie, les bébés ne tombent pas malades, ceci est dû à la présence de leurs anticorps maternels. Si la mère n'a pas été infectée auparavant et ne lui a pas administré d'anticorps protecteurs, les enfants d'un si jeune âge en souffrent très sérieusement.

Classification

D'un point de vue médical, cette maladie s'appelle «infection virale herpétique anogénitale causée par le virus HerpesSimplex». Il existe deux formes principales de la maladie:

Infection des organes urinaires:

  • l'herpès génital chez les femmes;
  • l'herpès génital chez les hommes;

Infection du rectum et de la peau autour de l'anus.

Le mécanisme de développement (pathogenèse) de l'herpès génital

Le virus pénètre dans le corps par les muqueuses et la peau endommagées. Dans la zone de la "porte d'entrée", il se multiplie, provoquant des manifestations typiques. Ensuite, l'agent pathogène ne se propage généralement pas, pénètre rarement dans les ganglions lymphatiques et pénètre encore moins souvent dans le sang, provoquant une virémie. Le destin du virus dépend en grande partie des propriétés du corps humain.

Si le corps dispose d'une bonne défense immunitaire, il se forme un vecteur de virus qui n'exclut pas la récurrence de l'infection dans des conditions défavorables. Si le corps ne résiste pas à l'infection, le virus de l'herpès via le sang pénètre dans les organes internes (cerveau, foie et autres) et les affecte. Les anticorps sont produits en réponse à l'infection, mais ils n'empêchent pas le développement d'exacerbations et de rechutes.

Avec un affaiblissement du système immunitaire, le virus qui était auparavant conservé dans les cellules nerveuses est activé et passe dans le sang, provoquant une aggravation de la maladie.

Symptômes de la maladie

Pour la plupart des porteurs, le VPH ne provoque aucune manifestation au fil du temps. La période d'incubation de l'herpès génital chez des personnes jusque-là non infectées est de 7 jours. Chez les hommes, le virus persiste dans les organes du système génito-urinaire, chez les femmes - dans le canal cervical, le vagin, l'urètre. Après infection, le virus de l'herpès génital se développe tout au long de la vie. La maladie a tendance à persister avec des rechutes.

Raisons contribuant au développement de signes d'infection externes:

  • diminution permanente ou temporaire de l'immunité, y compris infection par le VIH;
  • sur-refroidissement ou surchauffe;
  • des comorbidités telles que le diabète, une infection respiratoire aiguë;
  • interventions médicales, y compris l'avortement et l'introduction d'un contraceptif intra-utérin (coil).

Sous l'influence de ces facteurs, une période prodromique se produit - "pré-maladie". Premiers signes d'herpès génital: sur le site d'une future épidémie, les patients remarquent une démangeaison, une douleur ou une sensation de brûlure. Après un moment, des éruptions apparaissent dans le focus.

Localisation des éruptions cutanées chez les femmes et les hommes

À quoi ressemble l'herpès génital?

Les éléments de l’éruption cutanée sont situés séparément ou en groupes, se présentent sous la forme de petites bulles d’un diamètre de 4 mm. Ces éléments sont situés sur la base œdémateuse et rougie (érythémateuse) - la peau du périnée, la zone périanale et la membrane muqueuse des organes urogénitaux. L'apparition de vésicules (vésicules) peut être accompagnée d'une fièvre modérée, de maux de tête, de malaises, d'insomnie. Les ganglions lymphatiques régionaux (inguinaux) deviennent plus gros et plus douloureux. L'épisode primaire est particulièrement prononcé chez les personnes n'ayant jamais été infectées par un virus et dépourvues d'anticorps.

Quelques jours plus tard, les vésicules s'ouvrent d'elles-mêmes, formant une érosion (lésion superficielle de la membrane muqueuse) aux contours irréguliers. À ce stade, les patients se plaignent de fortes démangeaisons et d'une sensation de brûlure dans la zone d'érosion, de pleurs, de douleurs intenses, qui s'aggravent encore davantage lors des rapports sexuels. Au cours des dix premiers jours de la maladie, de nouvelles éruptions cutanées apparaissent. Les particules virales en sont activement libérées.

Progressivement, l'érosion se creuse et guérit, laissant de petits foyers de faible pigmentation ou une peau plus claire. Le délai entre l'apparition de l'élément irritant et son épithélialisation (cicatrisation) est de deux à trois semaines. L'agent pathogène pénètre dans les cellules du tronc nerveux, où il persiste longtemps dans un état latent.

Les symptômes de l'herpès génital chez les patientes sont exprimés dans la région des lèvres, de la vulve, du périnée, du vagin, du col de l'utérus. Chez les hommes, la tête du pénis, le prépuce, l'urètre sont touchés.

Les nerfs pelviens sont souvent impliqués dans le processus. Cela entraîne une altération de la sensibilité de la peau des membres inférieurs, des douleurs au bas du dos et au sacrum. Parfois, la miction devient fréquente et douloureuse.

Chez les femmes, le premier épisode d'herpès se produit plus longtemps et de manière plus visible que chez les hommes. La durée de l'exacerbation sans traitement est d'environ 3 semaines.

Herpès génital récurrent

Environ 10 à 20% des personnes atteintes ont un herpès génital récurrent. La première manifestation de l'infection est généralement plus rapide. La récurrence de l'herpès génital est moins intense et plus rapide que les premiers signes. Cela est dû aux anticorps déjà présents dans le corps, qui aident à combattre le virus. L'herpès génital de type 1 récidive moins fréquemment que le second.

L'exacerbation de la maladie peut entraîner des symptômes mineurs - démangeaisons, éruptions cutanées rares. Parfois, l'image de la maladie est représentée par des érosions douloureuses qui se confondent, des ulcérations de la membrane muqueuse. L'isolement du virus dure 4 jours ou plus. Une augmentation des ganglions inguinaux apparaît, une lymphostase et un gonflement prononcé des organes génitaux dû à une stase lymphatique (éléphantiasis) ne sont pas exclus.

Les rechutes se produisent aussi souvent chez les hommes que chez les femmes. Les hommes ont des épisodes plus longs et les femmes ont un tableau clinique plus clair.

Si le taux de récidive est supérieur à six par an, ils parlent d'une forme grave de la maladie. La forme modérée est accompagnée de trois à quatre exacerbations au cours de l'année et de la lumière par un ou deux.

Dans 20% des cas, l’herpès génital atypique se développe. Les manifestations de la maladie sont masquées par une autre infection du système urogénital, par exemple la candidose (muguet). Donc, pour le muguet caractérisé par une décharge, ce qui est presque absent dans l'herpès génital ordinaire.

Diagnostics

Le diagnostic de l'herpès génital est réalisé à l'aide des tests de laboratoire suivants:

  • méthodes virologiques (isolement de l'agent pathogène par embryon de poulet ou culture cellulaire, le résultat peut être obtenu après deux jours);
  • réaction en chaîne de la polymérase (PCR), qui détecte le matériel génétique du virus;
  • détection d'antigènes pathogènes (ses particules) à l'aide d'un dosage immunoenzymatique et d'une analyse d'immunofluorescence;
  • détection d'anticorps dans le sang produits par le corps humain en réponse à l'influence du HSV, à l'aide d'un dosage immunoenzymatique;
  • méthodes cytomorphologiques évaluant les dommages causés aux cellules lors d’une infection par le HSV (formation de cellules géantes avec de nombreux noyaux et inclusions intranucléaires).

Il est recommandé d’analyser l’herpès génital de manière répétée avec un intervalle de plusieurs jours, de 2 à 4 études de différentes lésions. Les femmes ont recommandé un échantillonnage du matériel tous les 18 à 20 jours du cycle. Cela augmente les chances de reconnaître une infection virale et de confirmer le diagnostic.

Les plus informatifs sont des tests tels que la PCR dans l’étude de l’urine et les écorchures des organes urinaires (vagin, urètre, col de l’utérus).

Traitement

Le régime alimentaire des patients atteints d'herpès génital n'a pas de particularités. Il doit être complet, équilibré, riche en protéines et en vitamines. La nourriture pendant l'aggravation est préférable de faire cuire au four ou ragoût, cuisiner pour un couple. Le lait fermenté et les produits végétaux, ainsi que la consommation en abondance en bénéficieront.

Le traitement de l'herpès génital, son intensité et sa durée dépendent de la forme de la maladie et de sa gravité. La manière de traiter l'herpès génital chez chaque patient est déterminée par le vénéréologue sur la base d'un examen complet et d'un examen du patient. L'auto-traitement dans ce cas est inacceptable. Pour déterminer comment guérir un patient, des données provenant de ses immunogrammes sont nécessaires, c’est-à-dire une évaluation de l’état du système immunitaire.

Il est recommandé au patient d’utiliser un préservatif lors des rapports sexuels ou de s’abstenir jusqu’à la guérison. Le partenaire est également examiné, s'il a des signes de la maladie, un traitement est prescrit.

Les groupes de médicaments suivants sont utilisés pour le traitement de la maladie:

  • médicaments antiviraux systémiques;
  • agents antiviraux à usage topique;
  • substances immunostimulantes, analogues des interférons, qui ont un effet antiviral;
  • moyens symptomatiques (fébrifuge, analgésiques).

Thérapie à l'Acyclovir

Le schéma thérapeutique pour l'herpès génital aigu et ses rechutes inclut principalement l'Acyclovir (Zovirax). Avec des indicateurs d'immunogramme normaux, il est prescrit en une dose quotidienne de 1 gramme, divisée en cinq doses, pendant dix jours ou jusqu'à récupération. En cas d'immunodéficience significative ou de lésions rectales, la dose quotidienne est augmentée à 2 grammes en 4 à 5 doses. Plus le traitement est commencé tôt, plus son efficacité est grande. La meilleure option pour commencer le traitement, dans lequel le médicament est le plus efficace, est la période prodromique ou le premier jour de l'apparition de l'éruption cutanée.

Comment se débarrasser de la récurrence de la maladie? À cette fin, un traitement suppressif (suppressif) à base d'acyclovir est prescrit à une dose de 0,8 g par jour. Les comprimés sont pris pendant des mois et parfois des années. Les médicaments quotidiens aident à éviter les rechutes chez presque tous les patients et chez un tiers d'entre eux, on n'observe pas d'épisodes répétés de la maladie.

