Méthodes de transmission du virus de la rubéole

La rubéole est une maladie infectieuse aiguë caractérisée par l'apparition d'une petite éruption rouge sur la peau du patient. En outre, les patients sont préoccupés par une légère augmentation des ganglions lymphatiques régionaux, une inflammation des voies respiratoires supérieures, une hyperthermie du corps et des symptômes d'intoxication générale. Étant donné que cette infection touche les enfants, les enfants sont les plus susceptibles de souffrir de cette maladie.

Il convient également de noter qu’au cours de l’enfance, il est assez facile de s’infecter et de souffrir de cette maladie, et l’enfant bénéficie d’une immunité à vie. Beaucoup plus dangereux que la rubéole pour les adultes et particulièrement pour les femmes enceintes. Après tout, il est recommandé à une femme atteinte de rubéole pendant sa grossesse d'interrompre sa grossesse, car le risque d'avoir un bébé atteint de pathologies incompatibles avec la vie augmente considérablement.

C’est pourquoi la connaissance des mécanismes de transmission du virus de la rubéole aidera à protéger les proches et les personnes proches de l’infection.

Étiologie et pathogenèse

La rubéole est une maladie très contagieuse qui cause un virus appartenant au groupe des Togavirus. Cette maladie est transmise de personne à personne par le biais d'un contact étroit. La principale voie de transmission du virus est l’air. En outre, l'agent pathogène peut pénétrer dans le corps humain par le biais de la coutellerie, ce qui indique la voie d'infection domestique par contact. Il a été cliniquement prouvé que le virus de la rubéole peut traverser le placenta et infecter le fœtus, entraînant des anomalies du développement intra-utérin. Ces données indiquent une infection transplacentaire.

Plusieurs études d'épidémiologistes ont montré que le virus de la rubéole ne peut se sentir et se reproduire confortablement que dans le corps humain, en dehors duquel l'agent responsable de la maladie meurt. La mort du virus provoque:

  • température ambiante élevée;
  • faible humidité;
  • rayonnement ultraviolet;
  • la pression atmosphérique baisse.

Dans des conditions de basse température, le virus de la rubéole peut conserver sa viabilité et sa capacité à se reproduire pendant plusieurs années.

Le danger de cette maladie est que la période d'incubation de la maladie peut durer de 14 à 21 jours. Une personne peut être infectée par cette maladie virale et, sans même le savoir, propage déjà activement l'agent pathogène dans l'environnement. Très souvent, cela peut être observé dans une institution où un enfant, avant la manifestation clinique de la rubéole, peut infecter l’ensemble de l’équipe. Après le diagnostic de la maladie, après deux ou trois semaines, une épidémie de rubéole peut être diagnostiquée dans la même équipe.

Les statistiques montrent que les épidémies de rubéole apparaissent tous les 5 ou 6 ans. Aux États-Unis, au cours d’une épidémie, plus de 20 millions de personnes ont contracté la rubéole. Les femmes enceintes qui ont contracté le virus de la rubéole ont considérablement augmenté le nombre de mort-nés et de personnes atteintes de pathologies graves chez les enfants.

Il convient de noter que, chez près de 90% des femmes adultes en âge de procréer, une immunité contre la rubéole résistante au vieillissement ou résultant de la maladie ou après la vaccination. Par conséquent, même lorsqu'ils sont en contact avec une personne infectée, ils ne peuvent pas l'infecter et avoir des chances de donner naissance à un bébé en bonne santé et solide.

Car cette maladie est également caractérisée par la saisonnalité automne-printemps, lorsque les conditions météorologiques contribuent à l’infection du virus et que le système immunitaire n’est pas prêt à lutter contre les virus.

Il est à noter que les vaccins qui reçoivent presque tout, conformément au calendrier de vaccination, à l'exception de ceux qui ont des liens médicaux, garantissent une forte immunité à la maladie. En outre, les personnes malades ont acquis une immunité persistante tout au long de la vie, bien que le médicament connaisse des cas isolés dans lesquels une réinfection peut survenir dans un contexte de réduction de l'immunité.

Le virus de la rubéole est particulièrement dangereux pour les personnes non vaccinées. À l'âge adulte, cette maladie est très difficile, avec une intoxication grave et des complications. Pour les patients adultes, la durée du traitement est beaucoup plus longue que pour les enfants. De plus, les enfants sont très rarement hospitalisés dans le service des maladies infectieuses, alors que pour les adultes, il s'agit simplement d'une nécessité.

Types de rubéole

Selon les voies d'infection prédominantes chez les adultes et les enfants, il existe plusieurs types de rubéole:

  • congénitale - lorsque l'infection se produit même à l'intérieur de l'organisme maternel, ce qui engendre le développement de complications graves au niveau des organes et des systèmes internes;
  • acquis - survient après que le virus ait pénétré dans le corps humain par des gouttelettes en suspension dans l’air, se caractérise par une évolution modérée et une récupération rapide.

Le tableau clinique et les méthodes de traitement

Dans la plupart des cas, la rubéole présente un tableau clinique prononcé:

  • symptômes de malaise général;
  • augmentation de la température corporelle et gonflement des ganglions lymphatiques;
  • douleur dans les articulations et les muscles;
  • mal de tête;
  • l'apparition d'une petite éruption cutanée rouge sur tout le corps, en commençant par la partie supérieure du corps et se terminant par la partie inférieure.

Une éruption rubéoleuse généralement caractéristique apparaît sur le corps des adultes et des enfants le deuxième ou le troisième jour suivant le début de la maladie. Dans l'enfance, la rubéole peut apparaître sous forme effacée, lorsque le diagnostic est difficile à établir, même par un spécialiste des maladies infectieuses expérimenté.

Le traitement de la rubéole chez les adultes et les enfants est réalisé selon le schéma suivant:

  1. Repos au lit
  2. Régime épargnant.
  3. Boisson chaude copieuse.
  4. Thérapie symptomatique.
  5. En cas de complications de la maladie, une hospitalisation est recommandée.

La principale méthode de prévention est la vaccination de la population selon le calendrier de vaccination, ce qui entraîne dans 100% des cas une immunité persistante à la maladie. Il est également recommandé d'isoler le patient afin de lui fournir les soins appropriés. Dans la pièce où se trouve le patient, il est nécessaire de procéder à un nettoyage à l'air, humide deux fois par jour, ainsi que de fournir au patient des assiettes et des produits d'hygiène personnels.

Types de maladie et comment se transmet la rubéole?

Il est très important de savoir comment la rubéole est transmise afin d'éviter une infection par ce virus. La rubéole est l'une des infections les plus dangereuses pour les femmes enceintes. Cela peut entraîner des malformations et même la mort du fœtus. Mais pour comprendre en détail les voies de transmission de cette infection, vous devez d’abord en connaître tous les aspects.

Qu'est-ce que la rubéole?

La rubéole est une infection virale qui se manifeste sous deux formes: congénitale et acquise. Pour la première option, il se caractérise par la survenue chez l'enfant d'enfants de malformations graves, et pour la seconde par une éruption cutanée, des symptômes d'intoxication et une augmentation des ganglions lymphatiques. En latin, la rubéole s'appelle Rubeola.

La rubéole est connue de l’humanité depuis longtemps, mais en tant que forme nosologique distincte, cette maladie n’a été décrite qu’en 1834 et l’agent infectieux n’a pu être isolé qu’en 1962.

