L'herpès pendant la grossesse - le dangereux et comment traiter

L'herpès est une infection chronique répandue. L'herpès pendant la grossesse est dangereux si l'infection est survenue après la conception. Une infection de la femme ou des rechutes répétées de la maladie apparaissent sur le fond d'une immunité réduite. Qu'est-ce qu'un herpès dangereux pour une femme enceinte? Et comment traiter les éruptions cutanées pendant la grossesse?

Herpès pendant la grossesse: types et caractéristiques du virus

L'agent causal de l'herpès est un virus. De par sa nature, il s'agit d'un parasite intracellulaire qui nécessite des cellules du corps humain pour sa reproduction. Il existe plusieurs types d'infection herpétique auxquels une personne est susceptible. Parmi ceux-ci, les plus courants sont les virus de l'herpès simplex et la varicelle. Les moins connus sont les virus Epstein-Barr, le cytomégalovirus, les pseudorasn.

L'infection par le virus de l'herpès peut provoquer une réaction violente. Il peut également être asymptomatique. La nature de la réaction (aiguë ou imperceptible) dépend de l'immunité humaine. Une forte immunité prend rapidement le contrôle du virus envahissant et limite sa reproduction (rappelez-vous que l'herpèsvirus est un parasite intracellulaire qui envahit le corps humain à des fins de reproduction). Avec une forte immunité, les symptômes visibles de l'infection peuvent ne pas apparaître ou apparaître faiblement (sous la forme de petites éruptions cutanées sans fièvre et malaise général).

Avec un système immunitaire faible pendant longtemps, la réponse immunitaire se forme. Le processus de reconnaissance du virus et la production d’anticorps pour le combattre prennent plusieurs jours. Pendant ce temps, l'herpès a le temps de se propager et de former une éruption cutanée étendue sur la peau. Après un certain temps, le corps prend le contrôle du virus et limite sa reproduction, l’apparition de nouvelles éruptions cutanées. La phase de guérison et de guérison de la plaie commence.

Infection primaire d'herpès

La réaction la plus aiguë est causée par une primo-infection à immunité réduite. Dans ce cas, formé:

  • forte fièvre;
  • intoxication générale et malaise;
  • poches rondes d'éruption cloquante qui démangent et fait mal en même temps.

Après 2-3 heures après l'éruption, les bulles éclatent, les bulles voisines se fondent en une plaie commune et se recouvrent d'une croûte. Après 3-4 jours supplémentaires, la croûte sèche, une nouvelle peau se forme sous cette croûte. D'autres éruptions cutanées cessent. Un tel développement de la maladie suggère que le système immunitaire a réagi et que la reproduction du virus est contrôlée.

Avec une réponse immunitaire insuffisante, la plaie ne guérit pas. Sous la sueur suintante de la croûte (exsudat), l’éruption se propage à d’autres zones de la peau.

Manifestation secondaire de l'infection

Les manifestations secondaires de l'infection ne sont pas aussi vives que les premières. Ils s'appellent des rechutes. Les infections secondaires se forment dans le contexte d’une baisse temporaire de l’immunité en présence d’une infection virale chronique (chaque personne qui a contracté l’herpès devient porteuse du virus tout au long de sa vie).

Le parasite intracellulaire se dépose dans les cellules de la moelle épinière (neurocytes) et est stocké sous une forme inactive (dormante, latente). Forte immunité - la contrôle et ne permet pas la réactivation. L'immunité réduite n'est pas capable de contrôler le virus. Il "se réveille" et se reproduit activement. Sur la peau d'une personne nouvellement formée des taches rondes d'éruption vésiculeuse

Les récidives d'herpès se forment avec une diminution de l'immunité (pendant le froid, l'inflammation d'autres organes, l'intoxication, la grossesse, la menstruation, etc.). Certaines personnes avec tous les rhumes - sur la lèvre apparaissent des cloques qui démangent. Et chez les femmes, l'herpès «se réveille» souvent pendant les règles ou la grossesse.

Infection par le virus pendant la grossesse: bonne ou mauvaise?

L'herpès chez les femmes enceintes est dangereux pour l'enfant lors de l'infection initiale. Au premier contact avec l'infection dans le corps de la mère, il n'y a toujours pas de corps immunitaire pour la contrôler, donc l'herpès pénètre à travers la barrière placentaire dans le sang du fœtus. La probabilité que le virus pénètre dans le sang fœtal lors de l'infection initiale d'une femme pendant la grossesse est de 60%.

L'activation secondaire du virus se produit en présence d'anticorps. Par conséquent, les manifestations secondaires de l'infection ne sont pas si étendues et moins dangereuses pour le développement du fœtus. La protection immunitaire agit plus rapidement et protège plus efficacement le foetus de l'infection. Lors d'une rechute, la probabilité d'infection du fœtus est de 5%.

De plus, le vecteur du virus et la présence d’anticorps dans le sang de la mère offrent au nourrisson une protection contre l’infection au cours des premiers mois de sa vie. À partir du sang maternel, les organes immunitaires sont transférés dans le sang de bébé. Ainsi, au début de sa vie, le bébé est protégé contre l’infection. Une fois infecté, il tolère facilement la maladie et forme avec succès son propre système immunitaire pour lutter contre le virus.

Herpès pendant la grossesse: localisation des lésions

La localisation de l'herpès éruption cutanée (le lieu de son apparition) est déterminée par le type de virus:

  • Herpès simplex pendant la grossesse - se présente sous la forme d'éruptions cutanées arrondies sur la peau du visage ou autour des organes génitaux. Si l'éruption cutanée est située sur le visage, il s'agit d'un virus du premier type ou HSV-1. Si l'éruption est localisée autour de l'anus et des organes génitaux, il s'agit d'un virus du second type ou HSV-2. Le premier type d'herpès s'appelle labial ou oral. Et le deuxième - génital ou sexuel. L'herpès génital pendant la grossesse crée la possibilité d'infecter un enfant à la fois pendant la grossesse et pendant l'accouchement.
  • Le zona pendant la grossesse provoque des éruptions cutanées étendues sur tout le corps - plus souvent sur les côtés du corps, moins souvent - autour des hanches et des jambes, ou des avant-bras et des mains. Dans l'infection initiale, le zona est une varicelle connue. Avec des rechutes répétées - zona.
  • Cytomégalovirus pendant la grossesse - ne provoque pas d’éruption cutanée. Son apparition est accompagnée de fièvre et de symptômes d'infection par le froid (grippe). Le diagnostic est posé par des analyses de sang effectuées en laboratoire.
  • Le virus d'Epstein-Barr agit également sans éruption cutanée. Il forme une mononucléose infectieuse.

Et maintenant - plus en détail sur la localisation des éruptions cutanées d'herpès dans divers types d'infection d'herpès.

Éruption cutanée sur le visage

Plus souvent que d'autres herpès pendant la grossesse se manifeste sur le visage d'une femme. C'est la bouche ou l'herpès labial. Pendant la grossesse, il peut également former une éruption cutanée sur les épaules, le cou et le décolleté.

La fréquence des éruptions cutanées sur le visage en raison de l'infection généralisée. Le type labial d'herpès a infecté 95% de la population des pays développés. La plupart des femmes contractent l’infection dès l’enfance. 95% des femmes enceintes sont donc porteuses.

virus. La récurrence de l'herpès pendant la grossesse est favorisée par une diminution physiologique de l'immunité, qui se forme pendant la grossesse pour diverses raisons (voir ci-dessous).

Souvent, le virus présente des éruptions cutanées «préférées» (avec des rechutes, des bulles apparaissent sur les mêmes zones de peau «traditionnelles»). Par exemple, l'herpès facial sur les lèvres pendant la grossesse apparaît sur le bord extérieur des lèvres, dans les coins de la bouche ou à l'intérieur de la bouche - sur la membrane muqueuse. Il peut également apparaître sous le nez, sur les joues ou sur la cornée de l'œil (l'herpès ophtalmique est l'une des complications les plus graves de l'infection). Il provoque également une gêne de l'herpès sous le nez. Pendant la grossesse, il se produit souvent sur fond de rhume et d'écoulement nasal.