Acyclovir est publié sous les noms commerciaux, y compris ce mot, ainsi qu'Atsiklostad, Vivoks, Virolex, Gerperaks, Medovir, Provirsan. Parmi ses effets secondaires, il existe des troubles digestifs (nausées, douleurs abdominales, diarrhée), maux de tête, prurit, fatigue. Les effets indésirables très rares du médicament sont des troubles de la formation de sang, une insuffisance rénale, des lésions du système nerveux. Il n'est contre-indiqué qu'en cas d'intolérance individuelle au médicament et doit également être utilisé avec prudence chez les patients présentant une insuffisance rénale. L'utilisation est possible pendant la grossesse et l'allaitement, ainsi que chez les enfants, mais seulement après avoir évalué le risque possible.

Au cours de la période prodromique et aux premiers stades de la maladie, la crème d’Acyclovir à 5% est efficace. Cela aide mieux si l'éruption est située sur la peau. Appliquez-le plusieurs fois par jour pendant la semaine.

Il existe des préparations d’Acyclovir de deuxième génération, plus efficaces. Ceux-ci incluent le valacyclovir (Vairova, Valavir, Valvir, Valtrex, Valcikon, Wirdel). Il est bien absorbé dans les organes digestifs, sa biodisponibilité est plusieurs fois supérieure à celle de l'Acyclovir. Par conséquent, l'efficacité du traitement est supérieure de 25%. L'exacerbation de la maladie se développe moins fréquemment de 40%. Le médicament est contre-indiqué en cas d’infection par le VIH, de greffe de rein ou de moelle osseuse, ainsi que chez les enfants de moins de 18 ans. L'utilisation pendant la grossesse et quand nourrir un enfant est possible dans l'évaluation du risque et des bénéfices.

Drogues alternatives

Comment traiter l'herpès génital s'il est provoqué par des virus résistants à l'Acyclovir? Dans ce cas, des moyens alternatifs sont prescrits - Famciclovir ou Foscarnet. Famciclovir est publié sous des noms tels que Minaker, Famikivir, Famvir. Le médicament est très bien toléré, occasionnant occasionnellement des maux de tête ou des nausées. Une contre-indication n'est qu'une intolérance individuelle. Comme ce médicament est nouveau, son effet sur le fœtus a été peu étudié. Par conséquent, son utilisation pendant la grossesse et l’alimentation d’un enfant ne sont possibles que selon des indications individuelles.

Préparations locales

Certains médicaments antiviraux pour traiter les lésions sont une pommade. Parmi eux figurent les suivants:

  • Foscarnet, appliqué sur la peau et les muqueuses;
  • Alpizarin, le médicament est sous forme de comprimés;
  • Thromantadine, plus efficace dès les premiers signes d’herpès;
  • Helepin; existe aussi sous forme orale;
  • Oxolin;
  • Tebrofen;
  • Le ryodoxol;
  • Bonafton

La fréquence d'application, la durée du traitement avec les médicaments locaux est déterminée par le médecin. Ils sont généralement nommés plusieurs fois par jour pendant la semaine.

Thérapie de l'herpès génital avec interféron

Ces dernières années, l'intérêt pour les interférons ou les inducteurs d'interféron a augmenté, aidant l'organisme à faire face à l'infection elle-même, souvent avec des effets antiviraux directs. Ceux-ci comprennent ces fonds:

  • Allokin-alpha;
  • L'amixine;
  • Wobe-Mugos E;
  • Galavit;
  • Giaferon;
  • La groprinosine;
  • L'isoprinosine;
  • L'imunofan;
  • Polyoxidonium;
  • Cycloferon et beaucoup d'autres.

Ils peuvent être nommés à la fois à l'intérieur et local. Certains de ces médicaments sont des bougies. Ainsi, les suppositoires rectaux Viferon sont souvent prescrits dans le cadre du traitement complexe de l'herpès génital.

Des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, tels que le paracétamol ou l'ibuprofène, peuvent être pris pour soulager les symptômes.

Les antibiotiques pour l'herpès génital ne sont pas prescrits, car ils agissent uniquement sur les bactéries et non sur les virus. L’efficacité de domaines thérapeutiques tels que l’homéopathie, les méthodes traditionnelles, n’a pas été prouvée.

Prévention

Développé la prévention spécifique de l'herpès génital, c'est-à-dire un vaccin. Le polyvaccin de fabrication russe doit être administré plusieurs fois par an en 5 injections. C'est un vaccin de culture inactivé. L'efficacité d'une telle prévention est à l'étude.

La prévention non spécifique est l'hygiène sexuelle, le rejet des rapports sexuels occasionnels.

Une personne infectée par l'herpès génital ne doit pas trop refroidir, éviter le stress émotionnel, le stress intense et les autres causes d'exacerbation.

Infection et grossesse

On pense que la grossesse n'est pas un facteur d'aggravation de l'herpès génital. Cependant, certains scientifiques ont un avis différent.

La grossesse et l'accouchement dans le port du VHS sans manifestations cliniques sont généralement normaux. Le traitement d'une femme enceinte est effectué en cas de développement de ses manifestations systémiques, telles que la méningite, l'hépatite. Cela se produit généralement quand une femme rencontre un virus pendant sa grossesse. Pour le traitement prescrit acyclovir.

Si ce traitement n’est pas effectué en raison de l’introduction de particules virales dans le sang du bébé par le placenta (endommagé ou même en bonne santé), l’infection intra-utérine se développera. Au premier trimestre de la grossesse, des malformations se forment. Aux deuxième et troisième trimestres, les muqueuses, la peau de l'enfant, les yeux, le foie et le cerveau sont touchés. La mort foetale peut survenir. Le risque d'accouchement prématuré augmente. Après la naissance d'un tel bébé, il peut avoir de graves complications: microcéphalie (sous-développement du cerveau), microophtalmie et choriorétinite (lésions oculaires conduisant à la cécité).

La livraison est effectuée de manière naturelle. La césarienne n'est prescrite que dans les cas où la mère a une éruption sur les parties génitales, ainsi que si le premier épisode d'infection s'est produit pendant la grossesse. Dans ces cas, la prévention prénatale de la transmission du virus de l'herpès à l'enfant à l'aide d'acyclovir, prescrite à partir de la semaine 36, est recommandée. Le valcicon (valacyclovir) est un médicament encore plus pratique et économique pour la préparation prénatale d'une femme malade. L'utilisation d'antiviraux avant l'accouchement contribue à réduire la fréquence des exacerbations de l'herpès génital et à réduire le risque de libération asymptomatique de particules virales infectant l'enfant.

Lors de la naissance d'une femme malade, il est dangereux de libérer de l'eau prématurément, du décollement du placenta, de la faiblesse des activités de travail. Par conséquent, il nécessite une attention particulière du personnel médical.

Qu'est-ce qu'un herpès génital dangereux pour un nouveau-né?

Si l'enfant contacte le HSV par le canal de naissance, l'herpès néonatal se développera 6 jours après la naissance. Ses conséquences sont une sepsie généralisée, c'est-à-dire une infection de tous les organes internes de l'enfant. Le nouveau-né peut même mourir d'un choc toxique.

En ce qui concerne la menace potentielle pour l'enfant, chaque femme enceinte est examinée pour le transport de HSV et, si nécessaire, est traitée par un médecin. Après la naissance du bébé, il est également examiné et, si nécessaire, traité. Si l’enfant ne présente aucun signe d’infection, il convient de le surveiller pendant 2 mois, car les manifestations de la maladie ne sont pas toujours immédiatement visibles.

Pour éviter les effets désagréables de la maladie pendant la grossesse, une femme infectée doit suivre une formation spéciale, appelée «prégravure». En particulier, les agents antiviraux et immunostimulants d'origine végétale (Alpizarin) sont prescrits par voie orale et en pommade lorsque des aggravations se produisent chez un patient. Simultanément, l'immunité est corrigée à l'aide d'inducteurs d'interféron. Dans les trois mois précédant la grossesse prévue, un traitement métabolique est également prescrit, ce qui améliore le métabolisme cellulaire (riboflavine, acide lipoïque, pantothénate de calcium, vitamine E, acide folique). Dans le même temps, il est possible de recourir à la vaccination passive, c'est-à-dire l'introduction dans le corps de la femme d'anticorps antiviraux prêts à l'emploi - des immunoglobulines - qui réduisent le risque d'exacerbation.

La planification de la grossesse ne doit être effectuée qu'en l'absence de rechute dans les six mois. Le diagnostic et le traitement de l'herpès génital avant la grossesse peuvent réduire la fréquence des complications de la mère et de l'enfant, réduire le risque de récurrence pendant la grossesse, minimiser le risque d'infection intra-utérine ou d'herpès néonatal. Tout cela contribue à réduire la morbidité et la mortalité infantiles.

Herpès génital - traitement

L'herpès génital est une maladie très commune qui appartient au groupe des maladies sexuellement transmissibles, dont l'agent causal est le virus de l'herpès simplex de type II. L'herpès génital affecte principalement la peau et les muqueuses des organes génitaux, la maladie est plus souvent détectée chez les femmes. L'âge moyen des patients est de 20 à 30 ans.

La transmission du virus d'une personne malade à une personne en bonne santé a lieu pendant les rapports sexuels, ainsi que pendant les relations anales et orales, et le risque d'infection augmente plusieurs fois si, au cours du contact, le patient présente des signes d'exacerbation de l'herpès génital. Les facteurs qui contribuent à l’infection par cette forme de maladie incluent la présence d’un grand nombre de partenaires sexuels et des relations sexuelles occasionnelles.

Symptômes de l'herpès génital

Chez 80% des personnes atteintes d'herpès génital, la maladie est complètement asymptomatique pendant très longtemps et, sans le savoir, peut infecter des personnes en bonne santé.

L'exacerbation d'une infection virale survient généralement à la suite d'une exposition à des facteurs tels que des situations de stress, l'avitaminose, la présence de maladies chroniques, des interventions chirurgicales, la menstruation chez les femmes.

Chez les hommes et les femmes, en raison des caractéristiques anatomiques des organes génitaux, les signes de l'herpès génital sont quelque peu différents. Mais le principal symptôme pour tous est l'apparition d'éruptions cutanées, ressemblant à de petites vésicules, sur les organes génitaux.

