Infection à Herpes chez les enfants - causes, types, symptômes et méthodes de traitement

Certains parents confondent la maladie avec une éruption cutanée. L’infection à herpès chez les enfants est un phénomène courant, le virus de l’herpès peut pénétrer dans le corps de l’enfant même dans l’utérus, pendant l’accouchement ou immédiatement après la naissance, la pathologie nécessite un traitement obligatoire dès l'apparition des premiers symptômes. L'herpès affecte non seulement la peau, mais également d'autres tissus du corps, organes internes. Selon les statistiques, le HSV représente 80% de la population totale de la planète.

Qu'est-ce qu'une infection herpétique?

L'herpès chez un enfant est un groupe entier de maladies qui se transmettent d'une personne à une autre. Une forme simple du virus affecte la peau, le système nerveux central, les muqueuses du corps, les organes internes, les yeux. Il existe plusieurs types d'agents pathogènes, le plus commun étant le premier type, également appelé simple. Il provoque les variantes suivantes de pathologies: paludisme labial, stomatite herpétique.

Agent causal

L'infection herpétique chez les enfants se développe lorsque des micro-organismes pathologiques pénètrent dans le sang humain. Des inclusions intranucléaires se forment dans les cellules infectées par l'agent causal, ce qui déclenche la formation de cellules multinucléées géantes. L'infection est thermolabile, elle est inactivée lorsqu'elle atteint 50-52 degrés Celsius, les cellules se détériorent rapidement sous irradiation ultraviolette ou rayons X. Les solvants organiques, l'éther, l'alcool éthylique et l'herpès ne sont pas sensibles aux effets des basses températures et du dessèchement.

Il existe deux sérotypes de l'agent pathogène dans la composition nucléique et antigénique:

  1. 1er provoqué le développement de lésions des muqueuses de la bouche, de la peau du visage, du système nerveux central, des yeux.
  2. 2ème affecte les membranes des organes génitaux. Il existe un risque d'infection par les deux sérotypes.

Classification

L'infection herpétique chez les enfants est causée par différents types d'agents pathogènes. Cela affecte l'évolution de la pathologie, des symptômes et du pronostic. Il existe les types de pathologie suivants:

  1. Le premier type de virus. C'est l'agent pathogène le plus répandu qui provoque l'apparition de symptômes sur les lèvres, l'apparition d'une stomatite herpétique, d'un panaritium (sur les doigts), d'une encéphalite virale, d'une sycose, d'un eczéma herpétique, d'une œsophagite, d'une kératoconjonctivite, d'un mal de gorge d'origine herpétique.
  2. Le deuxième type de virus. Devient souvent la cause du type génital de la maladie. Chez les enfants, il est généralement diagnostiqué sous forme d'herpès néonatal ou d'infection disséminée. Les deux premiers types s'appellent également herpes simplex.
  3. Le troisième type d'agent pathogène devient la cause de la varicelle connue de tous les parents. Lorsque la rechute peut causer un zona. Plus souvent diagnostiqué chez les adultes, mais aussi chez les enfants peuvent également se manifester.
  4. Le quatrième type d'infection s'appelle le virus Epstein-Barr. Il devient la cause d'une pathologie peu connue - la mononucléose infectieuse. Il est souvent confondu avec un rhume et ne permet pas un diagnostic correct, ce type de pathogène devient parfois la cause de certaines maladies oncologiques.
  5. Les cytomégalovirus sont le cinquième type d'herpès. Selon les déclarations de spécialistes, chaque personne dans le monde est infectée par cette infection, mais tout le monde ne la connaît pas, car le virus est sous forme persistante et ne se manifeste pas.
  6. Roseolovirus ou type 6 Provoque une éruption cutanée soudaine, elle est une enfant roseola.
  7. Le type 7 est identique à la version précédente, il provoque une fatigue chronique chez l'adulte.
  8. Ce dernier type est peu étudié, il existe une théorie selon laquelle il provoque le développement du sarcome de Kaposi.

Voies d'infection

La maladie a un degré élevé de contagiosité. L'herpès dans le sang d'un enfant peut être détecté par une infection via des gouttelettes en suspension dans l'air ou des infections de contact. Lorsqu'il y a des bulles (papules) sur la peau, la maladie présente le degré le plus élevé d'infectiosité. Le liquide contenu dans ces papules contient une grande quantité de particules virales. L'herpès touche généralement l'enfant quand il communique avec un porteur ou avec des objets domestiques. La maladie n'apparaît pas immédiatement et pendant longtemps est asymptomatique dans le corps, la généralisation se produit lorsque le système immunitaire est affaibli.

Symptômes de l'herpès chez les enfants

La pathologie a une période d'incubation - l'intervalle de temps entre la pénétration de microorganismes pathologiques dans le corps et l'apparition des premiers signes de la maladie. Le virus de l'herpès chez un enfant est aigu et les bébés présentent des symptômes évidents d'intoxication, même avec une forme localisée. Ces symptômes incluent:

  • manque d'appétit;
  • augmentation de la température corporelle;
  • douleur musculaire, anxiété, mal de tête;
  • léthargie, faiblesse et autres signes de diminution prononcée de l'activité motrice;
  • brûlure, démangeaisons de la peau;
  • l'apparition d'une éruption herpétique.

L'herpès simplex

Le type de virus le plus courant est transmis par des gouttelettes en suspension dans l’air et par contact avec le vecteur. Le virus de l'herpès chez les enfants se manifeste par les symptômes suivants:

  • herpès éruption cutanée sur les muqueuses et la peau: doigts, lèvres, nez, bouche;
  • capricieux et faiblesse;
  • ganglions lymphatiques enflés;
  • des frissons;
  • malaise général.

Varicelle

Presque tous les enfants souffrent de la varicelle et la souffrent beaucoup plus facilement que les adultes. Peut se reproduire à un âge plus avancé sous la forme de zona. Pathologie a les caractéristiques suivantes:

  • intoxication du corps;
  • vésicules (vésicules) dans tout le corps;
  • augmentation de la température.

L'herpès génital

Dans la plupart des cas, transmis lors de l'accouchement à l'enfant par la mère. L'infection se produit à l'intérieur de l'utérus ou lors du passage dans le canal utérin. L'herpès viral chez les enfants est également appelé néonatal. Le tableau clinique de la maladie dépend de la forme d'infection:

  1. Localisé se manifeste par des lésions des lèvres, de la peau de la bouche, des yeux et des muqueuses.
  2. L'infection généralisée présente une gamme complète de symptômes: cyanose, léthargie, apnée, essoufflement, régurgitation, fièvre.
  3. La forme dommageable a un effet sur le système nerveux, peut provoquer une méningo-encéphalite, une hydrocéphalie, une microcéphalie. Caractéristiques: crampes, tremblements, cytose, perte d’appétit.

Virus d'Epstein-Barr

Ce type d'herpès provoque une mononucléose infectieuse, attaque le système lymphoïde. Il existe une théorie selon laquelle il devient la cause d'un certain nombre de maladies oncologiques. Le diagnostic n'est possible qu'avec un test sanguin. Le danger de la maladie est que le nouveau-né est parfois asymptomatique. Les principales caractéristiques de ce type de pathologie herpétique incluent:

  • maux de gorge;
  • ganglions lymphatiques enflés, végétations adénoïdes;
  • augmentation de la température;
  • rate élargie, foie.