Éruption cutanée autour des organes génitaux

Les éruptions cutanées dans la région génitale sont moins fréquentes que dans les zones ouvertes du corps. Une telle éruption est le résultat du virus de l'herpès du second type (génital). L’infection par ce virus se produit lors d’un rapport sexuel, c’est une infection sexuellement transmissible.

L'infection à HSV-2 n'est pas si courante. Seulement 20% de la population est infectée par ce type d'herpès. Par conséquent, pour la plupart des femmes enceintes, l'herpès génital pendant la grossesse constitue un danger grave (en raison de l'absence d'anticorps contre ce type d'infection).

Une éruption cutanée étendue sur tout le corps et la varicelle

La varicelle, connue de tous, est le troisième type d’infection à herpès ou virus Zoster. Cette maladie est répandue, beaucoup de femmes ont eu la varicelle dans leur enfance. Par conséquent, le virus ne représente pas un danger pour leur enfant utérin (dans le sang d'une femme, il existe des organes immunitaires qui combattent le virus de la varicelle).

Si l’histoire de la femme ne contient pas de varicelle, elle peut en être infectée pendant la grossesse. En cas d'infection primaire au cours d'un trimestre, la probabilité de pathologie est de 5%. Dans les trimestres suivants, la probabilité de pathologies devient encore plus petite. Par conséquent, en règle générale, la varicelle ou le zona ne nuit pas au fœtus dans l’utérus.

La rechute de varicelle se forme principalement chez les personnes âgées. Avec une immunité très faible - il peut apparaître chez une femme enceinte. C'est ce qu'on appelle le zona (il a la forme d'un zona étendu autour du corps ou autour des épaules, des hanches).

Lorsque la varicelle est récurrente, la localisation des lésions est déterminée par la sortie des terminaisons nerveuses à la surface de la peau. Par conséquent, l'herpès post-vent chez les femmes enceintes est toujours important et très douloureux.

Quel est l'herpès dangereux pendant la grossesse: complications et pathologies

Pour un enfant en développement dans l'utérus, la primo-infection par le virus de l'herpès pendant la grossesse est dangereuse. Qu'est-ce qu'un herpès dangereux pendant la grossesse pour un enfant? Nous énumérons les pathologies qui peuvent se former lorsqu'un foetus est infecté par la barrière placentaire:

  • L'herpès en début de grossesse constitue dans 30% des cas une fausse couche. L'échec d'une fausse couche est possible (avortement raté - lorsque le fœtus meurt dans l'utérus, mais que la fausse couche ne se produit pas).
  • Si la grossesse est préservée, le développement du fœtus peut présenter des défauts (troubles de la formation du cerveau et du système nerveux - paralysie cérébrale, épilepsie, cécité et surdité, malformations cardiaques, anomalies physiques).
  • Dans le pire des cas, l’herpès primaire chez une femme enceinte du trimestre 3 peut entraîner la mort utérine et la naissance d’un enfant décédé ou la mort subite d’un bébé après la naissance (70% des enfants infectés meurent). Au mieux, l'infection primaire provoque une naissance prématurée (ils finissent avec 50% des infections au 3ème trimestre).

Le plus grand danger est l'herpès génital pendant la grossesse lors du premier contact avec ce type de virus. Au cours de l'infection initiale au cours des 1er et 2e trimestres de la grossesse (de 1 à 6 mois), l'infection par l'herpès génital est un indicateur d'avortement.

L'herpès génital pendant la grossesse est moins dangereux si la mère est porteuse. Dans ce cas, la probabilité d'infection pendant la grossesse ne dépasse pas 7%. Le plus grand danger d'infection apparaît plus tard - pendant l'accouchement. Par conséquent, la récurrence de l'herpès génital pendant la grossesse est un signe d'accouchement par césarienne.

Quel est le risque d'infecter un enfant avec l'herpès génital pendant le travail?

  • Chez 45% des enfants, des lésions de la peau et de la cornée se forment.
  • 35% - maladies du système nerveux central avec décès ultérieur.

Immunité réduite

La rechute ou la réactivation d'une infection herpétique survient toujours au cours d'une immunosuppression. Pendant la grossesse, l’affaiblissement des réactions immunitaires est appelé physiologique et est considéré comme normal. Il est formé pour les raisons suivantes:

  • L'immunité diminue avec l'introduction d'un ovule fécondé dans la muqueuse utérine - afin d'éviter un rejet de l'organisme «étranger».
  • L'immunité réduite aux 2e et 3e trimestres est due au manque de vitamines qui sont activement dépensées pendant le développement du fœtus.

Traitement de l'herpès pendant la grossesse

Aujourd'hui, il n'y a pas de médicament universel qui permettrait de sauver définitivement une femme des éruptions cutanées. Pour la santé d'une femme enceinte et de son enfant, il vaut mieux être porteur du virus et avoir un petit titre en anticorps lors du test sanguin. Et pour cela, il est nécessaire de maintenir l'immunité à un niveau élevé. Mais si l’infection se produisait toujours?

Traitement de l'herpès chez les femmes enceintes en utilisant des médicaments éprouvés action antivirale. Ils aident le système immunitaire à contrôler le virus et réduisent les risques de transmission au virus utérin.

De plus, le fœtus est surveillé. Avec le développement de défauts évidents, il est recommandé à la femme de mettre fin à la grossesse. À l'avenir, pour pouvoir porter un enfant en bonne santé, il est nécessaire de réaliser un traitement antiviral avant la grossesse (afin de réduire l'activité du virus, ce qui entraînera une diminution du titre en anticorps).

Herpès pendant la grossesse: médicaments pour le traitement de l'infection

Nous donnons les caractéristiques des médicaments les plus connus pouvant traiter l'herpès chez la femme enceinte.

Acyclovir

L'acyclovir est un médicament à base de plantes spécifique. Une fois ingéré, il arrête la reproduction des virus (réplication de l'ADN viral) sans endommager les cellules humaines.

L'acyclovir surmonte facilement la barrière placentaire et pénètre dans le sang du fœtus et le lait maternel. Si nécessaire, il est utilisé chez la femme enceinte ou allaitante, mais son utilisation pendant la grossesse n’a pas été complètement étudiée. Lors du traitement des femmes enceintes, la préférence est donnée aux agents externes (pommades). Le traitement interne n'est prescrit que pour la primo-infection ou une rechute étendue.

Sur la base de l'acyclovir produit un grand nombre de préparations pharmaceutiques. En voici quelques-unes: comprimés - Gerpevir, Zovirax, Vivorax, crème et pommade - Acic, Herperax, Zovirax. Avec un traitement à long terme, les virus herpétiques forment une résistance à l'action de l'acyclovir. Par conséquent, les médicaments à base de celui-ci ne sont efficaces que lors de la première application.

Panavir

Le panavir est une préparation d'origine végétale (à base d'extrait de plantes solanacées). Son utilisation est autorisée aux 2 et 3 trimestres de la grossesse en cas d'exacerbation ou de primo-infection. Le médicament est efficace contre l'herpès simple et le cytomégalovirus. Disponible sous forme de suppositoires et de gel.

Acyclovir générique

Famvir est l’un des médicaments les plus efficaces en ce qui concerne l’acyclovir. Son admissibilité pour les femmes enceintes n’a pas été prouvée. Par conséquent, Famvir n’est utilisé que lorsque la vie menace la mère ou le fœtus en développement.

Interdit d'accepter des femmes enceintes - Ganciclovir, Foscarnet.

Stimulants d'immunité

Les stimulants de l’immunité augmentent les réponses immunitaires et accélèrent la production d’anticorps dans le corps de la femme. Les suppositoires rectaux Viferon et leur analogue sont Genferon. Après 14 semaines, leur utilisation est autorisée pendant la grossesse, tant pour le traitement que pour la prévention des rechutes. Les recommandations pour le traitement de Viferon au cours du premier trimestre ne sont pas disponibles (la base de données n'est pas suffisante pour confirmer l'innocuité du médicament).

Avis de traitement

Svetlana K., Nijni Novgorod Eruption pendant la grossesse - le médecin a prescrit Panavir. Inquiet du traitement, l'éruption cutanée passe, mais lentement.