Chez les femmes, des éruptions cutanées apparaissent sur la peau des grandes et des petites lèvres, des fesses, des cuisses et des muqueuses vaginales. L'apparition de lésions s'accompagne généralement de douleur. Parfois, les femmes malades se plaignent de douleurs dans le bas de l'abdomen, s'étendant dans le rectum et dans le bas du dos. Peut-être l'apparition d'un écoulement du tractus génital, dont le nombre augmente dans la seconde moitié du cycle menstruel. Mais le principal symptôme de l'herpès génital, qui pousse le plus souvent la femme à se tourner vers un gynécologue, est une démangeaison douloureuse dans la région génitale.

L'herpès génital chez les femmes est dangereux car pendant la grossesse, le virus qui le cause a un effet négatif sur le fœtus. En outre, il est possible que l’enfant soit infecté en passant par le tractus génital de la mère pendant le travail. Par conséquent, toutes les femmes atteintes d'herpès génital actif (éruption sur les parties génitales) doivent être traitées avant de planifier une grossesse.

Chez les hommes atteints d'herpès génital, les éruptions cutanées se trouvent sur la tête du pénis. L'apparition d'éruptions cutanées s'accompagne de douleur et de démangeaisons intolérables. Le processus peut se propager à l'urètre, à la vessie, à la prostate et aux testicules, ce qui peut conduire au développement d'une urétrite ou d'une prostatite, qui présentent leurs propres symptômes.

Traitement de l'herpès génital

Le virus de l'herpès, une fois dans le corps humain, est stocké à vie dans les cellules. À ce jour, le médicament avec lequel il serait possible de le détruire n'a pas encore été créé. Avec l'aide d'un traitement médicamenteux, vous ne pouvez qu'éliminer les symptômes de la maladie et, inactiver le virus, le transférer au stade de la rémission.

Les médicaments antiviraux sont le principal groupe de médicaments utilisés dans le traitement de l’herpès génital. Acyclovir, Valacyclovir, Famciclovir et Foscarnet sont utilisés pour traiter cette maladie. La prise de médicaments antiherpétiques dure 7 à 10 jours. Plus le traitement est instauré tôt, plus les chances de rémission à long terme de la maladie sont grandes.

En plus du traitement antiviral, un traitement immunomodulateur est prescrit. Les médicaments du groupe des inducteurs d'interféron (Lavomax, Amiksin, Poludan) ont une bonne efficacité dans le traitement de l'herpès génital. En outre, les multivitamines sont prescrites aux patients (Biomax, Vitrum, Alphabet).

Prévention de l'herpès génital

La prévention de cette maladie est la même que dans d’autres maladies sexuellement transmissibles. Il est nécessaire de s'abstenir des rapports sexuels occasionnels, de limiter le nombre de partenaires sexuels, d'utiliser des méthodes de barrière de contraception (préservatifs) en cas d'incertitude chez un partenaire. Un soin particulier doit être pris en période de maladie aiguë afin de ne pas devenir une source de partenaires infectieux.

Une attention particulière doit être accordée à la santé des femmes qui envisagent une grossesse. Étant donné que dans la plupart des cas, s'il existe un bon statut immunitaire, l'herpès génital ne se manifeste pas du tout, il est recommandé aux femmes de subir un examen complémentaire au stade de la planification de la grossesse. Si une infection est détectée, le partenaire sexuel de la femme doit également être examiné et traité. Un gynécologue peut recommander aux femmes de commencer le traitement entre 35 et 36 semaines de gestation afin d’éviter une exacerbation du processus pendant l’accouchement.

Il convient également de noter que le virus de l'herpès, une fois sur la peau et les muqueuses, ne pénètre pas immédiatement dans les cellules du corps et peut être inactivé. Les experts russes estiment que le virus peut être inactivé pendant les premiers jours qui suivent l’infection et les scientifiques américains affirment que cette période est limitée à 1,5 à 2 heures. Par conséquent, en cas d'incertitude chez un partenaire, après un rapport sexuel occasionnel, il est nécessaire de procéder à une prévention urgente de l'infection par l'herpès sexuel et d'autres IST. Immédiatement après un rapport sexuel ou dans un avenir proche, vous devez procéder à une toilette minutieuse des parties génitales. Vous pouvez également utiliser des médicaments utilisés pour la prévention des infections génitales (Miramistin, Chlorhexidine). Cette méthode de prévention de la maladie n’est pas efficace dans tous les cas, mais elle peut réduire considérablement le risque d’infection par l’herpès génital.

Quel médecin contacter

Si des symptômes d'herpès génital apparaissent, vous devriez consulter un vénéréologue. Un gynécologue ou un urologue aidera également au traitement de cette maladie. Dans les cas graves de maladie, lors de l'infection d'une femme enceinte, la consultation d'un spécialiste des maladies infectieuses est nécessaire. Avec les rechutes fréquentes de la maladie, il est nécessaire de consulter un immunologiste, car l’herpès génital est un signe d’immunodéficience.

Comment traiter l'herpès génital, la drogue et les méthodes traditionnelles

L'herpès est une maladie infectieuse causée par un virus du même nom. Une fois dans le corps, il est incrusté dans les cellules à cause de l'affaiblissement de la défense immunitaire habituelle. Dans certaines circonstances et une forte diminution de l'immunité, l'herpès génital se manifeste, dont le traitement cause des difficultés.

Il existe actuellement 8 types de ce virus (HSV). Les agents responsables de la forme génitale sont le VHS-2 (80% des cas) et le VHS-1.

En l'absence de manifestations cliniques, les porteurs du virus ne peuvent pas infecter leurs partenaires.

Causes de l'herpès génital

La maladie est le plus souvent transmise lors de rapports sexuels, tant normaux que pendant le rapport anal. Dans de rares cas, l'infection se produit via des produits de soins personnels.

L'herpès génital peut être infecté par un partenaire présentant des lésions d'herpès au niveau de la bouche, car le contact oral avec les organes génitaux provoque une infection des lèvres aux organes génitaux.

Facteurs de risque qui augmentent les risques d’infection par cette maladie:

  1. Diminution de l'immunité due à la maladie, à des situations stressantes ou à la prise de médicaments.
  2. Légers dommages à la muqueuse et à la peau.
  3. La présence simultanée de plusieurs partenaires sexuels.
  4. Avoir des relations sexuelles sans préservatif.

Symptômes caractéristiques

Les symptômes et le traitement de l'herpès génital ont leurs propres caractéristiques. Au cours de l'infection initiale par HPV-2, la maladie survient dans 90% des cas sous une forme latente. Par conséquent, le premier épisode d'herpès est en fait une rechute.

Elle peut être provoquée par un contact sexuel, une situation stressante, une maladie infectieuse, une hypothermie, un abus d'alcool et une intervention chirurgicale sous anesthésie générale ou locale.

Lorsque l'herpès génital dans l'éruption sexuelle plus faible est localisé:

  • près de l'ouverture externe de l'urètre;
  • à la veille du vagin et des lèvres;
  • sur le col de l'utérus;
  • près de l'anus ou dans la région des fesses.

Chez les hommes présentant une exacerbation de l'herpès, une éruption cutanée est localisée sur la peau ou les muqueuses:

  • le scrotum;
  • autour de l'anus ou au niveau des hanches;
  • sur le gland ou le prépuce du pénis.

Au cours de l'infection initiale par l'herpès, la période d'incubation peut aller jusqu'à 8 jours. Ensuite, les symptômes suivants apparaissent:

  • démangeaisons, rougeur et sensation de brûlure dans la région génitale;
  • de petites bulles se forment sur la peau ou la membrane muqueuse remplie de liquide trouble;
  • les vésicules éclatées se transforment en petites érosions ou ulcères en croûte;
  • sensation de démangeaisons et de picotements pendant la miction;
  • avec la défaite du col utérin, la muqueuse devient hyperémique, érosive, avec écoulement purulent;
  • les ganglions lymphatiques de l'aine sont élargis.

Parfois, il y a une faiblesse générale, un malaise. Cela peut prendre jusqu'à 30 jours pour que les symptômes de la maladie disparaissent complètement. Un traitement efficace de l'herpès génital raccourcit cette période.

Dans les infections secondaires, la maladie manifeste des symptômes similaires. Une fois dans le corps humain, le virus en fait un porteur de la maladie. Dans ce cas, les périodes de rémission sont remplacées par des exacerbations.

Le virus de l’herpès vit dans les ganglions nerveux rachidiens et non sur les muqueuses et la peau. Par conséquent, avant l’apparition des éruptions cutanées, les symptômes apparaissent sous forme de précurseurs sous la forme d’une douleur persistante le long des ganglions, de démangeaisons et de brûlures dans la zone de l’éruption.

Vous avez remarqué les symptômes désagréables, mais vous ne savez pas quel médecin traite l'herpès génital? S'il y a des signes de cette maladie, les femmes doivent contacter un gynécologue et les hommes doivent consulter un urologue ou un andrologue.

Le virus reçu d'un partenaire ne conduit pas toujours à une éruption cutanée, l'état du système immunitaire y jouant un rôle crucial.

Diagnostic de la maladie

Selon l’état de l’immunité, il existe trois types de récurrence de la maladie: irrégulière, monotone et apaisante.

Avec l'herpès génital atypique, ses symptômes sont masqués au même titre que d'autres maladies et, avec un flux asymptomatique, la maladie ne peut être reconnue qu'à l'aide de tests spéciaux.

Pour diagnostiquer correctement la maladie et apprendre à guérir l'herpès génital, vous devez contacter un spécialiste. En plus de collecter l'anamnèse, une série de tests de laboratoire est réalisée pour déterminer le type d'herpès.

Pour les études virologiques prendre le contenu des bulles et placé dans un environnement spécial, où la multiplication de l'agent pathogène. Cette méthode n’est pas très précise et ses résultats sont souvent remis en question.

Des informations plus fiables sont fournies par le diagnostic génétique, dans lequel une réaction en chaîne de la polymérase est utilisée (la présence de l'ADN du virus est déterminée).

L'analyse permet d'identifier l'agent pathogène et de le distinguer des autres. Comme méthode auxiliaire, on utilise un dosage immunoenzymatique qui détermine la présence dans le sang du patient d'anticorps dirigés contre le virus.

Traitement de l'herpès

Beaucoup sont intéressés par la question de savoir comment guérir l'herpès génital pour toujours? Malheureusement, il ne réussira pas à se débarrasser complètement de la maladie, car le virus qui pénètre dans le corps y reste. Avec l'aide de médicaments, vous ne pouvez éliminer que rapidement les manifestations cliniques de la maladie et prolonger la période de rémission.