Infection à cytomégalovirus

Après la pénétration de l'infection, l'enfant devient porteur du virus, la maladie sera à l'état latent et ne présentera aucun signe évident. Avec une défense immunitaire affaiblie, l'infection par le virus de l'herpès s'activera et les symptômes suivants apparaîtront:

  • maux de tête, douleurs musculaires;
  • des frissons;
  • signes d'intoxication;
  • des lésions du système nerveux central et des organes internes (poumons, foie, glandes) peuvent être présentes.

Rozeolovirus

Cette pathologie a reçu le deuxième nom - pseudo-aristocrate. Ce type d'infection herpétique provoque les symptômes suivants:

  • éruption de petites papules roses sur tout le corps;
  • augmentation de la température;
  • symptômes similaires aux allergies.

Diagnostic de l'herpès

Un médecin expérimenté déterminera la présence de l'herpès par des signes visuels, mais pour le diagnostic, vous aurez peut-être besoin d'un test de laboratoire. Basé sur le diagnostic de cette pathologie des signes cliniques. Le médecin différencie l'éruption vésiculaire caractéristique sur le fond de l'intoxication du corps, une augmentation des ganglions lymphatiques régionaux. Pour déterminer exactement le type d'herpès, vous pouvez utiliser un test sanguin.

Éruptions herpétiques

C'est un signe typique et évident de l'herpès dans le sang d'un bébé. Les éruptions cutanées d'herpès chez les enfants apparaissent sur les muqueuses, la peau sous la forme de vésicules contenant un liquide clair. Ce symptôme caractéristique se développe progressivement, au bout de 3 jours, le contenu des bulles se trouble, les papules éclatent, une plaie ouverte ou ouverte se forme. Au bout d'un moment, elles sèchent, se couvrent d'une croûte qui disparaît au bout de quelques jours et l'éruption disparaît sans laisser de trace. Les zones touchées ont tendance à faire mal, des démangeaisons et une sensation de brûlure.

La température de l'herpès chez les enfants

Ce symptôme n'est pas spécifique à la pathologie de l'herpès, ce qui peut compliquer le processus de diagnostic. Une élévation de la température, l'intoxication précède souvent les éruptions cutanées, en particulier chez les enfants. Ces signes peuvent donc être confondus avec les symptômes d'infections respiratoires aiguës. L'intensité de la croissance de la température dépend de l'emplacement de la lésion, les valeurs peuvent être à la fois normales et augmenter jusqu'à 40 degrés.

Les nombres les plus élevés sont observés avec la défaite des muqueuses de l'enfant. D'abord précédé d'une augmentation des frissons de température, de la surexcitation, des larmoiements. Commence alors un saut brutal à 39-40 degrés. Alors seulement, une éruption cutanée et des démangeaisons apparaissent sur le corps. De légères fluctuations de température peuvent se produire tout au long de la journée.

Virus de l'herpès dans le sang

Pour le diagnostic final et préciser le type d'infection herpétique, appliquez des tests de laboratoire. Votre médecin vous prescrit des tests pour les méthodes suivantes:

  • réaction de fixation du complément;
  • dosage immunoenzymatique dans des sérums appariés;
  • réaction en chaîne de la polymérase (PCR);
  • immunofluorescence indirecte.

La présence d'une infection herpétique confirmera une augmentation du titre en IgM plus de 4 fois. Un type de pathologie récurrent confirmera une multiplication par quatre du titre en IgG. La détection et l'identification des agents infectieux peuvent être effectuées à l'aide d'un examen virologique du fluide provenant de vésicules, de raclures d'érosion, de bouffées vasomotrices nasopharyngées, de liquide céphalo-rachidien, d'urine, de sang, d'éjaculations ou de biopsies cérébrales (avec issue fatale).

Traitement de l'herpès chez les enfants

Le traitement médical doit être prescrit par le médecin traitant sur la base de l'examen et des tests effectués. Le pronostic du traitement dépend de la forme de la maladie, les options suivantes sont disponibles:

  1. L'herpès congénital a un pronostic défavorable. Des malformations graves entraînent la mort d'un enfant en quelques mois. Il y a des cas fréquents de mort fœtale, d'avortements spontanés.
  2. Lorsqu'un nouveau-né est infecté en traversant le canal de naissance, le pronostic est positif, sous réserve d'un traitement antiviral opportun.
  3. La nature acquise de la maladie provoque très rarement des complications dangereuses. Le traitement à l’acyclovir permet une rémission à long terme de la pathologie.

Toute suspicion de développement d'une pathologie herpétique chez un enfant devrait constituer une raison pour aller à l'hôpital. L'automédication peut entraîner de graves complications, voire la mort. Le schéma de traitement prescrit par le médecin implique la mise en œuvre exacte de toutes les recommandations du début à la fin. Il n'y a pas d'alternative aux antiviraux, il faut donc les prendre.

Comment traiter l'herpès chez les enfants

Le traitement est effectué par une méthode complexe, des médicaments antiviraux, des médicaments immunomodulateurs et des procédures de restauration. En raison de l'éruption cutanée, le paracétamol est administré aux bébés. Les médicaments aident à accélérer le processus de guérison des ulcères, le développement des rechutes et les complications de l'infection. Une thérapie antivirale est nécessaire d'urgence pour un traitement généralisé de la maladie, un système immunitaire affaibli, dans le cas de l'herpès génital, et des lésions cérébrales graves.

Le choix de la posologie d'un médicament particulier est fonction du poids corporel, de l'âge de l'enfant et de son état. Pour le traitement, les zones suivantes sont utilisées:

  • des lotions contenant des enzymes protéolytiques pour éliminer les tissus morts;
  • traitement des lésions avec antiseptique, agents anesthésiques;
  • des moyens pour renforcer l'immunité à base d'interféron;
  • Traitement à l'acyclovir;
  • thérapie désensibilisante;
  • vaccin antiherpétique pour générer des anticorps afin d'éviter la réactivation de l'infection et la transition vers une pathologie herpétique chronique;
  • thérapie de régime.

Comment traiter l'herpès

Le traitement repose sur le traitement antiviral et le renforcement de l'immunité de l'enfant. Prescrire un traitement médicamenteux aux enfants, même jusqu'à un an, pour prévenir le développement de complications et parfois la mort. Utilisez les groupes de médicaments suivants:

  1. Agents immunomodulateurs. L'infection ne peut être surmontée qu'avec une bonne immunité, Immunoflazid, Immunal est prescrit.
  2. Groupe d'interféron pour lutter contre l'infection.
  3. Médicaments antipyrétiques. Indispensable pour le traitement symptomatique et le confort accru de l'enfant.
  4. Antihistaminiques. Nécessaire pour le traitement des éruptions cutanées, utilisez Fenkarol, Tavegil, Diazolin.