Karina, Aktobe J'ai une éruption cutanée sur la lèvre, terme B - 14 semaines. Le médecin a prescrit aux suppositoires rectaux Viferon, a déclaré que l'éruption cutanée n'était pas étendue, un tel traitement serait suffisant.

Alina K., Moscou Mon herpès apparaît toujours pendant la maladie. Avant l'éruption commence à démanger et mal à un endroit sur la lèvre. Si le froid est fort, d'autres bulles apparaissent à côté de la lèvre. Traiter au moment de l'éruption n'a que peu d'effet, presque rien n'y fait. Mais si vous prenez des stimulants d'immunité à l'avance, une éruption cutanée apparaît moins souvent. J'ai mis des bougies Viferon à l'automne et les deux premiers mois de l'hiver n'étaient pas malades.

Toutes les informations sont fournies à titre informatif uniquement. Et n'est pas une instruction pour l'auto-traitement. Si vous ne vous sentez pas bien, contactez votre médecin.

Herpès chez la femme enceinte

Herpès - une infection virale caractérisée par des éruptions cutanées de cloques groupées sur la peau et les muqueuses. Les principales lésions sont les lèvres, les muqueuses de la bouche, la langue, les yeux et les organes génitaux externes. Il existe deux types de virus de l'herpès simplex humain: le virus labial (type un) et le virus génital (type deux). Le virus de l’herpès, quel que soit son type, peut être asymptomatique. Actuellement, l’infection par le virus de l’herpès de la population de la planète dépasse 75%. Tout type de virus de l'herpès n'est pas traitable. Cependant, la thérapie antivirale supprime efficacement le virus dans le corps, empêchant ainsi la manifestation de ses symptômes.

Le mécanisme d'infection par le virus de l'herpès

Tout type d'infection par le virus de l'herpès simplex survient par contact direct avec une personne infectée. Dans le cas d'herpès latent, une personne peut ne pas être au courant de l'existence d'un virus dans le corps. L'infection par l'herpès labial peut également se produire par l'intermédiaire de gouttelettes en suspension dans l'air et des ménages lors de l'utilisation d'autres articles d'hygiène personnelle et de couverts. Au cours de l'infection initiale, apparaissent les membranes muqueuses de la bouche, de la langue, des lèvres et de vésicules douloureuses, remplies d'un liquide transparent.

L'infection par le virus de l'herpès simplex du second type survient par contact sexuel avec contact vaginal, anal ou oral. Dans la plupart des cas, l'agent responsable de l'herpès génital est le virus de l'herpès simplex du deuxième type (dans de rares cas du premier type). Dans ce cas, le préservatif n'offre pas une protection complète, car l'herpès peut survenir sur des zones de la peau non couvertes par le préservatif.

Les exacerbations d'herpès génital et labial se produisent avec l'hypothermie, le stress, l'épuisement, la menstruation, d'autres maladies, ainsi que des facteurs contribuant à une diminution de l'immunité.

Herpès chez la femme enceinte: risques possibles

Le virus de l'herpès chez les femmes enceintes se classe au deuxième rang après le virus de la rubéole par la gravité des pathologies causées par le fœtus. Pendant la grossesse, le corps de la femme subit une série de changements physiques et hormonaux qui affectent son immunité.

L'herpès chez la femme enceinte se présente sous quatre formes cliniques:

  • La forme primaire de l'herpès - l'infection du corps pour la première fois se produit pendant la grossesse. La maladie est caractérisée par les manifestations cliniques de l'herpès (éruption cutanée localisée). Dans le corps du patient, il n'y a pas d'anticorps dirigés contre les virus de l'herpès simplex de type 1 et 2;
  • Le premier épisode du virus de l'herpès - l'infection du corps est survenue avant le début de la grossesse avec une évolution asymptomatique, et les manifestations cliniques de l'herpès apparaissent pour la première fois pendant la grossesse. Le corps du patient contient des anticorps contre le virus de l'herpès du premier type et des anticorps contre le virus de l'herpès du second type;
  • Herpès récurrent chez la femme enceinte - une infection par le virus de l'herpès est survenue avant la grossesse. Pendant la grossesse, le virus est activé, des manifestations cliniques se produisent. Dans la lésion dans l'analyse est déterminée par la présence d'un virus de l'un des types dans le sang, il y a des anticorps contre le virus de l'herpès du second type;
  • La propagation virale asymptomatique est une multiplication intense du virus qui se propage à travers les cellules du corps. Cette forme d'herpès est typique des femmes enceintes présentant un herpès récurrent dans l'histoire.

L'herpès labial chez la femme enceinte ne présente pas de danger pour le bébé en développement dans l'utérus, même avec ses manifestations cliniques quelle que soit la période de la grossesse. L'herpès génital chez les femmes enceintes représente une menace plus grande pour le fœtus.

Ainsi, l'herpès génital chez la femme enceinte entraîne les complications suivantes:

  • évanouissement de la grossesse;
  • fausse couche;
  • accouchement prématuré;
  • retard de croissance intra-utérine;
  • sous-développement du cerveau de l'enfant - microcéphalie;
  • hydropisie du cerveau d'un enfant - hydrocéphalie.

Le virus de l'herpès chez les femmes enceintes peut être transmis au fœtus in utero, pendant l'accouchement, pendant la période post-partum.

Une infection prénatale (intra-utérine) du fœtus survient dans 5% des cas. L'herpès chez les femmes enceintes infectées avant le début de la grossesse est supprimé par les anticorps produits. Le plus souvent, l’infection du fœtus par le virus de l’herpès se manifeste principalement chez les femmes enceintes, lorsque l’organisme de la mère n’a pas encore développé d’anticorps dirigés contre le virus.

Le plus grand pourcentage (75 à 90%) de transmission du virus au bébé se produit pendant le travail, lorsque le fœtus passe par un canal de naissance infecté.

L'infection postnatale d'un enfant survient extrêmement rarement en cas de non-respect des règles d'hygiène et de contact direct d'une mère infectée avec la forme active du virus et de l'enfant. Il convient de noter que le virus de l'herpès, quel qu'il soit, n'est pas transmis par le lait maternel (sauf dans les cas où des lésions d'herpès sont présentes sur les mamelons et les glandes mammaires de la mère).

Avec une forme récurrente d'herpès chez la femme enceinte et un traitement préventif opportun de l'herpès chez la femme enceinte, la probabilité d'infecter l'enfant pendant et après le travail est réduite à 0-4%.

Prévention du virus de l'herpès chez les femmes enceintes

Pour prévenir le virus de l’herpès chez la femme enceinte, il est nécessaire de procéder à des tests permettant de détecter la présence et le type d’anticorps dirigés contre le virus de l’herpès simplex lors de l’enregistrement. Lorsqu’un virus de l’herpès est détecté chez la femme enceinte et sur la base des antécédents collectés (période d’infection du virus de l’herpès, nombre de rechutes, déclencheurs provoquant des rechutes), le médecin prescrit un traitement prophylactique même en l’absence de symptômes cliniques du virus. Il convient de rappeler que le nombre de médicaments autorisés pendant la grossesse est extrêmement faible. C'est pourquoi les médecins recommandent vivement de mener une enquête lors de la planification de la grossesse et du traitement prophylactique des infections à herpès, ce qui minimisera les manifestations cliniques du virus de l'herpès chez les femmes enceintes.

Si une femme n’est pas porteuse du virus de l’herpès, il est extrêmement important de se protéger de l’infection par le virus de l’herpès pendant la grossesse. En raison du fait que la maladie est généralement caractérisée par une évolution asymptomatique latente, le partenaire sexuel peut ne pas être conscient de la présence du virus dans le corps. Examen pour déterminer le virus sont les deux partenaires. Lorsqu'un virus est détecté chez un partenaire pendant la grossesse, il convient de faire très attention lors des rapports sexuels.