Traitement de la toxicomanie

Le traitement consiste à utiliser des comprimés et des pommades à usage externe.

Médicaments efficaces pour le traitement de l'herpès génital:

  • "Acyclovir" ("Acivir", "Zovirax", "Acyclovir-BSM", "Virolex", "Lizavir", "Tsiklovaks");
  • Famciclovir (Valtrex);
  • "Penciclovir".

Il existe deux manières d’utiliser des médicaments antiviraux - sous forme épisodique (courte durée jusqu’à 10 jours) et préventive (dans un mois ou deux).

«Acyclovir» (en comprimés ou en gélules) et ses analogues sont utilisés plus souvent en médecine. Les patients adultes se voient prescrire une dose thérapeutique du médicament, conformément aux instructions. Prendre des médicaments au stade initial de la maladie aide à prévenir l'apparition d'une éruption cutanée.

Si vous commencez un traitement après l'apparition des vésicules, les symptômes seront moins prononcés et la guérison sera plus rapide. En cas de récurrence fréquente de la maladie, il convient de prendre des antiviraux à titre préventif.

Comment traiter l'herpès génital avec des remèdes externes? Pour ce faire, dans le cadre du traitement complexe de la maladie, utilisez la pommade:

  • "Acyclovir";
  • Zovirax;
  • "Virolex";
  • "Fukortsin" (si la peau est touchée);
  • Pommade Oxolinic.

Les immunomodulateurs sont prescrits avec des antiviraux:

Ces médicaments affectent le système immunitaire des patients atteints d'herpès génital, stimulant ainsi ses facteurs spécifiques et non spécifiques. Cela vous permet de bloquer la propagation du virus et de réduire la fréquence des rechutes.

Régime de traitement de la maladie

Il existe certains schémas thérapeutiques pour l'herpès génital. Le choix d'un particulier dépend du type de maladie, de sa durée et de l'état du patient.
Réception des médicaments à la primo-infection

Traitement de l'herpès génital récurrent

Traitement de l'herpès génital chez les femmes

Pendant la grossesse, le traitement antiviral n'est pas recommandé. Les exceptions sont les formes graves d'herpès génital, compliquées par d'autres maladies qui menacent la vie du patient.

Pour un traitement efficace dans cette situation, l’immunoglobuline humaine est utilisée. Il est administré par voie intraveineuse 3 fois (tous les deux jours) au cours des premier, deuxième et troisième trimestres (deux semaines avant l'heure prévue de l'accouchement). Dans le traitement complexe peut être prescrit "Viferon".

Remèdes populaires

En plus des méthodes médicinales, le traitement de l'herpès génital avec des remèdes populaires est possible:

  1. Huile d'arbre à thé. Pour l'application, il est nécessaire d'ajouter 10 gouttes d'huile à 400 ml d'eau bouillante. Moyens à utiliser pour laver les organes génitaux. Effectuer la procédure devrait être au coucher.
  2. Collection à base de plantes. Mélangez la même quantité de feuilles de bouleau, de fleurs de trèfle des prés, de calendula, de racine de pissenlit et de dactyle. 10 g de collection pour 350 ml d'eau. Bouillon mijoter pendant 5 minutes. Après refroidissement, il est filtré et utilisé pour le lavage ou la douche. La procédure est effectuée une fois par jour au coucher pendant deux semaines.
  3. Une succession. Pour soulager les démangeaisons au stade initial de l'herpès, vous avez besoin de 10 grammes d'herbe sèche, versez 250 ml d'eau bouillante et laissez-la reposer pendant une heure. Filtrer la perfusion, la mouiller avec un morceau de gaze et appliquer sur la zone touchée pendant 10 minutes. En outre, l'outil peut être pris par voie orale (100 ml deux fois par jour).
  4. Camomille Il a un effet anti-inflammatoire, aide à soulager la douleur. 5 grammes de fleurs séchées versez 200 ml d’eau bouillante et laissez agir pendant 40 minutes. Souche et utilisation pour l'irrigation des muqueuses ou des douches vaginales. Appliquer cette infusion peut être 2 fois par jour.
  5. Traitement de l'herpès génital au sel de mer: dissoudre 50 grammes de sel de mer dans 10 litres d'eau bouillante et, après refroidissement, préparer des bains sédentaires. La procédure est effectuée quotidiennement (un quart d'heure pendant 14 jours). Rincer la solution de sel n'est pas nécessaire, juste éponger doucement les organes génitaux externes.
  6. Racine d'échinacée. Utilisé pour renforcer le système immunitaire. Pour la préparation des fonds, vous avez besoin de 20 grammes de matières premières broyées, versez 100 ml d'alcool à 70%. La teinture est conservée dans un endroit sombre et froid pendant une semaine. Ensuite, l'outil est filtré et prend 25 gouttes 3 fois par jour. La durée du traitement est de 2 mois. Si nécessaire, cela peut être répété.

Qu'est-ce qui ne devrait pas être fait avec la maladie?

Si les symptômes de la maladie apparaissent, il n'y a pas lieu de paniquer, car avec un traitement approprié, une rémission à long terme est possible. En outre, il est nécessaire de s'abstenir de toute activité sexuelle jusqu'à la disparition complète des manifestations de l'herpès. L'utilisation d'alcool servant de facteur provocant à cette maladie n'est pas recommandée.

Avant la visite chez le médecin ne peut pas frotter les endroits touchés et les toucher avec vos mains. Cela contribue à la propagation du virus et à l'apparition de nouvelles éruptions cutanées. Il est formellement interdit de traiter les bulles avec de l'alcool, car il n'est pas destiné à traiter de tels problèmes et peut provoquer des brûlures chimiques des muqueuses ou de la peau.

De nombreux patients sont intéressés par la question: est-il possible de guérir l'herpès génital sans se rendre à l'hôpital? La réponse est négative. L'automédication ne fera qu'aggraver la situation et entraîner de fréquentes récidives.

Complications possibles

Vous devez savoir comment guérir rapidement l'herpès génital, car si vous consultez un médecin tardivement, vous risquez des complications.

Sans traitement opportun, l'herpès génital cause:

  1. Dysurie ou neuropathie entraînant une rétention urinaire aiguë.
  2. Infection massive des organes internes. Cela se produit dans de rares cas, principalement en cas de déficit immunitaire (touche les mains, les fesses, la membrane muqueuse des yeux et lors de relations sexuelles orales, il y a stomatite, chéilite ou pharyngite).
  3. Chez les femmes, la présence d'herpès génital augmente le risque de cancer du col utérin.
  4. Problèmes psychologiques et propension à la dépression.
  5. Dans l'herpès génital primaire chez la femme enceinte, l'infection du fœtus survient dans 50% des cas. Le plus souvent, cela se produit lors du passage de l'enfant dans le tractus génital, affecté par l'herpès, et est exclu lors de la césarienne. L'infection du fœtus entraîne des lésions oculaires, cutanées et du système nerveux, et parfois une invalidité.

Prévention des maladies

Les méthodes de prévention spécifiques incluent l’utilisation de vaccins. Mais étant donné que le virus est organisé de manière spéciale, il n'est pas toujours possible d'obtenir un effet durable.

Les mesures non spécifiques de prévention de l'herpès génital sont les suivantes:

  • exercice modéré et mode de vie sain;
  • éviter l'alcool et le tabagisme;
  • renforcer le système immunitaire;
  • utilisation de la contraception de barrière dans tous les types de sexe En savoir plus sur la contraception de barrière →;
  • bonne hygiène personnelle (n'utilisez pas les sous-vêtements, les serviettes, etc.) de quelqu'un d'autre.

Si vous êtes déjà infecté par le virus de l'herpès, prenez des complexes de vitamines à titre préventif afin d'éviter les exacerbations fréquentes, d'éviter la surchauffe et l'hypothermie. Soyez attentif à votre corps et restez toujours en bonne santé!

Auteur: Inna Verbovaya,
spécifiquement pour Mama66.ru

Comment traiter l'herpès génital, instructions complètes

Pour comprendre comment traiter l'herpès génital, il faut d'abord traiter les symptômes et éliminer les modes de transmission de la maladie, afin d'éviter la situation suivante: vous serez responsable du traitement et votre partenaire, porteur, restera dans le noir ou refusera simplement de le faire. toute utilisation de médicaments, en citant le fait qu'il n'y a pas de manifestations externes. Avant de commencer la procédure, coupez tous les moyens possibles de transmission du virus.

Cliquez sur le bouton pour accéder aux instructions de traitement!

Dans de rares cas, la maladie est transmise par des produits d'hygiène et des objets personnels. Il s'agit le plus souvent de rapports sexuels non protégés, de baisers avec un porteur. Nous avons compilé des instructions détaillées sur la façon de traiter la maladie à la fois avec des remèdes populaires et avec des méthodes médicales, mais avant de procéder à la procédure, un diagnostic précis de la maladie doit être posé par un médecin. Cela vous aidera à préciser l'étendue et le type de la maladie, mais quand vous saurez qui combattre, vous pouvez utiliser tous les outils modernes et en tirer un bénéfice considérable.

Causes de l'herpès génital

La maladie est le plus souvent transmise lors de rapports sexuels, tant normaux que pendant le rapport anal. Dans de rares cas, l'infection se produit via des produits de soins personnels.

L'herpès génital peut être infecté par un partenaire présentant des lésions d'herpès au niveau de la bouche, car le contact oral avec les organes génitaux provoque une infection des lèvres aux organes génitaux.

Facteurs de risque qui augmentent les risques d’infection par cette maladie:

  1. Diminution de l'immunité due à la maladie, à des situations stressantes ou à la prise de médicaments.
  2. Légers dommages à la muqueuse et à la peau.
  3. La présence simultanée de plusieurs partenaires sexuels.
  4. Avoir des relations sexuelles sans préservatif.

Symptômes de l'herpès génital

La symptomatologie de l'herpès génital est quelque peu difficile, car cette maladie infectieuse peut exister à l'état latent et ne se fait sentir que dans des situations exceptionnelles.

Les éruptions cutanées d'herpès chez les femmes se forment le plus souvent aux endroits suivants:

  • autour de l'anus;
  • à l'intérieur et à l'extérieur du vagin;
  • dans la région du col utérin;
  • au niveau des fesses.

Des éruptions cutanées chez les hommes apparaissent:

  • sur le scrotum;
  • dans la région de l'anus ou des cuisses;
  • sur la tête d'un membre.