L'herpès chez les enfants

La spécificité de l'herpès, en tant que maladie, est que les enfants en sont infectés beaucoup plus souvent que les adultes. La raison en est la prévalence généralisée du virus: même si les parents et les proches parents n’ont pas de maladie, à deux ou trois ans, l’enfant rencontrera involontairement un porteur. Et combien de bébés sont infectés par des mères malades pendant la grossesse ou immédiatement après l'accouchement!

En même temps, il est impossible de protéger excessivement un enfant avec un système immunitaire et un état de santé normaux, en créant des conditions stériles pour lui. Le corps humain est capable de produire une immunité à vie contre presque tous les types d'herpès. Il est donc intéressant que l'enfant endure la maladie une fois - et qu'il soit protégé de manière fiable pour le restant de ses jours. Il est seulement important que cette première infection passe facilement et sans complications.

Types de virus de l'herpès, causant le plus souvent des maladies chez un enfant

Parmi les plus de 200 types de virus de l'herpès, 6 sont les plus courants chez l'homme. Les enfants en sont infectés aussi facilement que les adultes et, par conséquent, dans de nombreux cas, ils souffrent des maladies correspondantes à un plus jeune âge.

Ces virus incluent:

  • Les virus 1 et 2 de l’herpès simplex, qui entraînent l’apparition d’éruptions cutanées caractéristiques sous forme de bulles transparentes à l’endroit où l’infection s’est produite. Le plus souvent, les enfants portent le virus par la bouche avec des mains non lavées, des articles ménagers et certains aliments. Par conséquent, leurs symptômes sont le plus souvent localisés sur les lèvres (sous la forme du soi-disant froid sur les lèvres);
  • Le virus de l'herpès de type 3, appelé en latin varicelle-zona. Elle provoque la varicelle, que l'on remplace de temps en temps chez les personnes qui en souffrent déjà, en privant le zona;
  • Le virus de l'herpès de type 4, ou virus d'Epstein-Barr, qui est à l'origine du développement de la mononucléose infectieuse. Selon les statistiques, à l’âge de 13 ans, près de la moitié des enfants dont la maladie est sous une forme floue ou asymptomatique sont infectés par ce virus. La conséquence terrible de l'infection par ce virus est le lymphome de Burkitt, dont souffrent les enfants dans les pays d'Afrique équatoriale;
  • Le virus de l'herpès de type 5, également appelé cytomégalovirus. Sa caractéristique est dans la plupart des cas une infection asymptomatique et l'absence de conséquences de l'infection, en raison desquelles la grande majorité des personnes - et des enfants - en sont porteurs;
  • Le virus de l'herpès de type 6, un pédiatre très connu qui provoque une éruption cutanée soudaine. Elle est souvent confondue avec la rubéole, pour laquelle elle a reçu son deuxième nom - pseudorassna.

Bien que tous ces virus soient répandus chez les enfants, ce sont les trois premiers types qui causent le plus de problèmes. Non seulement les maladies qu’elles provoquent sont caractérisées par une symptomatologie éclatante, mais les malades présentent souvent diverses complications sous forme de stomatite, gingivite, méningite, encéphalite et d’autres maladies.

De telles complications surviennent le plus souvent après le transfert d'une primo-infection. Les rechutes sont généralement beaucoup moins dangereuses. Oui, et l’infection initiale par l’herpès ne provoque généralement des complications que lorsque le système immunitaire est affaibli chez l’enfant.

Toutes les infections herpétiques ont leurs propres manifestations cliniques et caractéristiques lors de leur infection et méritent donc une description séparée. Ci-dessous, nous allons nous concentrer sur l'herpès simple chez les enfants causé par les virus de l'herpès simplex de type 1 et de type 2

Symptômes caractéristiques de la maladie

Les symptômes causés par les infections herpétiques chez les enfants sont très similaires à ceux des adultes, mais le plus souvent, ils sont beaucoup plus prononcés. Cela dépend en grande partie de l'âge auquel l'enfant est infecté.

Lorsqu'ils infectent un enfant dans les premiers jours ou même quelques heures après la naissance, ils parlent généralement d'herpès néonatal, caractérisé par un tableau symptomatique particulier et une spécificité du cours.

Chez les enfants plus âgés, les symptômes de la maladie apparaissent un peu différemment. Ainsi, au premier stade, prodromique, il n’est pas toujours possible de comprendre que c’est l’herpès qui commence chez l’enfant. A ce moment, l'enfant devient moins mobile, sa température augmente, il souffre d'un malaise et d'une faiblesse graves. Souvent, à ce stade, il y a des maux de tête et des inflammations de la gorge, qui sont un signe d'herpangine. De tels signes sont facilement confondus avec un rhume et commencent à lutter contre la mauvaise infection.

À l'étape suivante, des éruptions cutanées rouges et des démangeaisons apparaissent sur les lèvres et autour d'elles, dans la bouche, parfois autour des yeux. Au fur et à mesure que leur intensité augmente, la force de la démangeaison augmente et se transforme alors en douleur.

Plus loin sur les éruptions apparaissent des bulles transparentes remplies de liquide incolore. En apparence, ils sont identiques à la même éruption vésiculeuse chez les adultes, mais ils sont situés sur une zone plus étendue et peuvent être beaucoup plus prononcés. Avec le développement de l'herpès gingivite et de la stomatite chez un enfant, des bulles apparaissent non seulement sur la peau externe, mais également dans la cavité buccale - sur les muqueuses, les amygdales, la langue et les gencives. En même temps, sur les gencives, elles ressemblent à de petits points blancs, non moins douloureuses que les vésicules d’autres endroits.

À propos, il est également utile de lire:

Au fil du temps, ces bulles deviennent opaques et le liquide qu'elles contiennent commence à ressembler à du pus. Pendant tout ce temps, le patient s'inquiète de douleurs aiguës et, avec l'herpangine, de problèmes d'ingestion de nourriture. Les petits enfants peuvent crier beaucoup et avoir un mauvais sommeil pendant une maladie grave.

Au stade suivant, les vésicules éclatent, un fluide s’écoule, dans lequel pullulent des particules virales - littéralement des milliards d’entre elles, et une petite plaie apparaît à l’emplacement de chaque vésicule. Elle devient rapidement en croûte et sous cette forme cesse de déranger l'enfant.

La dernière étape est l'étape de guérison. La peau à l'emplacement des ulcères est restaurée, les croûtes s'effritent et il n'y a aucune trace de la maladie.

Approximativement les mêmes symptômes sont caractérisés par l'herpès néonatal, qui a cependant ses propres spécificités.

Herpès néonatal

L'herpès néonatal est souvent appelé encore congénital. Dans de nombreux cas, les enfants sont infectés au cours de l'accouchement ou dans les premières heures qui suivent, et les symptômes de la maladie apparaissent dès les premiers jours de la vie. La gravité des symptômes et l'évolution de la maladie dépendent du moment de l'infection.

Les conséquences de l’infection fœtale au début et à la fin de la grossesse sont les plus graves: dans ce cas, l’enfant peut développer une microcéphalie, une épilepsie, une paralysie cérébrale, une cirrhose du foie, une hépatite et des lésions des poumons et des yeux.