Traitement de l'herpès chez les femmes enceintes

Lors de la détection de l'herpès chez la femme enceinte, le médecin prescrit un traitement antiviral, y compris des médicaments à usage interne (comprimés) et externe (pommade). En aucun cas, le traitement de l'herpès chez la femme enceinte ne doit être effectué indépendamment. Le médecin, sur la base du tableau clinique de la maladie, peut prescrire divers médicaments pour le traitement de l'herpès chez la femme enceinte, parmi lesquels les plus populaires sont le Panavir, l'acyclovir. Pour une utilisation topique, les pommades antivirales sont utilisées pour soigner rapidement les lésions. En aucun cas, ne doit pas dépasser la dose de médicaments prescrits dans le traitement de l'herpès chez la femme enceinte afin d'éviter des conséquences négatives.

Herpès chez la femme enceinte

L'herpès est une maladie virale courante causée par le virus de l'herpès simplex du premier type (HSV-1) et du deuxième type (HSV-2). Le premier type de virus provoque des lésions de l'herpès sur les lèvres et la bouche, le second type est l'herpès génital. Une fois infecté, une personne devient porteuse du virus pour le restant de ses jours, alors que le virus est généralement inactif. Selon les recherches, jusqu'à 95% de la population de la Terre est porteuse du virus de l'herpès. Seuls les 5% restants de la population ont une immunité durable à la maladie.

Pendant la grossesse, une femme subit un ajustement hormonal qui réduit considérablement les propriétés protectrices de son corps. Si vous regardez d'un côté, une telle dépression de l'immunité est simplement nécessaire pour réussir à concevoir et à porter le fœtus, qui est en quelque sorte un «corps étranger» pour le corps de la femme. D'autre part, ce fait rend les femmes enceintes particulièrement vulnérables à un certain nombre d'infections, notamment le virus de l'herpès simplex. Le plus souvent, le virus se manifeste par une fièvre herpétique sur les lèvres, moins souvent appelée herpès génital. Les principales causes d'exacerbation de la maladie sont diverses maladies infectieuses (grippe, SRAS, mal de gorge), l'hypothermie, les situations stressantes et le surmenage.

Herpès labial

Le virus de l'herpès simplex du premier type se manifeste sous forme de bulles sur les lèvres, le nez et les joues. Ce virus ne suscite pas de grandes inquiétudes quant au développement normal du fœtus. La menace pour la santé de l'enfant est minimisée si le taux sanguin d'anticorps anti-virus de l'herpès est normal. En d'autres termes, l'infection est survenue avant la grossesse et la mère avait développé des anticorps. L'herpès labial passe par quatre étapes de développement.

Au stade initial, il y a une gêne et des démangeaisons dans la zone où les lésions d'herpès vont bientôt apparaître. Il peut y avoir un malaise général et de la fièvre.

Pour le deuxième stade de l'herpès labial, l'apparition de vésicules herpétiques est caractéristique. Il y a un gonflement et une douleur des lèvres (ou autre zone du visage affectée). Au fil du temps, la zone enflammée s'agrandit et occupe une grande surface.

Après 3-5 jours, la troisième étape de l'herpès commence. Des bulles herpétiques éclatent et un liquide clair en sort. En termes d'infection, la troisième étape est la plus dangereuse, car le fluide sortant contient un grand nombre d'embryons viraux. Au lieu d'éclater, les vésicules formaient des ulcères.

Car le quatrième stade est caractérisé par la formation de croûtes lâches séro-purulentes au site de la plaie. Ils sont assez douloureux. En cas de blessure à la croûte, de petits saignements peuvent survenir. Après la disparition des croûtes, ils disent que l'exacerbation de l'herpès est terminée.

L'herpès génital

La primo-infection d'une femme atteinte d'herpès génital pendant la grossesse est très dangereuse. Dans ce cas, il existe un risque important de transmission du virus au bébé par le placenta. L’infection au cours du premier trimestre de la grossesse est menacée par une fausse couche spontanée ou par le développement de diverses anomalies du développement du fœtus, parmi lesquelles: lésions du système nerveux central, altération de l’audition et de la vision, anomalies congénitales du cerveau, altération du développement physique général. Si l'infection par le virus de l'herpès se produit au deuxième ou au troisième semestre, elle constitue également une menace. Il existe un risque de mortinatalité ou de naissance d'un enfant présentant des lésions cérébrales (microcéphalie, hydrocéphalie).

Si l'infection par l'herpès génital s'est produite avant le début de la grossesse, les prévisions sont beaucoup plus optimistes. Dans le sang d'une femme, il existe déjà des anticorps anti-virus qui protégeront le fœtus. L'immunité à l'égard de la maladie reçue de la mère par l'enfant persistera avec lui pendant deux à trois mois supplémentaires.

Symptômes de l'herpès génital

Le plus souvent, l'infection à l'herpès génital se produit lors de rapports sexuels non protégés. Par conséquent, les femmes enceintes doivent faire particulièrement attention à une période aussi cruciale pour chaque femme. Vous pouvez être infecté de manière domestique.

Les symptômes de la maladie peuvent se manifester de différentes manières. Pour ceux qui ont rencontré l'herpès génital pour la première fois, ils sont plus prononcés et durent plus longtemps. Les symptômes typiques d'une infection primaire par le virus de l'herpès du second type sont les suivants:

- démangeaisons et brûlures de la vulve. Souvent, ces symptômes annoncent des éruptions herpétiques;

- éruptions cutanées dans la région génitale et les fesses, ainsi que sur la coquille du col de l'utérus et les parois du vagin. Les éruptions cutanées ressemblent aux éruptions cutanées dans le cas de l'herpès labial et sont des bulles transparentes avec un contenu liquide. Les bulles éclatent 3-4 jours après leur apparition et les ulcères apparaissent à leur place, guérissent en 1-2 semaines.

- légères pertes vaginales aqueuses durant environ une semaine. Lorsque ce symptôme survient, il est nécessaire de consulter un médecin car, dans certains cas, une telle décharge est la seule manifestation de l'herpès génital chez la femme enceinte;

- maux de tête et douleurs musculaires;

- faiblesse générale et malaise;

- fièvre.

Lors de l'infection initiale, les symptômes peuvent apparaître en quelques semaines. En cas de récidive, l'exacerbation de l'herpès disparaît au bout de 3 à 5 jours et les symptômes peuvent être prononcés implicitement ou être complètement absents.

Pour l'infection primaire est également caractérisée par des dommages au système urinaire. Dans les cas bénins, il se manifeste par une sensation de brûlure et une légère douleur en urinant. Dans les cas graves, cela peut entraîner une rétention urinaire, une douleur importante dans l'urètre et l'apparition d'un œdème.

Traitement

Aux premiers signes d'exacerbation de l'herpès ou à la première infection, une femme enceinte doit immédiatement contacter un obstétricien-gynécologue. Plus le traitement commence tôt, plus les chances d'aboutir sont heureuses.

Il n’existe aucun médicament capable de détruire le virus de l’herpès une fois pour toutes. Cependant, une femme enceinte infectée par le virus doit suivre un traitement visant la naissance d'un enfant en bonne santé.

Dans le traitement de l'herpès chez les femmes enceintes, des médicaments tels que le panavir et l'acyclovir peuvent être prescrits. On peut également utiliser l’alpizarine, la tétracycline, l’oxolinic, le tebrofen ou l’onguent à l’érythromycine.

Dans le traitement de l'herpès, une solution d'interféron et une solution de vitamine E sont également utilisées pour accélérer le processus de cicatrisation des plaies. Si l’immunité de la femme ne permet pas de faire face à l’infection, des immunoglobulines peuvent être ajoutées.

Vous devez savoir que les instructions de certains médicaments indiquent que ces médicaments sont contre-indiqués pendant la grossesse. Ensuite, la femme doit faire entièrement confiance au gynécologue traitant. Il faut comprendre que si un médecin prescrit un médicament pour le traitement de l'herpès, les inconvénients de son utilisation sont bien moindres que ceux d'une infection par l'herpès.

Cet article est publié uniquement à des fins éducatives et ne constitue pas un document scientifique ni un avis médical professionnel.

Herpès (HSV) pendant la grossesse: comment traiter, quels tests vous devez passer et quand l’infection est dangereuse pour le bébé

L'infection herpétique (HSV) comprend huit types de virus pouvant causer diverses manifestations cliniques de la maladie. Les plus célèbres et souvent trouvés sont sexuels (type II) et labiaux (type I). Les éruptions cutanées sous forme de bulles remplies de liquide apparaissent en période d'immunité affaiblie, notamment pendant la grossesse. Le virus est-il dangereux pour le bébé? Quand et comment être traité?