Néanmoins, plusieurs symptômes indiquent la présence d’une infection dans le corps:

  • Démangeaisons et rougeurs notables, accompagnées de brûlures graves à l'aine.
  • La formation d'un petit nombre de bulles remplies de liquide clair.
  • Au bout de quelques jours, les bulles éclatent puis se recouvrent d'une sorte de croûte.
  • Inconfort pendant la miction.
  • La présence de décharge purulente chez le beau sexe.
  • Gonflement douloureux marqué des ganglions lymphatiques dans la région de l'aine.
  • Parfois, il y a un état faible, impuissance.

Au cours de l'infection initiale par l'herpès, la période d'incubation peut aller jusqu'à 8 jours. Ensuite, les symptômes suivants apparaissent:

  • démangeaisons, rougeur et sensation de brûlure dans la région génitale;
  • de petites bulles se forment sur la peau ou la membrane muqueuse remplie de liquide trouble;
  • les vésicules éclatées se transforment en petites érosions ou ulcères en croûte;
  • sensation de démangeaisons et de picotements pendant la miction;
  • avec la défaite du col utérin, la muqueuse devient hyperémique, érosive, avec écoulement purulent;
  • les ganglions lymphatiques de l'aine sont élargis.

Parfois, il y a une faiblesse générale, un malaise. Cela peut prendre jusqu'à 30 jours pour que les symptômes de la maladie disparaissent complètement. Un traitement efficace de l'herpès génital raccourcit cette période.

Dans les infections secondaires, la maladie manifeste des symptômes similaires. Une fois dans le corps humain, le virus en fait un porteur de la maladie. Dans ce cas, les périodes de rémission sont remplacées par des exacerbations.

Le virus de l’herpès vit dans les ganglions nerveux rachidiens et non sur les muqueuses et la peau. Par conséquent, avant l’apparition des éruptions cutanées, les symptômes apparaissent sous forme de précurseurs sous la forme d’une douleur persistante le long des ganglions, de démangeaisons et de brûlures dans la zone de l’éruption.

Vous avez remarqué les symptômes désagréables, mais vous ne savez pas quel médecin traite l'herpès génital? S'il y a des signes de cette maladie, les femmes doivent contacter un gynécologue et les hommes doivent consulter un urologue ou un andrologue.

Le virus reçu d'un partenaire ne conduit pas toujours à une éruption cutanée, l'état du système immunitaire y jouant un rôle crucial.

Types de virus de l'herpès

  1. 1. Virus de l’herpès simplex de type 1 - se manifeste par une éruption cutanée sur les lèvres, le visage,
  2. 2. Virus de l'herpès simplex de type 2 - provoque l'herpès génital, qui affecte les organes génitaux muqueux.
  3. 3. Le virus de l'herpès de type 3 - cause dans la petite enfance la varicelle et, dans le vieil âge - le zona
  4. 4. Virus de l’herpès de type 4 - provoque une mononucléose infectieuse, une leucoplasie superficielle de la langue
  5. 5 Les types 5, 6, 7 et 8 de l'herpès sont encore moins fréquents et moins bien compris.

Le plus commun est l’herpès, qui touche les lèvres et la peau, le deuxième étant l’herpès des organes génitaux. L'herpès peut entraîner le développement de maladies du système nerveux, de lésions des organes internes, des yeux et des muqueuses. Parmi les causes infectieuses de mortalité, le virus de l'herpès occupe le deuxième rang (le virus de la grippe occupe la première place).

Herpes simplex virus 1 - 2 types - caractéristiques

Parmi les huit types de virus de l'herpès pouvant parasiter le corps humain, seuls deux types ont l'adjectif «simple»:

  1. 1. Virus de l’herpès simplex de type 1 - se manifeste par une éruption cutanée sur les lèvres, le visage
  2. 2. Virus de l'herpès simplex de type 2 - provoque l'herpès génital, qui affecte les organes génitaux muqueux.

Le virus de l'herpès simplex est très résistant aux effets du froid, mais il ne résiste pas à la chaleur. À une température de 50 degrés, celui-ci meurt dans les 30 minutes. À une température de 37 degrés - meurt dans les 20 heures.

En dehors du corps humain, à une température et à une humidité normales, le virus de l'herpès meurt dans les 24 heures. Sur les surfaces métalliques (poignées de porte, robinets, argent), il survit 2 heures, sur les surfaces mouillées (serviettes, draps) - 6 à 24 heures. Tout cela doit être connu pour prévenir les infections.

Ce virus perd son activité et sa capacité à se reproduire sous l’influence des rayons X et ultraviolets, de l’alcool, des solvants organiques, du phénol, du formol, de la bile et des désinfectants.

Diagnostiquer

  • L'herpès génital peut être actif et peut même ne pas être ressenti avant un certain point.
  • En règle générale, le virus de l'herpès circulant sous une forme latente est presque impossible à détecter si vous ne passez pas une série de tests spéciaux.
  • Il est impossible de guérir une maladie infectieuse seule; par conséquent, si l'on soupçonne la présence d'un herpès génital, il est recommandé de consulter immédiatement un spécialiste, sinon la maladie peut devenir chronique.
  • Seul un médecin qualifié peut déterminer le type d'herpès, puis prescrire un traitement efficace.

Chez les hommes et les femmes

L'herpès génital ou génital est une maladie des organes génitaux chez l'homme et la femme causée par le virus de l'herpès simplex de type 2, mais 20% des cas sont causés par une infection par le virus de type 1. L'herpès génital se caractérise par des éruptions cutanées uniques ou groupées sur la peau. Il affecte généralement les organes génitaux externes, la région du périnée et de l'anus, et (rarement) le vagin et le col de l'utérus (herpès vaginal et cervical chez la femme). Dans les cas graves, l'herpès génital peut atteindre le corps de l'utérus et ses appendices.

Les bulles remplies de liquide séreux se transforment alors en ulcères et en érosion. Au sol, il y a de la douleur, des démangeaisons, des brûlures. Il est nécessaire de prendre des mesures pour un traitement rapide, car le virus de l'herpès génital peut même provoquer le développement d'un cancer.
Si les symptômes disparaissent, cela ne signifie pas pour autant que la guérison a eu lieu: le virus reste à l'intérieur et l'exacerbation peut récidiver au bout d'un moment. Dans certains, dans quelques semaines, dans d'autres, dans quelques années.

Facteurs exacerbants de l'herpès génital:

  • - stress
  • - rhume, grippe
  • - diabète
  • - surchauffe ou refroidissement excessif
  • - consommation d'alcool, caféine

Le traitement de l'herpès doit être complet et viser à renforcer les défenses de l'organisme. De plus, il est nécessaire de prendre des complexes de vitamines et de minéraux. Au cours des exacerbations, la dose de vitamines C, A, B doit être augmentée.

Pouvoir

Le traitement de l'herpès génital doit être associé à un régime: éliminer le sucre, l'alcool, les agrumes et le lait du régime.

Le café, les noix, le chocolat, le bœuf et les tomates contiennent la substance argénine, qui favorise la reproduction du virus de l’herpès. Ces produits doivent également être abandonnés. Il faut inclure dans le menu le chou marin, les pommes, les produits laitiers, le fromage, le yogourt

Traitement médicamenteux

Au début du traitement, vous devez utiliser des onguents et des pilules qui aident le système immunitaire à faire face au virus:

  • "Acyclovir";
  • "Lizavir";
  • "Zovirax";
  • "Fenistil";
  • "Valtrex";
  • "Penciclovir";
  • "Amixine";
  • "Interféron".

Il est recommandé d’utiliser ces médicaments pendant au moins 10 jours et au plus un mois. Grâce à ces pommades et comprimés, il est possible d'empêcher la manifestation initiale et la propagation de l'infection.

Traitement de la toxicomanie

Le traitement consiste à utiliser des comprimés et des pommades à usage externe.

Médicaments efficaces pour le traitement de l'herpès génital:

  • "Acyclovir" ("Acivir", "Zovirax", "Acyclovir-BSM", "Virolex", "Lizavir", "Tsiklovaks");
  • Famciclovir (Valtrex);
  • "Penciclovir".

Il existe deux manières d’utiliser des médicaments antiviraux - sous forme épisodique (courte durée jusqu’à 10 jours) et préventive (dans un mois ou deux).

«Acyclovir» (en comprimés ou en gélules) et ses analogues sont utilisés plus souvent en médecine. Les patients adultes se voient prescrire une dose thérapeutique du médicament, conformément aux instructions. Prendre des médicaments au stade initial de la maladie aide à prévenir l'apparition d'une éruption cutanée.

Si vous commencez un traitement après l'apparition des vésicules, les symptômes seront moins prononcés et la guérison sera plus rapide. En cas de récurrence fréquente de la maladie, il convient de prendre des antiviraux à titre préventif.

Comment traiter l'herpès génital avec des remèdes externes? Pour ce faire, dans le cadre du traitement complexe de la maladie, utilisez la pommade:

  • "Acyclovir";
  • Zovirax;
  • "Virolex";
  • "Fukortsin" (si la peau est touchée);
  • Pommade Oxolinic.

Les immunomodulateurs sont prescrits avec des antiviraux:

  • L'amixine;
  • "Polyoxidonium";
  • Licopid;
  • L'interféron.

Ces médicaments affectent le système immunitaire des patients atteints d'herpès génital, stimulant ainsi ses facteurs spécifiques et non spécifiques. Cela vous permet de bloquer la propagation du virus et de réduire la fréquence des rechutes.

Régime de traitement de la maladie

Il existe certains schémas thérapeutiques pour l'herpès génital. Le choix d'un particulier dépend du type de maladie, de sa durée et de l'état du patient.
Réception des médicaments à la primo-infection

Traitement de l'herpès génital récurrent

Traitement de l'herpès génital chez les femmes

Pendant la grossesse, le traitement antiviral n'est pas recommandé. Les exceptions sont les formes graves d'herpès génital, compliquées par d'autres maladies qui menacent la vie du patient.

Pour un traitement efficace dans cette situation, l’immunoglobuline humaine est utilisée. Il est administré par voie intraveineuse 3 fois (tous les deux jours) au cours des premier, deuxième et troisième trimestres (deux semaines avant l'heure prévue de l'accouchement). Dans le traitement complexe peut être prescrit "Viferon".