Si un enfant est infecté directement à la naissance ou peu après, il peut développer l'une des trois formes d'herpès néonatal:

  1. Forme localisée, caractéristique d'environ 20 à 40% des nouveau-nés atteints d'une infection herpétique néonatale. Il affecte généralement la peau et les muqueuses des yeux et de la bouche. Les symptômes généralisés ne se produisent généralement pas, mais des éléments vésiculaires simples ou groupés apparaissent sur la peau. Le plus souvent, l'apparition de bulles se produit une semaine ou deux après la naissance. Deux semaines plus tard, avec un traitement approprié, ils guérissent complètement sans laisser de traces;
  2. Forme généralisée, dans laquelle il existe toute une gamme de symptômes: fièvre initiale, léthargie, régurgitation, essoufflement et apnée, cyanose et symptômes de pneumonie. Très souvent, les glandes surrénales et le foie sont impliqués dans le processus pathologique. Cette forme d'herpès se manifeste dans 20 à 50% des cas, tandis que chez un cinquième des nourrissons, les symptômes généralisés sont enregistrés sans éruptions cutanées ultérieures;
  3. Forme dommageable, caractérisée par des lésions du système nerveux. Lorsqu'elle se caractérise par le développement d'une encéphalite, une méningo-encéphalite observée dans 30% des cas et une infection prénatale du fœtus peuvent développer une microcéphalie, une hydrocéphalie ainsi que l'apparition de calcifications intracrâniennes. La manifestation de l'infection est de nature généralisée et se caractérise par des tremblements, des convulsions, de l'alcool, une perte d'appétit de l'enfant, une cytose.

En règle générale, la période d'incubation de l'infection pendant l'accouchement dure de deux à trente jours, et c'est à la fin de celle-ci que les symptômes de la maladie apparaissent.

Voies d'infection des enfants atteints d'herpès

L'infection de l'enfant par l'herpès survient dans la plupart des cas lors de la communication avec ses pairs ou avec des adultes porteurs du virus.

Dans de très nombreux cas, l'infection provient de la mère lors de la récurrence de l'herpès en elle. Cela est particulièrement vrai pour les nourrissons: pendant cette période, il est extrêmement difficile d'observer toutes les précautions pour protéger l'enfant de l'infection. De plus, c’est à ce stade que la mère elle-même limite assez souvent son régime alimentaire, ce qui entraîne une hypovitaminose, une diminution de l’immunité et la survenue d’une récidive de la maladie.

Dans tous les cas, chaque porteur de virus, même à l'état latent, peut être une source d'infection. Par conséquent, le contact direct d'un enfant avec une personne qui a déjà souffert d'herpès est une situation à risque.

En plus du contact direct, l’infection peut également se produire des manières suivantes:

  • ménagère - par le biais de plats, aliments ou vêtements courants;
  • par des gouttelettes en suspension dans l'air lorsqu'il y a une personne avec un rhume récurrent sur les lèvres;
  • de la mère pendant l'accouchement ou la grossesse.

Ce dernier mode de transmission du virus est particulièrement utile si la mère est infectée par l’herpès pour la première fois pendant la grossesse. Ici, le risque d'infection du fœtus est assez élevé, et cette infection est lourde de fausse couche.

Selon les statistiques, sur 100 000 nouveau-nés dont la mère n'est pas à l'abri du virus de l'herpès simplex et a été infectée pour la première fois pendant la grossesse, 54% des bébés naissent avec une maladie herpétique congénitale. Si la mère est immunisée contre l'un des deux types de virus de l'herpès, cette valeur est réduite à 22-26% des bébés pour 100 000 nouveau-nés.

La récurrence de l'herpès chez la mère lorsqu'elle porte un enfant peut également entraîner une infection, mais dans ce cas, les conséquences graves sont moins fréquentes, le fœtus étant protégé par l'immunité maternelle.

Immunité congénitale de l'enfant contre l'herpès

Si, avant la grossesse, la mère réussissait à attraper le virus de l'herpès simplex, son enfant ne serait probablement pas menacé avant l'âge de six mois. Une mère bénéficiant d'une immunité normale après la première connaissance du virus (même si celui-ci s'est transmis dans son enfance), le système immunitaire produit des anticorps spécifiques qui, une fois retrouvés avec le virus, le détruisent rapidement et de manière fiable.

Ces anticorps sont appelés immunoglobulines, généralement appelées Ig. Les Ig M, M et G sont produites contre le virus de l'herpès. Ce sont elles qui sont recherchées dans le sang pour le diagnostic.

De toutes les immunoglobulines, seules les IgG pénètrent à travers la barrière transplacentaire en raison de leur petite taille. Ils créent l'immunité du fœtus contre l'herpès, avec lequel même un nouveau-né sera invulnérable au virus.

Cependant, la durée de vie de ces anticorps n’est que de quelques mois et, au bout de six mois environ, ils ne sont plus dans le corps de l’enfant. Ensuite, il devient sensible à l'herpès. Les statistiques le prouvent: le pic de la maladie d’infection primaire chez l’enfant tombe au 8-13e mois de la vie.

Il est également important que les anticorps soient transmis à l'enfant avec le colostrum et le lait maternel. Par conséquent, plus longtemps la mère nourrira le bébé avec du lait maternel, plus il le protégera longtemps contre l'infection par l'herpès.

En conséquence, si la mère contracte l'herpès pour la première fois pendant la grossesse, le virus infectera sans trop de problèmes ses tissus, ainsi que les tissus et les systèmes organiques du fœtus, souvent à l'origine de nombreuses complications et altérations de son développement.

Complications de l'herpès

En général, ce n’est pas même l’herpès lui-même qui est dangereux pour les enfants, mais ses complications. Ils peuvent conduire à de graves violations des fonctions d'organes individuels et parfois même à une invalidité ou à la mort.

Parmi les complications les plus courantes et les plus dangereuses figurent les suivantes:

  • Encéphalite et méningo-encéphalite, qui se développent à la fois chez les nouveau-nés et les enfants plus âgés. Sans traitement, ces formes sont mortelles dans 90% des cas et, dans le traitement normal, dans 50% des cas;
  • Infirmité motrice cérébrale se développant en réponse à une infection grave chez les nouveau-nés sans traitement;
  • Maladies oculaires: kératoconjonctivite, iridocyclite, érosion de la cornée, épisclérite, choriorétinite, uvéite;
  • Syndrome DIC;
  • Stomatite et gingivite;
  • Lésions hépatiques, parfois jusqu’à l’hépatite;
  • Herpangine et inflammation des glandes.

En général, dans les formes graves de la maladie, c'est le système nerveux qui est touché. Les plus dangereux sont donc l'encéphalite, l'épilepsie et le développement de la paralysie cérébrale. Il est important que les premiers stades des formes généralisées d'herpès soient souvent confondus avec d'autres infections, ce qui entraîne un retard du traitement et une perte de temps pour lutter contre la maladie. C'est pourquoi un diagnostic opportun est important.