On pense que le virus de l'herpès de type I ne se trouve que sur la membrane muqueuse des lèvres et de la bouche, ainsi que sur les organes génitaux - dans la région génitale. Cependant, l'émancipation sexuelle a éliminé ces frontières il y a longtemps - les deux types d'agents pathogènes peuvent apparaître sur n'importe quelle partie du corps.

Il s'agit d'un virus commun qui, selon les statistiques généralement acceptées, se trouve dans le corps de 90% des personnes. Ce concept désigne le plus souvent le virus de l’herpès simplex (types HSV I et II). En fait, les membres de la famille des Herpesviridae sont beaucoup plus nombreux.

  • Type I Le type de maladie le plus courant se manifeste par une éruption de cloques sur le visage. En particulier sur les lèvres. Souvent appelé le "rhume".
  • Type II Le type de virus le plus fréquent qui touche principalement les organes génitaux.
  • Type III Virus de la varicelle. Le premier contact avec l'agent pathogène provoque la varicelle, avec la récurrence de l'infection chronique - le zona.
  • Type IV Virus d'Epstein-Barr. Il provoque la maladie de Filatov - la mononucléose aiguë.
  • Type V. Le cytomégalovirus, qui n’a pas été complètement étudié depuis sa découverte en 1956. L'infection pendant la grossesse peut entraîner une infection intra-utérine, la mort du fœtus et une crue prématurée de l'eau.
  • Type de VI. Il provoque le développement d'un lymphome, lymphosarcome.
  • Type VII. Forme d'herpès mal étudiée. Elle se manifeste par une fatigue constante, une somnolence et une léthargie qui ne disparaissent pas après le repos.
  • Type VIII. Les informations sur ce virus sont également petites. Mais on sait qu'il infecte les leucocytes et est souvent diagnostiqué chez les porteurs du VIH.

Caractéristiques et pathogenèse du HSV de types I et II

Après le premier contact avec un virus qui se produit au cours des trois premières années de la vie d’un enfant, l’agent pathogène «vit» dans le corps de la plupart des gens. De plus, les femmes y sont plus sensibles que les hommes. Il peut exister dans le corps humain pendant des années sans donner de signes, car son activité est supprimée par les forces protectrices du corps. Lorsque l'immunité est affaiblie, elle se manifeste par une anabiosie et se manifeste par des symptômes désagréables. La maladie attaque souvent les femmes enceintes en raison de la nature des processus physiologiques au cours de cette période.

Le virus de l'herpès pénètre dans le corps des manières suivantes:

  • acquis - sexuel, aérien, contact (par le biais d'articles ménagers, poignées de main, baisers);
  • congénitale - pendant le développement fœtal ou pendant l'accouchement.

Le virus peut pénétrer dans la muqueuse de la cavité buccale, les voies respiratoires supérieures, le système reproducteur et se propager par divers organes par les vaisseaux lymphatiques et sanguins. Il est «implanté» dans le matériel génétique des cellules nerveuses et peut persister pendant des années.

Se débarrasser complètement du virus est impossible. L'immunité produit, en réponse au processus de son introduction, des anticorps spéciaux (immunoglobulines des classes M, G, A), qui suppriment l'herpès et l'empêchent de progresser. Lorsqu'il est exposé à des facteurs indésirables, le virus est activé et se multiplie dans les cellules épithéliales de la peau et des muqueuses, les affectant et entraînant la mort. Cliniquement, il se manifeste par des démangeaisons, des brûlures, des éruptions cutanées, des ulcères, puis par la formation de croûtes à cet endroit.

Aggravation de provocateurs

Le principal facteur qui provoque le développement de l'herpès est l'affaiblissement du système immunitaire. Les causes liées qui affectent l'activation du HSV de type I peuvent être:

  • l'hypothermie;
  • rhumes, infections respiratoires aiguës, grippe;
  • souffert de stress ou de traumatisme;
  • l'hypovitaminose;
  • nutrition déséquilibrée;
  • passion pour le bronzage naturel ou artificiel.

Le contact sexuel non protégé est la raison de l’apparition et de la récurrence ultérieure du VHS de type II. Les facteurs supplémentaires contribuant à l'activation et à la transmission de l'infection sont:

  • infections du système génito-urinaire;
  • perturbations hormonales;
  • affaiblissement de l'immunité;
  • stress physique et émotionnel;
  • hypothermie

Les principales manifestations de la maladie

Le VHS peut toucher la peau et les muqueuses de n’importe quelle partie du corps. Les manifestations classiques des infections herpétiques de type I et II sont les suivantes.

  • localisation - la partie nasolabiale du visage, la membrane muqueuse du nez, les lèvres situées à la frontière de la peau, la muqueuse buccale (stomatite) et les amygdales (angine);
  • la nature de l'éruption cutanée - de petites bulles avec un liquide léger, après leur ouverture ou lorsque la blessure est formée, une croûte se forme;
  • en outre, des démangeaisons et des brûlures dans la zone touchée.

Le VHS de type II, lorsqu'il est localisé sur la membrane muqueuse du vagin et du col de l'utérus, ne présente aucune manifestation typique. On le trouve dans l'étude des frottis, avec un examen PCR ciblé. Si les lésions sont situées sur les organes génitaux externes, il existe alors:

  • brûlures et démangeaisons;
  • gonflement et rougeur;
  • sensations douloureuses;
  • ganglions lymphatiques enflés dans l'aine;
  • éruptions cutanées sous forme de bulles avec un liquide incolore;
  • l'apparition de petits ulcères à la place des bulles.

Examen requis

Une enquête complète visant à établir la présence et le type de HSV comprend deux étapes:

  • examen par un spécialiste;
  • tests de laboratoire.

Les méthodes suivantes sont considérées comme les méthodes principales pouvant confirmer de manière fiable la présence d’une infection.

  • Réaction en chaîne de la polymérase (PCR). Un moyen simple de déterminer le virus, même si celui-ci se trouve à faible concentration dans le corps. L’essence de la méthode consiste à copier plusieurs fois la région d’ADN de l’agent pathogène et à en identifier le type. Le matériel provient de la source d'infection prévue - de l'éruption des lèvres, des organes génitaux, du canal cervical. Le PCR vous permet d'indiquer si le HSV est actuellement actif. Un résultat négatif indique l'absence d'infection active, mais pas une guérison complète.
  • Test immuno-absorbant enzymatique (ELISA). Vous permet d'identifier des anticorps tels que IgM et IgG, afin d'établir leur nombre. Cela détermine la phase de la maladie.
  • Réaction d'immunofluorescence (RIF). Le matériel biologique prélevé est traité avec une substance spéciale, après quoi les antigènes commencent à briller. Cela leur permet d'être détectés au microscope. Utilisé moins souvent.

Les résultats des tests de déchiffrement pour les types VHS I et II sont présentés dans le tableau.

Tableau - Évaluation correcte des résultats des tests pour les VHS V de types I et II

L'herpès pendant la grossesse: un danger pour la mère et le bébé

Le fait qu'un tel herpès, la plupart des gens savent de première main. Après tout, les porteurs de ce virus représentent plus de 90% de la population mondiale. C'est souvent l'aggravation de l'herpès pendant la grossesse. Mais comment les femmes sont-elles traitées «en position» et le virus est-il dangereux pour un bébé en développement?

Elena Trifonova
Obstétricien-Gynécologue, Moscou

L'infection herpétique est une maladie virale qui se manifeste par une éruption caractéristique d'ampoules groupées sur la peau et les muqueuses. Une fois dans le corps humain, le virus le parasite toute sa vie en s’intégrant à l’appareil génétique des cellules nerveuses. Pendant longtemps, le virus peut ne pas se manifester. Au-delà de l'aggravation, il «sommeille» dans les ganglions nerveux, dans l'attente de conditions favorables. Après tout, le corps humain dans un état normal et sain supprime généralement un ennemi caché. Les exacerbations se produisent lorsque l'immunité est affaiblie - pour les rhumes, les maladies inflammatoires, l'hypothermie, le stress, les carences en vitamines et pendant la grossesse. Dans ce cas, le virus commence à se multiplier activement et se propage sur la peau et les muqueuses, provoquant des éruptions cutanées spécifiques. Pendant cette période, une personne peut infecter d'autres personnes: le virus est sécrété par la peau affectée, avec la salive, l'urine et des pertes vaginales.