Le virus de la rubéole appartient aux agents pathogènes contenant de l'ARN. Il a une forme et une taille sphériques d'environ 60 à 70 nm. Il appartient à la classe toxonomique du Togavirus. Il est instable dans l'environnement extérieur, résistant aux antibiotiques, résistant aux températures négatives et, dans l'ultraviolet, il meurt immédiatement.

Classification commune de la rubéole

Type de médecin congénital de la rubéole sont divisés en plusieurs types:

  • «Petit» complexe de malformations (défauts des organes de la vue et de l'ouïe, malformations cardiaques);
  • "Grande" combinaison de malformations (développement altéré de divers organes et systèmes).

La rubéole acquise est classée selon plusieurs critères.

  • typique
  • atypique (syndrome isolé de lésions, syndrome distinct de ganglions hypertrophiés, gommé, asymptomatique).
  • pas de complications;
  • avec complications (apparition d'une autre infection, rechute d'une maladie chronique, etc.).

Les principales raisons pour déterminer la gravité sont les suivantes:

  • intensité du syndrome d'intoxication;
  • le nombre et l'intensité de l'éruption cutanée.

Mécanismes de développement de la rubéole

La rubéole congénitale est caractérisée par une infection du fœtus à travers le placenta. Cela peut affecter les chromosomes et la division cellulaire. Cela conduit souvent à la soi-disant disparition de la grossesse (le fœtus meurt) et à une fausse couche ultérieure. Mais si la grossesse se poursuit, la mutation des chromosomes conduit au développement du fœtus des malformations les plus graves. En particulier, l'effet destructeur du virus se manifeste dans le cristallin et la cochlée de l'oreille interne.

Les périodes de ponte d'un ou de plusieurs organes internes sont les plus dangereuses en termes de défaite par le virus de la rubéole. C'est pendant ces périodes que diverses malformations se produisent. Ainsi, afin de pouvoir prévoir quels systèmes ou quels organes ou quels organes seront touchés par la rubéole au cours d’une infection, il est nécessaire de prendre en compte la période de gestation (grossesse). Voici les périodes les plus critiques:

  • 3-11 semaines - dommages au système nerveux (cerveau);
  • 7-12 semaines - l'altération des organes de l'audition;
  • 4-7 semaines - malformations cardiaques et des organes de vision.

Aussi sur la période de gestation dépend de la probabilité de malformations. Si l'infection se produit à 3-4 semaines, la fréquence des déformations dépasse 50%. En d'autres termes, le danger est beaucoup moins. Surtout après la 16ème semaine, il ne dépasse pas 10%.

Après la naissance, le virus peut être présent dans le corps pendant deux ans ou plus. C’est pourquoi la rubéole congénitale est aussi appelée infection chronique, et l’acquisition est considérée comme aiguë.

La rubéole acquise se caractérise par la pénétration du virus à travers la muqueuse du nez ou du larynx (voies respiratoires supérieures). Par conséquent, l'entrée de l'agent pathogène est assez rapide. Cela parle de lui-même si vous vous demandez si la rubéole est contagieuse.

À partir de la membrane muqueuse, le virus est éliminé dans les vaisseaux lymphatiques, puis dans les ganglions lymphatiques les plus proches. Là, il se multiplie puis entre dans la circulation sanguine. Il propage le virus dans tout le corps, dans tous les organes et tissus. Si le virus apparaît dans les sécrétions muqueuses du nez, dans les urines et dans les selles, alors l’infection s’est déjà généralisée.

Qu'est-ce que la rubéole manifestée?

La rubéole classique (forme acquise) se manifeste par les symptômes suivants:

  • les éruptions cutanées de petite taille en grande quantité, ayant un contour lisse, ne se confondent pas, ont une couleur rose pâle, peuvent couvrir différentes parties du corps (le visage est toujours nécessaire);
  • symptômes catarrhaux (difficultés respiratoires nasales dues à un œdème de la membrane muqueuse ou à une décharge séreuse ou purulente des voies nasales, hyperhémie limitée des arcs palatins, toux sèche rare);
  • lymphadénite (augmentation des ganglions lymphatiques périphériques, le plus prononcé des lésions occipitale et cervicale postérieure);
  • syndrome d’intoxication (léthargie, fièvre, perte d’appétit, etc.).

Cette maladie se caractérise par une séquence d'étapes spécifique et leur durée:

  • période cachée (de 11 à 21 jours);
  • période prémorbide (de quelques heures à 1-2 jours);
  • une période de manifestations cliniques prononcées (2-3 jours);
  • période de reconvalescence.

Mécanismes de transmission de la rubéole

Vous pouvez contracter la rubéole chez un patient présentant toutes les manifestations habituelles et chez des personnes dont l'évolution de la maladie est cachée.

Il est important de savoir que certaines personnes ne sont que des porteurs du virus. Ces personnes elles-mêmes ne tombent pas malades. Ils n'ont aucune manifestation clinique, mais ils peuvent facilement infecter. En outre, la rubéole est transmise par des enfants atteints d'une forme chronique de la maladie.

Les patients atteints de rubéole aiguë sont contagieux avant l'apparition de tout symptôme. En cas d'éruption cutanée, le patient est extrêmement contagieux pendant environ cinq jours, puis le virus est libéré pendant 21 jours supplémentaires. D'un enfant atteint d'un type chronique de rubéole, le virus est transmis dans les deux ans suivant la naissance, par le biais de fonctions physiologiques (fèces, crachats, etc.).

La rubéole, comme d’autres maladies transmises par des voies différentes, a plusieurs mécanismes de transmission:

  • goutte à goutte (pour la forme aiguë);
  • hémo-contact (pour la forme chronique).

Afin de tout comprendre correctement, il ne faut pas confondre le mécanisme de transmission et la voie de transmission. Ce sont des concepts complètement différents. Le mécanisme de transmission est un concept plus large: il permet d'isoler un agent pathogène d'une source dans l'environnement externe, de le maintenir en partie dans cet environnement et de l'introduire dans un nouvel organisme. Le chemin de transmission n'est qu'une forme de réalisation du mécanisme de transmission. La rubéole a les voies de transmission suivantes:

  • aéroporté (forme aiguë);
  • contact et ménage (forme aiguë);
  • transplacentaire (forme chronique).

Le virus de la rubéole est caractérisé par une forte sensibilité. Ceci est particulièrement vrai chez les enfants. Cependant, s’il existe une immunité transmise par la mère depuis la naissance, celle-ci peut ne pas être sensible à l’agent pathogène de la rubéole pendant six mois à compter de la naissance.

Le plus souvent, les enfants de la maternelle et du primaire sont atteints de rubéole. La saisonnalité particulière de cette maladie n’est pas observée, mais au cours de la période froide, il ya souvent une légère augmentation. Les épidémies de cette infection sont également possibles.

Si vous souffrez de rubéole, une immunité contre celle-ci se forme à vie. Et quelle que soit la forme à utiliser, cachée ou associée à une clinique.

Qu'est-ce que la prévention de la rubéole?

Si vous identifiez un patient atteint de rubéole, celui-ci doit être immédiatement isolé dans une boîte ou un service séparé. Ceci est fait pour toute la période de la maladie, jusqu'à ce que le patient soit complètement rétabli. Pour bloquer le mécanisme de transmission de l'infection, l'aération et le nettoyage humide sont nécessaires.

La prévention spécifique de la rubéole est la vaccination. C’est uniquement pour cette raison que cette maladie dangereuse produit une immunité persistante à vie.