Le régime d'utilisation des médicaments de la pharmacie

Réception des moyens médicaux à l'infection par l'herpès génital

Réception des moyens médicaux à l'herpès génital en progression

Il est à noter que le traitement et la prévention de l'herpès génital sont contre-indiqués pour les femmes enceintes. En cas d'activation de l'infection, il est nécessaire de contacter votre médecin pour obtenir des conseils détaillés. En règle générale, tous les trimestres de la grossesse, une femme reçoit une injection d'immunoglobuline par voie intraveineuse, qui inhibe la manifestation de l'herpès génital, et les médecins recommandent rarement de prendre "Viferon".

Étape 1 (rechute)

Au stade initial de la maladie, l'utilisation des médicaments suivants est recommandée:

  • Alpizarine (0,1 g) - jusqu'à 5 fois par jour, le cours général de 5 à 7 jours;
  • Zovirax (200 mg) - dans les 5 premiers jours, jusqu'à 5 fois (par jour), puis 4 fois (par jour) pendant 14 à 21 jours. Au lieu de Zovirax, Virolex ou Acyclovir peut être utilisé;
  • Acide ascorbique (1 g) - 2 p. pendant la journée, pendant 2 semaines.

L’introduction d’une immunoglobuline antiherpétique (3 ml) 1 p est recommandée en tant que traitement spécifique. pendant la journée en / m (une cure d'au moins 5 injections). Vous pouvez combiner avec l'introduction de 1 ml d'Activin (sc) au moins 2 fois pendant la semaine (10 injections au total).

Recommandé extérieurement l'utilisation de pommades:

  • Gossypol;
  • Megacina;
  • Bonafton;
  • Alpizarina (pour le traitement du vagin).

Au cours de l'infection initiale ou lors d'exacerbations du processus d'infection, un traitement externe doit être effectué pendant au moins 5 jours.

Avant de traiter l'herpèsvirus, il est nécessaire de procéder à un examen diagnostique complet du corps, car les symptômes de la maladie ressemblent assez souvent à ceux d'autres maladies infectieuses. En outre, il existe un certain nombre de contre-indications à la prise de certains médicaments, ce qui doit être pris en compte.

Stade 2 (atténuation de l'exacerbation)

À ce stade, il est recommandé d’injecter par injection - vitamines du groupe B (B2, B1) - 1 ml avec une pause d’une journée avec un cycle de 15 injections. En outre, il est recommandé de procéder à une autohémothérapie, selon le schéma: à partir de 2 ml. jusqu'à 10 ml. (incrément) et dans l'ordre inverse.

  • Tazépam - 1 onglet. 2 p. par jour (21 jours);
  • Eleutherococcus (20 cap.) Le matin;
  • Tavegil - 1 onglet. 2 p. par jour (21 jours);
  • Solution à 10% de chlorure de calcium - 1 c. l 3 p. par jour (20 jours) ou gluconate de calcium (tab.) - 0,5 g 3 r. par jour (2 semaines);
  • Dibazol - sur 1⁄2 onglet. 2 p. par jour (21 jours).

Localement: Gossypol, Megasin.

Lorsque le traitement suppressif (virus suppressif d'herpès) est effectué, il est recommandé de prendre des médicaments antiviraux à la dose minimale, mais sur une période plus longue. L'alpizarine est le plus souvent utilisé comme agent prophylactique.

Étape 3 (rémission)

L'herpès génital en rémission implique une thérapie vaccinale (avec une récurrence de plus de 2 mois), qui est effectuée après un cours symptomatique, ainsi que des mesures de restauration.

Un vaccin herpétique est injecté par voie sous-cutanée (0,3 ml) 1 r. pendant 3 jours. Le cours général de la vaccination est de 5 injections. Ensuite, vous devez endurer une pause (14 jours) avec l'introduction d'un dosage similaire (5 doses d'injection), mais 1 p. (quotidien) encore 7 jours. En cas de manifestations herpétiques pendant cet intervalle de temps, l’écart entre l’administration du vaccin doit être augmenté au moins 2 fois. Il est recommandé de répéter la vaccination après six mois.

Au stade de la rémission, l'herpès génital implique l'utilisation d'immunomodulateurs.

Le plus couramment utilisé:

  • Imunofan - le médicament est injecté en / m (0,1 ml) avec un intervalle d'un jour, le cours total de 5 injections;
  • Acétate d’acridone de Meglumin - (0,25 mg) en / m 1 d’injection par jour pendant 10 jours;
  • Panavir - (3 ml) dans / dans 1 r. en 3 jours (5 injections);
  • Immunomax - (100-200 UI) en / m 1 p. conformément au schéma attribué;
  • Ribonucléate de sodium - (2 ml) in / m 1 r. pendant la journée (5 introductions);
  • Galavit - (1 tab.) 2-3 p. par jour, conformément au programme;
  • Ridostine - (8 mg) in / m 1 r. en 3 jours (3 injections);
  • Lavomax (Tiloron) - ce médicament a un double effet (antiviral et immunomodulateur). Afin de neutraliser l'herpès des organes génitaux, un traitement spécial (2,5 mg) du médicament est recommandé le premier jour, puis une pause de 2 jours et les autres jours (0,125 mg).

Comment traiter l'herpès le plus efficacement possible ne peut que suggérer un médecin qualifié.

Moyens de prévention

Si des rapports sexuels non protégés ont eu lieu, des mesures préventives d'urgence doivent être prises sous la forme d'antiseptiques pour aider à localiser l'apparition éventuelle d'éruptions herpétiques sur les organes génitaux.

Le groupe de ces médicaments comprend les moyens suivants.

Miramistin

Cet agent antiseptique est disponible sous la forme d'une solution à 0, 1%, conditionnée dans une bouteille en plastique. Avant de l'utiliser, la région génitale puis l'aine sont lavées au savon, séchées et traitées avec un coton-tige imbibé de solution de Miramistin.

  • Il est conseillé aux femmes d’injecter la solution (à l’aide d’un distributeur spécial fixé au médicament), d’en injecter environ 10 ml de la solution dans le vagin et de 1,5 ml dans l’urètre, en la tenant pendant 2-3 minutes.
  • Après le traitement n'est pas recommandé d'uriner pendant 1 heure.
  • Un tel traitement est recommandé d'effectuer au moins 2 fois pendant la journée.

Bétadine

Le médicament est disponible sous forme de pommade, de suppositoires vaginaux et d'une solution antiseptique. La bétadine doit être utilisée après un contact sexuel non protégé (dans les 2 heures). Pour prévenir l'infection, une femme doit insérer une bougie dans le vagin avec un traitement supplémentaire de la membrane muqueuse avec une solution antiseptique.

Les hommes sont invités à traiter l'aine, ainsi que les organes intimes avec Bétadine. Après 15 minutes après l'application, la Betadine doit être lavée à l'eau tiède.

Panavir

Ce médicament est disponible sous forme de spray et est utilisé en cas d'urgence. Vous pouvez le mettre sur un préservatif, ainsi que les traiter à la zone des organes intimes.

Pour une prévention efficace de l'herpès, ainsi que de toute maladie infectieuse transmise par contact sexuel, il est très important d'éviter les rapports sexuels sans promesses non protégés.

Au cours de la période d'exacerbation du virus de l'herpès, il convient de refuser les rapports sexuels, car même les moyens de contraception les plus fiables ne sont pas en mesure d'assurer une protection contre la pénétration du virus dans l'organisme.

Nous utilisons des immunomodulateurs

Se débarrasser de la maladie est complètement impossible. Lorsque l'immunité est affaiblie après une maladie, le virus se fait sentir. La tâche des médecins est de traduire le virus en une forme inactive. Ainsi, la maladie dormira à l'intérieur de la personne. Chez les personnes à faible immunité, des rechutes peuvent survenir tous les mois. Chez les personnes ayant une bonne immunité, les rechutes sont rares. Par conséquent, chaque porteur d'herpès génital devrait prendre soin de sa santé.

Les immunostimulants sont souvent utilisés dans le traitement des virus, car ils détruisent la paroi cellulaire. Chez l'homme, un immunomodulateur, l'interféron, est produit. Sur cette base, de nombreuses préparations sont préparées pour le traitement des infections virales.

Préparations à base d'interféron:

  • Viferon. Lorsque l'herpès génital est appliqué comme une pommade. Elle a barbouillé les endroits touchés. Le composant principal de la pommade est l'alpha-2b recombinant interféron humain. En outre, le médicament contient de la vitamine E, ce qui améliore la cicatrisation des plaies, la vaseline et la lanoline.
  • Bêta d'interféron. Il s’agit d’un interféron fibroblastique humain. Il est utilisé sous la forme d'injections. Le médicament est coûteux, mais la récupération se produit dans 70% des cas. Après un traitement adéquat, les rechutes sont extrêmement rares. La durée du traitement peut aller jusqu'à 6 mois.

Il est nécessaire d’utiliser le médicament à base d’interféron avec prudence. Il existe un avis selon lequel ils injecteraient davantage d'interféron dans le corps, réduisant ainsi la production de cette substance par les cellules malades. Il ne faut pas introduire d'interféron, mais stimuler sa production.

En cas de récidive fréquente, il convient de prendre des complexes de vitamines, ainsi que des acides gras oméga-3. Le traitement en station balnéaire au sanatorium est recommandé. L'eau de mer fait face à diverses éruptions cutanées.

Nous utilisons des médicaments antiviraux

Au stade aigu de la maladie, le patient doit prendre des comprimés. Les médicaments antiviraux endommagent les cellules du virus et bloquent sa reproduction, empêchant ainsi leur croissance.

Pour le traitement de ces médicaments sont utilisés:

  1. Acyclovir Utilisé pour la prévention et le traitement des lésions herpétiques récurrentes et primaires de la peau et des muqueuses, causées par les virus de l'herpès types 1 et 2. Efficacité due à l'inhibition de l'ADN des cellules virales.
  2. Pharmaciclovir. Le médicament est à base de penciclovir. Il est utilisé pour les récidives fréquentes de l'herpès génital. Avec cela, vous pouvez vous débarrasser de la névralgie, provoquée par le virus.
  3. Denavir. Crème de penciclovir.
  4. Groprinosin. Le médicament est à base d'inosine pranobex. Il détruit l'ADN du virus et améliore la résistance du corps. Vendu sous forme de pilule. Vous devez prendre le médicament pendant 1 à 3 mois.
  5. Valtrex. Ceci est un ester d'acyclovir. Après l'avoir pris, il se décompose en valine et acyclovir. Il est mis en œuvre dans des tablettes. Vous devez prendre dans la période d'exacerbation. N'améliore pas l'immunité, mais détruit uniquement les cellules du virus.