Méthodes de diagnostic

En ce qui concerne le diagnostic de l’herpès néonatal, il faut tout d’abord parler de la surveillance systématique et continue de l’état de la mère pendant la grossesse.

L'enregistrement à ce stade de la récurrence de la maladie ou de la primo-infection permettra à l'avenir, lorsque l'enfant aura les complications correspondantes, de déterminer le plus rapidement possible la cause correcte.

Une méthode importante de diagnostic de l'herpès consiste à examiner l'enfant pour en identifier les éruptions cutanées caractéristiques. En outre, les pleurs d'un enfant et son refus de manger peuvent résulter de lésions des gencives et des muqueuses de la bouche.

Des signes assez évidents d'herpès sont également des convulsions d'origine inconnue ou une septicémie, qui ne disparaissent pas avec une lutte volontaire contre les infections bactériennes.

En plus du diagnostic symptomatique, des tests instrumentaux et de laboratoire doivent être effectués:

  • "Gold standard", basé sur la culture du virus à partir de divers fluides et substances muqueuses du corps et caractérisé par une sensibilité et une spécificité élevées;
  • microscopie électronique;
  • méthode d'immunofluorescence et détection directe du virus dans le liquide vésiculaire;
  • réaction en chaîne de la polymérase;
  • étude des pathologies du placenta, de l'état du coeur, du foie, tomographie cérébrale.

Dans la plupart des cas, avec l'apparition d'éruptions de bulles, le diagnostic de l'herpès n'est plus nécessaire et il est nécessaire de commencer le traitement de la maladie dès que possible.

Thérapie: médicaments, remèdes populaires et schémas thérapeutiques

Lors du traitement de l'herpès chez les enfants, il est important de comprendre que même une forme localisée de la maladie sans une lutte appropriée contre celle-ci menace de se développer en une infection généralisée.

Si des symptômes externes d'infection herpétique apparaissent chez les nouveau-nés ou les enfants en bas âge, un traitement antiviral doit être effectué, par exemple avec l'aide d'acyclovir. Il est administré dans le corps par voie intraveineuse à raison de 45 mg par kilogramme de poids corporel de l'enfant par jour. Si l'infection est généralisée ou s'il y a des symptômes de méningo-encéphalite, la dose est augmentée à 60 mg / kg par jour.

La durée du traitement pour les formes localisées et généralisées est respectivement de 14 et 21 jours.

Il faut se rappeler que l’administration d’acyclovir par voie entérale est souvent inefficace.

Les sites d'éruptions cutanées sur la peau de l'enfant doivent être traités avec des pommades Acyclovir ou Zovirax 3 à 4 fois par jour.

Si, à la suite de la maladie, l’enfant a commencé à endommager les yeux et les membranes oculaires, il est recommandé de les traiter avec une solution à 3% de Vidarabine, une solution à 1% d’iodioxyuridine ou une solution à 2% de trifluridine.

Les immunoglobulines Pentaglobin, Sandoglobin, Intraglobin, Tsitotek, Octagam sont très efficaces dans la lutte contre l’infection par l’herpès. Ils détruisent directement le virus dans le corps et sont donc largement utilisés dans le traitement des infections généralisées. Interférons souvent utilisés - Viferon 15 000 UI 1 fois par jour par voie rectale pendant 5 jours - et antibiotiques pour supprimer la microflore activante.

Parallèlement, l'enfant doit être traité pour maintenir les fonctions vitales de son corps.

Parmi les remèdes populaires pour le traitement de l'herpès, appliquez des décoctions et des infusions de millepertuis et de réglisse. Ils contribuent à la guérison rapide des ulcères sur le site des éruptions cutanées.

Vous ne devriez pas avoir peur de la pénétration du virus de l’herpès simplex dans le lait maternel pendant la rechute de sa maladie. Même lors du traitement d'un bébé, l'allaitement doit continuer. Les cas exceptionnels de cette règle sont les situations dans lesquelles l’éruption de la mère est sur la poitrine lorsque la maladie réapparaît chez la mère.

Prévention de l'herpès infantile

La prévention de l'herpès chez les enfants varie selon la forme de la maladie elle-même.

La prévention de l'herpès néonatal consiste à détecter précocement l'infection de la mère, à surveiller son état de santé et à surveiller l'état du canal de naissance, de la vulve et du périnée.

Si la manifestation d'infection herpétique chez la mère a eu lieu avant la 36ème semaine du terme, il est nécessaire de conduire un traitement antiviral pour la mère avec Acyclovir avant la naissance de l'enfant. Cela fournira un accouchement naturel.

Si le premier épisode de la maladie survient chez la mère après 36 semaines, une césarienne doit être pratiquée pour éviter que l’enfant n’ait le virus herpès.

À l'avenir, le principe de base de la prévention de l'herpès infantile sera l'allaitement régulier et éventuellement prolongé. Il est important de protéger le bébé du contact avec les personnes présentant des symptômes de rhume sur les lèvres et si elles sont avec la mère, évitez d'embrasser l'enfant. Si nécessaire, les contacts avec la mère de bébé avec l'herpès récurrent devraient porter un bandage de gaze de coton et se laver les mains soigneusement.

Si l'enfant a déjà eu un rhume aux lèvres, la meilleure prévention de la ré-exacerbation de la maladie sera un régime correct, riche et riche en vitamines, un mode de vie actif et une exposition fréquente à l'air frais. Et en cas d'apparition de maladies chez un bébé, il est nécessaire de les traiter le plus rapidement possible, car même un simple mal de gorge affaiblit gravement l'immunité.

Et rappelez-vous: plus la vie d'un enfant est saine, plus il est fiable pour se protéger contre l'herpès. Par conséquent, le sport, le durcissement et l’air pur seront toujours les avocats les plus fiables contre cette maladie commune.

Signes, symptômes et options de traitement pour une infection à herpès chez un enfant

Le corps de l'enfant est plus susceptible d'infecter les agents pathogènes de l'herpès simplex du premier type (HSV-I). À l'extérieur, l'infection herpétique chez les enfants se manifeste par la croissance de bulles avec un contenu aqueux sur les lèvres, les narines et la bouche. Le traitement est recommandé pour les médicaments immunomodulateurs et antiviraux, les remèdes populaires. Il est important que les parents et les autres adultes se souviennent que les virus se propagent facilement entre les personnes. Il est donc souhaitable de limiter le cercle de contacts de l'enfant malade pendant la maladie.

Virus de l'herpès - une menace pour le corps de l'enfant

Environ 8 types de virus de l’herpès causent des maladies humaines, cinq d’entre elles sont mieux étudiées, les trois prochaines sont en cours. Les manifestations cliniques de l'infection herpétique chez les enfants dépendent de l'âge des patients jeunes, du statut immunitaire, du site d'introduction du pathogène et de sa typologie. La primo-infection s'accompagne de symptômes plus graves que les récidives.

Un enfant peut être infecté par chacun des génotypes de virus suivants:

  1. HSV-I, II - agents pathogènes de l'herpès simplex.
  2. La varicelle provoque la varicelle, le zona (herpès zoster).
  3. Virus Epstein-Barr - agent causal de la mononucléose infectieuse (rare).
  4. Cytomégalovirus - la cause de la mononucléose infectieuse, l'hépatite (rare).
  5. Les agents causatifs d'exanthème soudain ou "pseudorabsnah" (rare).