Symptômes de l'herpès pendant la grossesse

Le plus grand danger pendant la grossesse est l'herpès génital. De lui et de parler plus en détail. L'herpès génital apparaît généralement 3 à 14 jours après l'entrée du virus dans le corps humain, le plus souvent au bout d'une semaine environ. Parfois, il ne se fait pas sentir, et le plus souvent des vésicules douloureuses et irritantes apparaissent sur la peau ou les muqueuses, puis sur des ulcères, qui se recouvrent ensuite d'une croûte. La taille des bulles 2-3 mm, ils versent, en règle générale, un groupe qui prend de 0,5 à 2,5 cm de la surface affectée. Ce stade de la maladie ne dure pas longtemps (2 à 3 jours), puis les bulles éclatent et des ulcères se forment à leur place. Ils sont couverts de fleurs jaunes, puis guérissent complètement dans les 2-4 semaines. Si une infection secondaire se joint, les plaies ne peuvent pas disparaître avant longtemps. En plus des plaintes de démangeaisons, de douleurs et de brûlures, il y a parfois une lourdeur dans le bas de l'abdomen, des mictions fréquentes et douloureuses.

Dans certains cas, des lésions spécifiques sont absentes. La maladie peut se manifester par des sécrétions du tractus génital, des démangeaisons, des brûlures, des craquelures dans la région génitale, un gonflement. Dans cette variante de l'herpès génital, la maladie s'apparente au muguet ordinaire, ce qui peut entraîner un traitement incorrect en cas d'auto-médication sans diagnostic préalable.

Fait intéressant, plus de la moitié des patients atteints d'herpès génital ne sont pas au courant de leur maladie. Dans ce cas, ils sont des porteurs cachés de l'herpès, lorsqu'il n'y a aucun symptôme de la maladie, mais le virus est activement libéré du tractus génital féminin. Dans ce cas, il s'agit d'une source potentielle d'infection pour le partenaire, ainsi que pour le bébé pendant l'accouchement.

Les personnes ayant un bon système immunitaire tolèrent plus facilement une infection herpétique, elles l’ont souvent sous une forme latente. Mais avec une diminution de l'immunité, la maladie est plus souvent grave, prolongée.

Pour que le bébé ne contracte pas l'herpès
Un traitement antiviral est prescrit aux nouveau-nés dans les cas suivants: si la mère a contracté l’herpès pour la première fois peu de temps avant d’accoucher et pour quelque raison que ce soit, elle ne pourrait pas avoir une césarienne ou si l’opération a été pratiquée 4 à 6 heures après la rupture des membranes de l’enfant.

L'herpès pendant la grossesse: quel est le danger?

Le diagnostic opportun de l'herpès chez la femme enceinte est extrêmement important car il existe un risque d'infection intra-utérine grave avec lésions de la peau, du foie et du système nerveux central du fœtus.

Pendant la grossesse, l’infection initiale de la femme par le virus de l’herpès simplex et l’activation d’une infection existante peuvent survenir (en raison d’une diminution de l’immunité typique d’une grossesse normale). En cas d'infection par l'herpès pendant la grossesse, des complications graves sont possibles et, plus les règles sont courtes, plus elles peuvent être graves.

L'infection par l'herpès pendant la grossesse au cours des 12 premières semaines conduit très souvent à l'interruption de la grossesse, à une infection du bébé avec des lésions de la peau, du foie et du système nerveux et au développement de défauts de développement. Plus tard, il existe un risque de naissance prématurée, de polyhydramnios ou de manque d’eau, et le risque d’infection du fœtus demeure également. Le virus peut pénétrer dans le bébé soit par le placenta, soit en frappant les membranes des membranes.

Si une femme a contracté l'herpès avant la conception, la situation n'est pas si dangereuse. Dans le même temps, le risque de troubles du développement fœtal est minime.

Dans les infections herpétiques chroniques pendant la grossesse, il existe des anticorps qui, pénétrant dans le placenta, protègent le bébé des effets du virus de l’herpès. Cependant, si des exacerbations de la maladie pendant la grossesse se produisent fréquemment, cela perturbera le placenta, ce qui provoquera un retard de croissance du fœtus et même parfois une fausse couche. De plus, si l'herpès génital pendant la grossesse est exacerbé avant même la naissance, il y a un risque d'infection du bébé à la naissance.

Herpès pendant la grossesse: comment le diagnostic est-il posé?

Pendant la grossesse, une analyse du virus de l’herpès simplex est nécessairement effectuée chez une femme lors de son inscription. En cas de plaintes, d'éruptions cutanées spécifiques, l'analyse est reprise à tout stade de la grossesse. Les études suivantes sont utilisées:

Détection d'anticorps dirigés contre le virus de l'herpès simplex de types I et II. Il s'agit d'un test sanguin dans lequel des immunoglobulines des classes M et G sont identifiées pour l'herpès. C’est-à-dire que, dans ce cas, ce n’est pas le virus lui-même qui est déterminé, mais la réaction du corps à celui-ci. Si l'on trouve dans le sang d'une femme des immunoglobulines de classe G pour l'herpès, cela signifie qu'elle est infectée depuis longtemps par un virus. La présence d'anticorps de classe M indique un processus aigu, c'est-à-dire une primo-infection ou une exacerbation d'une maladie chronique. De plus, pour diagnostiquer l'aggravation d'une infection à l'herpès pendant la grossesse, le médecin peut vous prescrire un test répété pour les anticorps de classe G après 10 à 12 jours. L'augmentation du nombre d'anticorps de 3 à 4 fois indique une exacerbation de l'infection. La détection des anticorps des classes G et M indique le plus souvent une infection récente, car après 3 mois, les immunoglobulines de la classe M sont retirées de la circulation sanguine. Cependant, la période de circulation des anticorps M peut parfois s'allonger de manière significative en fonction du pathogène infectieux et des caractéristiques individuelles de l'immunité de la future mère.

L'étude des sécrétions du tractus génital pour le virus de l'herpès simplex. Le moyen le plus courant de diagnostiquer la présence du virus de l'herpès pendant la grossesse est la PCR (réaction en chaîne de la polymérase), car il est disponible, extrêmement sensible et produit rapidement des résultats. La PCR est l'une des méthodes les plus modernes et les plus fiables pour détecter les infections dans le corps humain. Il vous permet de déterminer la présence de l'agent causal de la maladie, même s'il est présent dans une très faible concentration dans le matériel à l'étude - seulement quelques molécules de son ADN, ce qui rend cette méthode plus précise.

L'analyse est effectuée comme suit: dans un tube à essai, une certaine partie de l'ADN d'une bactérie ou d'un virus est copiée à plusieurs reprises, en ajoutant des réactifs spéciaux. En multipliant ainsi les cellules de l'agent pathogène, il est ensuite facile de déterminer sa présence.

Un gynécologue effectue un frottis sur le diagnostic PCR avec une brosse spéciale du canal cervical lorsque la femme enceinte est dans son fauteuil gynécologique. C'est une procédure absolument indolore. Le matériau résultant est placé dans un tube à essai avec un milieu spécial et envoyé au laboratoire.

Une préparation spéciale pour l'analyse n'est pas requise. Pour un résultat plus précis pendant 2 jours, il est souhaitable de ne pas prendre de douche et d'éviter les contacts sexuels. En outre, un frottis est pris au plus tôt 3 jours après la fin de l'utilisation d'un suppositoire vaginal.

Accouchement par césarienne ou naturel?
Si la femme enceinte a été infectée par le virus de l'herpès au cours du dernier mois de la grossesse ou si des éruptions cutanées sur les parties génitales se sont produites 2-3 jours avant l'accouchement, une césarienne est pratiquée pour éviter d'infecter le bébé lors de son passage dans le canal utérin affecté. Dans tous les autres cas, les femmes accouchent seules.