Rubéole

Informations générales sur la maladie

La rubéole est définie comme une infection virale aiguë, qui appartient à la catégorie des infections dites à l’enfance, c’est-à-dire qu’elle survient le plus souvent dans l’enfance. Le nom de la maladie "rubéole" vient de la couleur caractéristique de l'éruption qui recouvre le corps d'un malade pendant plusieurs jours.

La rubéole est connue des médecins depuis le Moyen Âge et, même à cette époque, elle se répandait presque partout. Néanmoins, pendant de nombreux siècles, les scientifiques ont estimé que la rubéole chez les enfants était absolument inoffensive. Le lien entre la maladie, la mortalité infantile prénatale et les malformations congénitales du bébé n'a été prouvé que dans les années 40 du siècle dernier, après quoi la vaccination antirubéoleuse a été incluse dans les calendriers nationaux de vaccination de dizaines de pays à travers le monde.

Qu'est-ce qui cause la rubéole et comment se transmet-elle?

L'agent pathogène de la rubéole est un virus du togavirus. De personne à personne, il est transmis par des gouttelettes en suspension dans l'air par contact direct avec une personne infectée. Aussi connu et transmission transplacentaire de la rubéole, dans laquelle l'enfant est infecté dans l'utérus, lorsque le virus passe au fœtus à travers le placenta.

L'agent pathogène de la rubéole ne peut exister confortablement que dans le corps humain. Dans l'environnement, il meurt rapidement sous l'effet des rayons ultraviolets, des changements de pression, de l'humidité insuffisante et des températures élevées. Au contraire, dans des conditions de basses températures, le virus vit longtemps et conserve sa capacité de reproduction pendant plusieurs années.

Le caractère insidieux du virus de la rubéole est que la période d’incubation de la maladie dure de 2 à 3 semaines. En conséquence, une personne malade devient contagieuse bien avant l'apparition des premiers symptômes indésirables. Notez également que dans le diagnostic de la rubéole, les symptômes chez les enfants peuvent être totalement absents. En conséquence, un enfant malade infecte souvent tout le monde autour de lui et les médecins ne reprennent conscience que lorsque leurs enfants développent des éruptions cutanées caractéristiques sur leur corps.

Les épidémies de rubéole se produisent tous les 5 à 7 ans. Les exacerbations annuelles se produisent au printemps et en été, mais elles ne posent pas de danger particulier grâce à des mesures préventives efficaces. Le dernier cas d'épidémie massive a été enregistré dans les années 60 en Amérique du Nord. Ensuite, plus de 20 millions de personnes sont tombées malades et, après une épidémie de rubéole, des milliers de femmes enceintes ont donné naissance à des enfants atteints de certaines malformations innées.

Types de rubéole

Selon la voie d'infection, la rubéole chez l'adulte et l'enfant est divisée en deux types:

  • rubéole acquise - se présente sous une grande variété de formes, accompagnée de l'apparition d'une éruption cutanée sur le corps, mais elle peut également présenter un tableau clinique atypique du développement sans éruption cutanée. En outre, dans 30% des cas, les symptômes de la rubéole sont totalement absents, ce qui complique grandement le diagnostic correct et provoque la propagation des épidémies. Habituellement, la maladie est légère ou modérée et les patients sont traités à domicile. L'hospitalisation n'est indiquée qu'en cas de complications graves, mais extrêmement rares;
  • la rubéole congénitale est beaucoup plus grave que l'infection acquise. Cela concerne à la fois les manifestations et les conséquences possibles, parmi lesquelles il est possible de mettre en évidence des lésions du système nerveux, des malformations cardiaques, des troubles du travail des yeux et des organes de l'audition.

En rapport avec ce qui précède, je voudrais faire une observation importante: la rubéole chez l’adulte est assez rare, car une majorité écrasante de personnes ont été malades pendant l’enfance et que l’immunité qui en résulte dure à vie. À l'heure actuelle, au moins 85% des femmes sont immunisées contre l'infection dès le début de l'âge de procréer.

Symptômes de la rubéole

La rubéole acquise survient de manière cyclique. Les symptômes de la rubéole commencent par:

  • malaise;
  • mal de tête;
  • augmentation à court terme de la température corporelle;
  • douleurs articulaires;
  • apparition d'éruptions cutanées roses (apparaît au bout de 2 à 3 jours de maladie, se répand dans tout le corps).

Contrairement à la rougeole, certains éléments de l'éruption ne tendent pas à s'écouler et disparaissent sans pigmentation ni desquamation. Les symptômes caractéristiques de la rubéole sont des ganglions lymphatiques enflés dans le cou et la région occipitale. Les signes de fièvre et d'intoxication sont mineurs ou complètement absents. Dans de nombreux cas, la maladie évolue sous une forme inappropriée, lorsque les symptômes de la rubéole chez les enfants sont très faibles, ce qui rend impossible un diagnostic correct et rapide.

Traitement de la rubéole

Le traitement de la rubéole est généralement effectué à la maison. L'enfant doit bénéficier d'un repos au lit, d'une bonne nutrition, d'une alimentation riche en vitamines et d'une consommation d'alcool abondante (la préférence est donnée aux jus et aux boissons aux fruits, les boissons gazeuses sont exclues).

Le traitement spécifique de la rubéole n'est pas effectué. Les experts surveillent l’état de l’enfant, utilisent des moyens symptomatiques. Lorsque des complications apparaissent, une hospitalisation d'urgence est indiquée, mais, comme mentionné ci-dessus, son besoin est extrêmement rare. Les prévisions de traitement sont favorables. Dans la plupart des cas, la rubéole disparaît après quelques jours et n’entraîne pas de conséquences graves. Après guérison, la personne acquiert une immunité à vie. La médecine a connu des cas de récurrence de la rubéole chez les adultes, mais ce sont les exceptions les plus rares en raison des particularités du système immunitaire humain.

Pour prévenir les épidémies, une vaccination préventive contre la rubéole et l’isolement des enfants infectés sont utilisés. Il est très important d’exclure la communication d’un enfant malade avec une femme enceinte car, à l’avenir, les mères non immunisées peuvent provoquer des malformations fœtales.

La vaccination de la population est incluse dans le calendrier national de vaccination. Le vaccin est administré par voie intramusculaire ou sous-cutanée à l’âge de 1 an. La revaccination contre la rubéole est effectuée dans 6 ans. Une immunité spécifique apparaît dans 100% des vaccinés et persiste toute la vie.

Comment se transmet la rubéole

Il est extrêmement important de connaître le mode de transmission de la rubéole et de prévenir ce processus afin de se protéger et de protéger ses proches.

Bien que ce type de lésion infectieuse du corps soit traité assez rapidement, il peut avoir des conséquences catastrophiques s'il survient chez la femme enceinte ou le nourrisson. Et afin de pouvoir prévenir le développement de la maladie dans le corps, il est tout d'abord nécessaire de comprendre les raisons pour lesquelles elle se produit dans le corps et les signes qu'elle se manifeste. Les réponses à ces questions seront données dans cet article.

Principaux symptômes de la rubéole

Selon les caractéristiques de sa manifestation, les principaux symptômes de la rubéole peuvent être divisés en deux catégories: les maladies infectieuses spécifiques et les maladies infectieuses générales. Outre le fait que la première catégorie présente des signes de manifestations d'une maladie spécifique telle que la rubéole et que la seconde présente des symptômes typiques de la plupart des maladies infectieuses, elles se produisent rarement en même temps.

Dans la plupart des cas, les signes infectieux généraux de la rubéole apparaissent quelques jours plus tôt que ceux spécifiques. Ces symptômes incluent:

  • l'apparition d'une faiblesse générale du corps;
  • une augmentation de la température corporelle du patient pendant une courte période;
  • frissons, fièvre et douleurs articulaires;
  • mal de tête douloureux.