Diverses lésions cutanées, y compris l'apparition d'éruptions cutanées au visage, provoquent le VHS-I et la varicelle-zona. La stomatogivite herpétique et l'amygdalite sont causées par des virus appartenant aux trois premiers types. En règle générale, l’infection à HSV-I entraîne des modifications des muqueuses de la gorge et de la cavité buccale. Le HSV-II provoque généralement des infections génitales, des maladies graves du nouveau-né. Les moyens les plus courants d’infection par le virus de l’herpès des premier et deuxième types - contact-ménage.

Les facteurs suivants contribuent à l'activité de l'herpès dans le corps:

  • refroidissement excessif et surchauffe;
  • hypo et avitaminose;
  • mauvaise digestion;
  • faible immunité;
  • rhumes fréquents;
  • stress

Après infection, une infection à herpès chez un enfant se manifeste ou devient latente et persiste dans les neurones sensoriels. La rechute de la maladie est associée à des modifications externes et internes indésirables. La réactivation de l’hepresvirus du premier type peut être consécutive à un traumatisme buccal ou à une procédure dentaire infructueuse.

Causes et danger des enfants atteints d'herpès simplex

L'infection du fœtus survient pendant le développement fœtal à travers le placenta. Un nouveau-né est infecté lorsqu’il passe dans le canal génital, après l’accouchement - par contact avec la mère, le personnel médical. Le HSV-I est contenu dans la salive, passe dans un plat commun, d’autres éléments. Les maladies infantiles sont souvent constatées après l'âge d'un an, moment auquel l'action des anticorps de la mère se termine dans le corps du bébé. Si l'enfant fréquente déjà une école maternelle, il est infecté par des jouets, des articles d'hygiène.

Souvent, l'infection initiale par HSV-I est asymptomatique, mais le virus «dort» dans les cellules nerveuses de l'enfant - se présente sous une forme latente (latente). De temps en temps, il est réactivé en cas d'hypothermie, de surchauffe, de fièvre ou d'autres facteurs. Une épidémie répétée de HSV-I commence souvent par une sensation de picotement, des démangeaisons dans la zone où il y avait des éruptions cutanées auparavant.

Le développement d'une infection herpétique primaire du second type chez le nouveau-né est observé dans les premières semaines de la vie. Le virus infecte le système nerveux central, la peau, les yeux et l'oropharynx. La forme généralisée du HSV-II provoque souvent le développement d'une pneumonie herpétique du nouveau-né. Le fait d'y attacher une infection bactérienne et fongique laisse peu d'espoir de guérison. Ces formes d'herpès nécessitent une hospitalisation du patient. Si des rechutes apparaissent et sont moins dangereuses, le traitement est effectué à domicile.

L'âge précoce, l'absence de traitement, l'immunité réduite - les principales causes de complications graves de l'herpès simplex chez un enfant. Ensuite, la stomatite ou les maux de gorge surviennent sous une forme sévère, le virus de l'herpès provoque des lésions oculaires - conjonctivite, kératite. Les cas les plus graves entraînent des maladies des articulations, des organes internes, une encéphalite herpétique ou une méningite.

Symptômes de l'herpès de type I

Lorsqu'une infection primaire à HSV-I se développe, l'inflammation de la muqueuse buccale commence, les gencives gonflent et la température augmente. Il y a des bulles dans la bouche, comme sur la photo. Ensuite, ils se transforment en ulcères et guérissent lentement pendant 7 à 14 jours. Pendant la récurrence de l'herpès, des plaies peuvent se développer autour de la bouche.

Dans la plupart des cas, les éruptions cutanées dues à une infection à HSV-I sont localisées chez les enfants de la cavité buccale et de l'oropharynx. Le premier type de virus provoque une stomatite herpétique, affecte le bord rouge des lèvres et la zone autour du visage. Cependant, seuls 10 à 30% des porteurs de HSV-I développent des symptômes qui persistent pendant 5 à 14 jours. L'excrétion du virus dure environ 3 semaines.

Signes cliniques et symptômes d'infection herpétique chez les enfants:

  • Apparition soudaine de la maladie, léthargie ou irritabilité, fièvre.
  • Augmentation de la bave chez les bébés, douleur lors de la succion et de la déglutition.
  • Rougeur, gonflement des gencives, leur saignement.
  • Vésicules sur la langue, le palais, les gencives, parfois sur les lèvres.
  • Refus de manger et / ou de boire.

La stomatite herpétique aiguë est une manifestation clinique commune du HSV-I chez un enfant âgé de 6 mois à 5 ans. L'herpès chez les enfants âgés de 2 à 3 ans se manifeste par une léthargie, un malaise, des rougeurs et des douleurs dans la gorge et par la température. Les symptômes d'infection herpétique dans la gorge chez les enfants en âge d'aller à l'école primaire et les adolescents ressemblent à une pharyngo-amygdalite. Les lésions peuvent se propager aux zones de la muqueuse ou de la peau si elles sont infectées par la salive. Les complications se développent souvent dans le cas d’une primo-infection et, par la suite, l’immunité résiste généralement au virus.

Infection herpétique génitale. Diagnostic du VHS

Le second type de virus affecte principalement les organes du système reproducteur, bien que ce pathogène provoque également l'herpès oral. Si l'infection s'est produite in utero ou lors du passage de l'enfant dans le canal utérin, le bébé affaibli commence à tomber malade immédiatement après la naissance. La période d'incubation est en moyenne de 6 à 8 jours.

La maladie la plus grave se produit pendant l’infection intra-utérine, l’infection de l’enfant immédiatement avant la naissance. Quelques jours après la naissance, des symptômes caractéristiques sont observés - une fièvre se développe et des éruptions cutanées apparaissent sur le corps. Les signes de l'herpès sont complétés par un jaunissement de la peau, l'urine s'assombrit et les selles de l'enfant se décolorent. Les organes génitaux externes sont recouverts de vésicules. Avec le développement de l'herpès, la pneumonie peut être fatale.

Le médecin prescrit une formule sanguine complète pour déterminer les modifications de sa composition. Prenez des frottis des muqueuses pour détecter le virus. Le diagnostic est plus utile dans les analyses de sang utilisant ELISA ou une réaction en chaîne de la polymérase (ELISA et PCR, respectivement).

Le diagnostic final est confirmé par l'isolement du virus dans des cultures tissulaires. Pour un traitement adéquat, il est important d'identifier son génotype.

En cas d'infection généralisée, le personnel médical procède à des raclures dans les zones touchées. Les médecins prescrivent un robinet rachidien pour examiner le liquide céphalorachidien à la recherche de signes de maladie. De plus, l'électroencéphalogramme, l'échographie et d'autres études (IRM, scanner) peuvent aider à identifier l'étendue des dommages causés à des organes individuels.