L'acyclovir le plus couramment utilisé et ses analogues. Il est assez efficace, car il détruit la membrane du virus, empêchant ainsi sa reproduction. Le traitement doit commencer avant l'apparition des éruptions cutanées ou le premier jour de l'apparition des bulles. Donc, vous réduisez le risque d'éruption cutanée.
Avec des médicaments antiviraux, on prescrit de l'interféron (Viferon, Genferon, Anaferon).

Le traitement de la maladie chez les femmes

Les médecins constatent que la belle moitié de l’humanité est plus susceptible que l’homme d’être atteint d’un herpès génital. La thérapie chez les hommes et les femmes n'est pas très différente. Pour le traitement de l'herpès génital avec des éruptions internes, utilisé antiseptiques. À cette fin, nommé Dekasan pour douches. C'est une solution qui a un effet antiviral.

Conséquences de l'infection par l'herpès génital chez la femme:

  • Cancer du col utérin, dysplasie. Le plus triste, c'est que le virus de l'herpès peut provoquer le cancer. Une éruption sur le col utérin dégénère souvent en dysplasie. Si ce n'est pas traité, alors vous pouvez avoir un cancer du col utérin.
  • Sécheresse des muqueuses du vagin. Il y a souvent des fissures. Cela est dû aux changements dans les niveaux hormonaux, à la suite desquels une quantité négligeable de lubrifiant est produite.
  • Diminution de la libido. En raison des lésions des cellules nerveuses, des douleurs dans le bas du dos et des douleurs constantes dans le bas-ventre sont possibles. Pour cette raison, réduit le désir sexuel.
  • Endométrite, colpite. Ce sont des inflammations des parois de l'utérus et du vagin. Peut causer des adhérences à l'intérieur de l'utérus. Cela réduit le risque de conception et peut affecter négativement le port de l'enfant.

Comment traiter les hommes

Dans une forte moitié de l'humanité, l'herpès génital est moins commun. Il affecte principalement le gland du pénis, l'anus. Dans de rares cas, une éruption cutanée apparaît dans l'urètre et le rectum. Initialement, il y a une température et un gonflement au site des futurs ulcères. 3 jours après le début de l'éclatement des vésicules. A ce moment, la douleur et la température diminuent. Le traitement est effectué selon le schéma standard: médicaments antiviraux et renforcement de l'immunité.

Conséquences de l'herpès génital chez l'homme:

  1. Prostatite chronique et aiguë. Les cellules virales infectent la prostate. L'exacerbation de la prostatite survient généralement avec des éruptions cutanées et s'estompe avec l'utilisation d'antiviraux. Mais dans certains cas, des antibiotiques sont nécessaires.
  2. Proctite herpétique. C'est une maladie du rectum caractérisée par l'apparition d'ulcères ou d'hémorragies sur les muqueuses. Pendant la phase aiguë, il peut y avoir des saignements pendant l'acte de défécation. L'absorption des nutriments dans l'intestin est réduite.
  3. Urethrite. Ceci est une inflammation de l'urètre. Il se caractérise par une miction douloureuse.

Règles de traitement de l'herpès génital chez la femme enceinte

Pendant la grossesse, toutes les femmes sont soumises à des tests de dépistage des infections à TORCH, y compris l'herpès. Lorsqu'une forte concentration d'anticorps dirigés contre le virus de l'herpès est détectée, des médicaments antiviraux et des immunomodulateurs sont prescrits aux femmes enceintes.

Le plus dangereux est l'infection de l'enfant par le virus de l'herpès via le canal de naissance. Dans ce cas, le risque que la maladie passe en phase aiguë est élevé.

Lorsqu'une forte concentration d'anticorps est détectée, les médicaments suivants sont prescrits aux femmes enceintes:

  • Zovirax Ingrédient actif - acyclovir. Inhibe l'ADN des cellules virales et empêche leur reproduction.
  • Pommade Oxolinic. Pommade antivirale qui désactive les acides qui favorisent la viabilité du virus.
  • Viferon. Le médicament est à base d'interféron humain. Vendu sous forme de bougies, pommade et gel.

Le choix du médicament dépend de la période de gestation. Le plus dangereux est la forme aiguë du premier trimestre de la grossesse. Dans ce cas, l'avortement spontané est possible. Malformations souvent diagnostiquées chez le fœtus après la maladie de la mère. Au troisième trimestre, la maladie est moins dangereuse pour l'enfant puisque presque tous les organes sont formés. Dans ce cas, la femme enceinte est traitée avec des médicaments locaux et renforce le système immunitaire.

Traitement conditionnel

Vous pouvez vous familiariser avec le schéma de traitement ci-dessous et comprendre les recommandations du médecin lors de la prescription de certains médicaments, mais ce schéma peut être ajusté par le médecin au cours d'un examen personnel du patient.

  • Acyclovir (200 milligrammes). À l'intérieur, cinq fois par jour.
  • Ou acyclovir (400 milligrammes). À l'intérieur, trois fois par jour.
  • Ou valaciclovir (500 milligrammes). Deux fois par jour.
  • Ou Famciclovir (250 milligrammes). Trois fois par jour
  • Acyclovir (200 milligrammes). À l'intérieur, cinq fois par jour
  • Ou acyclovir (400 milligrammes). À l'intérieur, trois fois par jour.
  • Ou valaciclovir (500 milligrammes). Deux fois par jour.
  • Ou Famciclovir (250 milligrammes). Trois fois par jour
  • Acyclovir (400 milligrammes). Deux fois par jour à l'intérieur
  • Ou valaciclovir (500 milligrammes). Une fois par jour
  • Ou Famciclovir (250 milligrammes). Deux fois par jour.

Indications pour traitement hospitalier:

  • si le corps ne tolère pas les antiviraux;
  • complications du système nerveux central;
  • infection herpétique disséminée.

Quels sont les objectifs du traitement?

  • réduire le risque de transmission au fœtus;
  • réduire les risques de transmission du virus de l'herpès à un partenaire;
  • réduire le nombre de rechutes;
  • prévenir les complications potentielles;
  • se débarrasser de la gêne symptomatique.

Les personnes à la recherche d'informations sur la manière de traiter l'herpès génital consultent souvent de grandes listes de médicaments et comprennent que, dans tous les cas, elles devront consulter un spécialiste pour qu'il leur prescrive un traitement. Et à juste titre, le fait est qu'il est impossible d'écrire combien de comprimés utiliser Cycloferon ou le même Acyclovir sans connaître les caractéristiques individuelles du patient. Même en lisant les instructions d'utilisation, ne vous contentez pas d'acheter les comprimés et de les boire sans consulter un spécialiste. Surtout lorsqu'il s'agit d'enfants ou d'adultes dans certaines situations, par exemple pendant la grossesse ou avec un déficit immunitaire.

Traitement de l'herpès génital par des méthodes traditionnelles

Il existe plusieurs moyens de lutter contre l'herpès génital:

  • Une solution d'huile d'arbre à thé. Diluer 10 gouttes d’huile dans 500 ml d’eau tiède. Dans les 10 jours, laver les organes génitaux, il est conseillé de le faire la nuit.
  • Collection d'herbes. Mélanger la tisane avec 400 ml d’eau tiède, faire cuire à petit feu pendant 5 à 10 minutes. Retirer du feu et laisser le bouillon refroidir à la température ambiante. Faites le lavage des organes génitaux une fois par jour pendant 14 jours.
  • L'infusion de la série. Cette recette est utilisée dans les premiers stades de l'infection pour soulager les démangeaisons et les brûlures. Mélangez 10 grammes du train et 200 ml d'eau chaude, laissez les ingrédients reposer pendant une heure. Ensuite, vous devez filtrer la perfusion préparée et l'appliquer sur la peau affectée pendant 15 minutes.
  • Infusion de camomille. Cela aidera à éliminer la sensation douloureuse et à arrêter le processus inflammatoire. Diluer 5-10 grammes de collection sèche dans 250 ml d’eau bouillie, bien mélanger et laisser reposer pendant une heure. Traiter la peau affectée ne devrait pas être plus de 2 fois par jour pendant 2 semaines.
  • Sel de mer Remplissez le bain avec 10 litres d'eau chaude, ajoutez 60 g de sel de mer et mélangez bien. Attendez que l'eau ait légèrement refroidi, puis restez assis pendant environ 45 minutes. La procédure doit être effectuée quotidiennement pendant environ 2 semaines.
  • Teinture de racine d'échinacée. L'outil préparé aidera à renforcer le système immunitaire. Mélangez 30 grammes de racine hachée et 120 ml d'alcool, mélangez bien les ingrédients. Laissez le produit infuser pendant environ 6-7 jours. Puis égouttez soigneusement la perfusion et consommez 20 gouttes, 4 fois par jour pendant 2 mois.

Fonds du village

En plus des méthodes médicinales, le traitement de l'herpès génital avec des remèdes populaires est possible:

  1. Huile d'arbre à thé. Pour l'application, il est nécessaire d'ajouter 10 gouttes d'huile à 400 ml d'eau bouillante. Moyens à utiliser pour laver les organes génitaux. Effectuer la procédure devrait être au coucher.
  2. Collection à base de plantes. Mélangez la même quantité de feuilles de bouleau, de fleurs de trèfle des prés, de calendula, de racine de pissenlit et de dactyle. 10 g de collection pour 350 ml d'eau. Bouillon mijoter pendant 5 minutes. Après refroidissement, il est filtré et utilisé pour le lavage ou la douche. La procédure est effectuée une fois par jour au coucher pendant deux semaines.
  3. Une succession. Pour soulager les démangeaisons au stade initial de l'herpès, vous avez besoin de 10 grammes d'herbe sèche, versez 250 ml d'eau bouillante et laissez-la reposer pendant une heure. Filtrer la perfusion, la mouiller avec un morceau de gaze et appliquer sur la zone touchée pendant 10 minutes. En outre, l'outil peut être pris par voie orale (100 ml deux fois par jour).
  4. Camomille Il a un effet anti-inflammatoire, aide à soulager la douleur. 5 grammes de fleurs séchées versez 200 ml d’eau bouillante et laissez agir pendant 40 minutes. Souche et utilisation pour l'irrigation des muqueuses ou des douches vaginales. Appliquer cette infusion peut être 2 fois par jour.
  5. Traitement de l'herpès génital au sel de mer: dissoudre 50 grammes de sel de mer dans 10 litres d'eau bouillante et, après refroidissement, préparer des bains sédentaires. La procédure est effectuée quotidiennement (un quart d'heure pendant 14 jours). Rincer la solution de sel n'est pas nécessaire, juste éponger doucement les organes génitaux externes.
  6. Racine d'échinacée. Utilisé pour renforcer le système immunitaire. Pour la préparation des fonds, vous avez besoin de 20 grammes de matières premières broyées, versez 100 ml d'alcool à 70%. La teinture est conservée dans un endroit sombre et froid pendant une semaine. Ensuite, l'outil est filtré et prend 25 gouttes 3 fois par jour. La durée du traitement est de 2 mois. Si nécessaire, cela peut être répété.