Selon l’état de santé du patient, la manifestation de ces symptômes peut durer de un à trois jours. Après cela, des problèmes spécifiques sont liés aux signes généraux de la maladie.

Les symptômes spécifiques de la rubéole symbolisent le deuxième stade de la maladie. Ceux-ci comprennent des signes tels qu'une augmentation des ganglions lymphatiques cervicaux et occipitaux, ainsi que la manifestation d'éruptions cutanées caractéristiques sur la peau du patient.

Pour la rubéole, l'éruption cutanée se caractérise par plusieurs particularités, distinctes d'autres maladies similaires. Ainsi, les éruptions cutanées apparaissent d'abord sur de petites zones de la peau, telles que la tête et le cou, puis disparaissent et apparaissent sur le tronc ou les extrémités. Ces lésions cutanées ne durent pas longtemps et disparaissent au bout de trois à quatre jours sans laisser de cicatrices, de tâches pigmentaires ou d'autres lésions cutanées.

Causes de la maladie

La principale raison de l’émergence et, en même temps, la caractéristique de toutes les maladies de nature infectieuse est la pénétration du microorganisme qui cause la maladie dans le corps humain et le développement de son activité vitale dans le sang du patient. Selon la forme de la maladie, il existe des agents pathogènes tels que des bactéries, des virus et même des champignons et des parasites.

Le type de rubéole est viral. Et, il en résulte que le microorganisme de la rubéole est le virus.

Le soi-disant "virus de la rubéole", c'est-à-dire le microorganisme qui provoque le développement de cette maladie dans le corps humain, appartient au groupe des togavirus. À basse température, ce type de virus malveillants peut vivre longtemps dans notre environnement, mais le corps humain dispose de conditions optimales pour son activité vitale.

L’agent pathogène de la rubéole face à un virus commun n’est pas le seul responsable de l’apparition de la maladie. Le fait est que pour que le pathogène puisse pénétrer librement dans le système circulatoire du corps humain, des conditions appropriées sont nécessaires. Il s'agit de l'état de l'immunité du corps. Seulement avec son travail affaibli, le virus n’est pas détruit, mais pénètre dans le sang du patient.

Cette caractéristique de la maladie explique les raisons pour lesquelles la rubéole survient le plus souvent chez les enfants. L'immunité non complètement développée du corps de l'enfant est celle qui convient le mieux à la pénétration du virus et au développement de la maladie.

Voies de transmission de la rubéole

La rubéole est transmise à la fois chez les patients adultes et les enfants d’une manière qui est devenue un classique pour le groupe des maladies infectieuses. Nous parlons de la pénétration du virus-agent pathogène dans le corps humain par des gouttelettes en suspension dans l'air. Cela se produit généralement en contact direct avec le porteur de l'infection.

De plus, étant donné qu'une fois qu'une maladie est transférée, une fois dans le corps humain, une immunité est empêchée de se développer et de pénétrer dans le sang des Togavirus. Même une personne en bonne santé peut être porteuse de l'infection. En outre, immédiatement après l’ingestion du virus-agent pathogène dans le corps, son vecteur devient dangereux pour les autres, jusqu’au moment où la maladie a complètement disparu.

L'ampleur de la transmission de la maladie entre les personnes est assurée par une longue période d'incubation de la rubéole. Du moment de l’infection à la manifestation des premiers signes, en règle générale, il faut compter deux à trois semaines. Et pendant tout ce temps, le patient se sent bien et ne limite pas le contact avec les autres.

Ceci est particulièrement prononcé dans la façon dont la rubéole est transmise chez les enfants. En contact permanent avec leurs pairs, en particulier dans les établissements d’enseignement, les enfants courent un risque d’infection jusqu’à ce que l’un d’eux ait des symptômes.

L'infection à la rubéole peut également se produire par voie transplacentaire. Autrement dit, si une femme développe une maladie pendant la grossesse, elle peut être transmise au bébé par le placenta. Cela peut avoir de graves conséquences pour le développement du bébé. Par conséquent, lors de la planification d'une grossesse, il est extrêmement important de tester la présence du virus de la rubéole et d'autres maladies dans le sang. Il est également nécessaire de vérifier le niveau d'anticorps dirigés contre le virus de la rubéole et le toxoplasme. Si leur nombre est insuffisant, la vaccination peut être prescrite.

Trouvé 156 médecins pour le traitement de la maladie: Rubéole

La rubéole est-elle dangereuse?

La rubéole est traditionnellement considérée comme une maladie infantile, mais en fait, les personnes de tout âge sont sensibles à la maladie. Comment reconnaître la maladie à temps et se protéger de l'infection?

Description

La rubéole est causée par le virus de la rubéole contenant l'ARN et deux membranes protéiques. La maladie ne se trouvant que chez l'homme, il est donc impossible de contracter la rubéole d'origine animale.

La rubéole est transmise par des gouttelettes aéroportées. En dehors du corps humain, le virus meurt rapidement et par conséquent, une infection ne peut être infectée que par contact direct avec le patient.

Si une femme enceinte tombe malade, le fœtus est infecté par le placenta. Dans ce cas, un bébé naît avec une rubéole congénitale. Un tel enfant est contagieux jusqu'à l'âge de 3-4 ans, mais des cas isolés sont connus lorsque le virus a été sécrété avant l'âge de 18 ans.

Les symptômes

La période d'incubation est de 11 à 22 jours. Les symptômes de la maladie varient en fonction de l'âge du patient: les enfants sont plus susceptibles de transmettre l'infection que les adultes.

Les premiers symptômes chez un enfant sont:

  1. Ganglions lymphatiques enflés et douloureux;
  2. Diminution de l'appétit;
  3. Maux de tête;
  4. Malaise général, léthargie (l'enfant peut être capricieux, refuser de jouer).

1-2 jours après l'apparition de ces symptômes, une éruption cutanée apparaît sur le corps de l'enfant. L'éruption a une teinte rose pâle, une forme arrondie et un diamètre allant jusqu'à 5 mm. La peau du dos, des fesses et du creux des membres est la plus touchée. Il n'y a pas d'éruption cutanée sur les paumes et les pieds. L'éruption s'accompagne de fortes démangeaisons, de sorte que les enfants se peignent souvent.

Vous pouvez en apprendre plus sur la maladie dans la vidéo:

Après l'apparition d'une éruption cutanée chez un enfant, la température subfébrile augmente généralement. Les éruptions cutanées durent 1 à 3 jours, puis pâlissent et disparaissent sans laisser de traces sur le corps. La température dure quelques jours et peut atteindre 38 à 38,5 degrés.

Chez l'adulte et l'adolescent, les premiers symptômes sont:

  1. Douleurs musculaires;
  2. Frissons et fièvre;
  3. Malaise général;
  4. Maux de tête;
  5. Ganglions lymphatiques enflés et douloureux;
  6. Nez qui coule, toux, mal de gorge;
  7. Couper dans les yeux, photophobie. larmoiement.

1-2 jours après l'apparition de ces symptômes, une éruption apparaît, qui est plus forte chez l'adulte que chez l'enfant. Les éruptions cutanées se confondent souvent et durent jusqu'à 5 jours.