Traitement médicamenteux de l'herpès

Les enfants atteints d'une forme généralisée d'herpès ont besoin d'une hospitalisation, de soins intensifs. Il est nécessaire de contacter un pédiatre si un nouveau-né a de la fièvre après sa sortie de l'hôpital, des éruptions cutanées, des rougeurs et une inflammation des paupières, de la muqueuse oculaire. Lorsque des enfants de plus d'un an développent des lésions superficielles de la bouche, de la gorge et de la peau, un traitement à domicile est suffisant. Pendant cette période, il est nécessaire d'éviter le grattage des bulles, le grattage des croûtes.

Le paracétamol (acétaminophène) est administré aux enfants s’ils éprouvent une gêne due à des lésions de la bouche ou des lèvres. Lorsque l'infection herpétique virale se développe chez les enfants de l'oropharynx, l'utilisation de médicaments accélère la guérison des ulcères, réduit le risque de complications et de rechutes. La thérapie antivirale est plus couramment utilisée dans les cas d'infection généralisée du nouveau-né, d'herpès génital, d'affaiblissement du système immunitaire et de lésions cérébrales graves.

Comment traiter l'herpès premier et deuxième type chez les enfants:

  1. Traitement des zones touchées avec des fluides antiseptiques et anesthésiques (chlorhexidine, lidocaïne).
  2. Lotion avec des solutions d'enzymes protéolytiques pour dissoudre les tissus morts (lysozyme).
  3. Médicaments immunomodulateurs à base d'interféron - suppositoires, gel et pommade de Viferon.
  4. Antiviral signifie acyclovir - comprimés à l'intérieur, crème - vers l'extérieur.
  5. Thérapie désensibilisante (fenkarol, pipolfen).
  6. Applications des solutions d'huile de tocophérol et de vitamine A, huile d'argousier.
  7. Vaccination anti-hépatique entre les récidives.

Il est recommandé d'inclure les produits laitiers, le veau, la volaille, le lapin, le poisson, les légumes, les fruits secs et les noix dans le régime alimentaire des enfants malades. Les aliments et les boissons irritant l'épithélium enflammé doivent être évités. Vous ne pouvez pas permettre la déshydratation, de sorte qu'ils donnent du jus de pomme, de l'eau minérale sans gaz.

Remèdes populaires

La médecine alternative propose l'utilisation de plantes médicinales et de substances naturelles pour le traitement de l'herpès chez les enfants. Les procédures simples à domicile - compresses, bains, lotions - atténuent la condition et accélèrent la récupération. Le patient doit recevoir des plats séparés et une serviette pour éviter la propagation de l'infection dans la famille. Un enfant peut aller à l'école, mais en cas d'infection primaire, les pédiatres recommandent de laisser les enfants à la maison.

Liste des remèdes naturels pour l'ingestion et le traitement externe de l'herpès simplex:

  1. Ail pilé, pulpe de pomme, pomme de terre - enroulez-le dans un pansement, attachez-le à la plaie pour réduire l’inconfort.
  2. Infusion de feuilles de mélisse ou de menthe citronnée - 2 c. brasser les herbes avec une tasse d'eau bouillante, divisée en trois doses.
  3. Infusion de chélidoine - 1 c. brasser les herbes avec un verre d'eau bouillante, laver les éruptions cutanées et les ulcères.
  4. Jus de fruits frais ou extrait d’huile de chélidoine - lubrifiez la peau affectée deux fois par jour.
  5. Infusion de fleurs de calendula ou de teinture diluée dans de l’eau - faire des lotions.
  6. Teinture à la propolis - diluer avec de l’eau, essuyer les taches douloureuses avec une solution.

L'utilisation de recettes folkloriques est recommandée en coordination avec votre médecin, afin de ne pas provoquer d'interactions non désirées entre les médicaments et de réactions allergiques à ceux-ci.

L'herpès chez les enfants: traitement de l'infection virale

L'herpès est présent dans tous les groupes d'âge, mais les enfants sont les plus susceptibles aux infections virales. La maladie s'accompagne d'éruptions caractéristiques de bulles sur le corps et les muqueuses. Extérieurement, la maladie ressemble à des bulles sur la lèvre ou la gorge, remplies de liquide jaunâtre. La base de la peau sous les bulles est érythémateuse et œdémateuse.

Types d'herpès

Les médecins distinguent huit types d'herpès. Les deux derniers groupes sont considérés comme extrêmement rares, conduisant à des formes graves de la maladie avec des lésions aux organes externes et internes.

Les enfants sont principalement susceptibles d’être infectés avec les six premiers types:

  1. Le premier type de virus, ou herpès simplex HSV-1, est localisé autour des lèvres.
  2. Un virus du second type, l'herpès simplex humain, apparaissant sur les organes génitaux.
  3. Le virus du troisième type. Il comprend l'herpès zoster et la varicelle, ou varicelle.
  4. Le virus d'Epstein-Barr appartient au 4ème type d'herpès humain.
  5. Type cinq - Infection à cytomégalovirus.
  6. Le virus de l'herpès à l'origine de la maladie de Roseola est attribué au sixième type.
  7. L'infection à herpès du septième type, ou ß-herpes virus, a plusieurs définitions, en particulier HHV7 et HHV7.
  8. Le virus du sarcome de Kaposi associé fait partie du huitième type d'herpès humain.

Une fois dans le corps, l'herpès chez les enfants reste dans un état de persistance latente tout au long de la vie.

Raisons

L'agent causal du virus de l'herpès simplex est l'herpès simplex, présente de nombreuses manifestations cliniques. Des éruptions de bulles caractéristiques se produisent sur la peau et les muqueuses.

  1. L'infection herpétique HSV-1 est transmise par voie domestique, par voie aérienne ou orale pendant la période postnatale. La transmission du virus au fœtus pendant la grossesse a lieu par le placenta.
  2. L'infection par le second type d'herpès est possible de la mère à l'enfant pendant l'accouchement. La maladie est plus grave chez les enfants que chez les adultes et il est plus difficile de traiter un enfant.
  3. La varicelle, l'herpès du 3ème type, dans l'enfance est facilement tolérée. Tout le monde sait qu’après avoir surmonté la varicelle, une personne développe une immunité. Mais une infection secondaire par ce type de virus est possible et conduit au zona.
  4. Les virus de l’herpès du type 4 au 7 provoquent l’apparition de mononucléose et de lymphocytose infectieuses. Les analyses de sang périphérique ont une forte teneur en cellules mononucléées atypiques. Le foie et la rate sont hypertrophiés. Les lésions herpétiques intra-utérines peuvent survenir à partir de n'importe quel substrat biologique - sang, urine, salive.
  5. L'herpès de type 6 chez les enfants est le plus commun. Il se manifeste sous la forme de taches roses avec des éruptions papuleuses, et s'appelle roseola infantile. La catégorie de risque inclut les enfants de moins de 2 ans. La fièvre, qui ne dure pas plus de 3 à 6 jours, et le mal de gorge sont les symptômes caractéristiques de la maladie. Avec la normalisation de la température sur le corps apparaissent éruption papulo-tachée - éruption cutanée. Le diamètre des taches n'excède pas 0,03 cm.Une pression, les papules pâles, contrairement à la rubéole. La durée des éruptions cutanées varie de quelques heures à plusieurs jours. Éruption cutanée localisée sur le corps dans le sacrum, le cou, le visage et les membres.