L'herpès pendant la grossesse: traiter ou ne pas traiter?

La thérapie antivirale dans la plupart des cas pendant la grossesse n'est pas effectuée. Un tel traitement ne peut être prescrit qu'aux femmes présentant des symptômes très graves d'infection herpétique pendant la grossesse, généralement aux deuxième et troisième trimestres. Cependant, l'utilisation d'antiviraux sous forme de pommades, qui sont placées à l'endroit affecté, est autorisée à tous les stades de la grossesse.

La future mère se voit souvent prescrire des médicaments immunomodulateurs (médicaments qui corrigent le système immunitaire) dans des suppositoires ou par voie intraveineuse. Les médicaments à base d'interféron, qui compensent sa production insuffisante dans le corps au cours de l'herpès, se sont généralisés pendant la grossesse. L'interféron est une protéine normalement produite dans le corps. Il est capable de lutter contre tous les virus. Avec l'affaiblissement de l'immunité, ainsi qu'avec un nombre important de lésions, les préparations d'immunoglobuline peuvent être utilisées par voie intraveineuse. Il est possible d'utiliser des méthodes de traitement telles que l'irradiation laser du sang et la thérapie à l'ozone.

Herpès pendant la grossesse: soins à l'avance

Lors de la planification d'une grossesse chez les femmes souffrant d'exacerbations fréquentes de l'herpès, il est recommandé d'administrer à titre prophylactique des antiviraux, des médicaments immunomodulateurs et des multivitamines. Pendant la grossesse, les femmes présentant des exacerbations fréquentes de l'herpès doivent faire plus attention à leur santé, éviter l'hypothermie, prendre des complexes vitaminiques. Si l'on sait que le mari d'une femme enceinte est infecté par le virus de l'herpès de type II, sujet à de fréquentes exacerbations, et que la femme enceinte elle-même ne possède aucun anticorps contre l'herpès, il peut être utile de s'abstenir d'avoir des relations sexuelles pendant la grossesse ou de soumettre le partenaire à un traitement antiviral à long terme. Naturellement, vous devez suivre les règles d'hygiène habituelles - n'utilisez pas les serviettes de quelqu'un d'autre, ne vous asseyez pas sur les surfaces des piscines, des clubs de fitness et des bains sans vêtements.

Qu'est-ce que l'herpès?

Dans la nature, il existe deux types de virus de l'herpès simplex: l'herpès de type I (labial) et l'herpès de type II (génital).

Le virus de l'herpès simplex de type I affecte le plus souvent la membrane muqueuse et la peau des lèvres, des yeux, du nez et peut également provoquer des lésions cérébrales et pulmonaires. Ce n'est que dans 20-30% des cas. Le virus de l'herpès de type I dans 70 à 80% de la population est infecté dans l'enfance par des gouttelettes en suspension dans l'air ou par contact (par exemple, lors de l'utilisation d'une serviette ou d'un plat ordinaire)

Le virus de l'herpès de type II, en revanche, affecte souvent la muqueuse des voies urinaires. Comme vous pouvez le deviner, l’infection par l’herpès génital se produit généralement au début de l’activité sexuelle.

Nous traitons correctement l'herpès pendant la grossesse

L'apparition de lésions caractéristiques sur la peau et les muqueuses signifie l'activation du virus de l'herpès. L'infection pénètre dans le corps par des gouttelettes aéroportées, sexuellement et génériquement, jusqu'à ce que la personne infectée ne connaisse pas son existence. Selon les statistiques, 50% des personnes dans le monde sont porteuses de la maladie. Dans un organisme affaibli, le virus commence à se multiplier, ses cellules atteignent l'ADN humain et déforment les informations entrantes.

L'herpès pendant la grossesse recouvre deux organismes vivants à la fois: une femme et un fœtus en développement. Immédiatement après la conception d'un enfant, le corps de la femme utilise toutes ses défenses pour le soutenir. L'immunité d'une femme tombe, ce qui augmente le risque d'infection ou d'activation d'une infection déjà présente dans le corps.

Types d'herpès

L'infection à herpès comprend plus de 100 individus différents du virus, mais seuls 8 groupes peuvent vivre confortablement dans le corps humain. A ce jour, 5 types d'herpès sont largement répandus. Selon le type de virus, la maladie est classée par la dislocation d'une éruption cutanée spécifique.

  1. Type simple ou herpès 1. Une éruption cutanée sous forme de petites bulles apparaît principalement sur les lèvres, le nez et les muqueuses. L'infection se produit par contact direct avec la membrane muqueuse d'une personne malade. L'herpès sur les lèvres peut apparaître même après le baiser habituel.
  2. Herpès de type 2. Des vésicules qui démangent se propagent autour des organes génitaux et de l'anus. L'herpès génital pénètre dans le corps par un partenaire sexuel infecté.
  3. Virus du zona. Ce type d'herpès se traduit par l'apparition de zona, principalement localisé sur une partie du corps.
  4. Virus de type 4. L'absence de symptômes rend ce virus suffisamment dangereux pour les personnes de tout âge. C'est un déclencheur de maladies telles que la mononucléose, l'hépatite et le cancer.
  5. Cytomégalovirus. Lorsque l'infection de type 5 ne provoque pas de lésion cutanée. Le plus souvent, les organes internes souffrent, puis en cas de problèmes de santé graves. L'infection est mortelle pour les nouveau-nés.

C'est important! Un pourcentage élevé de la population infectée par l'herpès fait de l'infection pendant la grossesse un problème pressant en gynécologie.

Symptômes de l'herpès

Tous les types d'herpès affectent différentes zones de la peau et des muqueuses, mais ils présentent les mêmes symptômes cliniques et l'évolution de la maladie. Au tout début apparaissent des taches rouges à la place desquelles se forment des papules érythémateuses. Au cours du processus de reproduction des cellules virales, une augmentation des ganglions lymphatiques se produit, des sensations douloureuses apparaissent dans la zone touchée. Après un certain temps, les papules éclatent, des ulcères superficiels se forment et se recouvrent de croûtes. Après la chute, il reste des zones pigmentées de la peau, dans lesquelles les terminaisons nerveuses signalent longtemps la douleur.

  • fièvre
  • frissons et faiblesse;
  • brûlures et démangeaisons dans la zone touchée;
  • douleurs musculaires.

C'est important! Même après la disparition complète de l'éruption primaire, le virus continue de nuire au corps.

L'effet du virus sur le foetus

Chaque future mère, lors de la détection des premiers symptômes de la maladie, pose des questions: l'herpès sur les lèvres est-il dangereux pendant la grossesse? Et comment traiter cette maladie. Il est assez difficile d'y répondre, car de nombreux facteurs déterminent l'impact de l'herpès sur la grossesse. Les principaux sont le type d'agent pathogène et le moment de l'infection.

L'herpès simplex

Le cours typique de la maladie, lorsque l'herpès se manifeste dans le nez et sur les lèvres, avec un traitement adéquat le plus souvent ne nuit pas à la femme enceinte ni au fœtus. Ce n'est que dans les premiers mois suivant la conception d'un enfant que le virus risque de pénétrer dans le sang de la femme, ce qui peut entraîner l'apparition de pathologies fœtales et même la mort. L'herpès dans le sang pendant la grossesse pendant plus de 20 semaines n'est pas dangereux pour l'enfant, le placenta déjà développé protège bien le fœtus contre l'infection. L'immunité d'une femme qui a été infectée bien avant la conception de l'enfant, tôt ou tard, est activée et supprime l'effet du virus. Mais lors de l'infection initiale dans le corps, il n'y a pas d'anticorps, ce qui augmente le risque de propagation de cellules dangereuses dans la circulation systémique. L'herpès simplex pendant la grossesse nécessite un traitement chirurgical; au stade initial, il n'est pas dangereux pour le fœtus.