Phytothérapie

Prendre 4 cuillères à soupe. l herbes de mélisse, de thym et d’anomalie, fleurs de camomille, feuilles de framboise, fruits de genièvre, 2 c. l absinthe, adonis et hypericum. Verser 2 c. l mélange avec deux tasses d'eau bouillante. Insister une heure, prendre 1/4 tasse 4 fois par jour. Cours - 2 semaines.
Dans cette maladie, les bains auxquels s'ajoutent des huiles essentielles de citron, d'eucalyptus géranium et d'arbre à thé sont d'une grande aide. Durée de la baignade - 15 minutes.

Arnica en traitement folklorique

15 g de fleurs séchées Arnica versez 0,5 litre d’eau bouillante, insistez 2 heures, utilisez pour des compresses sur les endroits touchés

Traitement populaire de l'herpès génital avec des bourgeons de bouleau

15 g de bourgeons de bouleau, verser 1 verre de lait à ébullition pendant 5 minutes, refroidir, envelopper de la gaze, utiliser comme agent anti-inflammatoire externe sous la forme de compresses.

Kalina dans le traitement traditionnel de l'herpès génital chez l'homme et la femme

20 g de fruits séchés en poudre de viorne verser 1 tasse d'eau bouillante, laisser pendant 4 heures. Prendre 1/2 tasse 4 fois par jour. La durée du traitement est de 10 jours.

Traitement folklorique de pulmonaire

1 cuillère à soupe l Medunitsy verser 1 tasse d'eau bouillante, insister dans un thermos pendant 45 minutes. Prendre 1 verre 2 fois par jour. Le traitement de l'herpès génital - 10-12 jours

Modes de transmission de la maladie

L'herpès génital appartient à la catégorie des maladies sexuellement transmissibles.

L'infection survient non seulement chez une personne qui présente une éruption sur les parties génitales (récidive), mais aussi en l'absence de manifestations caractéristiques de la maladie, que l'on observe dans les caries asymptomatiques et les formes atypiques.

L'infection est possible avec des contacts bucco-génitaux. L'infection domestique est extrêmement rare. L'incidence la plus élevée est observée dans le groupe d'âge de 20 à 29 ans. Le virus de l'herpès peut vivre dans le corps tout au long de la vie. Dans la période inter-récurrente, il se situe dans le système nerveux et ne se manifeste pas. Ainsi, les patients, souvent inconscients de la présence de la maladie, peuvent devenir une source d’infection pour leurs partenaires sexuels.

  • En plus de la méthode sexuelle de transmission de l'herpès génital, l'infection est possible lorsqu'un enfant passe par le canal de naissance pendant le travail ou un fœtus à travers le placenta d'une mère malade.
  • Dans certains cas, une personne peut être infectée en l’absence de relations sexuelles: dans ce cas, l’infection résulte du non-respect des règles d’hygiène personnelle; lorsqu’elle porte les mains sales, elle porte le virus de l’herpès simplex des lèvres à ses organes génitaux.
  • Le virus de l'herpès simplex, qui s'est infiltré une fois dans le corps par un microtraumatisme à la peau et à la membrane muqueuse des organes génitaux, reste dans le corps pendant toute la vie.
  • Une personne avec une forte immunité, qui mène un mode de vie correct, peut ne jamais savoir la présence d’un virus dans le corps et ne pas se familiariser avec les signes cliniques de la maladie.
  • Cependant, avec des facteurs favorables à l’infection (fatigue sévère, stress, hypothermie, maladies catarrhales, surchauffe du soleil, blessures mentales et physiques, intoxication alcoolique prolongée, changements hormonaux), le virus s’active et l’aggravation de l’herpès génital.

Nouveau-nés

La complication la plus grave de l'herpès génital est l'herpès du nouveau-né, lorsque l'infection de l'enfant passe de la mère à la naissance. La probabilité de transmission du virus de l'herpès au nouveau-né augmente si la mère a été infectée au cours des 3 derniers mois de la grossesse. L’infection des nouveau-nés entraîne de graves troubles du système nerveux, la cécité et même la mort.

S'il est établi que, chez la femme enceinte, une infection herpétique est passée dans la phase active chez la femme enceinte, un accouchement par césarienne est recommandé pour éviter de faire passer le fœtus par le canal utérin.

Chez l'adulte, l'herpès génital ne perturbe pas les organes internes et ne provoque pas d'infertilité. Cette maladie est la moins dangereuse parmi toutes les personnes sexuellement transmissibles. La question de savoir comment traiter l'herpès génital est pertinente, car elle provoque beaucoup de souffrances chez le patient lors d'exacerbations, aggrave son état émotionnel et psychologique et réduit les performances humaines. De plus, l’infection facilite l’infection par le VIH et provoque la transition du VIH au sida.
jlady.ru

Infection avec pathologie

L'infection à l'herpès génital peut être faite de plusieurs manières:

  1. Sexuellement. Il est à noter qu'un préservatif ne peut pas protéger à 100% contre l'herpès génital. Lorsque les vésicules sont endommagées, les cellules du virus peuvent atteindre les poils pubiens, la partie interne des cuisses. Par conséquent, le pourcentage de protection du préservatif n’est que de 50%. Les homosexuels sont plus susceptibles de souffrir d'herpès génital, généralement la maladie affecte l'anus, le côlon et l'urètre.
  2. Grâce à l'utilisation de plats patient. Cette méthode d'infection - une rareté, car l'éruption génitale déclenchée dans 70% des cas, il s'agit d'un virus de type 2.
  3. Dans les toilettes publiques. Cette méthode d'infection est rare, car le virus ne vit pas dans le corps pendant une courte période.
  4. Transfert de virus des lèvres aux organes génitaux lors du contact avec les ulcères. C'est ce qu'on appelle l'auto-infection, lorsqu'un patient d'une partie du corps transfère les cellules de la maladie à une autre.
  5. Au cours du sexe oral avec un homme qui a une éruption cutanée sur les lèvres. Il est possible que les organes génitaux soient infectés en les caressant avec des lèvres atteintes d'herpès. Mais il y a des cas d'infection inverse, lorsque le virus des organes génitaux pénètre dans la muqueuse buccale.

Bien entendu, les cellules de la maladie ne vivent pas très longtemps dans l'air, mais cela suffit amplement pour pénétrer dans les muqueuses du nez ou de la bouche. Les scientifiques ont découvert que le virus de l'herpès simplex ne mourait pas lors des cycles de congélation et de décongélation répétés. À une température de 36 ° C, il vit 20 heures.

Qu'est-ce qui ne devrait pas être fait avec la maladie?

Si les symptômes de la maladie apparaissent, il n'y a pas lieu de paniquer, car avec un traitement approprié, une rémission à long terme est possible. En outre, il est nécessaire de s'abstenir de toute activité sexuelle jusqu'à la disparition complète des manifestations de l'herpès.

  • L'utilisation d'alcool servant de facteur provocant à cette maladie n'est pas recommandée.
  • Avant la visite chez le médecin ne peut pas frotter les endroits touchés et les toucher avec vos mains.
  • Cela contribue à la propagation du virus et à l'apparition de nouvelles éruptions cutanées.
  • Il est formellement interdit de traiter les bulles avec de l'alcool, car il n'est pas destiné à traiter de tels problèmes et peut provoquer des brûlures chimiques des muqueuses ou de la peau.

De nombreux patients sont intéressés par la question: est-il possible de guérir l'herpès génital sans se rendre à l'hôpital? La réponse est négative. L'automédication ne fera qu'aggraver la situation et entraîner de fréquentes récidives.

Complications possibles

Vous devez savoir comment guérir rapidement l'herpès génital, car si vous consultez un médecin tardivement, vous risquez des complications.

Sans traitement opportun, l'herpès génital cause:

  1. Dysurie ou neuropathie entraînant une rétention urinaire aiguë.
  2. Infection massive des organes internes. Cela se produit dans de rares cas, principalement en cas de déficit immunitaire (touche les mains, les fesses, la membrane muqueuse des yeux et lors de relations sexuelles orales, il y a stomatite, chéilite ou pharyngite).
  3. Chez les femmes, la présence d'herpès génital augmente le risque de cancer du col utérin.
  4. Problèmes psychologiques et propension à la dépression.
  5. Dans l'herpès génital primaire chez la femme enceinte, l'infection du fœtus survient dans 50% des cas. Le plus souvent, cela se produit lors du passage de l'enfant dans le tractus génital, affecté par l'herpès, et est exclu lors de la césarienne. L'infection du fœtus entraîne des lésions oculaires, cutanées et du système nerveux, et parfois une invalidité.

Prévention

Les méthodes de prévention spécifiques incluent l’utilisation de vaccins. Mais étant donné que le virus est organisé de manière spéciale, il n'est pas toujours possible d'obtenir un effet durable.

Les mesures non spécifiques de prévention de l'herpès génital sont les suivantes:

  • exercice modéré et mode de vie sain;
  • éviter l'alcool et le tabagisme;
  • renforcer le système immunitaire;
  • utilisation de la contraception de barrière dans tous les types de sexe.
  • bonne hygiène personnelle (n'utilisez pas les sous-vêtements, les serviettes, etc.) de quelqu'un d'autre.

Si vous êtes déjà infecté par le virus de l'herpès, prenez des complexes de vitamines à titre préventif afin d'éviter les exacerbations fréquentes, d'éviter la surchauffe et l'hypothermie. Soyez attentif à votre corps et restez toujours en bonne santé!

Auteur: Inna Verbovaya,
spécifiquement pour Mama66.ru