L'infection par l'herpès chez les enfants de moins d'un an est très difficile. Le traitement est complexe, associé à des formes sévères de lésions des organes internes. Il existe un risque de méningite ou d'encéphalopathie.

Symptomatologie

L'apparition de la maladie est marquée par des démangeaisons et une sensation de brûlure dans les lieux de formation de bulles. Bientôt, les bulles éclatent avec la formation de plaies et de plaies couvertes de croûtes.

La muqueuse buccale peut également causer une ulcération. L’herpès dans la bouche de l’enfant s’étend sur la surface interne des joues, des gencives, de la langue et de la gorge. Les gencives sont hyperémiques et saignent. Il y a une augmentation des ganglions lymphatiques qui répondent à la douleur par la palpation.

Les plaies d'herpès dans la gorge sont petites, douloureuses, les amygdales sont recouvertes d'une patine grise. Le traitement est long et dure au moins deux semaines.

Le cours de la maladie comporte quatre étapes:

  1. Infection primaire.
  2. Période de latence.
  3. Infection secondaire.
  4. Complications possibles.

Le 12e jour, lors d’une infection primaire, une éruption cutanée se forme sur le corps et un mal de gorge se fait sentir. La peau est sèche, douloureuse, gonflée. Après une courte période de temps, l'éruption cutanée se transforme en bulles qui se dessèchent ou éclatent.

Le substrat infectieux, déversant, infecte la peau autour. Les ampoules cicatrisées ne sont pas dangereuses. Dans la zone touchée, les ganglions lymphoïdes sont élargis et douloureux au toucher. La température corporelle est élevée. Maux de tête marqués. Etat général, comme avec le SRAS avec mal de gorge.

Le cours de la période de latence est asymptomatique. Le patient n'est pas une menace pour les autres. L'infection herpétique est endormie jusqu'au début du troisième stade de la maladie.

À la fin de la période de latence, la reproduction latente du virus se produit avec le retour des symptômes de la maladie. Le début de l'infection secondaire est imprévisible, mais, en règle générale, l'infection secondaire se produit dans l'année qui suit la défaite initiale du virus.

La possibilité de complications dépend du type d'infection qui a frappé le corps.

Traitement

L'interféron et les antiviraux sont utilisés en thérapie contre les infections à herpès. Traiter l'herpès chez les enfants commence lorsque les premiers signes de la maladie. En cas de négligence, le risque que la maladie devienne chronique augmente, avec des rechutes fréquentes et des complications possibles.

Le traitement de l'infection herpétique chez les enfants vise à supprimer la forme active du virus. Les médecins préfèrent traiter l'apparence du virus sur le corps ou les lèvres avec des pommades. En tant que médicaments qui soulagent les démangeaisons et la douleur, utilisez des comprimés, ainsi que des agents antipyrétiques à haute température.

Pour traiter un enfant au stade d'exacerbation de l'herpès, de préférence avec le médicament antiviral Acyclovir, produit sous forme de comprimés, de pommades et d'injections.

La dose du médicament est calculée uniquement par le médecin en fonction de la gravité de la maladie et en fonction du type de virus:

  • orale - jusqu'à 90 mg / kg de poids corporel de l'enfant, 4 fois par jour à doses égales;
  • par voie intraveineuse - de 30 à 60 mg / kg;
  • l'utilisation externe est limitée à l'emplacement local de la source d'infection avec l'application jusqu'à 5 fois par jour sur les zones touchées.

L’initiation à la thérapie des médicaments immunostimulants contribue à la lutte efficace contre le virus dans le corps de l’enfant.

Les immunostimulants sont introduits dans le traitement:

Le virus de l'herpès est magnifiquement détruit par les interférons, qui contrôlent leur distribution et bloquent le processus de reproduction. Médicaments disponibles sous forme de comprimés et de bougies.

Il est nécessaire de traiter l'enfant pendant cinq jours, mais en injectant des bougies d'interféron deux fois par jour. Si nécessaire, répétez le cours avec une pause de cinq jours entre les cycles.

Herpès du deuxième type chez un enfant

L'apparition d'herpès génital chez un enfant, le phénomène n'est pas fréquent. L'herpès génital chez l'adolescent peut survenir après la première expérience sexuelle. À un plus jeune âge, les enfants sont infectés principalement par leurs parents.

Le virus de l'herpès de type 2 affecte les organes génitaux. Chez les filles, vous pouvez trouver des manifestations d'herpès sur les petites ou les grandes lèvres, chez les garçons - dans le scrotum.

Les symptômes de l'herpès chez les enfants sont accompagnés de fièvre, de fièvre et de douleurs aiguës dans la zone d'éruption. Les ganglions inguinaux sont élargis et douloureux à la palpation.

L'herpès du type 2 donne des récidives beaucoup plus souvent que l'herpès simplex. Cette forme est dangereuse pendant la grossesse et l'accouchement, car le risque d'infection du nouveau-né est élevé. Il est difficile à traiter, surtout pendant la grossesse. Seul un médecin peut prescrire le traitement approprié.

Le traitement de Gardnerella, ou vaginose virale, comprend deux étapes, qu’il s’agisse de traiter une fille ou une femme adulte.

La première étape vise à freiner le processus de reproduction dans le vagin de Gardnerell - une flore microbienne en excès. Le traitement est effectué avec des gels et des suppositoires de métronidazole ou de clintamycine, rarement avec des comprimés.

La deuxième étape est consacrée à la reproduction de la quantité initiale de lactobacilles, dont les fonctions vitales ont été opprimées par les gardnerella pendant la période de la maladie. A ce stade, ils préfèrent traiter avec des probiotiques:

  • Bififorme;
  • La lactobactérine;
  • Linex;
  • Bifidumbacterin.

Il est important de se rappeler que l'auto-traitement des enfants sans consulter un gynécologue pédiatre peut avoir des conséquences désastreuses.

En cas de rechutes fréquentes, un immunologiste doit être consulté. Un traitement est prescrit pour renforcer le système immunitaire de l’enfant, car le virus de l’herpès qui est entré dans le corps reste avec la personne pour toujours, quel que soit son type.

Prévention

Les mesures préventives pour prévenir les récidives dépendent de la forme de la maladie. La détection rapide de l'herpès néonatal chez la femme enceinte permet à un enfant de naître naturellement. Si une infection est détectée pendant une période de 36 semaines, aucun traitement n'est prescrit, la seule mesure préventive consiste en une césarienne.

En conclusion, il convient de noter que pour éviter toute récidive, il convient de prêter attention au régime alimentaire et au mode de vie de l'enfant. Les aliments doivent être enrichis et l'enfant doit passer beaucoup de temps à l'air frais.

Si vous avez des symptômes du rhume, vous devez prendre des mesures d’urgence pour les éliminer, car toute maladie peut contribuer au retour de l’infection.

Auteur: Antonina Voitenko,
spécifiquement pour Mama66.ru