L'herpès génital

Si le virus parasite ne couvre pas la région génitale pour la première fois, il n’existe pratiquement aucune menace pour l’enfant. Ce n'est que dans le cas d'une diminution excessive de l'immunité d'une femme que le virus peut atteindre le fœtus par le placenta. L'herpès primaire dans la zone intime pendant la grossesse se produit avec des complications et nécessite un traitement sérieux. Chez 50% des femmes enceintes infectées, le virus pénètre dans le sang. Dans ce cas, la réponse à la question de la dangerosité de l'herpès pour le fœtus repose sur des données statistiques.

L'infection virale provoque:

  • troubles du système nerveux - 35% des nouveau-nés;
  • lésions oculaires et cutanées - 45% des nourrissons;
  • mort foetale au milieu de la grossesse - 90% des cas;
  • infections pendant une période de 32 à 34 semaines - 60 à 80% des décès.

C'est important! L'herpès de type 2 pendant la grossesse affecte le développement du bébé dans l'utérus. L'infection chez le fœtus au cours du premier trimestre conduit à une disparition spontanée de la fausse couche et, en fin de grossesse, à un accouchement prématuré et à une mortinaissance.

Même si l'enfant a survécu et est né, il a de graves problèmes de santé. À partir du virus de l'herpès, les enfants développent souvent une maladie cardiaque et une hydrocéphalie, le travail du système nerveux central est altéré et le risque d'hémorragie interne et externe augmente. De tels enfants deviennent souvent aveugles et sourds, se caractérisent par des retards de développement et des crises d'épilepsie.

Traitement de grossesse

Une femme qui détecte des vésicules troubles sur n’importe quelle partie de la peau devrait immédiatement consulter un gynécologue au début de sa grossesse. Seule une analyse de l'herpès peut donner une image complète de l'évolution de la maladie. Les tests de laboratoire révèlent la présence d'un virus dans le corps, la présence ou l'absence d'anticorps et le degré de lésion tissulaire. Si l'herpès est présent sur les lèvres pendant la grossesse, une observation supplémentaire du fœtus est nécessaire. Une échographie est réalisée aux stades précoces pour étudier la région du collet fœtal et le deuxième trimestre nécessite l'identification de pathologies chromosomiques.

C'est important! Si le médecin a prescrit un médicament dont l’instruction met en garde contre une utilisation prudente pendant la période de portage de l’enfant, la femme ne doit pas le refuser. La multiplication de l'infection est plus dangereuse que les effets de la prise de produits chimiques

De nombreux médicaments ne conviennent pas au traitement des femmes enceintes, c’est la principale difficulté à se débarrasser de la maladie. Cela concerne en particulier le traitement de l'herpès chez les femmes enceintes à un stade précoce, car pendant cette période, l'ingestion de tout composant chimique affecte négativement le fœtus. En raison de l'impossibilité de détruire le virus de l'herpès dans le corps, le médecin du patient vise plusieurs problèmes à la fois:

  1. Réduire les symptômes et réduire les effets du virus sur les zones touchées.
  2. Stimuler les cellules de la peau pour la régénération
  3. Exclure la récurrence de l'herpès.

C'est important! Seul un spécialiste expérimenté peut choisir un schéma thérapeutique efficace. L'herpès pendant la grossesse ne peut être traité seul ou ignoré.

Le schéma de traitement est choisi individuellement, car chaque cas d’infection se déroule différemment. Le traitement de l'herpès sur les lèvres pendant la grossesse est appliqué sur la peau affectée avec des préparations médicales telles que l'herpevir et l'acyclovir. La pommade oxolinique convient également au traitement de la zone présentant des éruptions cutanées. Au stade initial de l'herpès chez les femmes enceintes sur les lèvres, un traitement avec de la vaseline ou de la crème pour bébé est possible. On prescrit à une femme des complexes multivitaminiques à haute teneur en vitamine C. Pour le traitement des ulcères au nez, on utilise l'interféron sous forme de gouttes.

Le traitement de l'herpès génital pendant la grossesse devrait avoir lieu à l'hôpital. Dans ce cas, le médecin peut prescrire des antiviraux si, dans un cas individuel, leurs bénéfices dépassent les méfaits causés à la mère et à l'enfant. Ces dernières semaines, avec l'activation du virus, la décision est prise pour un accouchement prématuré. Aux 3 trimestres, une césarienne est pratiquée, empêchant ainsi l'infection de l'enfant due au passage du canal de naissance.

C'est important! L'accouchement naturel dans la forme génitale de la maladie entraîne une infection du fœtus dans 90% des cas.

Une femme qui a des anticorps anti-herpès dans son corps peut donner naissance à un bébé en bonne santé. Cela est possible si, au cours de la grossesse, subit un traitement thérapeutique complet. Il comprend des médicaments qui aident à supprimer les effets du virus et à renforcer les défenses immunitaires de l'organisme.

Médecine populaire

La médecine traditionnelle est un moyen alternatif de se débarrasser des manifestations d’infection sur les lèvres. Le traitement de l'herpès pendant la grossesse avec des remèdes populaires nécessite des précautions et une consultation avec votre médecin.

  1. Lubrification de la peau affectée avec de l'huile de lavande, du jus de Kalanchoe ou de l'aloès. La procédure doit être répétée toutes les 2-3 heures.
  2. Cautérisation de bulles avec une solution de soude, de teinture de propolis et de chlorophyllipt. 20 minutes après la procédure, toute crème hydratante doit être appliquée sur les plaies.
  3. Lavez la peau avec une teinture aux herbes (camomille, racine de réglisse et leuzei, une ficelle). La même perfusion peut être prise par voie orale pour renforcer le système immunitaire.
  4. Mettre des branches de framboises écrasées. Ils contiennent des composés polyphénoliques utiles qui accélèrent le processus de suppression des cellules virales.

L'utilisation de recettes populaires pour le traitement peut être dans les 4 mois. Ensuite, vous devez faire une pause dans 1 mois et, en cas de rechute, répéter le cours. Si l'herpès a été découvert lors de la planification d'une grossesse, le traitement devrait être terminé avant le moment de la conception. L'action de ces fonds vise les symptômes de la maladie, pour supprimer le virus, ils ne sont pas destinés. Les remèdes populaires sont les mieux associés aux médicaments prescrits par le médecin traitant.

Mesures préventives

La prévention réduit la fréquence d'infection du virus par les femmes enceintes et élimine l'apparition de ses symptômes. Tout d'abord, l'herpès lors de la planification de la grossesse ne se manifestera pas chez les femmes ayant une bonne immunité. Pour maintenir, il est important de maintenir un mode de vie sain. Cela inclut non seulement la cessation du tabagisme et des boissons alcoolisées, mais aussi une nutrition adéquate, l'activité physique et le durcissement. Avec l'apparition périodique de plaies d'herpès avant de concevoir un enfant, il est recommandé de prendre des médicaments immunomodulateurs.

Les conséquences d'une infection virale pendant la période de procréation sont tellement dangereuses qu'une femme devrait subir une analyse sérologique au stade de la planification. Il doit montrer si le corps de la femme a déjà rencontré un virus ou non. En cas de résultat négatif, il est important de respecter les normes sanitaires en vigueur dans la vie quotidienne. Lavez-vous les mains fréquemment, évitez tout contact avec une personne infectée et n'utilisez pas les appareils de cuisine d'autres personnes. Au cours des relations sexuelles avec son mari, utilisez un préservatif. En passant, il n'interfère pas non plus avec le corps pour vérifier la présence du virus.

Les filles enceintes ne font souvent pas assez attention aux éruptions cutanées mineures qui apparaissent sur les lèvres. Ils sont plus intéressés par l'aspect esthétique que par le danger possible pour le fœtus. Bien entendu, dans la plupart des cas, l’herpès a peu d’effet sur la santé de la future mère et ne menace pas le fœtus. Pourtant, les complications possibles peuvent même apporter à la tragédie. Par conséquent, il faut au moindre soupçon de consulter votre médecin, d’être examiné et d’utiliser toutes les méthodes pour traiter la maladie.

Après la naissance de l'enfant, la mère, avec une éruption cutanée caractéristique sur les lèvres, devra surveiller de près l'hygiène personnelle. Il est préférable d’utiliser un masque médical lors de la communication avec un bébé et d’essayer de ne pas toucher les zones touchées à la peau.