Traitement

En plus des cas graves, la rubéole est traitée à la maison. Il n'y a pas de médicament qui tue l'agent responsable, le traitement vise donc à soulager les symptômes et à améliorer l'immunité. Le patient est pourvu d'un repos au lit (surtout s'il fait très chaud) et d'un bon sommeil. Il est recommandé de boire beaucoup (eau propre, compotes, tisanes) et des aliments riches en vitamine C. Si nécessaire, des antidouleurs et des antipyrétiques sont prescrits: aspirine, paracétamol, ibuprofène.

Les remèdes populaires peuvent être utilisés pour réduire les démangeaisons:

  1. 2 cuillères à soupe de célandine concassée versez un demi-litre d’eau bouillante, laissez reposer une heure. Le bouillon résultant est ajouté à l'eau lors de la baignade;
  2. Verser dans un verre de bicarbonate de soude et ajouter un peu d'eau pour faire un gruau liquide. Appliquez-le sur un tampon et appliquez-le sur la peau irritée pendant 10 minutes;
  3. Il soulage bien les démangeaisons causées par les coups de soleil, mais avant de l'utiliser, vous devez consulter un médecin.

Pendant la maladie, vous pouvez utiliser la médecine traditionnelle:

  1. Pour renforcer le système immunitaire par litre d’eau bouillante, prenez une poignée de airelles et une poignée d’églantine, insistez dans un thermos pendant 3 heures. Le bouillon résultant à boire une demi-tasse après un repas;
  2. Mélangez dans des proportions égales de couleur citron vert, des baies de myrtille, des framboises et des feuilles de mère et de belle-mère et versez de l'eau bouillante à raison de 4 cuillères à soupe du mélange par litre d'eau. Laisser infuser 20 minutes et filtrer. Prendre avant le coucher pour une demi-tasse (enfants) ou un verre (adultes) de bouillon chaud.

Il est impossible d’utiliser des antibiotiques dans le traitement de la rubéole: cela n’aide pas à faire face à la maladie, mais causera de graves dommages à un organisme affaibli.

Comment est la maladie

Chez les enfants de moins de l'âge de la maladie passe facilement, de sorte que la maladie peut même passer inaperçue. À l'âge de un à trois ans, la maladie dure 3-4 jours, généralement avec une augmentation de la température et une détérioration du bien-être général de l'enfant.

Chez les enfants de plus de 3 ans, les adolescents et les adultes du début des premiers symptômes jusqu'à la guérison complète prend entre 5 et 7 jours, la maladie s'accompagne généralement d'une forte augmentation de la température. La fièvre peut persister pendant 1-2 jours après la disparition de l'éruption.

Il arrive parfois que des formes atypiques de rubéole se distinguent par une évolution moins sévère et l'absence de symptômes caractéristiques. Les adultes et les enfants peuvent souffrir de cette maladie. Habituellement, la maladie passe inaperçue, alors que le malade est contagieux pour les autres.

Conséquences et complications

Les enfants ont généralement la rubéole sans conséquences graves. Cependant, dans de rares cas, le système nerveux peut être endommagé. Les conséquences sont les suivantes:

  1. Perte de sensibilité cutanée dans certaines parties du corps;
  2. Parésie et paralysie;
  3. Déficience visuelle et auditive.

Si l'un de ces symptômes se manifestait, il faudrait d'urgence montrer l'enfant au médecin.

Chez les adultes et les adolescents, une encéphalite se développe très rarement (1 cas sur 7 000) en raison de la défaite de la rubéole des méninges. Le premier symptôme de cette complication dangereuse est la confusion et le discours incohérent.

Chez les patients de tous âges, il peut y avoir une violation de la coagulation sanguine après la rubéole, les symptômes de cette complication sont les suivants:

  1. Saignement des gencives, une petite goutte de sang dans la bouche;
  2. Périodes longues et abondantes chez les femmes;
  3. Le sang ne s'arrête pas longtemps avec des coupures, des égratignures;
  4. Sang dans l'urine.

Le dysfonctionnement de la coagulation est dû à des toxines du virus de la rubéole, qui inhibent la synthèse des plaquettes et sont temporaires.

Les conséquences les plus graves de la rubéole sont observées chez le fœtus si la mère tombe malade pendant la grossesse. Lorsqu'elles sont infectées au cours du premier trimestre, lorsque l'embryon forme des organes et des tissus, les violations sont les plus graves. La triade de Gregg se produit généralement:

  1. Malformations cardiaques;
  2. La surdité;
  3. Déficience visuelle, cataracte.

En outre, le système digestif et le système nerveux peuvent être endommagés et le développement psychomoteur retardé.

La probabilité d'occurrence de ces complications dépend de la durée de la grossesse: à 1 semaine, elle atteint 80%, à 5-7 semaines, elle diminue à 30%, à 12 semaines, elle atteint 10%. Par conséquent, il est recommandé aux femmes qui ont eu la rubéole au début de leur grossesse de se faire avorter. Aux étapes ultérieures (2-3 mois de grossesse), il est nécessaire de procéder à une échographie et à un certain nombre d'autres examens pour identifier d'éventuels troubles du développement du fœtus. S'ils sont sérieux, la grossesse est interrompue artificiellement.

Au deuxième trimestre, le risque d'anomalies fœtales diminue de manière significative, mais atteint tout de même 5-10% à 5 mois de grossesse.

Lorsqu'il est infecté au troisième trimestre, lorsque le système d'organes chez l'enfant est déjà formé, le virus n'a pas un impact important sur la santé et le développement du bébé.

Prévention

Vous pouvez prévenir la possibilité de rubéole en utilisant la vaccination. Les enfants sont vaccinés à l'âge de 1 an et à nouveau à 6 ans. La vaccination est facilement tolérée, des réactions indésirables surviennent rarement, environ chez chaque dixième enfant. Ceux-ci comprennent:

  1. Augmentation de la température;
  2. Nez qui coule, toux, mal de gorge;
  3. Légère éruption cutanée sur le corps;
  4. Douleur et douleurs dans les articulations.

Selon le calendrier national de vaccination, les filles sont également vaccinées à l'âge de 13 ans. En outre, il est recommandé aux femmes de se faire vacciner à nouveau pendant 3-4 mois avant le début d'une grossesse planifiée. Cette mesure est nécessaire, car l'immunité après la vaccination dure 8 à 10 ans, puis commence à s'affaiblir et disparaît complètement chez certaines personnes.

Une autre mesure préventive consiste à isoler une personne malade pendant 5 à 7 jours après le début de la maladie. Cette mesure est inefficace, car une personne peut en infecter d'autres avant qu'elle ne détecte les premiers symptômes de la rubéole.

Conclusion

La rubéole est une maladie virale due principalement à des complications. L'immunité à l'agent pathogène peut persister ou disparaître dans les 10 ans suivant la vaccination. Comment savoir si vous avez besoin d'une vaccination supplémentaire ou non? Pour cela, vous devez passer un test sanguin pour détecter la présence d'anticorps dirigés contre l'agent pathogène. S'ils ne sont pas dans le sang, l'immunité est perdue.

Comment se transmet la rubéole: caractéristiques du traitement et conséquences dangereuses

Les parents dont les enfants commencent à aller à la maternelle s’intéressent au mode de transmission de la rubéole et à son traitement. Chez les enfants d’âge préscolaire, la maladie se déroule sans encombre, mais si le virus affecte une femme pendant la grossesse, les conséquences pour l’enfant sont extrêmement dangereuses.

La rubéole est une infection virale qui se manifeste par une éruption cutanée, une forte fièvre et une inflammation des ganglions lymphatiques du cou et du cou. La maladie provoque un virus contenant de l'acide ribonucléique. Il est sensible à l'environnement externe. Le virus meurt lorsqu'il est exposé aux rayons ultraviolets ou sous l'influence d'une température élevée.

Méthodes de prévention

Au Moyen Âge, la maladie n'était pas considérée comme dangereuse et les médecins n'étaient pas en mesure d'établir un lien entre les pathologies du fœtus et de la rubéole. Seulement au milieu du vingtième siècle a inventé une panacée.

Les vaccinations contre la rubéole sont des événements obligatoires inclus dans le calendrier de vaccination.

Il est nécessaire que le corps développe une immunité contre l'agent pathogène. La préparation vaccinale contient un complexe de microorganismes vivants atténués du virus de la rubéole, des oreillons et de la rougeole. Il est administré aux enfants tous les ans et à l'âge de 6 ans (les filles supplémentaires ont 13 ans).

Les adultes doivent également être vaccinés. Avec l'âge, il devient de plus en plus difficile de transmettre le virus, le risque de complications est élevé. L'effet des mesures préventives dure 15-20 ans.

Une bonne hygiène des mains et la manipulation des jouets sont nécessaires pour prévenir l’infection.

Description de la maladie

La rubéole est de deux types:

Le premier type survient lorsque le fœtus est infecté dans l'utérus. Le virus est transmis au bébé par la mère malade à travers le placenta. L’infection dans la première moitié de la grossesse entraîne souvent un développement anormal des organes du bébé.

La rubéole acquise se produit lorsque l’infection se produit dans des endroits surpeuplés.

Si un enfant a une maladie congénitale, il sera porteur du virus pendant 1-2 ans après la naissance.

Voie d'infection

La rubéole est-elle contagieuse? Oui beaucoup Lors du contact du porteur avec des enfants en bonne santé, le risque de contracter la maladie est de 90%. L'infection est transmise par la voie aérienne, par contact ou par voie intra-utérine environnante. En pénétrant dans les muqueuses, le virus répand le liquide lymphatique dans tout le corps. Pendant cette période, l'enfant est déjà contagieux. Un bébé infecté a mal à la tête et une faiblesse. Après 1-2 jours, une éruption cutanée rouge apparaît et les ganglions lymphatiques sont élargis.

Les enfants qui éternuent, toussent ou à travers des jouets peuvent contracter la rubéole s’ils se laissent tomber la bouche l’une après l’autre.

L'agent responsable de la maladie tolère les basses températures. Par conséquent, en automne-hiver, la probabilité de contracter cette maladie est la plus élevée. Ill après la récupération obtient l'immunité pour la vie. Il ne peut plus tomber malade.

La maladie est plus facilement tolérée à l’âge de 6 mois et jusqu’à sept ans. Chez un adulte, les symptômes sont sévères et des complications peuvent survenir. Mais à l'âge adulte, ils sont moins communs. L’évolution la plus sévère est observée chez les enfants infectés dans l’estomac de la mère.

Évolution de la maladie

Le lieu et l'heure de l'infection sont difficiles à établir. Les symptômes de la maladie n'apparaissent que 2 à 3 semaines après l'entrée du virus dans l'organisme. C'est une période d'incubation. L'absence de symptômes ne révèle pas la maladie et n'arrête pas la propagation. Un homme, ne sachant pas qu'il est malade, est dangereux pour les autres.

Une fois à l'intérieur, l'infection par les muqueuses se déplace vers les ganglions lymphatiques et s'y accumule, provoquant leur augmentation. Ensuite, il entre dans la circulation sanguine et y reste jusqu’à sa guérison complète.

La période contagieuse dure de 7 jours à un mois. Les symptômes précédents de la rubéole chez les adultes apparaissent au cours de la première semaine. Ils peuvent être confondus avec la grippe ou un rhume. Ceux-ci comprennent:

  • la faiblesse;
  • nez qui coule;
  • mal de tête;
  • courbatures;
  • haute température;
  • toux et maux de gorge;
  • inflammation de la membrane muqueuse des yeux;
  • ganglions lymphatiques enflés.

Seuls les adultes et les enfants dont le système immunitaire est affaibli sont sensibles aux affections. Les enfants d'âge préscolaire en bonne santé ne présentent aucun symptôme. Les précurseurs de la rubéole durent environ une semaine, puis de petites éruptions rouges apparaissent, indiquant la présence d’une infection dans le sang.

En raison de la forte réaction du système immunitaire, les éruptions cutanées sont prononcées chez les enfants malades jusqu'à 10 ans. Après douze ans, les éruptions cutanées n'apparaissent généralement pas.

De petits boutons écarlates apparaissent d'abord sur le visage, puis sur la tête, et descendent vers la poitrine, le dos, les bras et les jambes. Sur les pieds et les paumes, ils ne sont pas observés. Chez les adultes, ils peuvent se connecter, chez les enfants - rarement. En cas de complications, l'apparence des plaies peut changer, accompagnée de démangeaisons.

Après 3-4 jours, l'éruption disparaît sans laisser de marques ni de cicatrices. La température corporelle revient à la normale, les symptômes disparaissent.

Symptômes et complications chez l'adulte

Chez les enfants, le cours de la maladie se passe sans à-coups, sans changement de température ni des signes précédents. Les personnes âgées, les adultes et les lycéens traversent une période difficile. Ils ont les manifestations suivantes:

  • changer la taille du foie et de la rate;
  • augmentation significative de la température;
  • dommages articulaires;
  • l'apparition de petites plaies dans la bouche.

L'inflammation des ganglions lymphatiques occipitaux et cervicaux peut être observée au cours de la période de rééducation, passant à la forme chronique. Pour les femmes en position de défaite par le virus donne une complication à certaines périodes. Au cours du premier trimestre, le développement du système nerveux central, des organes de la vision et du cœur du fœtus est perturbé. Les organes de l'ouïe sont également touchés.

Il y a quelques années, les jeunes femmes n'étaient pas vaccinées. Cela a conduit à des cas fréquents d'accouchement avec une perte auditive. Maintenant, sachant comment se transmet la rubéole à l'intérieur de l'utérus, il est nécessaire de vacciner toutes les filles qui envisagent d'avoir un bébé.

La rubéole sévère peut contribuer au développement de certaines maladies:

  • otite moyenne catarrhale;
  • une pneumonie;
  • asthme bronchique;
  • arthrose;
  • inflammation aiguë des ganglions lymphatiques;
  • maladies des organes de vision;
  • encéphalite.

En cas de complications, le patient est hospitalisé. Là, il sera examiné et prescrit le traitement nécessaire.

S'il y a suspicion d'encéphalite cérébrale, il est urgent d'agir. Les conséquences de cette pathologie sont très dangereuses. Les dommages au cerveau entraînent une méningite, des troubles mentaux, des troubles du système vital, de l’ouïe, de la vision et la mort.

Les médicaments immunostimulants et immunomodulateurs sont utilisés pour restaurer les forces immunitaires du patient.

Développement de l'immunité

Le deuxième jour après l’apparition de taches caractéristiques, le système immunitaire commence à produire des anticorps. Leur nombre augmente constamment. Chez une personne vaccinée, la même chose se produit. Par conséquent, il est important de se faire vacciner contre la rubéole avant de planifier une grossesse. Les agents du sang de la mère protégeront le fœtus en prévenant les troubles du développement.

Les anticorps se forment dans le sang pendant trois mois et, une fois rétablis, restent définitivement dans le corps, luttant contre des infections répétées.

Traitement de l'infection virale

Un diagnostic précis ne peut être posé qu’après une prise de sang, d’urine et d’échantillons de salive. Les symptômes de la rubéole sont similaires à ceux de la scarlatine ou de la rougeole. L'examen primaire pour la prise en charge thérapeutique ne suffira pas.

La rubéole chez les enfants, survenant sans complications, ne nécessite pas de placement à l'hôpital. Il est important de respecter le repos au lit, de manger des légumes et des fruits, de boire beaucoup et de ne pas trop travailler. Pendant la période de maladie, le contact avec d’autres personnes devrait être exclu.

Pour éviter les démangeaisons causées par les éruptions cutanées, prenez un bain avec une solution faible de manganèse ou des infusions d'herbes:

Vous ne pouvez pas permettre de gratter les plaies, il y a un risque d'attacher une infection bactérienne sur le fond des forces de protection réduites.

Un traitement spécial pour cette maladie infantile n'a pas encore été inventé, aussi le traitement est-il réduit au soulagement des symptômes et au soulagement de la maladie. À mesure que la température augmente, des agents antipyrétiques sont utilisés, avec œdème des muqueuses - antihistaminiques. Dans les formes sévères, les médicaments antiviraux et immunostimulants sont prescrits aux enfants et les corticostéroïdes hormonaux aux adultes.

Afin de ne pas infecter l'environnement, il est souhaitable d'isoler le patient dans une pièce séparée et de minimiser les contacts. L'agent causal de la maladie se propage très rapidement. Quand quelqu'un de la maison est malade, vous devez constamment aérer la pièce.

Le respect d'un régime approprié accélérera le processus de guérison. Pas besoin de surcharger le tractus gastro-intestinal avec des aliments gras lourds. Le corps a besoin de force pour combattre la maladie. Il est nécessaire de réduire les portions en divisant la quantité de nourriture en cinq à six réceptions.

Si l'on soupçonne qu'une femme enceinte au cours du premier trimestre a été en contact avec la patiente, il s'agit d'une indication d'interruption chirurgicale. Dans les premières semaines, le risque de pathologies développementales est de 60%. Lors de l'infection de la future mère au cours des dernières périodes, la probabilité d'occurrence de défauts est plus faible. Mais ils ne peuvent pas être complètement exclus. Il y a des cas de fausses couches et la naissance d'un foetus mort.

Conclusion

Vous ne devez en aucun cas vous soigner vous-même et écouter les conseils de vos amis et de votre famille. La prise de certains médicaments provoque des lésions hépatiques et la libération de toxines qui affectent les cellules des organes internes et du cerveau.

Seul un médecin généraliste ou un pédiatre, après avoir étudié les tests biochimiques et observé les antécédents, pourra poser un diagnostic précis et choisir un traitement.

Afin d'éviter le risque de maladie, il est nécessaire de bien se nourrir en surveillant le mode de vie. À l'automne et au printemps devrait prendre des complexes de vitamines. Il est nécessaire d’exclure les aliments et les boissons nocifs, de faire du sport, de marcher davantage en plein air.

La rubéole chez les enfants: causes, symptômes, traitement et prévention

La rubéole est une maladie infectieuse de la genèse virale, qui a un très haut niveau de contagiosité, c'est-à-dire infectieux. Ses principaux signes sont l’apparition d’éléments typiques de la rubéole sur la peau, des symptômes de toxicité corporelle modérée, une modification de la composition du sang et une augmentation des ganglions lymphatiques régionaux.

Voies de transmission de la rubéole

Il existe de telles formes de rubéole:

  • acquis - lorsqu'un enfant en bonne santé est infecté par le patient;
  • congénital - avec elle, l'enfant malade reçoit le virus intra-utérin de la mère et le libère 12 à 24 mois après la naissance.

La rubéole chez les enfants peut survenir à la fois sous forme bénigne et avec des complications, souvent de nature neurologique (encéphalite à rubéole, arthrite, méningite, pneumonie, etc.). La maladie est assez commune, ses épidémies sont enregistrées tous les 4-5 ans chez les groupes d’enfants et d’adultes. En outre, il est caractérisé par la saisonnalité, et le pic d'activité tombe en hiver. Le corps des enfants est très sensible au virus de la rubéole, en particulier de 1 à 7-10 ans. Les nourrissons jusqu'à 12 mois ont une immunité innée. Ceux qui ont déjà eu cette maladie ont une forte immunité pour le reste de leur vie.

L'infection rubéoleuse survient chez une personne malade qui est à l'origine d'une infection virale.

La maladie se transmet de la manière suivante:

  • aéroporté (embrasser, parler);
  • voie d’infection verticale (transplacentaire) - de la mère malade au fœtus;
  • contact - lors de l'utilisation de jouets courants, d'articles d'hygiène personnelle.

Au total, le patient est contagieux pour les autres pendant 21 à 28 jours.

Fais attention: Il faut garder à l’esprit qu’une personne atteinte de rubéole est contagieuse, à la fois pendant la période d’incubation - 7 à 10 jours avant l’éruption cutanée et après le début des symptômes - environ 3 semaines de plus.

Les porteurs de maladies peuvent également être porteurs de la maladie, qui ne présente aucun signe de maladie et est en bonne santé.

Important: cette maladie présente un danger particulier pendant la grossesse au cours du premier trimestre. La rubéole chez le foetus au cours de cette période provoque de graves malformations congénitales, jusqu'à sa mort

Pathogenèse

La rubéole pénètre dans un corps sain par pénétration à travers les voies respiratoires et les muqueuses. De manière hématogène, le virus se propage et pénètre dans le système lymphatique, où il se multiplie dans les ganglions lymphatiques pendant environ 7 jours. Cliniquement, cela se manifeste par une adénopathie - une augmentation marquée de la taille des ganglions eux-mêmes. Des phénomènes catarrhales peuvent également être observés - rhinite, mal de gorge, toux sèche non productive, larmoiement. Sur le fond de subfebrile l'éruption commence à apparaître, qui a l'apparence de petites taches de couleur rouge-ovale ou ronde. Dans l'enfance, cette maladie est beaucoup plus facile qu'à l'âge adulte.

Fais attention: dans les études de laboratoire sur le frottis sanguin et nasopharyngé, le virus peut être détecté même 8 jours avant l'apparition de l'éruption cutanée. Après l'éruption, le virus est confirmé de manière diagnostique par son isolement de l'analyse des matières fécales ou de l'urine.

Causes de la maladie

La rubéole est un virus à ARN du genre Rubivirus, qui appartient à la famille des Togaviridae. Les particules de virus contenant de l'ARN pathogène ont de très petites tailles - 60 à 70 nm. L'agent pathogène de la rubéole meurt à une température supérieure à 56 ° C pendant 60 minutes, mais il peut vivre à l'état congelé pendant de nombreuses années. Sur les muqueuses ou la peau endommagée, le virus commence à se multiplier rapidement dans des conditions favorables. Il s'accumule dans les ganglions lymphatiques, se propage par le sang à tous les organes et systèmes et finit par se déposer dans la peau.

Rubéole: symptômes

La rubéole chez les enfants est beaucoup plus facile que chez les adultes. La maladie se déroule en 4 étapes:

  • période d'incubation - prend en moyenne 7 à 21 jours;
  • période de phénomènes catarrhal - quand on n'observe pas souvent de symptômes prononcés de la rubéole, mais qu'il peut y avoir un nez qui coule, une rougeur de la montagne, des ganglions lymphatiques hypertrophiés (cette période ne dure que 1 à 3 jours);
  • la hauteur de la maladie - À ce stade, des éruptions cutanées et des éruptions cutanées (petites, roses ou rouges, aux bords nets et uniformes) commencent à apparaître. Dans certains cas, elles peuvent se confondre, ce qui est souvent le cas chez les enfants.
  • période de récupération (récupération).

Il est nécessaire de clarifier séparément le lieu et le type d'éruption cutanée de la rubéole, car ce sont ses signes caractéristiques.

Lors de la différenciation des maladies, faites attention aux points suivants:

  • avec la rubéole, les éruptions cutanées se situent au niveau du dos, du visage, des fesses, du cou, du cuir chevelu, du fléchisseur interne des genoux et des coudes, derrière les oreilles;
  • avec la rubéole, pas d'éruption cutanée sur les pieds et les paumes;
  • l'éruption a la forme d'éléments ronds d'un diamètre allant jusqu'à 5 mm;
  • le corps devient couvert d'une éruption cutanée dans les 24 heures;
  • les éléments de la muqueuse buccale ne sont pas exclus;
  • 3-5 jours après le début, l'éruption disparaît et ne laisse aucune trace sur la peau;
  • peeling ou pigmentation après la rubéole ne reste pas.

À l'examen, le médecin constate une augmentation du nombre de ganglions lymphatiques de ces groupes: cervicaux moyen, occipital et cervical postérieur. Leur taille est approximativement comme un gros pois, et ils le restent même lorsque l'éruption disparaît.

L'état général de l'enfant est légèrement perturbé, les parents peuvent observer une léthargie et une indisposition. La température corporelle ne dépasse généralement pas 38 ° C et reste à 37-37,5 ° C. Les enfants plus âgés atteints de rubéole se plaignent de douleurs aux articulations, de muscles, de maux de tête. Parallèlement à une éruption cutanée, une conjonctivite bénigne, une rhinite et une toux peuvent se développer. Le plus souvent, lors de l'examen de la cavité buccale, les amygdales sont friables et une éruption cutanée sur la membrane muqueuse du palais mou (taches rose pâle).

Fais attention: dans certains cas, les symptômes de la rubéole éliminés apparaissent lorsque les symptômes de la maladie sont très faibles. Dans ce cas, le diagnostic de laboratoire aidera à poser le bon diagnostic.

Diagnostics

Il est parfois difficile de confirmer le diagnostic de rubéole. Dans certains cas, il est confondu avec la scarlatine ou la rougeole. C'est pourquoi il est important de consulter un médecin qui procédera à un examen objectif. Si un pédiatre ou une maladie infectieuse doute de l'exactitude du diagnostic, des tests supplémentaires sont définis.

L'examen rubéoleux comprend les éléments suivants:

  1. Inspection. Le médecin remarquera une éruption rubéoleuse caractéristique sur la peau de l'enfant, qui se propage presque simultanément dans tout le corps, des ganglions lymphatiques hypertrophiés et des phénomènes catarrhales.
  2. Tests de laboratoire:
  • Analyse d'urine Il a un grand nombre de leucocytes.
  • Test sanguin Lorsque la rubéole est observée, on observe une élévation de la RSE, des taux de monocytes et de leucocytes, parfois l’apparition de plasmocytes.
  • Immunoassay. Sa tâche est de déterminer le stade de la rubéole et la présence d’anticorps dans le sang.

Important: Les médecins prescrivent des tests supplémentaires pour différencier la rubéole de l’exanthème à entérovirus, de la rougeole et des allergies aux médicaments.

Complications de la rubéole

En fait, les complications de la rubéole sont assez rares et surviennent généralement chez les enfants immunodéprimés.

Parmi les manifestations possibles distinguent de telles pathologies:

La cause des complications est la rubéole grave, l’absence de traitement, le non-respect des prescriptions médicales, l’ajout d’une infection secondaire de nature bactérienne dans le contexte d’une immunité réduite.

Distinguer séparément les complications de la rubéole pendant la grossesse. La maladie affecte principalement le fœtus, provoquant diverses malformations parfois incompatibles avec la vie. Le corps de la mère ne souffre pas, mais le virus surmonte la barrière placentaire et provoque un avortement spontané, des malformations foetales.

Traitement de la rubéole chez les enfants

Le traitement de la rubéole est symptomatique, car le cas spécifique n'existe pas. Si aucune augmentation critique de la température corporelle n'est observée, l'hospitalisation n'est pas nécessaire et le patient est soigné à domicile avec l'autorisation du médecin mais est soumis au repos.

Le traitement de la rubéole comprend:

  • antibiotiques lors de la fixation d'une infection bactérienne secondaire;
  • complexes de vitamines et de minéraux pour maintenir le corps pendant la maladie;
  • les antihistaminiques sont prescrits si les éruptions cutanées, les démangeaisons et le syndrome douloureux sont fortement prononcés;
  • avec la conjonctivite appliquer l'albumine;
  • la physiothérapie sous forme de UHF et de chaleur sèche est prescrite en cas de ganglions lymphatiques douloureux et élargis;
  • Il est important de limiter autant que possible la vision de l’enfant, c’est-à-dire de minimiser la présence devant le moniteur, de regarder la télévision, de jouer à des jeux sur ordinateur, de lire;
  • antipyrétique n'est nécessaire que si la température atteint 38 ° C, ce qui est extrêmement rare avec la rubéole;
  • pour les douleurs dans la gorge, des sprays topiques sont utilisés;
  • le nez bouché est traité avec des lavages avec une solution saline et des gouttes nasales;
  • La phytothérapie n'est recommandée qu'avec l'autorisation d'un médecin (framboise à température ambiante, églantine et calendula pour un effet de renforcement général, etc.).

Le traitement de la rubéole congénitale chez l'enfant implique l'utilisation d'agents étiotropes sous la forme d'interféron recombinant. Quand il est prescrit habituellement Re-aferon, Viferon. Si la méningo-encéphalite se développe en parallèle, les hormones corticostéroïdes sont également indiquées. L'interféron a un puissant effet antiviral et active l'immunité réduite. Au niveau cellulaire, il augmente la phagocytose des macrophages qui combattent avec succès le virus. La rubéole étant une pathologie virale systémique, elle nécessite la nomination d'interféron par voie orale et parentérale jusqu'à 3 fois par jour. Cela est dû au fait que ces médicaments pénètrent dans l'organisme au niveau des tissus, puis se désactivent rapidement.

Prévention de la rubéole

La prévention principale de cette maladie est la vaccination. Cela vaut certainement la peine d’être traité non seulement par les enfants, mais également par les femmes qui ont atteint l’âge de procréer mais qui n’ont pas eu la rubéole auparavant. Surtout s'ils envisagent une grossesse dans un proche avenir. Pour prévenir la propagation du virus, l'enfant atteint de rubéole doit être isolé jusqu'à 7 jours après l'apparition d'une éruption cutanée. La quarantaine dans l'équipe des enfants, qui a rendu visite à un enfant malade, n'entreprend rien. Dans le même temps, il est nécessaire de protéger le contact du patient avec les femmes enceintes.

La vaccination antirubéoleuse est effectuée pour tous les enfants selon le calendrier de vaccination. Il est administré par injection intramusculaire ou sous-cutanée. La vaccination en 15-20 jours forme une forte immunité chez l'enfant, qui reste actif pendant plus de 20 ans.

Obtenez plus d'informations sur les symptômes, les méthodes de diagnostic et le traitement de la rubéole, vous pouvez en regardant cette vidéo:

Julia Viktorova, obstétricienne-gynécologue

7,313 vues totales, 1 vues aujourd'hui